Dim.
26
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Une classe réservée aux enfants Roms... dans un poste de police

Ils sont une vingtaine, ils ont entre 6 et 12 ans et se rendent au poste de police. C’est un policier en uniforme qui leur ouvre la porte. Il s'agit d'une convocation ? Non.  Ils vont en classe. Ce sont tous des enfants Roms.

La ville de Saint-Fons s'est fait connaître pour le traitement policier qu’on inflige aux Roms qui jettent des cailloux: saccage des baraques, casse des voitures et gaz lacrymogène (1). Aujourd’hui, c’est au tour de la municipalité de se distinguer particulièrement pour le traitement qu’elle réserve aux enfants Roms.

Après avoir refusé catégoriquement de scolariser les enfants du bidonville sous prétexte de classes saturées, la sénatrice-maire socialiste, a trouvé une idée extraordinaire pour appliquer la politique d’exclusion prônée par Hollande et Valls: la classe réservée exclusivement aux Roms dans le bâtiment de la police municipale.

On peut difficilement imaginer mieux en termes de ségrégation et de discrimination. En tout cas en France. On a connu pire, c’est vrai, mais c’était en Afrique du Sud du temps de l’apartheid.

Les enfants sont privés de cantine scolaire, probablement pour leur faire comprendre, au cas où ils ne l’auraient pas déjà compris qu’ils ne sont pas vraiment des enfants comme les autres. La mairie leur accorde déjà l’immense faveur de les regrouper dans une salle avec une maîtresse, vous ne croyez pas qu’elle va les nourrir en plus ? Vous prenez les mairies socialistes pour quoi ? C’est pas écrit « Ecole » sur le fronton du  bâtiment, c’est écrit « Police ». Non mais !

En fin de matinée, ils retournent donc dans leurs baraques et reviennent l’après-midi, souvent le ventre vide. Parfois ils sont encadrés par des bénévoles ou des parents. Parfois, ils sont lâchés dans la nature sans personne pour les encadrer. Chaque jour, les enfants doivent ainsi marcher environ 5 kilomètres dans une zone industrielle fréquentée par de nombreux camions pour se rendre au commissariat, pardon, à l’école de la République.

Quand ils arrivent à l’école, c’est un policier qui leur ouvre le bâtiment et qui le referme. Si un enfant arrive en retard, il trouvera porte close, il peut rentrer chez lui. La salle de classe se situe au deuxième étage du bâtiment où il n’y a ni eau, ni toilettes. La vingtaine d’enfants est encadrée par une seule maîtresse. Le plus jeune à 6 ans, le plus âgé 12 ans. Les niveaux scolaires sont donc très différents. Certains sont scolarisés depuis longtemps et parlent bien le français, d’autres viennent d’arriver et ne parlent pas un mot de français. On se demande bien ce que peut faire l’enseignante à part s’arracher les cheveux.

Cette classe a été ouverte avec l’accord du Préfet et de l’Education Nationale. En octobre 2012, le gouvernement a pourtant sorti 3 circulaires pour favoriser la scolarisation des enfants Roms, mais dans le Rhône, les circulaires ministérielles, le préfet s’assoit dessus. Comme celle du 26 août 2012, pourtant signée par 7 ministres. A Lyon et dans sa banlieue, pas un seul terrain n’a fait l’objet d’un diagnostic.

Il est très inquiétant de constater la stratégie du pouvoir actuel dans le traitement de la minorité Rom en France. Le cas de Saint-Fons n’est pas isolé. Il y a quelques jours, on apprenait que le maire,  socialiste lui aussi, de Ris-Orangis parquait les élèves Roms … Dans un gymnase. (2)

L’école est pourtant un des plus puissants facteurs d’intégration qui puisse exister. Cette belle école à la française que le monde entier nous envie. Républicaine, oui, obligatoire, oui, pour les enfants Roms, non.

A Saint-Fons comme dans beaucoup d’autres villes, les socialistes ont aujourd’hui tous les pouvoirs. De la Présidence de la République aux mairies en passant par l’Assemblée Nationale et le Sénat. Il est clair, aujourd’hui, que chacun de ces échelons s’applique consciencieusement à mettre en oeuvre la politique du gouvernement qui a été parfaitement définie par Manuel Valls :

« Les Roms ont vocation à rester en Roumanie ou a retourner en Roumanie ». (3)

Vous ne comprenez pas le français ? Et bien, vos enfants n’iront pas dans nos écoles pour l’apprendre. On ne veut pas de vous en France, un point c’est tout. DE-GA-GEZ.

 

(1) http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/120113/la-police-gaze-des-enfants-et-saccage-un-camp-de-roms

(2) http://www.liberation.fr/societe/2013/01/25/un-maire-ps-relegue-les-eleves-roms-dans-un-gymnase_876499

(3) Canal Plus, 20 janvier 2013, émission Dimanche + de Anne-Sophie Lapix

Tous les commentaires

26/01/2013, 22:20 | Par Méditerranéenne en réponse au commentaire de Gavroche. le 26/01/2013 à 09:19

Avant de gerber, soyons réalistes ! L'idée de cette ségrégation est  à priori inacceptable et inhumaine  mais je propose à tous ceux qui s'offusquent de prendre ces petits enfant en tant que bénévoles : ils commenceront TOUS par revendiquer un minimum d'hygiène  au risque d’attraper eux-même la gale et de la ramener  chez eux. N'oublions pas que ces malheureux enfants  vivent dans des bidonvilles où prolifèrent toutes sortes de maladies contagieuses. Ils ont  donc besoin de conditions de vie  décentes avant d'aller à l'école ! C'est là où réside le vrai problème  que personne ne pointe du doigt ! Et personne ne se demande où sont passées les subventions versées par l'UE à la Roumanie et aux autres pays dont sont originaires les Rom, afin d'améliorer le niveau de vie de ces communautés ????

Arrêtez de jouer aux effarouchés hypocrites   à moins que vous ne trouviez normal que des populations aient des cartons  comme logements !

26/01/2013, 22:30 | Par vertige en réponse au commentaire de Méditerranéenne le 26/01/2013 à 22:20

J'aimerais mieux être analphabète et sourde !!!

27/01/2013, 01:03 | Par JJMU en réponse au commentaire de Méditerranéenne le 26/01/2013 à 22:20

Hé, Méditerranéenne !... Laver des enfants et les nourrir, ça ne demande pas des mesures préventives pour contaminés !... Ils n'ont pas la lèpre, ils sont seulement rendus pauvres par des lois remontant au XIXe siècle qui interdisent le travail et toute forme d'allocations aux "gens du voyage" (que ne sont pas, d'ailleurs, les Rroms, soit dit en passant, mais auxquels ces lois iniques continuent de vouloir s'appliquer).

Facile de déclarer l'autre sale, puant, et bon pour la mise en quarantaine.

Cela dit, ce sera moins hypocrite à notre pseudo-méditerranéenne d'aller voir de plus près à présent si les flics ont chopé la gale depuis qu'ils reçoivent de terrrrrrrribles enfants roms.

Brrrrrrr !....

Jean-Jacques M’µ

27/01/2013, 12:52 | Par pierre guerrini en réponse au commentaire de JJMU le 27/01/2013 à 01:03

Voilà bien un exemple, un cas de contamination cérébrale ... Sorte de fivre, typhoide cérébrale qui a bouffé tout ce qu'il y avait d'humanité désintéressée dans toute la hiérarchie Pyramidale Socialiste. Ce parti est le parti de l'opprobe et de la gangrène des espoirs placés en lui ... Rien ne l'obligeait à se comporter de la sorte ... ! D'où question ... Pourquoi ... ?

03/03/2014, 21:01 | Par Joe le Chat en réponse au commentaire de JJMU le 27/01/2013 à 01:03

Bisou

26/01/2013, 09:39 | Par Gavroche.

Dérives socialistes en série

sur le site la voix des rroms

26/01/2013, 10:11 | Par GILLES WALUSINSKI

Ainsi Saint Fons les marionnettes qui se disent socialistes!

27/01/2013, 15:32 | Par vertige en réponse au commentaire de Gilbert Pouillart le 26/01/2013 à 10:16

Pardonnez-moi Gilbert de ne pouvoir partager votre avis ici, ne serait-ce parce que j'y vois une différence fondamentale, celle du choix, de la nature de la discrimination, de l'humiliation.
Mais oui, il y en a toujours qui veulent être ailleurs, hors, sans... la proximité de ceux dont ils s'imaginent qu'ils sont sales, puants, qu'ils les empêcheraient...

26/01/2013, 10:16 | Par Gilbert Pouillart

N''oubliez pas l'autre bout de la chaîne : les écoles réservées (sans le dire), aux enfants des "gens bien" ...

26/01/2013, 10:16 | Par zane

HONTE !!!

26/01/2013, 10:17 | Par Vivre est un village

Une classe réservée aux enfants Roms... Dans un poste de police

Je ne suis, malheureusement pas surpris tant l'indispensable au pétainisme n'a pas étét faite en France.

Après avoir supplié Edwy Plenel, je vines de supplier Camedia et son  président Roger Ebano pour raliser, enfin, un évennement dans l'opéra de Vichy, là où 40 parlementaires se sont opposés aux pleins pouvoirs donnés à Pétain.

Voir que cette quantié de parlementaires a été bein moindre, puisqu'il faut considérer que les communistes qui auraient tous votés contre étaient exclus de vote ainsi que les passagers du Massilia...

Prière laïque et républicaine pour que cette évennement survienne avant lé décès de Stéphane Hessel...Bouche cousue

A bientôt.

Amitié.

 

26/01/2013, 10:18 | Par Pierre Avril

Saint Fons : qu'on vous touche pour ne pas tomber plus bas : Amen.....

26/01/2013, 11:01 | Par cathycorbel

Petit à petit, l'oiseau fait son nid...Rappel: http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_concentration_de_Montreuil-Bellay 

26/01/2013, 11:19 | Par JJMU en réponse au commentaire de cathycorbel le 26/01/2013 à 11:01

« Poudrière française située dans le Maine-et-Loire à une quinzaine de kilomètres de Saumur, transformé en stalag par les Allemands le 21 juin 1940, ce terrain de 5 hectares fut ensuite transformé par le régime de Vichy en un « camp de concentration à vocation régionale » spécifique pour les roms. »

Dommage, je ne sais pas rédiger d'articles sur Wikipedia : je note qu'alors que les noms de peuple sont rédigés avec majuscules à l'initiale, comme le veut la règle d'orthographe en français, les rédacteurs ont écrit « roms » au lieu de Roms, ou, préférable si l'on veut marquer la propre identification qu'eux-mêmes se sont choisis : « Rroms ».

Autre remarque : ce paragraphe de l'article Wikipedia donne une première note qui ne débouche que sur un site général de commémoration où les recherches ne fournissent aucune entrée « Rom » ou « Rrom ».

Jean-Jacques M’µ

 

 

26/01/2013, 22:36 | Par vertige en réponse au commentaire de JJMU le 26/01/2013 à 11:19

Jean-Jacques M’µ, je fais également les deux erreurs ; 1) ne mettre qu'un seul "r", 2) lorsque je l'emploie comme qualificatif (ex : "les personnes roms qui..."), comme pour tout habitant de la planète, je ne mets pas de majuscule. Je ne parle presque jamais "des Roms". Mais je peux probablement faire la faute également. Il n'y a pas de raison. C'est idiot et suspect. Est-ce que je dis : "les personnes françaises qui...) En fait oui !

Alors pour les majuscules, je jette un coup d'oeil dans le Grévisse et pour le nombre de "r", à partir de maintenant, je double.

26/01/2013, 22:59 | Par poppie en réponse au commentaire de vertige le 26/01/2013 à 22:36

Ce que j'avais cru comprendre , c'est qu'avec 2 R on désignait les Rroms de Roumanie, par opposition aux autres provenances de ces malheureuses personnes.   En fait, je crois bien que tous sont ostracisés de la même manière ou à peu près.

26/01/2013, 13:55 | Par Claudia75 en réponse au commentaire de cathycorbel le 26/01/2013 à 11:01

quel horreur.... la rance n'a pas changé d'un iota, .... c'est entrain de revenir

26/01/2013, 20:51 | Par vertige en réponse au commentaire de fabrizia le 26/01/2013 à 11:24

ou raisons inhumaines et dégradantes, discrimination, etc. ?

27/01/2013, 16:03 | Par mtb74 en réponse au commentaire de fabrizia le 26/01/2013 à 11:24

"ne serait-ce qu'en raison des conditions d'hygiène ?"  Pour le tout !

26/01/2013, 13:57 | Par Claudia75 en réponse au commentaire de Gavroche. le 26/01/2013 à 11:39

absolument, nous le savons et nous n'avons pas le droit de fermer les yeux comme si rien n'était, il faut agir....

03/03/2014, 21:16 | Par Joe le Chat en réponse au commentaire de Claudia75 le 26/01/2013 à 13:57

Bonsoir à Toutes et à Tous,

Peut-être peut-on lancer une pétition avec comme support Avaaz ?Je ne sais pas trop comment cela marche, mais pour d'autres actions cela a donné de bons résultats ?

http://www.avaaz.org/fr/

Cordialement

26/01/2013, 15:42 | Par caroline guézille en réponse au commentaire de Gavroche. le 26/01/2013 à 11:39

Merci pour ces info.

Je vais lui écrire. J'ai envie de gerber.

26/01/2013, 23:13 | Par poppie en réponse au commentaire de Gavroche. le 26/01/2013 à 11:39

On va essayer.   Ce que je crains, c'est qu'ils ferment simplement la classe.  Le seul avantage de celle-ci était de fournir l'argument  Oui, ces enfants sont bien scolarisés en France.   On le leur oppose cet argument s'ils ne peuvent rien prouver et là, les policiers eux-mêmes le prouvent.

Ne me faites pas dire que c'est une bonne solution, certainement pas!   Ces gamins auraient besoin d'être tout simplement dans une vraie école avec les autres  (et qu'on fiche la paix à leurs parents, en leur laissant vivre une vie normale!)

Si encore cet épisode pouvait amener les policiers en question à s'attacher à ces enfants et leur faire bien comprendre qu'il y a des ordres, mais qu'il y a aussi la réalité!

27/01/2013, 02:05 | Par poppie en réponse au commentaire de Gavroche. le 26/01/2013 à 11:39

C'est fait.   Une lettre de plus!

26/01/2013, 11:43 | Par Taky Varsö

"L’école est pourtant le plus puissant facteur d’intégration qui puisse exister. Cette belle école à la française que le monde entier nous envie." et ses nouveaux lieux de ségrégation qu'elle fabrique (bricole) dans l'indifférence générale et en s'assoyant comme votre billet  nous le montre sur ses principes et les directives ministérielles!

Une nouvelle pièce à apporter au dossier rom, ou comment la République , le politique et la société sont atteints d' "hypocondrie sociale", avec pour conséquence des dérives ségrégatives lesquelles visent à  éliminer du corps social ses éléments supposés pathogènes (infectieux). Les Roms, nouvelle maladie de l'Europe?

26/01/2013, 23:16 | Par poppie en réponse au commentaire de Taky Varsö le 26/01/2013 à 11:43

"Cette belle école à la française que le monde entier nous envie."

Ouais..    On dit ça... en France!

27/01/2013, 15:40 | Par vertige en réponse au commentaire de Thomas Boulenger le 26/01/2013 à 12:45

Non, je m'inscris en faux. Serait-ce votre réaction ?
Il n'y a pas que des salauds.

Je suis fatiguée de ces prétextes qui permettront de laisser ces enfants dehors, comme le maire de ris-orangis, pour ne citer que lui, les utilise. Je suis fatiguée de ces mots qui ne sont d'autres que ceux qui tuent.

03/03/2014, 22:05 | Par Joe le Chat en réponse au commentaire de vertige le 27/01/2013 à 15:40

Bonsoir Vertige,

Ne le prenez pas mal, mais comme vous, nous sommes, je pense, grandement  tous fatigués. Oui ! Tous et Toutes fatigués " de ces prétextes ... ... ... pour ne citer ... ... les utilise." Et d'accord  avec vous pour dire " qu'il n'y a pas que des salauds ! "

Le problème est que ce sont eux qui veulent, et qui surtout ont les moyens de nous faire plier.

Et bien voyez-vous, je ne veux pas plier. Je fais ce que je peux même si c'est infime. Infime. Mais c'est mieux que rien. C' est mieux que plier.

Même si cela fait que depuis 64 ans je passe pour un c.., et tout le reste, j'essaye de rester debout, arc-bouté aux vents mauvais de ces salauds qui nous gouvernent, et veulent nous mettre la tête définitivement sous le billot  !

Alors le peu pour lequel nous nous battons, ne doit pas être lâché ! mais mis en commun !

AUTOGESTION ! AUTOGESTION avant la catastrophe  finale !

Je le pense et le vis vraiment. Dans l'état où sont et vont le Social et l'Humain, si nous lâchons un tant soi peu plus la corde, je crains fort que ce n'en soit terminé pour le genre humain.

Cordialement.

26/01/2013, 15:05 | Par diaslaki en réponse au commentaire de vieille dame le 26/01/2013 à 12:32

Les enfants roms ne sont forcément à mettre dans le même sac. Il est vrai que le nomadisme ne facilite pas l'insertion scolaire des enfants Roms et que de plus leurs parents ne voient pas toujours la nécessité de les envoyer à l'école. Pour autant je voudrais témoigner qu'il peut en être autrement. J'ai rencontré au mois de novembre  2012 une femme admirable(manouche-gitanos),  infirmière à la retraite,  dont toute l'énergie passe dans l'aide aux roms et plus spécialement  dans le projet  de scolariser réellement  les petits roms . C'est un combat de tous les jours contre parfois les parents (les roms  et les autres),  mais le plus souvent contre l'institution scolaire ( personnalisée, dans le cas présent, par un instituteur qui n'a de cesse de renvoyer en toute illégalité les enfants roms à la "maison" ( un squat). Mais j'ai pu rencontrer des enfants Roms vifs,  avides d'apprendre, de lire, de compter, de comprendre et ... Tout est possible.  Mais il faut un minimum d'empathie et beaucoup d'abnégation pour arriver à ce résultat. Ne pas aider ces enfants différents mais porteurs de valeurs que nous avons souvent perdues est un crime contre l'humanité.

26/01/2013, 16:41 | Par Gavroche. en réponse au commentaire de diaslaki le 26/01/2013 à 15:05

Les rroms ne sont généralement pas nomades. Sauf lorsque la police les déloge...

26/01/2013, 18:54 | Par diaslaki en réponse au commentaire de Gavroche. le 26/01/2013 à 16:41

Le Peuple Rom est formé de Roms, Manouches, Gitanos, Tziganes, Sintis... Certains sont sédentarisés ou l'ont été mais les Roms ( de Roumanie) ne le sont plus vraiment puisque,  étant donné leur situation en Roumanie, ils migrent vers l'Europe de l'ouest dans laquelle ils sont fortement discriminés, d'où des déplacements incessants.....). Ici, je parle de ces Roms uniquement.

27/01/2013, 15:44 | Par vertige en réponse au commentaire de diaslaki le 26/01/2013 à 18:54

Parce que le fait d'être mis dehors, pourchassé = être nomade, parce que migrant = nomade !

Je dois m'acheter un nouveau dictionnaire. Non, pour y apprendre ça, le voler !!!

27/01/2013, 15:46 | Par vertige en réponse au commentaire de diaslaki le 26/01/2013 à 15:05

"Mais j'ai pu rencontrer des enfants Roms vifs,  avides d'apprendre, de lire, de compter, de comprendre et ... Tout est possible."

Oui, des enfants quoi ! Ca c'est une découverte...

01/02/2013, 00:39 | Par vieille dame en réponse au commentaire de diaslaki le 26/01/2013 à 15:05

je n'ai jamais dis que les enfants Roms n'étaient pas scolarisables !!!! mais je pense qu'il serait bon d'adapter le système scolaire - au moins avec quelques RAZED qui permettent aux enfants de ne pas rester rivés à leur banc trop longtemps, ce qui est une contrainte insupportable à des enfants vifs et pas résignés comme les notres.

Beaucoup d'enfants souffrent à l'école, Roms ou pas.

01/02/2013, 00:44 | Par vieille dame en réponse au commentaire de diaslaki le 26/01/2013 à 15:05

"les parents ne voient pas toujours la nécessité de les envoyer à l'école"  ! peut-être aussi craignent-ils un mauvais accueil ? non ?

26/01/2013, 12:48 | Par malto cortese

Boule dans le ventre...En pleurs

26/01/2013, 13:03 | Par sunnely

c' est une honte.Jules ferry sort de ta tombe.

 

26/01/2013, 13:39 | Par la garnie en réponse au commentaire de diaslaki le 26/01/2013 à 13:14

Cela semble bien être hélass trois fois hélas la totalité de la société complice et agissante dans ce sens qui est à pointer du doigt ! Tout le monde est daccord pour que ceci se produise, des flics, des assistantes sociales, des juges, des secretaires de mairies etc...  Ces pauvres types qui ont l'outrecuidance de se dire de gauche ne sont que les lâches d'un système qu'il ne renient pas et qu'ils accompagnent des trémolo dans la voix devant les caméras....

26/01/2013, 16:19 | Par Fini de rire en réponse au commentaire de la garnie le 26/01/2013 à 13:39

Une fêlure dans ce systême? Dans l'entretien du 20 janvier sur Canal+ cité dans le billet, quand on lui parle de sa circulaire de régularisation, le ministre répond "expulsions", mais quand le sujet vient sur les expulsions de Roms qu'il a ordonnées, il ne peut pas faire face à ses propres actes.

 

26/01/2013, 23:33 | Par poppie en réponse au commentaire de Fini de rire le 26/01/2013 à 16:19

Le ministre a un peu de mal à assumer ses actes verbalement.    Mais les textes, il les signe hélas!

On a besoin d'être réellement nombreux à faire pression.   Ce qui interesse toujours les politiques, c'est de connaître les proportions des gens d'accord ou pas avant les élections prochaines (même quand ce n'est pas pour tout de suite).   Je crains que la proportion nous soit défavorable actuellement, c'est là-dessus que l'on a à agir si l'on veut se faire écouter.   Vous ne croyez pas?

(ils ont repéré que les arguments FN et consorts étaient "payants"!)

26/01/2013, 14:01 | Par Claudia75 en réponse au commentaire de diaslaki le 26/01/2013 à 13:14

En les laissant faire sans mot dire ( sans maudire), on se rend complice .

 exactement....

26/01/2013, 14:01 | Par alliocha

Il va falloir cesser de croire que le PS est à gauche.

Il est social libéral, et son soucis est de ne pas trop contrarier la part la plus centriste de la population.

Il n'a que faire de l'opinion des gens de gauche.

Et les publications de Médiapart nous prouvent chaque jour que son coeur balance du côté des nantis et des classes moyennes supérieures, dont ses dirigeants sont tous issus...

Alors les ouvriers , les prolétaires et les exclus, ça sert à faire reluire le vernis humaniste d'une coquille vide.

 

 

26/01/2013, 14:16 | Par Thomas Boulenger en réponse au commentaire de alliocha le 26/01/2013 à 14:01

Le problème ne vient pas des partis politiques. Pourquoi Valls est le ministre le plus populaire en France ???

La logique du PS dans cette histoire ne tient que comme stratégie pour garder le pouvoir. Si les français exprimait massivement leur désaccord de cette politique de compromis en poussant le gouvernement à agir vraiment à gauche, alors on commencerait à avoir un PS à gauche. Pour l(instant ce n'est pas la cas.

La démocratie est le moins pire des régimes ...

Mais il devient le pire quand on a un maximum d'électeurs qui soutient ce pire ....

26/01/2013, 17:03 | Par malto cortese en réponse au commentaire de Thomas Boulenger le 26/01/2013 à 14:16

J'ai bien peur que vous n'ayez raison... et Marine Le Pen de s'enorgueillir de ce que " les français pensent comme elle "; 

qui verrait un groupe de citoyens " Soutenons les Roms"  un tant soit peu signifiant?  on peut, on doit écrire à cette mairie,  mais celle ci a sans doute agit avec l'approbation, voire à la demande de ses administrés, enfin, d'une partie je suppose!  tant il est vrai que les réclamations des citoyens pour l'instant envers leurs élus ne concernent surtout que des choses qui les arrangent (une faveur) ou qui les défrisent (cachez ce Rom que je ne saurais voir). C'est un climat propice à guerre civile.

26/01/2013, 23:42 | Par poppie en réponse au commentaire de Thomas Boulenger le 26/01/2013 à 14:16

Votre opinion rejoint la mienne, je crois.

Beaucoup de gens ne croient plus les politiques (ce n'est pas étonnant!).  Même dans ceux qui devraient logiquement faire partie de l'électorat de gauche, on entend   "On n'a pas encore essayé le FN"     C'est un comble mais c'est une réalité, ils ne se savent pas tous les "boulettes" qu'a pu faire le FN dans les mairies où il est passé!   Et surtout, ils ne font pas vraiment le lien avec de terribles précédents historiques... que le FN prend bien soin de ne jamais évoquer.

26/01/2013, 14:30 | Par citoyenne57

Rassembler ainsi ces enfants dans un lieu aussi peu destiné à leur éducation qu'est un commissariat de police signifie bien qu'il s'agit de soustraire ces enfants au vu et au su de ceux(enseignants et parents d'élèves) qui pourraient empêcher leur départ organisé en catimini par la préfecture et la police.Que l'éducation nationale se prête à cette manœuvre est pitoyable! Faisons connaître cette  hypocrisie,cette ignominie  qui en ayant l'air de respecter les droits des Enfants a pour but d'organiser leur éloignement du pays.

26/01/2013, 23:43 | Par poppie en réponse au commentaire de citoyenne57 le 26/01/2013 à 14:30

C'est possible aussi.

26/01/2013, 14:22 | Par Claudia75

<<Une injustice faite à un seul est une menace pour tous>> Montesquieu

Philippe Alain rédigeait SVP une pétition mettez là en ligne, pour signature, il faut absolument arrêter ces injustices ignobles... ce pays est dans les ténèbres, dans l'obscurantisme....

j'ai l'impression que les citoyens n'ont pas encore pris la mesure où ce gouvernement nous amène...  

Je m'occupe des personnes en difficulté dans une association, ouvertement les services administratifs affichent le mépris envers ces personnes parce qu'elles sont étrangères, me font tourner en bourrique, lorsque je leur dis des vérités, ils appellent la sécurité qui m'encadre et me fait sortir....

ce qui se passe dans ce pays est proprement insupportable, intolérable... 

Hollande est très dangereux. j'ai entendu le ministe de la dfense dire : <<Nous sommes en guerre et on va casser le plus possible de ces connards>> , ne s'embarasse plus de précaution de langage....... 

Réveillons nous avant qu'il ne soit trop tard... 

 

26/01/2013, 14:56 | Par THIERRY de PONTCHARRA

Je suis totalement solidaire pour agir et si il y a une pétition à signer ou quelques autres possibilités d agir, n hésitez pas un instant à me le faire savoir s il vous plaît. Bien à vous. Thierry (tirupati 450)

26/01/2013, 15:40 | Par caroline guézille

On vomit où?

26/01/2013, 23:23 | Par Claudia75 en réponse au commentaire de caroline guézille le 26/01/2013 à 15:40

vous n'avez que l'embarras du choix... Commencez par Hollande (toujours la tête)

26/01/2013, 15:49 | Par DANIELE BARBIER

Je trouve quand même le silence du Conseil municipal très grave et complice.

Pas un membre qui n'ait fait savoir sa réprobation ? Il suffisait peut-être d'un seul pour que d'autres se lèvent !

_________________

(n'existe-t-il pas des enseignants détachés à l'instruction des enfants du voyages?)

26/01/2013, 16:24 | Par gpatey

Ci-dessous la composition du Conseil Municipal de Saint Fons que l'on peut retrouver à l'adresse:  

http://www.saint-fons.fr/index.php/La-ville/Les-%C3%A9lus?idpage=188&idmetacontenu=

et également à l'adresse:

http://www.saint-fons.fr/index.php/La-ville/Les-%C3%A9lus?idpage=189&idmetacontenu=

qui donne, pour chaque élu, l'adresse mail correspondante, en cliquant sur "lire la suite".

En ce qui me concerne, je suis également prêt à signer une pétition ou à envoyer un courriel à Mme la Maire et au Conseil Municipal.

 

Madame Le Maire : Christiane Demontès 

Les adjoints au maire

CLAVEL Gilbert   EDERY Michèle   MEBARKI Hadi   RECAS Rosa   PERRIN Serge   MOURIER Nelly   BOY Marc   DESCHAMPS Dominique   LE BOUHARTRoland 


Les conseillers municipaux délégués

CHIAVAZZA Roland   MUNOZ Michèle   BENFERHAT Ahmed   LOUIS AIMEE Samuel   HEBBACHE Abdeli 


Les conseillers municipaux

PRADA Christian   DE PASQUALE Lucia   SEKOUR Youssef   BEN LEMBAREK Chérifa   DELOR Edmond   DRAOUIL Maha   FRIMONT Françoise   COCHET Christiane   ESTERO Christine   LAKHDARI Morad 


 

Les conseillers municipaux d'opposition

FRIER Nathalie   MONTAG Isabelle   BENBOUDRIOU Messaoud   DEBAT David   DELORME Gilles   FAVRET Pierre   BENETRIX Carine   POZZI Jacques  

26/01/2013, 17:11 | Par vaesoli

je viens d'envoyer un email à un des conseillers front de gauche faisant partie de la majorité municipale pour qu'il me confirme son adhésion à cette mesure.

26/01/2013, 20:51 | Par Dickeybird en réponse au commentaire de vaesoli le 26/01/2013 à 17:11

Bonjour, et merci pour cette initiative.

Nous attendons avec impatience sa réponse, mais qui est cet heureux élu?

28/01/2013, 10:23 | Par vaesoli en réponse au commentaire de Dickeybird le 26/01/2013 à 20:51

J'ai écrit à M Le Bouhart Roland.

J'attends sa réponse.

26/01/2013, 18:08 | Par Thierry Costes

Aaaaaaah, que voilà un bel exemple du socialisme à visage humain. Bel exemple de la république de la honte. :-(

26/01/2013, 21:08 | Par vertige

Voici le mail que j'ai envoyé à la mairie et au sénat, et qui ne servira à rien. Copiable par qui le voudra, bien entendu.

Madame La Sénatrice-Maire,

Je suis heureuse de constater que le site de la mairie de Saint-Fons, comporte un onglet "solidarité". Au moins, votre équipe informatique sait-elle que ce substantif existe. Je regrette cependant qu'il vous ait échappé.

En effet, il est fâcheux que vous la limitiez strictement à ce que la législation vous oblige. Et encore ?! J'ai pris connaissance de la manière indigne, dégradante, humiliante, dont vous estimez avoir mis en oeuvre votre obligation d'"accueil" des enfants roms scolarisables de votre commune.

Cette organisation n'est non seulement pas à l'honneur de la commune de Saint-Fons en général et de ses habitants, mais moins encore à votre honneur. Je vais plus loin, cette organisation est une honte pour une représentante élue des citoyens de la République, dont je note au passage le cumul de mandats. Ce dernier explique-t-il cela ? Un manque de temps pour s'occuper de cette "affaire" et une initiative malheureuse d'un fonctionnaire territorial qui crut bien faire, peut-être ?

Madame La Sénatrice-Maire, je ne vous présente pas l'expression de mes salutation hautement respectueuses : dans l'état actuel des choses, vous ne me semblez pas les mériter.

26/01/2013, 21:34 | Par JJMU en réponse au commentaire de vertige le 26/01/2013 à 21:08

Bravo !

Je recopie et j'envoie à mon tour !

Il nous faudrait aussi demander que la question soit portée au conseil municipal... et au conseil constitutionnel, ainsi qu'au conseil européen...

Jean-Jacques M’µ

26/01/2013, 22:39 | Par vertige en réponse au commentaire de JJMU le 26/01/2013 à 21:34

Pour le Conseil municipal, ne faut-il pas être citoyen de la commune ? Pour les deux autres, je ne sais les procédures mais j'essaye de voir. Si quelqu'un les connaît...

27/01/2013, 15:49 | Par vertige en réponse au commentaire de JJMU le 26/01/2013 à 21:34

.

27/01/2013, 20:00 | Par poppie en réponse au commentaire de vertige le 26/01/2013 à 21:08

J'ai un peu édulcoré les termes, le contenu n'est pas très différent :

 

Madame la  Sénatrice-Maire,

En tant que citoyenne française, j'ai été profondément choquée d'apprendre que les enfants Rom de votre commune sont désormais scolarisés dans les locaux de la Police.

Pensez-vous Madame que ces enfants n'ont pas déjà suffisamment de difficultés pour démarrer dans la vie en voyant leurs parents être continuellement traités en indésirables partout où ils se présentent?

Comment pourraient-ils , privés du contact avec les autres enfants, nouer les liens qui permettront d'avoir ensuite des relations sociales satisfaisantes?

Que sera leur scolarité dans ces conditions?  Quelles chances auront-ils d'avoir un meilleur avenir?

Je croyais que l'école de la République se devait de fournir à tous des chances identiques.

Je croyais que la devise de notre pays était Liberté, Egalité, Fraternité.

Rassurez-nous Madame.     Vous avez le pouvoir de rétablir une situation plus conforme aux usages et à l'esprit de notre pays qui se revendique issu "des Lumières".   Nous comptons sur vous pour y veiller.

Merci de prendre en compte ma demande de citoyenne inquiète.

Avec mes sincères salutations         et signature

   Elle a répondu très vite :

Comment pouvez dire de contre vérités en écoutant un journaliste qui n'a jamais mis les pieds a saint fons ne m'a jamais interroge venez voux verrez des enfants scolarises et qui apprennent le français 

  -Remarque amusée : s'il y a des cours de français, ça ne lui ferait pas de mal d'aller les suivre...Sourire

  -Remarque plus sérieuse: elle ne nie pas le fait que les cours se passent bien dans les locaux de la police pour cette catégorie d'enfants en particulier.

   Elle confirme par la même occasion -ça peut toujours être utile- que ces enfants sont bien scolarisés.

27/01/2013, 20:10 | Par vertige en réponse au commentaire de poppie le 27/01/2013 à 20:00

Poppie, il n'est effectivement pas obligatoire de reprendre ma colère, moins encore au mot près !!! Je ne sais pas si vous avez lu ma réponse à la sienne, elle est pire.

Effectivement, elle ne nie rien !!! Ce serait semble-t-il un peu risqué... La-men-ta-ble En pleurs

27/01/2013, 20:50 | Par poppie en réponse au commentaire de vertige le 27/01/2013 à 20:10

La colère, je la ressens aussi et l'indignation!    Si j'exprime ça un peu moins ouvertement, j'espérais lui laisser en quelque sorte une porte de sortie mais  elle ne semble pas du tout disposée à changer de tactique.   Vous avez eu tout-à-fait raison d'être plus énergique.

28/01/2013, 22:35 | Par vertige en réponse au commentaire de poppie le 27/01/2013 à 20:50

Poppie, j'ai longtemps été "diplomate" dans mes courriers et mails. Mais c'est fini. C'est inutile, ça ne sert à rien. Leur réponse, lorsqu'il y en avait, était du même ordre. Maintenant, ils ont droit à du brut !!! Je pourrais faire bien pire, ils ont de la chance (moi aussi d'ailleurs Clin d'œil). S'ils savaient comme je me retiens...

29/01/2013, 01:05 | Par poppie en réponse au commentaire de vertige le 28/01/2013 à 22:35

Rigolant

26/01/2013, 21:13 | Par Dickeybird

Parmi les conseillers municipaux, Madame  FRIMONT Françoise est la conseillère municipale chargée des droits de l'Homme et de la lutte contre la discrimination mais aussi   la vice-présidente de la commission LCD. LCD = Commission Extra Municipale de Lutte Contre les Discriminations.... Avec tous ces titres, il est grand temps que Madame Frimont fasse sa rentrée 2013 en commençant par lire sur Médiapart ce qui se passe à Saint-Fons en terme de discrimination....Je lui adresse donc le lien de l'article.  

26/01/2013, 22:50 | Par vertige en réponse au commentaire de Dickeybird le 26/01/2013 à 21:13

Je suis. Son mail : [email protected]

Merci Dickeybird

10 inutes plus tard : et voilà ! Idem, disponible pour tous...

Madame,

J'ai appris par un article de Mediapart dont je vous joins le liens ci-dessous, le traitement dégradant, indigne, inhumain, humiliant que la mairie réserve à la scolarisation des enfants Rroms de Saint-Fons.

Conseillère municipale chargée des droits de l'Homme et de la lutte contre la discrimination mais aussi vice-présidente de la LCD, vous me voyez surprise que vous ne vous soyez pas saisie de cette situation inadmissible pour les enfants de votre commune, déshonorante pour votre ville, ses habitants, ses élus.

Madame, j'espère pouvoir encore compter sur vous pour faire mettre ce point à l'ordre du jour de votre prochain Conseil municipal et faire réintégrer dans aucun délai les enfants Rroms dans les classes qui leur sont dues par la République.

27/01/2013, 11:49 | Par zane en réponse au commentaire de vertige le 26/01/2013 à 22:50

Merci !

Je me suis servie de votre courrier en faisant un petit ajout. Voilà ma version, avec comme intitulé de mail "La République en question"

 

Madame,

J'ai appris le traitement dégradant, indigne, inhumain, humiliant que la mairie réserve à la scolarisation des enfants Rroms de Saint-Fons.

Conseillère municipale chargée des droits de l'Homme et de la lutte contre la discrimination mais aussi vice-présidente de la LCD, vous me voyez surprise que vous ne vous soyez pas saisie de cette situation inadmissible pour les enfants de votre commune, déshonorante pour votre ville, ses habitants, ses élus.

Madame, j'espère pouvoir encore compter sur vous pour faire mettre ce point à l'ordre du jour de votre prochain Conseil municipal et faire réintégrer sans aucun délai les enfants Rroms dans les classes qui leur sont dues par la République.

Depuis quand une école publique refuse-t-elle des enfants sous prétexte que les classes sont surchargées ? Je suis enseignante, aussi je m'étonne de cet argument avancé par Madame le Maire. Quand les effectifs augmentent, on demande une ouverture de classe.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous prie d'agréer, Madame, mes salutations citoyennes.

27/01/2013, 15:52 | Par vertige en réponse au commentaire de zane le 27/01/2013 à 11:49

Merci, Zane, pour ce rajout nécessaire et d'avoir corrigé les fautes... de frappe ! (dans/sans, par exemple)

27/01/2013, 16:37 | Par zane en réponse au commentaire de vertige le 27/01/2013 à 15:52

Nous faisons tous des fautes de frappe, cela n'a aucune importance. En revanche, mon courrier était d'abord plus long, mais j'ai effacé, pensant que les plus concis avaient plus de chance d'être lus. Et encore, allez savoir...

Je trouve très bon celui envoyé par Gérard Jacquemin cité plus bas.

Si cette mairie est bombardée de courriers, tous complémentaires et allant dans le même sens au fond, peut-être que cela va servir à quelque chose.

Quand je lis que 80% des Français pensent qu'il y a trop d'étrangers en France... Premier réflexe : intox. J'ai du mal à y croire. Ou alors, la situation est encore pire que telle que la perçois.

27/01/2013, 20:15 | Par vertige en réponse au commentaire de zane le 27/01/2013 à 16:37

Oui ceux de la dame et de Gérard sont très bien. En fait, je pense que tous le sont ; ils reflètent notre indignation et la forme que nous leur donnons est un portrait tout en transparence de ce que nous sommes. C'est plutôt bien.

Parfois nous n'avons pas le temps, le copier/coller est tout aussi suffisant.

Pour le reste, je crains que cela ne change en rien la situation des enfants : je ne peux pas croire qu'il n'y ait aucun habitant de Saint-Fons qui soit au courant et que tous approuvent. Alors...

Ce n'est pas une raison pour ne pas le faire !

26/01/2013, 22:48 | Par WataYaga

530861_396841270405327_1204680226_n.jpg

Recyclage de la police dans des tâches vraiment utiles et qui les ramèneraient à leur condition première d'êtres pleinement humains ?

27/01/2013, 09:38 | Par la dame du bois-joli en réponse au commentaire de WataYaga le 26/01/2013 à 22:48

des petits  Rroms sur un passage piétonnier ? mais on va finir par les écraser , ici, en France

les canetons sont mieux protégés .. En pleurs

27/01/2013, 01:07 | Par JJMU

Jeanne Moreau (décidément !...) lit deux lettres qu'elle assume pour siennes pour dire la honte face au sinistre de l'Intérieur Brice Hortefeux, en avril 2012 :

http://www.youtube.com/watch?v=C_zTwDYy8ro&feature=youtu.be

Jean-Jacques M’µ

27/01/2013, 01:36 | Par poppie en réponse au commentaire de JJMU le 27/01/2013 à 01:07

C'est vrai qu'on aimerait avoir su écrire une telle lettre!

Mais c'était avant, on aurait pu espérer au moins sur la forme un peu d'amélioration.

Eh bien non!  Honte à notre pays! Honte à tous ceux qui s'y sentent à l'aise!

27/01/2013, 09:17 | Par JJMU en réponse au commentaire de poppie le 27/01/2013 à 01:36

u as raison, Poppie.

Du coup, je vais l'envoyer à ma famille, si tranquille famille, ancrée droit sur ses bottes dans ses certitudes.

Jean-Jacques M’µ

27/01/2013, 16:06 | Par vertige en réponse au commentaire de JJMU le 27/01/2013 à 01:07

Merci pour ce lien, Jean-Jacques M’µ.

27/01/2013, 09:42 | Par la dame du bois-joli

je viens d'écire ceci que j'envoie par mail à madame le maire et à madame frémont (merci à ceux qui ont donné les liens  ci-dessus)

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs  du conseil municipal de St-Fons

 

J’ai lu dans la presse que les enfants Rroms de votre commune étaient accueillis dans une salle du commissariat de votre ville, afin d’être scolarisés. Je m’étonne de cette décision prise dans votre commune. Je m’étonne que ces enfants ne puissent avoir accès à une classe classique, dans une école normale, et ne soient pas scolarisés au milieu d’autres enfants, de toutes origines, pour favoriser leur intégration sociale et citoyenne.
Quelle image de la France et des français  donnez-vous à ces enfants ? Quels souvenirs garderont-ils de leur enfance ici en France ?

Ces enfants sont ballotés depuis leur naissance car personne ne veut d’eux et de leurs familles depuis qu’ils sont venus au monde. Ils connaissent et subissent toutes les épreuves que personne ne souhaiterait pour ses propres enfants, dans une riche démocratie occidentale comme la notre. Ils sont déplacés, parqués dans des cabanes, de bric de broc de bois et de plastique, sans eau, ni électricité, ni chauffage sécurisant. Ils sont pourchassés, envahis de policiers à la moindre occasion, doivent mendier pour leur survie.

Et là, maintenant les enfants, comme chez vous, vont à l’école ( peut-on appeler cela une école ? ) dans un commissariat de votre ville ou sont parqués dans un gymnase comme à Ris-Orangis.

Imaginez-vous, vous, migrer un jour pour n’importe quelle raison et chercher désespérément une terre d’asile et d’accueil. Et ne pas la trouver.  Ne peut –il y avoir  chez tout être humain, chez tout élu, quelque compassion pour ces populations en voyage qui ont besoin de soins, d’aides, de logements et d’éducation? Pourquoi n’envisagez-vous pas que ces populations un jour revivifieront l’Europe vieillie que nous devenons, faute d’enfants et de projets de société ? La France s’est construite , génération après génération, par les efforts de migrants ( un quart des Français , dont moi, ont un grand-parent d’origine étrangère, un quart vous vous rendez compte ! )

Et si on les avait fichus à la porte tous ces migrants il y a quelques générations, que serait la France aujourd’hui ? Un pays sans moyens, sans rêves, sans envies, sans grandeur, sans bras pour cultiver les champs et faire tourner les usines, sans écrivains, sans cinéastes, sans ingénieurs, sans médecins, sans commerçants, sans entrepreneurs. Un pays moribond probablement.

Je ne veux pas de cette France-là, je veux une France qui accueille, qui aide. Une France partageuse et solidaire. Je veux être fière d’être française et aujourd’hui, en lisant cette mauvaise nouvelle émanant de votre commune car ce n’est hélas pas la première de ce genre, je ne le suis pas.

J’espère, Madame le maire, Mesdames et Messieurs les conseillers, que vous saurez évoluer dans vos réflexions et commencer à accueillir ces migrants, dans la dignité et l’entraide. Merci de m’avoir lue. J’espère que vous m’enverrez réponse à ce courrier.


Sentiments fraternels.



j'espère Philippe Alain, qu'un jour, vous ne nous enverrez plus ces sales nouvelles et en même temps je vous remercie d'être notre vigie ! Sourire

27/01/2013, 21:13 | Par JJMU en réponse au commentaire de la dame du bois-joli le 27/01/2013 à 09:42

C'est vrai, quoi, Philippe, messager de mauvaises nouvelles ! il faudrait que la situation devienne en fait intenable pour les donner d'alertes, et que les nouvelles qu'ils aient à donner ne soient que des bonnes, justes, équitables et judicieuses.

On vous embrasse, tous les deux, Philippe pour sa vigilance, et La Dame pour sa qualité de réaction.

Gens de sensibilité et de bonne volonté.

Jean-Jacques M’µ

28/01/2013, 09:05 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de la dame du bois-joli le 27/01/2013 à 09:42

Imaginez-vous, vous, migrer un jour pour n’importe quelle raison et chercher désespérément une terre d’asile et d’accueil. Et ne pas la trouver.  Ne peut –il y avoir  chez tout être humain, chez tout élu, quelque compassion pour ces populations en voyage qui ont besoin de soins, d’aides, de logements et d’éducation? Pourquoi n’envisagez-vous pas que ces populations un jour revivifieront l’Europe vieillie que nous devenons, faute d’enfants et de projets de société ? La France s’est construite , génération après génération, par les efforts de migrants ( un quart des Français , dont moi, ont un grand-parent d’origine étrangère, un quart vous vous rendez compte ! )

Un grand merci pour ce rappel.

A bientôt.

Amitié.

27/01/2013, 10:32 | Par gérard jacquemin

J'ai envoyé un mail à la mairie de St Fons,  Dame du Bois je me suis permis d'utiliser le début de ta lettre.

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs  du conseil municipal de St-Fons

 J’ai lu dans la presse que les enfants Rroms de votre commune étaient accueillis dans une salle du commissariat de votre ville, afin d’être scolarisés. Je m’étonne de cette décision prise dans votre commune. Je m’étonne que ces enfants ne puissent avoir accès à une classe classique, dans une école normale, et ne soient pas scolarisés au milieu d’autres enfants, de toutes origines, pour favoriser leur intégration sociale et citoyenne.

Je ne sais pas si les principes "Liberté Egalité Fraternité" sont encore inscrits au frontispice de votre mairie, mais il semble bien  que vous ayez gommé ces mots de vos usages.

 L'école laïque et obligatoire pour tous ne doit pas se transformer en ghetto dans une salle de commissariat sans sanitaires. Il est inadmissible que des enfants soient accueilis par des policiers en uniforme et dans ces conditions indignes.

 Je me permet de vous rappeler quelques articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme approuver par la République française que vous représentez en tant qu'élus du peuple:

 Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

 Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

 La convention internationale des droits de l'enfant se rappelle aussi à votre bon souvenir.

Article 3
1. Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu'elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale.

2. Les États parties s'engagent à assurer à l'enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être, compte tenu des droits et des devoirs de ses parents, de ses tuteurs ou des autres personnes légalement responsables de lui, et ils prennent à cette fin toutes les mesures législatives et administratives appropriées.

3. Les États parties veillent à ce que le fonctionnement des institutions, services et établissements qui ont la charge des enfants et assurent leur protection soit conforme aux normes fixées par les autorités compétentes, particulièrement dans le domaine de la sécurité et de la santé et en ce qui concerne le nombre et la compétence de leur personnel ainsi que l'existence d'un contrôle approprié.

Dans l'attente d'une réaction rapide de vos services concernant l'accueil de ces enfants, Recevez, Madame le Maire, Mesdames Messieurs du conseil minicipal, mes meilleures salutations.

Gérard Jacquemin

27/01/2013, 10:33 | Par la dame du bois-joli en réponse au commentaire de gérard jacquemin le 27/01/2013 à 10:32

je t'en prie, camarade, butine ce que tu veux ! Rigolant

27/01/2013, 11:05 | Par laurazouzi

Les écoles
La Ville compte 10 établissements scolaires publics : 5 écoles maternelles, 4 écoles élémentaires et 1 collège.

Pris sur le site de la ville de Saint Fons, il me semble qu'il en manque une, qui plus est , une INNOVANTE, ne devrait elle pas être mise en avant?

Après tout , toutes les municipalités seront heureuses de bénéficier des retours, sans aucun doute très positifs de cette innovation, non ? mais alors il est où le problème ?

Ah Saint Fons n'est pas du tout fière de son école innovante, c'est comme le cailloux dans la chaussure, sauf qu'il s'agit d'enfants, difficile de jeter les enfants qui gênent le fond de chaussures de votre cerveau, et votre conscience, elle dit quoi ?

Pourtant ce sont ces enfants là qui apporteront les solutions, si on veut bien leur en donner les moyens. Le premier des moyens c'est de leur faire vivre les sens des biens démocratiques suivants: intégration, respect,tolérance,partage,éducation...S'ils doivent rentrer dans leur pays un jour, au moins ils pourront le faire la tête haute avec des valeurs à redonner, c'est ainsi que les peuples avancent.

Si nous n'avons que des graines de haines à semer sur leurs espoirs, il ne faut pas s'étonner ensuite des comportements destructeurs de ces adultes en devenir.

Laure

27/01/2013, 14:13 | Par Jocelyne Cambuzat

Demontès et Valls, ça ne sonne pas très français. Et dans la logique du ministre de l'intérieur, ils ont vocation à retourner en Espagne. C'est clair?

27/01/2013, 17:37 | Par johnloulou en réponse au commentaire de Jocelyne Cambuzat le 27/01/2013 à 14:13

  Valls me degoute

27/01/2013, 17:20 | Par mtb74

Et un courriel de plus pour Mme Frimont. Celui que j'avais envoyé au maire de Ris Orangis est resté sans réponse et on connaît les suites...

Madame Frimont, conseillère municipale de Saint Fons,

En tant que citoyenne, je me permets de vous faire part de ma profonde indignation quant à la scolarisation d’enfants roms de votre commune dans un poste de police. A mes yeux, cela est une discrimination et une atteinte aux droits fondamentaux de tout être humain tels qu’énoncés dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (préambule de notre constitution), dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme approuvée par la France, dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant …

D’autres communes ont adopté une tout autre politique allant dans le sens du respect des droits de l’Homme. Oui, Madame, j’insiste, c’est bien de cela dont il s’agit.

La scolarisation et l’éducation des enfants roms dans un climat serein sont leurs meilleures chances d’intégration, vous ne pouvez pas les leur gâcher.

C’est pour des frères humains que j’intercède auprès de vous qui êtes conseillère municipale chargée des droits de l'Homme et de la lutte contre la discrimination (dans une municipalité socialiste) et donc, au premier chef, concernée par ce problème.

Je compte sur vous pour prendre d’autres mesures qui, elles, seraient à l’honneur de votre municipalité et de ses administrés et garantiraient les droits de ces enfants.

 

Dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous prie d'agréer, Madame, mes salutations citoyennes.

 

27/01/2013, 17:28 | Par profil_inactif_268226

C'est tout le probleme quand l'union europeenne n'est pas sensee etre un grand espace de liberte pour ses habitants mais une zone qui privilegie les affaires! Les gens peuvent (doivent ) se deplacer un peu pour etre exploites, mais le mieux est qu'ils se parquent dans un coin, le moins voyant possible et se contentent de faire les petites mains dont nous avons besoin ( a petit prix), ce que nous voulons pouvoir bouger d'un coin a l'autre de l'Europe se sont les marchandises fabriquees pour pas cher en A et vendu avec joli profit en B.  Les roms sont le probleme dont on parle tout le temps, mais au final il n'y a qu'un probleme qui n'est pas pret d'etre regle, c'est que les humains non riches et beaux sont de moins en moins desires dans notre societe, parce que a part consommer a quoi servons-nous? Les Bernards Arnault et autre Lagardere n'ont plus besoin d'ouvriers ou meme de stylistes ou d'ingenieurs pour leur procurer des produits, les p'tits chinois s'en chargent, alors a part de jolies nanas et quelques domestiques tres discrets, que faire du reste de la population europeenne?

Le sort de ces enfants et de leur parents c'est ce qui nous attend, si nous sommes trop indolents pour reagir, si le mot liberte n'a plus aucun sens...... Les mauvais traitements ne se limitent de loin pas au roms, mais aux plus pauvres d'entre nous, ceux que Valls fait chasser de sa rue pour ne pas indisposer sa precieuse (et vaniteuse) epouse, mais quand on commence c'est difficile de s'arreter....... surtout quand il ya longtemps qu'on ne se preoccuppe plus de rien d'autre que de ses ambitions!

27/01/2013, 17:42 | Par mtb74

la réponse de Mme Demontes ne s'est pas faite attendre :

"Comment pouvez vous croire ce que dit un journaliste qui n'est pas venu a st fons qui ne m'a pas interrogée . Je vous invite a venir vous verrez des enfants scolarises dans une ecole, apprendre le français"

Envoyé de mon iPhone

Le 27 janv. 2013 à 17:17

 

27/01/2013, 18:11 | Par Odile Bouchet

Bonjour, j'ai écrit ceci:

Madame le Sénatrice de la République Française et Maire de Saint Fons, je viens de lire sur médiapart un article montrant que vous parquez les enfants roms chez les policiers pour qu’ils y aient leurs classes, sans toilettes, ni eau, ni aliment à l’heure du repas. L’école française est ouverte à tous les enfants, tous, et nous autres Français y tenons. Le mélange a de tout temps fait la richesse de ce pays. Il a toujours été difficile, mais il a toujours fonctionné.   Mais quel qu’il soit, ce mélange, le droit, c’est le droit, et tout enfant a droit à l’école, pas au poste de police. Cette confusion des genres est pour le moins fâcheuse, sinon indigne.

J’espère que cette situation sera remédiée au plus vite et que ces enfants iront à l’école, comme les autres. Il y a des moments où l’on a honte d’être de ce pays. Il paraît que vous êtes socialiste... alors souvenez-vous de ce que ce terme a autrefois signifié, et que c’est par ce qu’il a signifié que vous êtes élue.

Salutations égalitaires, Odile Bouchet

et j'ai reçu cette réponse, à l'instant:

Comment pouvez vous dire de telles contrevérités en croyant un journaliste qui n'est jamais venu a saint fons ne m'a jamais parle!!! Venez vous verrez des enfants scolarise dans une ecole qui apprennent le français
Envoyé de mon iPhone

27/01/2013, 19:51 | Par poppie en réponse au commentaire de Odile Bouchet le 27/01/2013 à 18:11

Elle nous a donc donné à tous la même réponse

27/01/2013, 18:22 | Par vertige

Cette Madame Démontée ne se démonte pas ! j'ai reçu à l'instant la même réponse que MTB 74 et que nous recevrons tous, ce qui a fini de m'énnerver.

Voici mon retour :

"Madame La Sénatrice-Maire,

Je crois plus facilement un journaliste qui fait preuve régulièrement de sa droiture qu'une femme politique qui n'est pas capable de répondre à un mail en saluant son interlocuteur(trice). L'absence de formules de politesses signifie parfois beaucoup plus que de très longs discours... J'imagine donc très bien comment vous pouvez traiter ces enfants, ces familles...
Sur le ton que vous employez, votre agressivité en dit également long et lorsque vous vous adressez à une citoyenne, que je sache, vous n'êtes pas à la tribune !
Quant à votre "défense", "justification", que sais-je ? Elle est à la hauteur de tous les élus qui se comportent comme vous. Une sorte de signature en fait ! Il est heureux que des enfants soient scolarisés dans une école à Saint-Fons et apprennent le français. Le problème est que ce n'ets pas le cas de tous !
Madame La Sénatrice-Maire, je ne vous présente toujours pas l'expression de mes salutation hautement respectueuses : dans l'état actuel des choses, vous ne me semblez pas les mériter." Signature (évidemment, et avant également)

Le maire de Ris-Orangis m'a répondu la même chose... et de prendre RdV avec sa secrétaire pour visiter !!! Je n'ai même pas répondu.

Ils sont odieux, méprisants, nous prennent pour des demeurés, me mettent dans un rage folle : ils nous représentent, que nous le voulions ou non.

28/01/2013, 10:59 | Par philippe alain

Bonsoir,

La classe ghetto à ouvert le jeudi 22 novembre 2012 précisément. Le jour de l'ouverture, elle a accueilli 21 enfants roms.

Madame la sénatrice-maire joue avec vous au sujet des enfants concernés quand elle dit qu'elle peut montrer une ECOLE avec des enfants qui apprennent le français. Elle oublie également de préciser que tous les élèves viennent du terrain occupé par des familles Roms qu'elle vient d'assigner au tribunal pour demander leur expulsion et que la classe est située dans les locaux de la police municipale.

Au passage, si des lecteurs sont dans le coin, je les invite à accepter l'invitation de madame Demontes. N'oubliez pas vos papiers d'identité en cas de contrôle à l'entrée de la classe. :-)

Merci pour vos réactions et votre soutien à ces familles qui en ont bien besoin.

Nous sommes légion.

27/01/2013, 23:12 | Par citoyenne57

Comme je l'avais écrit plus haut,n'est-ce pas une initiative qui permet de soustraire ces enfants Rroms à la vigilance des citoyens qui exigent le respect du droit à la scolarisation des enfants sans discrimination aucune et d' expulser le moment venu sans que cela fasse de remous?

Si tel est le dessein,il est inique et indigne d'une France qui s'est honorée en ratifiant en 1990 la Convention Internationale des Droits de l'Enfant.

28/01/2013, 11:40 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de citoyenne57 le 27/01/2013 à 23:12

Disque rayé auquel je tiens beaucoup, tant que l'on aura pas vraiment commencer à lutter contre le pétainisme par des actes symboliques, comme par exemple ne plus jamais parler du régime de Vichy mais du régime de Philippe Pétain, comme, autre exemple, rappeler que l'opposition aux pleins pouvoirs à la dictature financière a été et est moindre que celle réalisée contre e vote des pleins pouvoirs à Pétain, rien ne sera réellement fait pour préserver, entre autres, le droit aux enfants.

Ne jamais oublier que Pétain a durci, de son écriture manuscrite, les loi anti-juives en en élargissant l'application aux enfants...Criant

Pour plus d'info comparer la liste des évadés fiscaux avec les familles qui ont appuyé de tout leurs poids la dictature de Pétain...Bouche cousue

A bientôt.

Amitié.

27/01/2013, 23:16 | Par citoyenne57

jeudi 21 janvier? le 24? merci de rectifier.

28/01/2013, 17:19 | Par la dame du bois-joli

ai reçu une réponse par mail ce jour du cabinet de madame le maire, la voilà

Bonjour,

 Vous avez interpellé la municipalité sur la question de la scolarisation des enfants Rroms à Saint-Fons.

Depuis août 2012, la ville abrite un camp de Rroms d’environ 200 personnes, toutes expulsées l’été dernier des villes dans lesquelles elles résidaient auparavant.

Commune parmi les plus pauvres de l’agglomération lyonnaise, Saint-Fons a dû gérer dans l’urgence et dans une indifférence générale, les conséquences de cet afflux massif.

Parmi les nouveaux arrivants, un certain nombre d’enfants, que la municipalité était dans l’incapacité de scolariser car :

-         classes déjà surchargées (pour mémoire, un groupe scolaire en construction pour compenser ce déficit de classes ouvrira en septembre prochain) ;

 -         dans une zone d’éducation prioritaire où les conditions socio-éducatives sont fragiles et les besoins d’accompagnement des élèves particulièrement élevés ;

 -         un service de restauration scolaire saturé auquel les Sainfoniards n’ont pas tous pu avoir accès cette année (situation qui devrait être solutionnée par la livraison du nouveau groupe scolaire et de sa cantine à la rentrée 2013).

 

Consciente des besoins particuliers des enfants Rroms et soucieuse de leur apporter les bases nécessaires à leur intégration sur le territoire, Mme le Maire s’est battue pour obtenir de l’Education Nationale la mise à disposition d’un enseignant spécialisé en Français Langues Etrangères.

Une fois cette mise à disposition acquise, la Mairie a engagé des travaux dans l’ancien groupe scolaire Anatole France. Ce bâtiment, qui accueillait auparavant la plus ancienne école de la commune, a depuis été réhabilité pour accueillir, dans l’une de ses ailes, le poste de police municipale.

Une autre aile, bénéficiant d’une entrée indépendante par la rue Anatole France , abrite pour sa part des appartements, ainsi que des anciennes salles de classe. 

L’une de ces salles de classe a été entièrement rafraîchie afin d’accueillir la vingtaine d’élèves de 6 à 12 ans, avec pour objectif prioritaire l’apprentissage puis la maîtrise de la langue française. Des investissements en termes de matériel et de supports pédagogiques ont également été réalisés

En collaboration avec certaines associations humanitaires, les trajets entre le camp et la classe ( 1 km de distance) ont été organisés. Les enfants et les familles ont depuis manifesté leur satisfaction et le travail avec l’Education nationale et les associations se poursuit dans un dialogue régulier.

S’agissant des familles, un programme d’intégration, mené sous l’autorité du Préfet de Région, a d’ores et déjà permis de trouver des solutions plus pérennes, en termes de logement, insertion, scolarisation et santé, pour une soixantaine de personnes.

Souhaitant que ces quelques éléments vous permettent d'apprécier plus justement cette situation, et restant à vorte disposition pour toute question,

Cordialement,

 

 

Cécile SOURD

Directrice de Cabinet de

Christiane Demontès

Maire de Saint-Fons

 je vais remercier madame sourd ( qui a bien voulu m'entendre Rigolant ) de sa réponse et lui redemander ce qu'il en est au sujet des repas et des toilettes et du gouvernement, et est-ce qu'elle ne peut pas comme sénatrice témoigner auprès de valls et lui demander une politique plus juste et plus humaine envers les Rroms

preuve en est que les élus peuvent répondre parfois et qu'il faut continuer à lesinterpeller

28/01/2013, 22:47 | Par vertige en réponse au commentaire de la dame du bois-joli le 28/01/2013 à 17:19

Dis-moi, la qualité de ta lettre a été plus efficace que mes mots un peu bruts... Je venais d'écrire le contraire plus haut à Poppie !!! Bravo. J'en suis restée à la seule réponse "envoyé de mon naïefône". Bien qu'à lire de près, la réalité soit bien identique.

C'est vrai que Saint-Fons n'est probablement pas très riche et - que ceux qui y habitent ne le prennent pas mal, on fait comme on peut - surtout très moche ! C'est dingue ce que de scolariser des enfants au commissariat rend encore plus moche une ville, quelle qu'elle soit...

28/01/2013, 19:02 | Par philippe alain

Merci La Dame

Donc finalement si on résume... La pauvre petite commune de Saint Fons, l'une des plus pauvres du monde n'a même pas assez d'argent pour mettre à l'école tous les petits français et pour les nourrir. Donc les petits roumains, vous pensez...

Cette réponse est un bel exemple de langue de bois. Comment parler d'intégration quand on met dans la même classe des enfants tous Roms, avec un écart d'âge et de niveau aussi important.

Madame le maire ne s'est jamais battue pour scolariser les enfants. Elle a dans un premier temps refusé de les scolariser, toujours avec la même excuse: pas de place, pas de place. Tout ce qu'elle a fait, elle ne l'a fait que sous la pression des associations. Comme tous les maires, elle sait très bien que son électorat est très hostile aux Roms et ne lui demande qu'une seule chose, de les chasser au plus vite.

Elle oublie également de dire qu'elle a assigné les familles au tribunal pour les expulser de sa commune. Si elle souhaite les intégrer alors va-t-elle attendre la fin de l'année scolaire pour demander le concours de la force publique ? Peut-elle s'y engager par écrit ? On en reparle très vite, vous verrez à quel point les politiques sont hypocrites. Mais je crois que tout le monde le sait déjà.

Le programme d'intégration de la préfecture ne concerne que très peu de familles des bidonvilles. La plupart des familles étaient dans des hébergements d'urgence et coutaient très cher au préfet. Ne pas le savoir et en parler relève, au mieux, de l'incompétence.

On peut enrober les faits avec une jolie lettre. Les faits sont incontournables:

- Une vingtaine d'enfants Roms sont dans une salle des bâtiments de la police municipale

- Ils n'ont aucune chance de s'intégrer, d'ailleurs la maire elle-même ne le souhaite pas puisqu'elle a demandé en référé leur expulsion de sa commune.

Quand on viole la loi, on a toujours de bonne raisons de le faire, surtout quand on est maire d'une commune.

Enfin, merci de confirmer toutes les informations que je donnais sans jamais avoir rencontré madame la sénatrice-maire.

J'ai oublié, une petite question. Je m'appelle monsieur Dupont, je suis français et je viens d'arriver sur Saint-Fons. Mons fils, vous allez la scolariser où ? Dans une école normale ? Ou dans l'école des Roms chez la police ? Allez, arrêtez donc votre hypocrisie. Merci.

 

28/01/2013, 22:48 | Par vertige en réponse au commentaire de philippe alain le 28/01/2013 à 19:02

Ma confiance vous est acquise, Philippe Alain !

28/01/2013, 18:47 | Par Véronique HURTADO

Sénatrice-maire socialiste (Saint-Fons), sénateur-maire socialiste (Lyon)...

Bon on supprime quand le cumul de mandats pour récupérer de l'argent et faire du social ?

On peut aussi supprimer le sénat. La France bat des records d'argent dispendieusement dépensé pour des élus qui n'ont d'yeux que pour... eux-mêmes !   

Encore une fois, le rôle de la police, ce n'est pas de faire du "social".

C'est très grave ce qui se passe.

"Socialistes" ou la nation d'abord, avant les pauvres ? Une nation pour les riches égoïstes.   

Ce qui donnerait : "national[triche]-socialistes", ceux qui trichent sur leur véritable appartenance, l'appartenance à une classe sociale de luxe.

"Rebelle-Lyon", ville de la résistance, ville de Jean MOULIN, cette figure emblématique d'un serviteur de l'Etat au service de la République française,

Lyon et ses villes, villages environnants, qu'es-tu devenue ? Ville des Lumières ?

Ville d'un vil obscurantisme envahissant ses rues et dévorant ses places,  pour un clientélisme électoral "FHaine".

Je suis de gauche. Passez à droite. A l'extrême-droite. Et assumez vos messages et surtout vos actes politiques.     

 

28/01/2013, 18:55 | Par Véronique HURTADO

Pour les Roms, ces voleurs, chapardeurs, etc., à revoir ce midi sur Canal+ l'explosion des cambriolages en France, à cause...

De la mafia russe.

Comme quoi !  

En Espagne, ils ont déjà pris des dispositions et pas contre les Roms. Le chef de la mafia russe est en train de s'expliquer devant la Justice.

Donc nous continuerons à avoir une explosion  du taux de délinquance pour les cambriolages. Et à traquer les Roms.

"Normal". C'est plus facile que de s'attaquer à la mafia russe. J'en tremble de peur... La mafia russe !   

A l'hôpital de ma ville, quand les gitans arrivaient en nombre, il y a avait une recrudescence de vols à la roulotte, de vols dans les chambres, etc.. Les gendarmes ont mis la main sur les voleurs. C'étaient des agents hospitaliers qui profitaient de la présence des gitans pour "arrondir" leurs fins de mois, en volant les malades ou les voitures des familles qui venaient les voir.

Les apparences sont trompeuses. Mais les Roms, c'est pratique pour faire croire qu'on traque de grands criminels.

28/01/2013, 20:12 | Par gérard jacquemin

Réponse de la Directrice de cabinet de la Mairie de Saint Fons.

Bonjour,

Vous avez interpellé la municipalité sur la question de la scolarisation des enfants Rroms à Saint-Fons.

Depuis août 2012, la ville abrite un camp de Rroms d’environ 200 personnes, toutes expulsées l’été dernier des villes dans lesquelles elles résidaient auparavant.

Commune parmi les plus pauvres de l’agglomération lyonnaise, Saint-Fons a dû gérer dans l’urgence et dans une indifférence générale, les conséquences de cet afflux massif.

Parmi les nouveaux arrivants, un certain nombre d’enfants, que la municipalité était dans l’incapacité de scolariser car :

-         classes déjà surchargées (pour mémoire, un groupe scolaire en construction pour compenser ce déficit de classes ouvrira en septembre prochain) ;

-         dans une zone d’éducation prioritaire où les conditions socio-éducatives sont fragiles et les besoins d’accompagnement des élèves particulièrement élevés ;

-         un service de restauration scolaire saturé auquel les Sainfoniards n’ont pas tous pu avoir accès cette année (situation qui devrait être solutionnée par la livraison du nouveau groupe scolaire et de sa cantine à la rentrée 2013).

Consciente des besoins particuliers des enfants Rroms et soucieuse de leur apporter les bases nécessaires à leur intégration sur le territoire, Mme le Maire s’est battue pour obtenir de l’Education Nationale la mise à disposition d’un enseignant spécialisé en Français Langues Etrangères.

Une fois cette mise à disposition acquise, la Mairie a engagé des travaux dans l’ancien groupe scolaire Anatole France. Ce bâtiment, qui accueillait auparavant la plus ancienne école de la commune, a depuis été réhabilité pour accueillir, dans l’une de ses ailes, le poste de police municipale.

Une autre aile, bénéficiant d’une entrée indépendante par la rue Anatole France, abrite pour sa part des appartements, ainsi que des anciennes salles de classe. 

 L’une de ces salles de classe a été entièrement rafraîchie afin d’accueillir la vingtaine d’élèves de 6 à 12 ans, avec pour objectif prioritaire l’apprentissage puis la maîtrise de la langue française. Des investissements en termes de matériel et de supports pédagogiques ont également été réalisés.

 En collaboration avec certaines associations humanitaires, les trajets entre le camp et la classe (1 km de distance) ont été organisés. Les enfants et les familles ont depuis manifesté leur satisfaction et le travail avec l’Education nationale et les associations se poursuit dans un dialogue régulier.

S’agissant des familles, un programme d’intégration, mené sous l’autorité du Préfet de Région, a d’ores et déjà permis de trouver des solutions plus pérennes, en termes de logement, insertion, scolarisation et santé, pour une soixantaine de personnes.

 Souhaitant que ces quelques éléments vous permettent d'apprécier plus justement cette situation, et restant à vorte disposition pour toute question,

Cordialement,

 Cécile SOURDDirectrice de Cabinet de Christiane Demontès Maire de Saint-Fons

28/01/2013, 20:27 | Par fabrizia en réponse au commentaire de gérard jacquemin le 28/01/2013 à 20:12

 Eh bien, au moins c'est une réponse, il n'est pas si fréquent d'en recevoir...Mais quid concernant l'accès à l'eau et aux sanitaires ?

Le reste, au risque de faire hurler, peut se comprendre : Saint-Fons ne roule effectivement pas sur l'or. C'est cela, "l'aménagement du territoire".

28/01/2013, 22:52 | Par vertige en réponse au commentaire de gérard jacquemin le 28/01/2013 à 20:12

Gérard, tout comme la dame, félicitations ! Vos qualités rédactionnelles non agressives font mouche !

Je note cependant que pour une ville si pauvre, avoir une Directrice de Cabinet avec majuscules, chapeau. En terme de grille indiciaire territoriale, ça doit bien valoir... je ne sais pas, mais cher !!!

28/01/2013, 23:06 | Par Véronique HURTADO

@Fabrizia

Il y a au moins une réponse, c'est sûr.

Des actes sont posés comme des pierres pour la fabrication de bâtiments scolaires.

Un projet se construit avec les associations ET les Roms.

Finalement, c'est presqu'exemplaire quand on connaît la situation des Roms dans d'autres villes. Voir les photos des enfants Roms dans les rues de Paris ou ailleurs.

Le "presque" tient à l'isolement d'une politique "purement" locale et au fait que le social ne peut pas et ne doit pas être délégué à la police, qu'elle soit municipale ou nationale.

Il faut espérer que les habitants de Saint-Fons, plus pauvres que ceux des autres agglomérations, resteront "solidaires" et ne sanctionneront pas en 2014 cette politique d'intégration d'une population qui a été chassée de Lyon et des autres communes.   

D'où l'obligation de mieux répartir les richesses entre communes, surtout quand une seule essaie d'intégrer une population rejetée par les autres, ce qui aiderait à mettre à disposition des sanitaires acceptables, grâce à un préfabriqué, comme dans les chantiers, installation à vocation temporaire.

Pour l'absence de cantine, des repas froids pourraient convenir "temporairement" pour nourrir des petits ventres affamés. Froids ? Il doit bien y avoir quelques espaces sociaux de restauration dans le bâtiment de la police municipale.  Faire réchauffer une vingtaine d'assiettes (un plat principal chaud), ce n'est pas la fin du monde.

Si Philippe Alain veut bien nous informer sur la réalité de cette intégration et des efforts produits par la mairie de Saint-Fons, nous pourrons saluer sans réserve cette politique d'intégration communale.

Sans réserve, à condition que les enfants Roms soient enfin scolarisés avec les autres enfants de la commune dans les mêmes écoles. Encore une fois leur place n'est pas dans bâtiment appartenant à la police. Et c'est vrai que cette "résidence", classe de transit, comme un mini "CRA-caca" fait figure de résidence quelque peu "surveillée".

Si seulement Lyon, ville des Lumières, donnait l'exemple !

 

29/01/2013, 10:08 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de Véronique HURTADO le 28/01/2013 à 23:06

Finalement, c'est presqu'exemplaire quand on connaît la situation des Roms dans d'autres villes. Voir les photos des enfants Roms dans les rues de Paris ou ailleurs.

Je le pense aussi.

A bientôt.

Amitié.

Post-Scriptum : La qualité d'écriture de Notre Dame du Bois Joli n'est vraiment pas une surprise pour moi mais plutôt la suite d'un enchantement...Bouche cousue

29/01/2013, 10:29 | Par JoëlMartin

C'est sans doute trop cher d'installer un algeco dans cette école, comme ça se fait dans d'autres qui ont trop d'élèves pour la taille de leurs locaux.

Mais dans ces écoles-là, il n'y a pas d'écoliers roms...

Ah, ces braves édiles, pas racistes pour un sou, mais vous comprenez...

Et après, ils se plaindront que ces enfants du voyage traînent dans les rues...

Quels tartuffes !

29/01/2013, 18:35 | Par fabrizia en réponse au commentaire de JoëlMartin le 29/01/2013 à 10:29

 Il vaut mieux une salle de classe décente (la question est de savoir si celle-ci l'est) qu'un algeco.

29/01/2013, 21:31 | Par vertige en réponse au commentaire de fabrizia le 29/01/2013 à 18:35

Alors là, Fabrizia, cela reste à voir... Je crois qu'il vaut mieux un Algeco sur place, qu'une classe "décente" ailleurs, je dirais presque, quelque soit l'ailleurs... gendarmerie ou non.

29/01/2013, 17:45 | Par vaesoli

Pour faire suite au mail de Mme Sourd, je viens de recevoir un mail explicatif d'un adjoint au maire, FDG, qui me confirme en gros les propos tenus. La classe, bien qu'étant dans le même bâtiment que la PM, n'en fait pas partie.

Je tiens à préciser que j'ai fait venir en France ma belle fille chinoise de 14 ans qui bien sur ne parlait pas français. Pendant 1 an, cette enfant a bénéficié d'une mise à niveau en français avant de plonger dans le bain scolaire standart. Dans cette classe tampon, il y avait diverses communautés bien sur.

Il ne me choque pas que ces petits Rroms bénéficient d'une scolarisation similaire avant d'intégrer une classe classique si tant est que c'est bien cette démarche qui est prévue.

N'étant pas naif, cette affaire est à suivre.

29/01/2013, 18:34 | Par fabrizia en réponse au commentaire de vaesoli le 29/01/2013 à 17:45

 Même cas avec une petite Algérienne qui a dû supporter un mois (faute de places en classe de FLE - français langue étrangère). Elle sortait en larmes de tous les cours, s'appliquant à suivre - elle avait fait en Algérie un an de français seconde langue donc comprenait quelque mots à l'oral : maigre bagage malgré toute sa bonne volonté - et ne comprenant quasiment rien. Les autres élèves l'entouraient, mais cela n'empêchait pas son désarroi. J'irai même jusqu'à dire sa détresse. Et sans doute son épuisement, car elle s'accrochait. 

29/01/2013, 21:30 | Par vertige en réponse au commentaire de vaesoli le 29/01/2013 à 17:45

Je ne suis pas choquée non plus que des enfants ne parlant pas la langue d'un pays nouveau passent par une période dont la durée variera selon la vitesse d'apprentissage avant d'intégrer une classe de son niveau.

Il y a... trente ans nous appelions ces classes des CLAD (Classes d'adaptation). J'y ai vu des enfants turcs et maghrébins, ensemble, très peu nombreux allant et venant selon leur arrivée en France et leur départ pour intégrer une classe du collège, tous âges confondus, avec un prof de FLE et un prof de français... apprendre la langue en très peu de mois. Leurs parents ne parlaient pas français, bien entendu. Plus ou moins de temps sans aucun échec.

Mais pas dans ces conditions ! Et je ne crois pas avoir compris que c'était la finalité de cette classe !

01/02/2013, 21:13 | Par vertige en réponse au commentaire de vertige le 29/01/2013 à 21:30

Précision tardive : classe située dans les locaux du collège, au milieux des autres classes. Tous les moments communs partagés par tous les élèves.

01/02/2013, 14:29 | Par Géraldine Delacroix

René Friart, président de la section Saint-Fons - Feyzin - Vénissieux de la Ligue des droits de l'homme, nous a adressé le commentaire qui suit:

«Nous avons été choqués par l’article paru le 26 janvier sur votre site dans un blog de Philippe Alain pour lequel nous sollicitons un droit de réponse.

En effet, nous accompagnons, pendant le temps scolaire, 2 fois par jour et 4 fois par semaine les enfants du terrain Sampaix de Saint-Fons.

Il s'avère que de grossières erreurs alimentent un débat qui n’a pas lieu d’être à ce sujet.

Les enfants ont 20 minutes de trajet pour se rendre à l’école, ce qui représente environ  1100 m, de la zone industrielle où ils sont implantés à l’établissement scolaire, sur des trottoirs larges et dégagés. Des mamans commencent à les accompagner avec nous. Un petit-déjeuner et un goûter leurs sont offerts.

Le lieu de leur scolarité est une école, désaffectée du fait du vieillissement du quartier, entre autres. Ils utilisent l’entrée historique de l’école qui l’est aussi pour les appartements des instituteurs habitant dans la même montée d’escalier. L’institutrice et sa collègue viennent les accueillir à la porte comme il est fait dans toutes les écoles.

Un poste de police ouvert quelques heures par jour, et le siège de la police municipale, sont en effets dans le même bâtiment, comme le sont des associations dans les dépendances. Ils empruntent les uns et les autres des portes situées à l’opposé de l’entrée de l’école. Depuis la création de cette classe par l’inspection, nous n’avons jamais eu l’occasion de croiser un seul policier en uniforme.»

01/02/2013, 18:17 | Par philippe alain en réponse au commentaire de Géraldine Delacroix le 01/02/2013 à 14:29

 

UN DEBAT QUI N'A PAS LIEU D'ETRE ???

Vous n'avez visiblement pas bien compris, ou alors trop bien en essayant d'enterrer le véritable débat afin de protéger la mairie pour des raisons que j'ignore encore. Vous avez oublié d'adresser votre droit de réponse de petit facteur de la mairie à l'AFP, à Reuters et tous à les médias qui décrivent exactement la même situation. Au passage, je n'ai pas bien compris en quoi votre association est mise en cause dans mon billet, mais bon, vous devez être le porte-parole officiel de la mairie socialiste. Pourquoi pas.

Une classe ghetto qui regroupe des enfants Roms cela ne pose visiblement aucun problème à la Ligue des Droits de l'Homme et ne mérite aucun débat ? Vous êtes choqué par un article, mais pas par une classe ethnique. Elle s'appelle comment votre association déjà ?

On cherche vainement un communiqué de presse de la Ligue des Droits de l'Homme concernant le gazage du bidonville par la police et la classe ethnique. Pouvez-vous m'éclairer ? Votre silence signifie-t-il que vous approuvez l'attitude de la mairie et celle de la police contre les familles Roms de Saint-Fons ?

Pour le reste...

Le préfet dans un communiqué de presse affirme faussement que des associations assurent les repas de midi. Vous confirmez donc ce que j'écris. Le préfet ne connait pas du tout la situation et il propage de fausses informations en affirmant que les enfants sont pris en charge le midi. Privés de cantine, les enfants font donc 4 fois le trajet, 1 100 m multipliés par 4 fois par jour, cela donne 4 400 mètres. Je vous présente toutes mes excuses, je me suis trompé de 600 mètres.

Comme je l'écris vous confirmez que les enfants sont lâchés dans la nature 2 fois par jour et qu'ils ne sont accompagnés par personne. A quoi bon alors les accompagner ? Le trajet est dangereux le matin mais pas l'après-midi ?

Comme je l'écris vous avouez que la police est dans le même bâtiment. Dont acte. Si vous n'avez jamais croisé un policier en uniforme dans cette partie du bâtiment, c'est probablement parce que vous n'avez jamais accompagné les enfants à l'intérieur. Vous seriez allé au premier étage, vous auriez pu en voir des policiers en uniformes, dans la salle de vidéo-surveillance qui se situe sous la salle de classe.

 

Oui ou Non, la Ligue des Droits de l'Homme est-elle aussi la Ligue des Droits des Roms ou seulement la Ligue de Défense de la Mairie dans sa politique de discrimination des enfants Roms ? Approuvez-vous ou désapprouvez-vous cette classe ?

 

A Lyon, le FN montre ses fesses aux Conseil Régional. A Saint-Fons, la LDH montre son vrai visage. Entre les deux, je ne suis pas certain de pouvoir dire quel spectacle est le plus dégoutant.

 

01/02/2013, 18:20 | Par JJMU en réponse au commentaire de philippe alain le 01/02/2013 à 18:17

Merci de ces clarifications, Philippe.

Les pouvoirs administratifs sont incommensurables dans leur incapacité à voir les situations dans leurs réalités concrètes. Objectivité, disent-ils ?...

Jean-Jacques M’µ

01/02/2013, 19:48 | Par JJMU en réponse au commentaire de philippe alain le 01/02/2013 à 18:17

J'ai déjà eu souvent des signalements contre les sections de la Ligue des Droits de l'Homme, qui semblent bien davantage accompagner les services préfectoraux que la dignité des personnes et leur liberté de circulation.

Les anecdotes que j'ai eu pu entendre :

- ils font des conférences de presse et lancent des dépêches qui expriment indignation et émotion contre les situations, sans jamais s'attaquer aux causes, sinon aux racines des répresssions qui ne sont que suggérées, jamais réellement dénoncées ;

- ils perçoivent aides et soutiens, parfois en nature (habits, couvertures...)... avec un personnel souventes fois sous-payé et sur-exploité au nom de la cause humanitaire !... d'où un turn over important de "militants" dont la permanence est pour le moins fluctuante ;

- ils ont un rôle de tête d'affiche et de récupération de la bonne conscience de la société qui ne veut pas se déranger à comprendre plus précisément les situations concrètes sur le terrain.

Bref, ce courriel de la LDH cherchant à démentir les faits et ici transmis par Géraldine Delacroix m'aurait presque convaincu si je n'avais pas lu tes précisions. Avertissement entendu : il y a des faux frères.

Maudits soient ceux qui persécutent les pauvres. Maudits soient davantage encore ceux qui font semblant d'accompagner les pauvres pour mieux absorber les tensions sociales et masquer les réelles oppresssions.

Jean-Jacques M’µ

01/02/2013, 21:07 | Par vertige en réponse au commentaire de JJMU le 01/02/2013 à 19:48

"Bref, ce courriel de la LDH cherchant à démentir les faits et ici transmis par Géraldine Delacroix m'aurait presque convaincu si je n'avais pas lu tes précisions.", j'aurais douté aussi sans votre éclairage, Philippe Alain, merci.

"Maudits soient ceux qui persécutent les pauvres. Maudits soient davantage encore ceux qui font semblant d'accompagner les pauvres pour mieux absorber les tensions sociales et masquer les réelles oppresssions" Oui, 100 fois oui Jean-Jacques M’µ.

01/02/2013, 21:18 | Par vertige en réponse au commentaire de Géraldine Delacroix le 01/02/2013 à 14:29

Je m'interroge encore : 

"Le lieu de leur scolarité est une école, désaffectée du fait du vieillissement du quartier, entre autres." Désaffectée pour les enfants de Saint-Fons mais affectable aux enfants Rroms ?
Que recouvre ce "entre autres" ?

Merci de m'éclairer.

01/02/2013, 21:59 | Par JJMU en réponse au commentaire de vertige le 01/02/2013 à 21:18

Et si la rédaction de Mediapart envoyait des journalistes enquêter sur cette situation ?...

Jean-Jacques M’µ

02/02/2013, 06:44 | Par vertige en réponse au commentaire de JJMU le 01/02/2013 à 21:59

Maintenant, ce ne serait pas mal...

04/02/2013, 18:01 | Par Dominique C en réponse au commentaire de JJMU le 01/02/2013 à 21:59

Bonne idée JJ!!

03/02/2013, 21:33 | Par philippe alain en réponse au commentaire de Géraldine Delacroix le 01/02/2013 à 14:29

Pour quelle raison Médiapart met à l'honneur le commentaire mensonger de la ligue des droits de l'homme ? Vous avez reçu des pressions ? De quel ordre ?

04/02/2013, 11:31 | Par Géraldine Delacroix en réponse au commentaire de philippe alain le 03/02/2013 à 21:33

Bonjour

En premier lieu, si le commentaire que le président de la section locale de la LDH nous a adressé comporte les mots «droit de réponse», ce n'en est pas un au sens du droit de la presse et c'est pour cela que pour ma part j'ai parlé du «commentaire» qu'il nous a fait parvenir. Cette précision technique étant faite, pourquoi ce commentaire a-t-il été placé en haut du fil par la recommandation de la rédaction? Pas parce que nous aurions reçu des pressions... Tout simplement parce que nous procédons habituellement de cette façon, quand nous sommes sollicités par tel ou tel organisme, personne, association... mis en cause directement ou indirectement dans un billet. C'est ce que nous appelons le respect du contradictoire. Il ne s'agit pas de prendre parti pour les personnes qui contestent votre billet, mais simplement de permettre aux lecteurs de se faire leur idée. 

Toutfois, puisque cette recommandation de la rédaction apparaît comme une approbation, même si dans notre idée il ne s'agissait que d'une mise en avant, nous y mettons fin de suite.

Bien à vous

 

04/02/2013, 13:26 | Par philippe alain en réponse au commentaire de Géraldine Delacroix le 04/02/2013 à 11:31

Madame,

Merci d'avoir remis les choses à leur place. Si vous pouviez m'indiquer à quel passage de mon billet je mets en cause la LDH, je vous en serais très reconnaissant.

Bien à vous également

PS: Heureusement que plus personne ne lit ce billet et les commentaires qui vont avec :-)

01/02/2013, 20:08 | Par JJMU

Si j'osais, je proposerai bien à Géraldine Delacroix de transmettre à René Friard, président de la section LDH de la région St-Fons etc., (et, pourquoi pas, à Pierre Tarkakovski ?) ce bref rappel historique fourni par Wikipedia à l'entrée Ligue des droits de l'homme :

« Ferdinand Buisson, qui deviendra président de la LDH en 1913, dit, en 1902 :

il y a une affaire Dreyfus partout où il y a un ouvrier qui souffre, un enfant sans instruction, un travailleur sans défense, un vieillard sans asile” *. »

-----

* ↑ a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa et ab Emmanuel Naquet, Ligue des droits de l'Homme, syndicalisme et syndicats dans le premier XXe siècle [archive], colloque du Centre d'histoire sociale du XXe siècle.

01/02/2013, 20:13 | Par philippe alain en réponse au commentaire de JJMU le 01/02/2013 à 20:08

N'hésitez pas Jean Jacques. Merci pour votre vigilance et pour ces rappels très utiles

 

LDH Saint-Fons - Feyzin

Maison des Associations
1 rue Paul Langevin
69190 Saint-Fons

mail : [email protected]

Téléphone : 06.10.36.83.54

 

Pour le siège à Paris

- Nous envoyer un courriel ([email protected])
Pour afficher directement l’adresse dans votre messagerie, vous pouvez cliquer ici !

- Nous téléphoner ?
(33) 01 56 55 51 00

02/02/2013, 00:28 | Par poppie en réponse au commentaire de JJMU le 01/02/2013 à 20:08

C'est difficile d'avoir un avis tranché sur la LDH.

Parfois, elle se montre très utile pour exhumer des questions bien cachées et donner à comprendre.

Je ne connais pas du tout celle de la région de St Fons.   Une enquête?   Peut-être, oui.

02/02/2013, 06:25 | Par philippe alain

Il y a très clairement des liens obscurs entre la LDH de Saint Fons et la mairie socialiste. Reste à savoir lesquels et comment ils s'expliquent.

Ce qui est certain c'est que ces liens se traduisent par des prises de position honteuses et des silences qui le sont plus encore qui déshonorent le Ligue des Droits de l'Homme.

02/02/2013, 13:12 | Par JJMU en réponse au commentaire de philippe alain le 02/02/2013 à 06:25

Le PS a noyauté de longue date la LDH. Les influences capitalistiques du fameux "réalisme" (sic) "socialiste" (re-sic) ont fini par corrompre à terme les relations avec les populations à travers une mediatisation asservie aux services préfectoraux. L'entrisme et le confusionisme, les luttes d'intérêts et d'influences, les peurs, justifiées ou non, les prédisposent à escamoter le débat auprès d'une population que les pouvoirs publics feignent de craindre au moins “xénophile”, alors que, jusqu'à présent, rien ne justifie objectivement, dans les faits, que, globalement, cette population de votants ne soit pas surtout essentiellement prudente et attentiste, mais, quoi qu'il en soit, c'est certain, surtout pas informée véritablement des enjeux concernant les Rroms dont on ne sait rien de leur condition, les causes et les issues possibles, comme le montrent à l'évidence les interventions sur ce blog et d'autres.

Jean-Jacques M’µ

04/02/2013, 20:11 | Par zane

Quelqu'un a-t-il eu une réponse de la part de la part de Madame Françoise Frimont ?

04/02/2013, 22:58 | Par vertige en réponse au commentaire de zane le 04/02/2013 à 20:11

Du tout... 

Newsletter