Sam.
01
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Manuel Valls, le conformiste

Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, est politiquement insignifiant. Rien dans son parcours politique passé ou son action ministérielle présente ne justifie la position éminente qu’il occupe au cœur du gouvernement. Ses propositions sont ultra-minoritaires à gauche. Elles ont reçu le soutien de 5,7% des électeurs de gauche lors de la primaire socialiste. Comme Ségolène Royal en 2007, Dominique Strauss-Kahn et François Hollande en 2012, Valls est le produit d’un concours de circonstances.

Contrairement aux refrains médiatiques, Manuel Valls ne doit pas son ascension politique à son profil de « social-démocrate moderne » ; figure métonymique usée qui renvoie dans les faits à un projet antisocial et à une surenchère droitière. Le ministre n’est pas plus une « forte tête » ou un avant-gardiste de la politique. Au contraire, Valls s’applique depuis vingt ans à épouser laborieusement le prêt-à-penser médiatique de l’époque. En résumé, Manuel Valls est un conformiste. Comme le personnage principal du roman d’Alberto Moravia (porté à l’écran par Bernardo Bertolucci), Valls est l’homme de la « normalité » ; le porte-voix du discours des dominants.

 

Une stratégie personnelle

Manuel Valls est par atavisme un political wannabe ; celui qui se place dans la roue des puissants du moment et qui ne la lâche plus : hier Rocard, puis Jospin, ensuite Royal, brièvement Strauss-Kahn, et, tardivement, Hollande. Deuxième et Première gauche, gauche caviar, gauche New Age et gauche démocrate. Valls s’est mis au service de tout le monde, sans aucun état d’âme.

Si Manuel Valls accentue toujours plus sa rhétorique droitière, c’est qu’il est persuadé qu’il s’agit d’une stratégie payante. C’est le discours que ses conseillers à Euro RSCG (l’officine des socialistes losers de la présidentielle) et les sondeurs susurrent quotidiennement à son oreille. Un nombre croissant de ses collègues au gouvernement l’a compris : Valls évolue dans le champ politique au gré de ses intérêts personnels. La balise est déjà à l’horizon : Élysée 2017.

Car tel est bien le cœur du problème. L’improbable ascension de l’ex-maire d’Évry n’est compréhensible que si on la resitue dans le contexte de la séquence présidentielle ratée de 2012 (l’affaire Sofitel suivie de la campagne présidentielle trop centriste de Hollande qui a failli lui coûter la victoire) et le catastrophique début du quinquennat hollandais (signature du pacte budgétaire européen sans contrepartie, incapacité à imposer la taxation à 75%, abandon de la taxation sur les transactions financières, réforme néolibérale du marché du travail, réforme bancaire vidée de son contenu, affaire Cahuzac, vaine réduction de la « dette publique », et même ambiance islamophobe et anti-Roms que sous le sarkozysme avec, ici, le concours actif de Manuel Valls). Un président Hollande orienté à gauche, qui aurait décidé d’en découdre avec les marchés et Angela Merkel, n’aurait jamais confié un poste ministériel à un personnage aussi droitier.

 

« Tes propos portent atteinte à tous les militants et à tous les dirigeants »

En 2009, Martine Aubry, fraîchement élue première secrétaire du PS, avait dû remettre sèchement à sa place un Manuel Valls qui tirait sur tout (elle, en particulier), n’en faisant qu’à sa tête, prenant le contrepied des mesures-phares du PS dans les médias. Excédée, Aubry lui avait par écrit signifié son désaccord :

« S’engager dans un parti, c’est un acte d’adhésion à des valeurs et des pratiques communes, mais c’est aussi – qui plus est dans un parti démocratique comme le nôtre – accepter de débattre en son sein, d’y apporter ses idées et ses réflexions, et lorsque la décision est prise de la respecter dans l’opinion. On ne peut utiliser un Parti pour obtenir des mandats et des succès, en s’appuyant sur la force et la légitimité d’une organisation collective, et s’en affranchir pour exister dans les médias à des fins de promotion personnelle. On n’appartient pas à un parti pour s’en servir, mais pour le servir. (…) Tes propos, loin d’apporter une solution, portent atteinte à tous les militants et à tous les dirigeants, qui aujourd’hui travaillent à retrouver la confiance de nos concitoyens. Tu donnes l’impression d’attendre, voire d’espérer la fin du Parti socialiste. (…) Si les propos que tu exprimes, reflètent profondément ta pensée, alors tu dois en tirer pleinement les conséquences et quitter le Parti socialiste. (…).

En juillet 1933, au congrès socialiste de la Mutualité, Léon Blum, plus concis, s’était exclamé : « Je suis épouvanté ! »

 

Un sarkozyste tout court

Selon un procédé éprouvé en 2007 et en 2012, les médias de droite et de la gauche bobo sont en train de fabriquer le candidat socialiste à l’élection présidentielle de 2017. Mise à part l’incertaine candidature de François Hollande, quel socialiste émergera des prochaines primaires socialistes ? Poser la question, c’est y répondre. Pour nombre de médias et de sondeurs à la louche, les jeux sont déjà faits : l’homme de la Place Beauvau. N’est-il pas plébiscité dans les sondages par les Français pour son action ministérielle ? Français, encore un petit effort : bientôt, Manuel Valls ne vous sera plus totalement antipathique. Puisqu’on vous le dit dans les magazines ! Bis repetita placent.

Manuel Valls est présenté comme un « iconoclaste de la gauche ». Remarquons que ce sont les médias conservateurs qui relaient complaisamment cette image. L’intéressé a très tôt compris qu’avec de tels soutiens, son avenir politique était assuré. L’intéressé cultive donc un profil de « Sarkozy de gauche » qui fait office de laissez-passer dans le monde des dominants, et lui permet à se prévaloir de la gauche ou plutôt… des voix de gauche. Relevons en passant une autre escroquerie intellectuelle majeure : Valls n’est pas un « sarkozyste de gauche ». Le sarkozysme incarne une droite dure, sécuritaire et antisociale. Comment un homme de gauche pourrait-il être associé à de telles idées ? Quiconque professe de telles opinions ou met en œuvre des politiques inspirées de telles idées s’exclut ipso facto de la gauche. Il convient par conséquent de dire et d’écrire : (sans usage des guillemets) : Valls est un sarkozyste.

Nicolas Sarkozy ne s’y était pas trompé en 2007, puisqu’il avait demandé avec insistance au « socialiste » de rejoindre, au titre de « l’Ouverture », le gouvernement Fillon. Valls, trop prudent ou trop ambitieux, ne donna pas suite. Il demeura au Parti socialiste pour ne pas connaître le déshonneur et l’oubli comme Eric Besson ou Jean-Marie Bockel.

Autre tropisme sarkozyste : comme Claude Guéant, son prédécesseur à l’Intérieur, Valls cultive la beauferie politique. On se souvient que lorsqu’il se promenait sur un marché d’Évry en juin 2009, il interpella son collaborateur qui filmait la scène : « Belle image de la ville d’Évry… Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos ! »

 

Des slogans issus du volapük blairiste

Manuel Valls, le « moderne », puise sans ambages dans le volapük blairiste du milieu des années 90. Les emprunts aux slogans de la « troisième voie » sont troublants : la distinction gauche/droite n’est plus pertinente ; l’économie n’est ni de droite, ni de gauche ; le socialisme est mort ; les luttes des classes ont disparu ; la sécurité des personnes et des biens (et non sociale) est la pierre angulaire de la « bonne société », il faut œuvrer dans l’intérêt de la majorité et non pour les « intérêts sectoriels » (entendus ici comme les syndicats, les salariés, les membres des minorités ethniques), etc. Même Pierre Moscovici, autrefois grand admirateur du blairisme, a pris ses distances avec une phraséologie totalement tombée en désuétude Outre-Manche. Le renouveau du Parti socialiste en France passera-t-il par le recyclage de politiques qui ont été élaborées il y a vingt ans au Royaume-Uni par un homme qui se voulait l’héritier de Margaret Thatcher ?

Que Manuel Valls soit à la droite de la droite sur le plan social et économique ne fait aucun doute. Pour mémoire, quelques perles vallsiennes : opposition aux 35 heures qu’il faut « dépasser » et « dévérouiller » (veine blairiste) ; il faut « travailler plus » comme solution à la baisse du pouvoir d’achat ; soutien apporté à la TVA « sociale » de la droite (veine sarkozyste) ou allongement de la durée de la cotisation retraite (le rêve des néolibéraux de tout poil). De manière générale, il fait la promotion éhontée des entreprises « qui créent les richesses ». On ne trouve aucune référence aux ouvriers ou aux salariés dans ses discours.

 

Le pourfendeur partisan du « communautarisme »

Manuel Valls n’est jamais plus toxique et diviseur que lorsqu’il se mêle des questions de religion et de pluralisme culturel. Grand pourfendeur des « communautarismes », il n’a pourtant pas hésité à s’exprimer en ces termes sur Radio Judaïca, le 17 juin 2011 : « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ». Valls était alors candidat socialiste à l’élection présidentielle. Que n’aurait-il dit si un autre candidat avait prononcé des propos similaires en évoquant l’islam ?

L’islam le dérange manifestement, puisqu’il y a quelques jours à peine il déclarait que la deuxième religion en France devait démontrer sa « compatibilité avec les valeurs de la République ». Que des propos aussi sinistres et irresponsables aient pu être publiquement tenus par un ministre de l’Intérieur est sidérant, étant donné le climat islamophobe actuel. Cette déclaration de café du commerce a légitimé, en quelques instants, trois décennies de discours différentialistes du Front national.

On retrouve Valls à la tête de tous les combats anti-islam et anti-foulards au nom d’une laïcité imaginaire, celle-là même dont Marine Le Pen se réclame : il est contre le magasin Franprix halal à Évry (ceux-ci ne sont pas illégaux, pas plus que les magasins kasher dont il ne parle jamais et qui existent aussi) ; contre le port du foulard par une salariée de la crèche privée Baby Lou (la loi lui donne tort) ou encore contre le port du foulard à l’université (la loi lui donne encore tort). Sur tous ces dossiers – et ceux encore touchant à la sécurité et à la criminalité - Valls fait preuve d’un esprit partisan incompatible avec l’exercice de la fonction de ministre de l’Intérieur. Plus grave encore, Manuel Valls ethnicise et communautarise des catégories de citoyens français, tout en demeurant insensible aux situations de domination économique et sociale dont elles sont victimes.

Le discours (blairiste et vallsien) sur l’Autorité, l’Ordre et la responsabilité individuelle, est la marque d’une social-démocratie à bout de souffle qui a déserté son combat en faveur des classes populaires écrasées par la crise économique. Ces « sociaux-démocrates modernes » se sont reconvertis dans le tout-sécuritaire, espérant attirer les voix des classes moyennes les moins appauvries, ainsi que celles des classes supérieures. En cela, le néolibéralisme pratiqué par la social-démocratie ne se distingue pas de son pendant conservateur : tous deux tendent à criminaliser les comportements sociaux qui échappent à une « norme » française, blanche et chrétienne.

 

« Tout le monde rentre dans le rang ! »

À l’automne 2004, le Parti socialiste entamait un long débat interne consacré au traité constitutionnel européen qui devait déboucher sur un vote militant au début 2005. Militant dans la Fédération des Français de l’étranger, je participai pendant cette période à une réunion au parlement européen à Bruxelles. Notre groupe rencontra François Hollande, alors premier secrétaire du PS. Au cours d’un échange à bâtons rompus, je lui rappelai que le parti avait pris l’engagement solennel de ne pas soutenir le traité tant que les références pesantes à la « concurrence libre et non faussée » dans le texte n’étaient pas supprimées. Je constatai que la Convention chargée de la rédaction du traité n’avait pas répondu à nos attentes et que, par conséquent, en soutenant ce catéchisme néolibéral, le PS allait trahir l’engagement qu’il avait pris devant ses électeurs. Comme d’habitude, Hollande blagua et évita de répondre sur le fond. Dans la soirée, je croisai un groupe de dirigeants socialistes attablés dans un restaurant de la capitale belge. J’allais saluer Harlem Désir et Julien Dray, des camarades de la Gauche socialiste. J’allai m’assoir à l’extrémité de la longue table pour prendre le café. A peine m’étais-je assis que j’entendis une voix grave et métallique m’apostropher : « Bon, t’as bien fait joujou avec le traité, maintenant, tout le monde rentre dans le rang : on est tous pour le oui ! » (Je venais quelques jours auparavant de publier une tribune dans Le Monde intitulée : « La gauche doit dire non à l’Europe blairiste »…) Ainsi parlait le conformiste, l’homme qui dans les premiers temps de la campagne interne avait milité contre le traité avant de changer d’avis et de rejoindre le camp des « ouistes ». Il avait alors justifié sa brusque volte-face par le fait que le « oui » allait être majoritaire dans le parti.

Twitter : @PhMarliere

 

Tous les commentaires

23/08/2013, 20:28 | Par peneloppe en réponse au commentaire de Jean Bachèlerie le 23/08/2013 à 19:43

Oui, c'est affreux : c'est terrible, ces sociaux-traîtres. Ne nous laissons pas faire!

24/08/2013, 22:23 | Par InternetDev en réponse au commentaire de peneloppe le 23/08/2013 à 20:28

Une presse, ose appeler ça les sociaux démocrates ou pire Sociaux liberaux (autant dire les "clair obscure" ou les "noirs de blancs")

25/08/2013, 17:29 | Par peneloppe en réponse au commentaire de InternetDev le 24/08/2013 à 22:23

La presse est complice de cette odieuse méprise, il faut dénoncer, encore et encore, jusqu'à plus soif!

24/08/2013, 22:15 | Par chlogor en réponse au commentaire de Jean Bachèlerie le 23/08/2013 à 19:43

j'ai rarement vu une rubrique aussi conne que celle de "déconseiller" qui permet à de sombres individus qui ne s'assument pas de pratiquer une censure sans être sommé de s'expliquer...bon c'est vrai on a rarement vu une censure être sommée de s'expliquer..mais bon sur un site comme mediapart qui se veut tellement démocratique...çà pourrait prêter à rire...mis à part le côté tragique de certains commentaires......

24/08/2013, 22:27 | Par InternetDev en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 22:15

Si un type marque "je suis raciste"

Vous avez envie de lui répondre gentiellement et de lui offrir une dissertation de cinq pages pour lui éxpliquer que C'est pas bien d'être raciste, ou vous lui métez un petit taquet "déconseiller" dans la tronche pour ne pas perdre votre temps avec du rien ?

25/08/2013, 00:39 | Par chlogor en réponse au commentaire de InternetDev le 24/08/2013 à 22:27

et il ne sera plus raciste alors....et si pour vous, tenter de raisonner un raciste c'est faire avec du rien, oui je comprend que vous ayez envie de passer à autre chose..et bien faites donc... et continuer à nier les racistes ....qui existent malheureusement

25/08/2013, 11:10 | Par LA PARIGOTTE en réponse au commentaire de InternetDev le 24/08/2013 à 22:27

C'est pas que c'est "pas bien" d'être raciste, c'est con... les racistes sont souvent des gens inintelligents et sans formation.

25/08/2013, 18:54 | Par chlogor en réponse au commentaire de LA PARIGOTTE le 25/08/2013 à 11:10

quand je dis que cette rubrique "déconseiller" est conne, en voilà bien la preuve...comment peut on "déconseiller" ce paragraphe par exemple......sans doute un con de raciste....

26/08/2013, 12:35 | Par BF en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 22:15

Visiblement, vous ne savez pas ce qu'est la censure.

Déconseiller un propos n'est pas le supprimer.

04/09/2013, 11:25 | Par petanque52 en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 22:15

Pourquoi tu parles de sensure? Si il y a trop de déconseiller, ton article disparait ou quoi?

23/08/2013, 20:30 | Par peneloppe en réponse au commentaire de Marc Hauter le 23/08/2013 à 20:13

Oui, c'est très inquiétant : il va sûrement être président en 2017 : nous ne laisserons pas faire ça sans réagir ! No passara !

24/08/2013, 09:02 | Par mtb74 en réponse au commentaire de peneloppe le 23/08/2013 à 20:30

Je doute fort qu'aucun "socialiste" ne soit président en 2017. Mais bon, comme nous tous ici, je n'en sais rien.

24/08/2013, 20:37 | Par peneloppe en réponse au commentaire de mtb74 le 24/08/2013 à 09:02

Tout ce qu'on sait, c'est que parler pour ne rien dire sera toujours la en 2017, c'est rassurant

24/08/2013, 22:30 | Par InternetDev en réponse au commentaire de mtb74 le 24/08/2013 à 09:02

Eux savent déjà qui gagnera, n'en doutez même pas.

Et même 2002 était une très bonne chose pour eux (pas pour Jospin) .... contrairement à ce qu'il laissent croire

23/08/2013, 20:33 | Par peneloppe en réponse au commentaire de Rollins le 23/08/2013 à 20:28

Y a rien a attendre de ces gens la : c'est pour cette raison qu'il y a plein de militants et cadres qui "rejoignent" le FDG, comme P Marliere, et c'est pas pour rien 

24/08/2013, 11:11 | Par ERKA en réponse au commentaire de peneloppe le 23/08/2013 à 20:33

A la demande de Lionel Jospin, c'est Jean-luc Mélenchon qui a assis Manuel Valls dans le fauteuil de la mairie d'Evry. Beau parcours!

24/08/2013, 20:39 | Par peneloppe en réponse au commentaire de ERKA le 24/08/2013 à 11:11

C'était l'époque ou JLM était un apparatchik, maintenant, il est chef : quel parcours!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

25/08/2013, 09:52 | Par Gstrel en réponse au commentaire de peneloppe le 24/08/2013 à 20:39

Il arrive aussi que certains prennent conscience. Robespierre et Lénine étaient des petits nobles...

26/08/2013, 17:37 | Par InternetDev en réponse au commentaire de ERKA le 24/08/2013 à 11:11

Je suppose plutôt que c'est Rocar ou Bauer lui-même Rocardien (un article sur Médiapart parle de la galaxie Rocard) Franc-Maçon et  parrain d'un enfant Valls..

Et comme Bauer, Rocar fut missioné sous Sarkozy de quelques conneries rémunérées.

25/08/2013, 00:44 | Par chlogor en réponse au commentaire de peneloppe le 23/08/2013 à 20:33

et bien je milite pour le FDG depuis les présidentielles puique le discours de JLM était le seul digne d'intérêt...et je m'apprêtais à voter FDG en 2014...mais si celui ci se met à défendre voiles et autres stupidités...alors je vais sérieusement réfléchir.....;

25/08/2013, 16:44 | Par Brusseleir en réponse au commentaire de Rollins le 23/08/2013 à 20:28

Aubry, Martine : reine de l'omerta sur les affaires au parti dit "socialiste" – Pas-de-Calais, Bouches-du-Rhône, etc. A transmis son sceptre pourrissant à un repris de justice dans une affaire de corruption, héritier minuscule des années folles (SOS Racisme) de la mitterrandie.

Peu crédible, pour rester poli.

Bien à vous.

04/09/2013, 11:29 | Par petanque52 en réponse au commentaire de Rollins le 23/08/2013 à 20:28

Moi j'ai voté Aubry à la primaire na na na na nère

23/08/2013, 20:32 | Par catherine laroche

merci de ce portrait ressemblant et indispensable. 

23/08/2013, 20:34 | Par peneloppe en réponse au commentaire de catherine laroche le 23/08/2013 à 20:32

Et meme "salutaire", non?

03/09/2013, 13:15 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de peneloppe le 23/08/2013 à 20:34

En pleine forme, la Peneloppe, dressée sur ses ergots, pour cette rentrée. Les vacances lui ont réussi. Rigolant Ses arguments toujours aussi intelligents, donnent envie de "camarader faucialiste" avec elle. Sont tous comme ça, au PS ? J'espère qu'elle fait partie du comité d'acceuil des nouveaux adhérents... Ils ne seront pas déçus.

24/08/2013, 09:06 | Par kirios1 en réponse au commentaire de Nina Simone le 23/08/2013 à 20:39

Si la Droite le considère , cela prouve aisément que Valls a le profil des siens .

droite, gauche, ump , ps ,mais c'est la même chose! ils choisissent les partis par opportunisme , mais ,  après , leur politique  c'est la même : ils ont les mêmes maîtres .

 

24/08/2013, 18:22 | Par Nina Simone en réponse au commentaire de kirios1 le 24/08/2013 à 09:06

Bien d'accord ; on peut ajouter sans problème : et les hommes politiques se suivent et se ressemblent .

03/09/2013, 13:19 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de kirios1 le 24/08/2013 à 09:06

Cahuzac était un bon exemple, coatché par un membre du F.N...

04/09/2013, 11:31 | Par petanque52 en réponse au commentaire de kirios1 le 24/08/2013 à 09:06

Meme Martine Aubry?

24/08/2013, 19:33 | Par kirios1 en réponse au commentaire de Nina Simone le 23/08/2013 à 20:39

 car Valls n'agirait-il pas en fonction de l'évolution de notre société

je ne pense pas !

je suis convaincu que Valls est l'instrument  choisi par des groupes de pressions qui progressivement , en utilisant intensément les "chiens de garde" (qui bien que , maintenant  montrés du doigt par tous ,  continuent d'aboyer  ), auxquels les meilleurs créneaux télévisuels sont réservés ,  qui conditionnent le raisonnement du citoyen , en rabâchant  et  en officialisant  un discours malhonnête  (les missions  primaires du service public sont qualifiés d' "assistance ", le travail coûte trop cher ,la sécurité sociale , les retraites sont considérés comme du luxe  de plus en plus difficile à "entretenir " .......)  pendant que comme le dit Daniel LAUTON :

 La population est rarement informée du fric qu'on lui prend pour des causes moins noble.

Combien les français payent-ils pour la globalité du foot? du tennis?
Où va le fric prélevé en droits d'auteurs et qui ne va pas aux auteurs?
La publicité, triple punition: son coût est reporté sur le prix des produits qu'on achète, EN CLAIR ON LA PAYE; on endure ses nuisances au chloroforme; elle occupe la bande passante du 3G et de l'internet, 7000% de l'information utile.
Certaines structures semblent vouées à engranger un budget et à en faire disparaitre une grande part.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

23/08/2013, 21:16 | Par ON EST CAP

comment peut-il tromper son monde, c'est ce qui me sidère !

De la graine nazi pourtant, la banalité du mal !

23/08/2013, 21:28 | Par peneloppe en réponse au commentaire de ON EST CAP le 23/08/2013 à 21:16

Au minimum, et pire, même !

23/08/2013, 23:41 | Par ON EST CAP en réponse au commentaire de peneloppe le 23/08/2013 à 21:28

je ne vous le fais pas dire

24/08/2013, 20:42 | Par peneloppe en réponse au commentaire de ON EST CAP le 23/08/2013 à 23:41

La gauche de la gauche ne lui pardonnera jamais, j'ai comme l'impression ... Mais bon, la liste est tellement longue, un de plus, un de moins ...

19/02/2014, 20:09 | Par codepromo en réponse au commentaire de ON EST CAP le 23/08/2013 à 23:41

assez d'accord.

bon de réduction, code avantage et code de réduction code promo rue du commerce

23/08/2013, 23:52 | Par chlogor en réponse au commentaire de ON EST CAP le 23/08/2013 à 21:16

mon dieu.. relisez votre histoire....si vous l'avez seulement lue....et apprenez ce que veut dire le mot nazi...même si valls est abjecte et détestable....

 

24/08/2013, 08:17 | Par ON EST CAP en réponse au commentaire de chlogor le 23/08/2013 à 23:52

mon ,dieu, lisez donc H. Arendt au lieu de donner des leçons aux autres ! Valls ne banalise-t-il pas le racisme ?

En outre si vous prenez la peine de réflèchir au billet de Philippe, il s'efforce de montrer à quel point Valls est conformiste, autrement qu'il ne pense pas, qu'il se met dans le sillage du puissant, la comparaison avec Eichman n'est-elle que superficielle ?

24/08/2013, 08:20 | Par ON EST CAP en réponse au commentaire de ON EST CAP le 24/08/2013 à 08:17

 On dit cap (à part): c'est pas"mon" histoire, poseur de mes 3 !

25/08/2013, 11:31 | Par Gstrel en réponse au commentaire de chlogor le 23/08/2013 à 23:52

Il me semble que cela ne signifie jamais que "national socialiste" et rien d'autre : en clair ça n'affiche pas a priori le contenu du programme qui en découla et les horreurs corollaires ; ce qui, en français, pourrait être un socialime national.

 

23/08/2013, 21:32 | Par peneloppe en réponse au commentaire de Horus le 23/08/2013 à 21:28

Ouais, Hollande a peur, mais il  a davantage  peur de Melenchon : c'est quand même pas Valls qui va faire de Melenchon un has been non plus

23/08/2013, 21:48 | Par you

article interessant on est  dur avec les petits et faible avec les puissants. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

23/08/2013, 22:25 | Par Mata a ri

Très bon article.
Cet homme est dangereux.

24/08/2013, 10:27 | Par Philippe Marlière en réponse au commentaire de toufik baalache le 23/08/2013 à 22:41

Votre remarque est interessante. J'y avais pense, mais comme ce point touche aux ressorts psychologiques de la personne, je me suis abstenu de le mentionner. D'une part, ce n'est pas une donnee objective et comme je ne suis pas psychologue, ce n'est pas du champ de ma competence. D'autre part, mon article etait deja assez long comme ca! Merci.

25/08/2013, 11:35 | Par Gstrel en réponse au commentaire de Philippe Marlière le 24/08/2013 à 10:27

Et pourtant la dimension psychologique est fondamentale. Valls est fils d'un républicain espagnol, autant dire un perdant. Oedipe est certainement bel et bien présent dans cet assassinat du père (socialiste) que pratique à longueur de temps le fils (proche du discours de l'extrême-droite et comme vous l'écrivez très bien : un sarkozyste).

23/08/2013, 23:09 | Par Georges H MOREL

 

"Valls" à mille temps... plus pour très longtemps!https://www.facebook.com/photo.php?v=10201893843650156

26/08/2013, 19:59 | Par InternetDev en réponse au commentaire de Georges H MOREL le 23/08/2013 à 23:09

Bien joué ... Enfin pas assé. il y manque l'interview bidon et coupée par la prod qui suivait ce faux reportage fabriqué par Valls et Bolloré (CinéRacistes) avec Gardes du corps (au moins 3 identifiables)

24/08/2013, 21:48 | Par malto cortese en réponse au commentaire de E.T. le 23/08/2013 à 23:37

Un justicier,  avec ses petits enfants dans la voiture...

23/08/2013, 23:42 | Par juan23

Excellent papier : c'est effectivement  le portrait d'un ambitieux  pour qui il n'y a aucune limite dans les reniements successifs qui le mèneront ( pense-t-il ! ) au pouvoir.
L'exemple type d'un homme de droite décompléxé.

23/08/2013, 23:47 | Par chlogor

ce billet est ahurissant...que valls soit un mec détestable et imposteur, nul doute...mais que dans un salmigondis d'amalgame, on réfute la laïcité de la france,en dehors de laquelle on ne s'en sortira pas, c'est proprement ahurissant....faut il sans cesse rappeler que nous sommes un pays laïc et que tout prosélytisme religieux, QUEL QU IL SOIT, est insupportable et inacceptable....encore plus quand il veut nous imposer un mode de vie pour lequel rien dans ce pays n'est fait....il faut définitivement mettre un terme à tout prosélytisme religieux...que chacun vive sa croyance chez lui ....

24/08/2013, 00:32 | Par Rollins en réponse au commentaire de chlogor le 23/08/2013 à 23:47

Et si vous arrêtiez 2 minutes avec vos obsessions et vous concentriez sur autre chose ?

24/08/2013, 08:50 | Par IdéaleDuGazeau en réponse au commentaire de Rollins le 24/08/2013 à 00:32

Pas un peu facho votre intervention ? Oh ! que si. 

 

24/08/2013, 09:20 | Par pierre morineau en réponse au commentaire de Rollins le 24/08/2013 à 00:32

L'obsession n'est pas là où vous le pensez: il m'aurait étonné que l'on ne retrouve pas "l'islamophobie" quelque part et le traditionnel coup de patte à la laïcité...

A part ça le reste de l'article se tient bien..

24/08/2013, 10:48 | Par Rollins en réponse au commentaire de pierre morineau le 24/08/2013 à 09:20

Quel coup de patte ? La laïcité ce n'est pas, pour un ministre de la République, déclarer que l'islam doit "démontrer sa compatibilité avec les valeurs de la République".

La laïcité est trop entendue, au moyen une mutation perverse initiée par le FN, comme une arme de lutte contre l'islam en lui même. C'est dramatique.

Je conseille cette lecture : http://www.peripheries.net/article335.html

 

24/08/2013, 12:38 | Par chlogor en réponse au commentaire de pierre morineau le 24/08/2013 à 09:20

si la laïcité est le cheval de bataille du FN, c'est précisemment parce qu'elle a été abandonnée par la gauche....et opposer la laïcité à l'islamophobie est aussi primaire que de prétendre être raciste parce que l'on est contre la burqua........

24/08/2013, 11:26 | Par chlogor en réponse au commentaire de Rollins le 24/08/2013 à 00:32

mes obsessions comme vous les appelez sont seulement l'inquiétude de l'emprise DES religions sur nos sociétes qui si nous n'y prenons garde vont nous ramener aux plus obscurs moments de l'histoire.....et je vous rappelle qu'être de gauche c'est être d'abord être laïc.....que cela vous plaise ou non...

24/08/2013, 13:47 | Par Rollins en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 11:26

Et que vient faire ce p.... de débat sur la laïcité sur cet article ?Sinon que vous avez sauté sur les passages rappelant l'islamophobie manifeste du ministre de l'intérieur pour en contester le caractère infâmant. Si ce n'est pas réducteur et légèrement obsessionnel comme lecture de l'article..

 

Quant à votre définition très personnelle de ce qu'est D'ABORD être de gauche, je crois qu'elle pourrait être fortement discutée. Pour moi être de gauche c'est d'abord une vision de la société et la lutte des classes voyez vous. Toute chose, soit dit en passant, que M. Valls n'a clairement pas en tête

La laïcité est un principe de neutralité et d'indépendance, pas de combat. La peur des religions que vous exprimez c'est surtout le malaise d'une société qui ne sait pas où elle va et qui pense qu'elle est trop faible pour ne pas accepter en son sein une religion minoritaire. Quant à la laïcité peut être qu'on pourrait hiérarchiser les choses et se demander qu'est ce qui l'enfreint le plus entre un supermarché qui vend des produits hallal et un Etat et des collectivités territoriales qui financent l'enseignement catholique. Ou pour revenir à l'article un ministre qui proclame un attachement inconditionnel à un Etat israélien qui reste un Etat religieux(sans parler même de la politique de cet Etat). Je me méfie grandement de ceux qui maquillent leur xénophobie derrière la soit-disant laïcité. Je ne vous y compte pas dedans parce que je ne vous connais pas mais il se trouve qu'un lorsqu'un discours qui vient de la gauche rencontre le discours d'extrême droite, je pense qu'il y a mesure de s'inquiéter.

24/08/2013, 14:57 | Par IdéaleDuGazeau en réponse au commentaire de Rollins le 24/08/2013 à 13:47

@ ROLLINS : Ce p... de débat sur la laïcité vient d'ici :

"il est contre le magasin Franprix halal à Évry (ceux-ci ne sont pas illégaux, pas plus que les magasins kasher dont il ne parle jamais et qui existent aussi) ; contre le port du foulard par une salariée de la crèche privée Baby Lou (la loi lui donne tort) ou encore contre le port du foulard à l’université (la loi lui donne encore tort)."

et la discussion qu'il suscite est légitime - vous intervenez manifestement un peu trop systématiquement à la schlague ROLLINS - parce qu'en face de tant de certitude de la part de Philippe MARLIERE sur ce sujet qu'il ne connait que de loin - genre de social bobo quand même -, il y a de quoi réagir : ici le "point de vue" de Philippe MALIERE est plus important à contester que la cas VALLS qui, lui, est tout vu, bien entendu.

 

 

24/08/2013, 15:14 | Par Rollins en réponse au commentaire de IdéaleDuGazeau le 24/08/2013 à 14:57

Ah oui. Et "genre de social bobo" ça c'est une intervention en finesse. De l'argumentaire fin et pertinent. Excusez du peu.

25/08/2013, 11:06 | Par IdéaleDuGazeau en réponse au commentaire de Rollins le 24/08/2013 à 15:14

Exactement : en finesse. Fin et pertinent. En finesse. Excusez du peu - mais pas davantage : ça suffit comme ça.

24/08/2013, 20:54 | Par chlogor en réponse au commentaire de Rollins le 24/08/2013 à 13:47

vous devriez apprendre à lire entre les lignes....quand je parle de prosélytisme religieux, j'incorpore toutes les religions..et je suis aussi hérissé de voir ces corbeaux noirs dans les rues, que les kippas et les papillotes et que les abrutis qui se prétendent catholiques prets à bruler du PD sur l'autel de l'amour...ah ah ah...quelleS belleS impostureS que cela....

23/08/2013, 23:50 | Par seth

Excellent article.

24/08/2013, 00:02 | Par Sophie Peuch

UN EXCELLENT ARTICLE DOCUMENTE ARGUMENTE REEL. IL VISE JUSTE. LES SONDAGES  BIEN SUR AVEC LES VOIX DE DROITE.

24/08/2013, 07:01 | Par kesaco en réponse au commentaire de NICOLAS GUERET le 24/08/2013 à 00:06

-puis tenté de neutraliser 2 individus qui venaient de commettre un braquage...(avec un fusil à pompe) ce qui semble d'aprés vous etre la norme à Marseille pour ne pas le signaler.

Vos commentaires sont délibérement pourvoyeurs de bulletins de vote pour le FN.

 

25/08/2013, 11:37 | Par LA PARIGOTTE en réponse au commentaire de NICOLAS GUERET le 24/08/2013 à 00:06

Ce monsieur a agressé deux jeunes ... qui faisaient une bêtise (et qui sont ainsi passés de simples voleurs de cigarettes à criminels)

Il a pris des risques inconsidérés en s'attaquant à des jeunes (alors qu'il est vieux) supérieurs en nombre en plus .

Il a oublié sa femme, ses enfants, ses petits-enfants pour et est mort quelques cartouches de cigarettes... (je ne savais pas qu'il avait un enfant avec lui !)

Valls a encore proféré des propos irresponsables dignes de l'extrème-droite ... 

Il y a dans ce pays, une police nationale qui est chargée (et payée par nos impôts), pour gérer les criminels - ce n'est pas à nous de faire le coup de poing - surtout quand on n'en a pas les capacités physiques !!!

Cette tacticte de "drague des électeurs d'extrème-droite" m'inquiète car je vis dans un milieu de droite et je peux vous assurer que ces gens sont épidermiquement et hystériquement ALLERGIQUES à la Gauche. Jamais, ils ne voteront pour un gouvernement de gauche.

 

 

 

26/08/2013, 00:24 | Par François GROSSO en réponse au commentaire de LA PARIGOTTE le 25/08/2013 à 11:37

Et bien ce ne sont ni le respect ni le courage qu vous étoufferont.

Continuez à faire le coup de poing depuis votre canapé, c'est effectivement moins risqué.

24/08/2013, 00:07 | Par chlogor

et non désolé pour baby lou la loi est en instance et si vous aviez écouté la directrice de cette créche sur inter chez caroline fourest (dont pour une fois je partage le choix de l'invitée) vous ne pourriez être aussi affirmatif.....

24/08/2013, 08:17 | Par chipek en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 00:07

J'allais le dire, merci !

Le témoignage de la créatrice de la crèche était émouvant et extrèmement clair et logique.

Chanteloup les Vignes va perdre sa crèche et ils sauront qui remercier (à moins que le retour des femmes à la maison soit le but recherché.....)

24/08/2013, 09:41 | Par pierre morineau en réponse au commentaire de chipek le 24/08/2013 à 08:17

Je crois que c'était le but recherché.

24/08/2013, 12:25 | Par chlogor en réponse au commentaire de chipek le 24/08/2013 à 08:17

vu les "deconseiller" supérieurs aux "recommander" sur ce sujet baby lou, je soupçonne les lecteurs de ce billet franchement islamistes ..:-):-):-)

24/08/2013, 13:36 | Par chlogor en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 12:25

ou profondément naïfs....ce qui est encore plus grave....

24/08/2013, 20:58 | Par chlogor en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 12:25

et çà se confirme ....

26/08/2013, 00:34 | Par ON EST CAP en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 00:07

Rappelons les faits : En conformité avec son règlement intérieur établi sur le principe de "neutralité philosophique, politique et confessionnelle", la crèche Baby Loup de Chanteloup les Vignes a licencié en 2008 l'une de ses employées, au motif qu'elle manifestait ostensiblement son appartenance religieuse par le port d'un voile dit islamique. Le Conseil des prudhommes de Mantes la Jolie en 2010, et la Cour d'appel de Versailles en 2011 ont approuvé ce licenciement.

La cour de cassation invalide ce jugement

Dans un État laïque, il serait ainsi permis de créer une crèche privée religieuse, mais pas une crèche laïque ?

voir pétition de l'association égale et le blog de Catherine Kintzler

http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/cr%C3%A8che-baby-loup-appel-%C3%A0-toutes-les-consciences-r%C3%A9publicaines

03/09/2013, 15:29 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de ON EST CAP le 26/08/2013 à 00:34

J'ai écouté cette émission de Caroline Fourest, d'abord en colère à son énnoncé, où je me suis dit : "encore un peu d'huile sur le feu !". Je suis partagée en ce qui concerne Caroline Fourest... Puis l'émission m'a convaincue de la mauvaise foi (sans jeu de mot) de l'employée de la crèche, qui voulait en fait, au retour d'un congé maternité extrêmement long, obtenir des indemnités conséquentes, pour pouvoir retourner chez elle, sans travailler. Ayant tout bonnement fait de la provocation, pour arriver à ses fins. La directrice, aurait peut-être dû s'exprimer plus tôt... Je suis donc allée voir la pétition, car je pense qu'il est dommageable, que suite à ce nouveau jugement, cette crèche soit contrainte de fermer. Puis j'ai vu nombre de signatures auxquelles? je refuse de m'associer, ayant des opinions diamétralement opposées à ces gens là... Donc, je n'ai pas signé, refusant que ma signature soit instrumentalisée. Pas facile, de se positionner. Rude problème !

24/08/2013, 01:49 | Par Lechiffre

Je suis epouvante par ce billet...enfin par ce tract, je veux dire.

24/08/2013, 07:49 | Par Bernard Gensane

Bravo. Effectivement, les grands médias ont commencé à fabriquer un Solférinien bien à droite pour la prochaine présidentielle.

Je me permets de signaler un article que j'ai publié en 2010.

 

24/08/2013, 08:17 | Par briandepalma

Je suis d'accord sur tout l'article, partageant l'analyse du personnage, sauf sur une chose.

Il n'y aura jamais de primaire en 2017, Hollande se représentera, souhaitant un second mandat, comme Mitterrand. Hollande a déclaré au diner Off avec 100 journalistes, qu'il ne se passait rien au PS, comme au gouvernement. Il se sert de Valls aussi pour le cramer ensuite.

 

24/08/2013, 08:52 | Par kirios1 en réponse au commentaire de briandepalma le 24/08/2013 à 08:17

en 2017, Hollande sera un mauvais cheval et le  choix se portera plus facilement sur un Valls qui depuis le début est porté par une équipe qui par son intermédiaire , veut pendre  les manettes .

 

24/08/2013, 20:43 | Par peneloppe en réponse au commentaire de kirios1 le 24/08/2013 à 08:52

Ils n'attendront pas 2017 : un putsch est en préparation, mais chut ....

03/09/2013, 16:15 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de peneloppe le 24/08/2013 à 20:43

Attention, pour les nouveaux lecteurs, Peneloppe est THE troll solférinien ! Elle a ses crises à intervalle irrégulier... Mais ce n'est pas grave, on s'habitue Rigolant

13/10/2014, 23:06 | Par InternetDev en réponse au commentaire de briandepalma le 24/08/2013 à 08:17

-1

Si vous avez su ce qui s'ai dit dans un dîner OFF c'est qu'il voulait le propager.
2 - Hollande et Valls sont cul et chemise, quoi qu'il arrive, c'est qu'ils l'auront décidés eux-mêmes.
3 - Hollande a eu mille occasion de dégager son protègé, et s'il ne l'a pas fait malgrès les milels occasion c'est parce que Valls le sert.

Arrêtez de tout gober, ils sont entrain de nous refaire le faux sénario du Sarkozy qui se serait imposé à Chirac et on sait que Villepin aussi n'en voulait pas (ça s'est un peu vu).

Tous ça c'est un story telling. Quand on vous sort ce genre de OFF et que le journaliste reste en piste c'est que ce n'est pas un off mais un PIPOT, en plus ça fait croie que celui qui fuite la chose serait un pro, alors que le fait est inverriifiable.

 

24/08/2013, 08:33 | Par Alain V

L'article décrit bien le personnage. Cependant, je suis sceptique sur sa capacité à devenir président de la République en 2017. A gauche, il ne fera pas le plein, et à droite, on préférera l'original à la copie. Sauf dans le cas où il serait opposé à Marine Le Pen.

24/08/2013, 20:45 | Par peneloppe en réponse au commentaire de Alain V le 24/08/2013 à 08:33

Oui, mais s'il est opposé a JLM, les Francais n'hesiteront pas une seconde, ils choisiront Melenchonon je crois

24/08/2013, 21:14 | Par chlogor en réponse au commentaire de peneloppe le 24/08/2013 à 20:45

je voudrai vous croire..mais les français sont tellement abrutis par TF1que je crains le pire....

24/08/2013, 21:26 | Par peneloppe en réponse au commentaire de chlogor le 24/08/2013 à 21:14

C'est sur qu'entre la catégorie abrutie par TF1 et celle abrutie par le discours gauchiste, je préfere peut-être la seconde, quand même. 

03/09/2013, 16:20 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de Alain V le 24/08/2013 à 08:33

Les merdias, eux, l'ont déjà choisit, c'est plus qu'évident. Comme ils avaient choisit DSK. Et derrière ces merdias, aux ordres, ce sont les industriels à grosses fortunes, qui en sont propriétaires.

24/08/2013, 10:45 | Par kirios1

cet article correspond totalement à mon jugement sur Valls .

seul point sur lequel je voudrais insister, c'est que -et le courrier  , que Aubry lui avait adressé ,  le prouve - le parti socialiste n'a qu'un objectif :gagner les élections . un parti aux  convictions  qu'il affiche , en campagne électorale , n'aurait jamais accepté des gens de cet accabi et n'aurait jamais accepté de leur donner des responsabilités .

je ne veux , en aucun cas, insulter les  adhérents  de ce parti , mais un raisonnement politique logique impose de conclure qu'une  majorité de ses adhérents - donc de  ceux qui votent à l'intérieur de ce parti - ne sont pas en thèse avec les idées que l'on prête que l'on prêtait au parti socialiste .

24/08/2013, 21:16 | Par chlogor en réponse au commentaire de Philippe Marlière le 24/08/2013 à 10:21

tiens donc...il vient dêtre ovationné aux universités d'été du PS......

24/08/2013, 21:27 | Par chlogor en réponse au commentaire de Philippe Marlière le 24/08/2013 à 10:21

êtes vous déjà obsolète ????

26/08/2013, 00:19 | Par François GROSSO en réponse au commentaire de Philippe Marlière le 24/08/2013 à 10:21

Cest quoi la différence entre un plébicite bonapartiste et un référendum populaire ?

24/08/2013, 10:56 | Par anco en réponse au commentaire de Lilly54 le 24/08/2013 à 09:25

Une excellente analyse de Marianne.fr : La presse française, sous influence, est économiquement libérale, libertaire pour les moeurs (ça nous occupe !) et j'ajoute sécuritaire (corrolaire du libéralisme : assurer la libre circulation des biens et le calme des foules mis à la purge !)

Par ailleurs, nul ne parle du bilan sécuritaire de Valls, pourtant il est mauvais !!

Enfin,  l'insignifiance de Valls, oui, mais combien d'autres dans ce gouvernement... ??

24/08/2013, 09:30 | Par Aspasie 69

Cela me fait chaud au coeur de lire tous ces billets sur Valls!il m'est intolérable, c'est un arriviste, sans scrupules qui oublie que la France l'a accueilli, lui et sa famille : cela ne vous rappelle pas un certain hongrois??

 

Le seul fait que Sarko ait cherché à le débaucher en dit long sur ses convictions

 

Et d'ailleurs le seul fait qu'il recueille un tel niveau dans les sondages montre que ce sont des gens de DROITe qui l'apprécient!

 

J'espère qu'il se dégonflera comme une baudruche!!

 

 

24/08/2013, 10:28 | Par corinne lemarigner

pourquoi est-il si populaire ? car il semble prendre en considération les gens apeurés ou victimes

face aux médias "chiens de garde" qui distillent la peur, Médiapart, pour faire l'équilibre et sauver l'honneur du pays des droits de l'homme défend la dignité des musulmans et des roms

 médiapart donne parfois l'impression de mépriser les électeurs du front national alors qu'ils subissent le système capitaliste encore plus que nous tous et du coup ne peuvent pas être dans l'universel, l'acceptation de l'étranger ; quand on a une bonne vie, on peut sourire à son voisin (celui qui a trop retombe dans la peur)

je compte sur Peillon, Filipetti, Taubira pour donner à toutes les familles des raisons d'espérer autrement que dans une religion ou une dictature

mais il faudrait aussi que Bercy soit dirigé par un ministre moins complaisant, qui fait obéir les hauts-fonctionnaires et impose des impôts

on a besoin de sous pour s'éduquer de façon populaire, pour soutenir les associations et les éducateurs et les centres de formation et les jeunes qui démarrent et les vieux qui veulent ralentir etc...

 

24/08/2013, 11:15 | Par Jacques Bolo

Analyse bidon. Valls représente simplement la tendance opposée à la ringardise de gauche traditionnelle. Le fait de se réclamer de cette ringardise sur Médiapart, à grand coup de références historiques, en est plutôt la preuve.

Valls n'est pas une flêche, mais c'est dialectique, parce que les autres s'écrasent en se pliant à la pseudo majorité ringarde par lâcheté. La raison du succès de Valls, c'est justement qu'une bonne partie du PS le soutien sans l'avouer.

Tant qu'il n'y aura pas de débats libres à gauche, il en sera ainsi.

24/08/2013, 11:56 | Par kirios1 en réponse au commentaire de Jacques Bolo le 24/08/2013 à 11:15

je n'adhère pas à ce propos , bien au contraire ; je trouve cependant indécent ces "déconseiller" inadmissibles dans un débat démocratique ....et sans débat démocratique ce sont les voyous qui s'imposent .

24/08/2013, 13:50 | Par anco en réponse au commentaire de kirios1 le 24/08/2013 à 11:56

D'autant plus que déconseiller, ok....mais pourquoi ????

24/08/2013, 14:53 | Par Jacques Bolo en réponse au commentaire de anco le 24/08/2013 à 13:50

"Déconseiller" = pour replier le commentaire.

Or, c'est justement ce que je souligne. S'il n'y a pas de débat et si tout est réglé d'avance, il ne faut pas s'étonner que des petits malins jouent leur carte pour prendre le pouvoir, sachant que les autres se ralieront à sa grande gueule par lâcheté. (Ici, le commentaire se replie, c'est encore plus efficace comme méthode bolcheviks contre mencheviks).

NB. Reprocher à Valls tantôt d'être dans la majorité, tantôt dans la minorité n'est pas plus malin que ce qu'il fait lui même. Et je n'ai pas besoin de montrer que mes positions personnelles sont différentes (ou non) de celles de Valls (Trappes dévoile l'islamophobie, Manuel Valls et les sous-hommes, etc.).

26/08/2013, 01:00 | Par ON EST CAP en réponse au commentaire de Jacques Bolo le 24/08/2013 à 14:53

Corbusier le censeur de la censure

Replier ce commentaire

Analyse bidon. Valls représente simplement la tendance opposée à la ringardise de gauche traditionnelle. Le fait de se réclamer de cette ringardise sur Médiapart, à grand coup de références historiques, en est plutôt la preuve.

Valls n'est pas une flêche, mais c'est dialectique, parce que les autres s'écrasent en se pliant à la pseudo majorité ringarde par lâcheté. La raison du succès de Valls, c'est justement qu'une bonne partie du PS le soutien sans l'avouer.

Tant qu'il n'y aura pas de débats libres à gauche, il en sera ainsi.

je n'approuve pas non plus votre commentaire qui provoque sans éclairer et je ne pense pas que la seule proposition que vous avanciez:

S'il n'y a pas de débat et si tout est réglé d'avance

soit incompatible avec l'article, bien au contraire

cette pratique du déconseiller est détestable et fatiguante

24/08/2013, 11:56 | Par Pascal Maillard

Merci Philippe Marlière. Votre analyse est fine, très juste et touche là où ça fait mal. A diffuser largement, en particulier à La Rochelle pendant ce week-end. 

Pour un complément sur Valls voir mon commentaire ici

PS : petite coquille : il faut un "t" à Guéant.

24/08/2013, 19:37 | Par Philippe Marlière en réponse au commentaire de Pascal Maillard le 24/08/2013 à 11:56

Merci Pascal d'avoir ajoute votre commentaire sur la chasse aux Roms. Vous avez raison, le t a la fin de Gueant s'etait perdu en route. Je l'ai ajoute. Merci.

24/08/2013, 12:32 | Par J CLOPEAU

Bien vu! Venant, si j'ai bien compris, d'un militant du PS, votre analyse et votre témoignage n'en n'ont que plus de valeur.

24/08/2013, 13:12 | Par niedzwiecki

j'ai déjà dit que Valls tenait notre président "flamby" par les coui....

c'est un pur facho.

24/08/2013, 19:35 | Par J CLOPEAU en réponse au commentaire de niedzwiecki le 24/08/2013 à 13:12

Impossible : Hollande est comme les gendarmes de Brive la Gaillarde chantés par Brassens.

24/08/2013, 19:51 | Par Aspasie 69 en réponse au commentaire de J CLOPEAU le 24/08/2013 à 19:35

Justement , j'ai été bloquée samedi dernier à Brives la Gaillarde alors que j'avais réussi à contourner le bouchon de Bordeaux : les gendarmes m'ont b loquée!!!Rigolant

24/08/2013, 16:46 | Par kirios1 en réponse au commentaire de Daniel LAUTON le 24/08/2013 à 13:55

voilà une vérité  qui méritait d'être dite ; j'espère que beaucoup en prendront conscience.

bravo!

24/08/2013, 14:00 | Par Ameka

C'est juste un cynique arriviste.

Et on nous fait croire qu'il serait le plus populaire des ministres? Mais qui sont donc  les sondés? Les mêmes que ceux qui plaçaient Christine Lagarde en tête au hit parade? 

24/08/2013, 14:04 | Par G. GUIOT8843

"Valls insignifiant". En effet, qu'a-t-il fait d'autre que des effets d'annonces ?

Réponse : RIEN.

13/10/2014, 22:35 | Par InternetDev

Ce qu'a Valls, c'est la presse (les chefs de rédaction / cartes de presse "Carte les fesses" / les Mals pensants etc... etc...).
Yves Thréard, Dassault (qui l'aodre), Polony, Pulvar, Mascé-Scaron (Srcibe du nano-conférencier à souliers compensés,  et ex chef de rédaction du Figaro Magazine), Calvi (qui ne sait pas faire une émmission sans promouvoir Valls), Canal+ et Europe 1(Mikaêl Darmon et son papa Elkabash)... et j'en passe des perroquets..

Valls s'est mis derrière D.S..K. pour aider Hollande à le déscendre. (Bauer qui avait approché Kelly à NY est le parrain franc-maçon de son enfant, et accéssoirement il fut conseiller spécial de Sarkozy de machin Bosca). Même sous Sarkozyescù qui a souvent été sans pitié avec ceux de droite qui ne le servait pas à 100%, Alain Bauer pouvait venter Valls sans avoir aucun ennuis auprès de Sarkozy.

Pour moi qui n'est plus beaucoup de doutes sur les ententtes de Sarkozy avec Chirac et Hollande, depuis très longtemps, et les campagnes pourris de l'interieur en 2002 et 2007, rien ne m'étonne... le choix de Valls comme porte bobards par Hollande (Hollande était avec Attali et Séguéla sous Mittérand)  le jeux avec les idée racistes comme outils de diversion, ne sont pas des hazards depuis 2002. Ces types ne croient plus en la politique mais ils vendraient leures mères pour un bon coups de comm.

Comme celui-ci fait avec la Future première dame et Mikaël Darmon (I-Fistfucking)

Juin 2009 : voyant trop de Blacks, Manuel Valls, maire socialiste et xénophobe, réclame a voix basse plus de Blancos dans sa vil © bibivideo

Ou les pseudos interview de chiens de gardes (ITélé Europe1 France 2 ....)

Europe 1 - Valls bobarde à Fogiel © Europe 1 , Fogiel, Le Post.fr

Heureusement que le Syndicat de la magistrature, lui, ne s'est pas laissé prendre par l'imposteur de la gauche (Manuel Valls épinglé)

Vidéo d'investigation (Selon Atlantico qui considère son scoop comme de l'investigation (ha ha ha)) mais dans laquelle ont voit que la Gauche la plus éduquée (Le Syndicat des Magistrat) n'est pas tombée dans les panneaux de la comm Vallsienne propagée sur ITélé / Calvi / Pulvar etc...qui continuent les campagnes de comm, pour vendre Valls comme étant de gauche (un Canadadry de gauche, sauf que Canadadry fait au moins l'éffort de ressembler à de l'acool)

Mure des CONS

Vidéo de la presse des cons : Attend P'tit Con.fr, en l'occurence, qui croit que l'investigation se fait dans des locaux syndicaux ou dans les chiotes....

Depuis ce scoop, Attend P'tit Con, n'a plus fait parler de ses "investigations", pendant que Médiapart sortait un COUCOU UMP du gouvernement (Cahuzac)

- Valls est en haut, à "gauche" (qui peut le croire) au coté de son sosie Eric Bésson (copain d'Hollande, qu'Hollande a envoyé chez Sarkozyescù en 2007). (on le voit mieux en grand format).

24/08/2013, 14:54 | Par Lechiffre

1) Valls est ce qui peut eviter de refaire le 21 Avril 2002.

Voila pourquoi Hollande va le preserver soigneusement. Valls ne peut pas se presenter contre Hollande en 2017.

Hollande n'a aucune conviction sur rien. Il gere 2017, point.

2) Ce qui me gene dans ce billet est que l'auteur se presente comme "politologue" mais ecrit des textes comme un militant. A part une descente en flammes de l'ennemi Valls (suivant en cela la demarche generale FDG) il n'y a dans ce texte AUCUNE ANALYSE de fond du phenomeme et de ce a quoi il repond dans la societe, on ne parle que des ambitions d'un individu. 

C'est le Cafe du Commerce, et encore, en terrasse.

3) il est vaguement dit que Valls enfourche un cheval mediatique, mais c'est completement l'inverse: les medias enfourchent le discours de Valls, qui fait sauter (un petit peu) les verrous de la bien-pensance. Avant Valls tout discours sur la securite ou l'immigration etait stigmatise comme etant reactionnaire, potentiellement xenophobe et plein d'arriere-pensees. Quand c'est Valls du PS,  la presse peut retransmettre le discours de maniere neutre, sans craindre de faire "le lit du FN" ou de faire "beauf". Du coup le debat sur ces sujets se normalise, c'est a dire qu'on en parle, simplement. Meme si ca gene certains qui veulent croire que ce sont des debats anciens (alors qu'ils sont eternels) Valls rend un fier service a la gauche.

Si le PS n'avait que Taubira, il serait a terme lache par beaucoup de ses electeurs, car les theories de Taubira sont idealistes et decalees du sentiment general.

24/08/2013, 15:06 | Par Jacques Bolo en réponse au commentaire de Lechiffre le 24/08/2013 à 14:54

Le fait est que ça correspond à l'état de l'opinion majoritaire.

Mais ça ne correspond pas forcément à la réalité, comme le sous-entend le discours anti-bienpensance. Outre la relation dialectique entre les deux options, le cynisme est tout simplement une pose démagogique et un peu frime qui joue les esprits forts à qui on ne la fait pas (nietzschéisme de bazar).

Ce que ça masque est justement l'indigence des analyses. Ce qui est bien l'état actuel des intellectuels.

24/08/2013, 20:37 | Par InternetDev en réponse au commentaire de Lechiffre le 24/08/2013 à 14:54

On ne fait pas de l'anti-FN en promouvant ses idées.

Quand à la bien-pensance, dites nous ce que c'est, et son contraire, tant qu'à faire... On ettend souvent cette éxpréssion FN, mais lorsqu'on en demande plus.... OOOPS evaporé

24/08/2013, 20:21 | Par peneloppe en réponse au commentaire de Lechiffre le 24/08/2013 à 14:54

Notre ami Philippe Marliere a passe 20 ans au PS, qu'il a quitte pour le NPA,NPA  qu'il a ensuite quitte. Il pourrait nous dire s'il est au PG, aujourd'hui? 

26/08/2013, 00:43 | Par ON EST CAP en réponse au commentaire de peneloppe le 24/08/2013 à 20:21

Votre ami ?

Et vous vous êtes de quel parti ? Vous travaillez pour la police .... de valls ?

24/08/2013, 20:35 | Par InternetDev en réponse au commentaire de Lechiffre le 24/08/2013 à 14:54

Valls c'est le 21/04/2002 à lui tout seul.

Car le 21/04 n'est pas ce laxisme qu'on sur-vendu la droite, Valls et Bauer, mais la focalisation sur le moindre fait divers, jusqu'à en fabriqué un avec la Maison Bouygues (allez voir Acrymed) et ce billet (le cas Paul Voise)

 

26/08/2013, 00:49 | Par ON EST CAP en réponse au commentaire de InternetDev le 24/08/2013 à 20:35

Valls c'est le 21/04/2002 à lui tout seul.

j'approuve tout  à fait ce point de vue

j'ai recommandé ce commentaire de Lechiffre avec lequel je suis en profond désaccord parce que je trouve la censure du déconseiller contraire à la liberté d'expression. Nous ne sommes pas ici pour voter dans une émission de réalité !

25/08/2013, 10:06 | Par dujbe en réponse au commentaire de Lechiffre le 24/08/2013 à 14:54

Eh oui, j'ajouterai que si quelques autres bonnes plumes (car celle-ci en est une) reprenaient en détail le passé d'autres membres de ce gouvernement, elles trouveraient de quoi opérer la même descente en flamme.

Par ailleurs, je suis toujours étonné de certains propos qui se tiennent comme si la gauche pseudo unie en mai 2012 avait accédé au pouvoir avec 80% des voix. Qu'on le veuille ou non, c'était 51,4, verts, fdg, npa et part de modem compris, avec évidemment beaucoup de non PS déçus sarkozysme!

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

13/10/2014, 22:37 | Par InternetDev

Dites nous donc ce qu'est la bien-pensance et la mal-pensance de Valls, qu'on y comprènne quelques chose.

C'est marrant que ceux qui prétendent "Dire les Choses", font surtout très attention de ne rien dire mais de laisser entendre "Des choses"....

La promotion de la lâcheté raciste sous couvert de la dénonciation d'une pseudo-censure, et ce qui est "drôle" avec Valls, c'est aussi qu'il n'ose jamais dire de CHOSES de gauche et que même les choses qui prétend dire "courageusement" sont toujours incidieusement floues et tordues comme lui.

24/08/2013, 18:53 | Par Mandrake

valls l'hypocrite,arriviste jusqu'au bout des ongles se voit déja tout en haut de l'affiche.

Ce type n'est pas un conformiste mais un réactionnaire à la fouché soutenu par la presse système qui voit en lui un futur potentiel homme de main pour continuer à asservir le pays aux interets des ploutocrates et consorts.

Méprisant petit personnage ni de droite ni de gauche,juste opportuniste.

 

24/08/2013, 20:54 | Par InternetDev

Quand Aubry a remis Valls à sa place s'était pour "Plus de Whites" et non une prétendue  montée de Valls à gauche qui n'a eu que les voix des signataires FN venus participer aux primaires PS ouvertes de 2011 en signant une charte dont ils se foutaient

24/08/2013, 22:43 | Par Vincent Présumey

Et bien voila ce qui s'appelle habiller le Valls pour l'hiver. Good !

25/08/2013, 10:13 | Par nuntereggo più

merci pour cette excellente analyse

après avoir défendu l'honneur de DSK , Valls a bien vite compris qu'il y avait une (bonne) place à prendre, celle candidat-président- fantoche de la finance

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

25/08/2013, 12:23 | Par Annick Valibouze

J'en suis au premier paragraphe :

Je ne sais pas d'où vous sortez que S. Royal est un concours de circontances. C'est une attaque perfide à mon sens. Elle est, de mon point de vue, supérieure à ces petits arrivistes de partis qui se vendent au plus offrant (banquiers donc, de préférence) et/ou qui sont tenus par de sales affaires. Elle était libre, forte, courageuse, créatrice, volontaire et intelligente. Donc elle dérangeait. Tous les vendus et les misogynes (et femmes jalouses) de gauche se sont ligués contre elle. Je me souviens des propos scandaleux de Mr Minc (plus de gauche, on le sait) sur LCP à son encontre surfant sur les préjugés d'incompétence à l'égard des femmes. Et de bien d'autres ... Si nous l'avions eue comme présidente, nous n'en serions pas là. Il faudrait faire comprendre qu'une femme qui sourit et qui est charmante n'est pas une idiote. Il y a du boulot ...

Je vais continuer de vous lire. Vous pouvez avoir un problème avec SG et que le reste de votre billet, que je vous remercie d'avoir écrit, soit instructif. 

25/08/2013, 12:35 | Par Philippe Marlière en réponse au commentaire de Annick Valibouze le 25/08/2013 à 12:23

Il n'y a nulle attaque perfide contre Segolene Royal dans mon article. Je fais reference (mais sans le developper) a la situation qui prevalait dans le PS au printemps, voire l'ete 2006 : Jospin etait encore le candidat "naturel" du parti aux yeux des Francais, mais aussi aux yeux d'une majorite de socalistes. Mais il hesitait, prenait son temps, ne disait rien. Idem pour Hollande, pourtant premier secretaire du PS a l'epoque. En meme temps, le parti se dechirait et les elephants se placaient, se dechiraient, ce qui suscitait un sentiment de ras-le-bol chez les militants. C'est alors que les premiers sondages mettant Royal en tete sont apparus, puis les unes de couvertures de publications "amies" (Le Nouvel Obs). : "Et si c'etait elle ?"...

26/08/2013, 02:57 | Par Annick Valibouze en réponse au commentaire de Philippe Marlière le 25/08/2013 à 12:35

@Philippe Malière Alors, dans ces conditions, toute candidature est de circonstance. Si les hommes possibles (à votre sens) ne se présentent pas alors c'est de circonstance pour S. Royal. Elle fut choisie contre DSK et Fabius, des poids lourds du PS qu'elle surpassait nettement (d'où sa désignation). Elle est meilleure qu'Hollande. Jospin a un gros problème (2002 ...). Aurait-il été un bon président ? Il a tout laissé passer avec DSK, l'homme de la grande finance qui nous coule. Le poison fut inoculé plus lentement, discrètement. 

publications "amies" : tous les présidents élus eurent des publications "amis, plus amies"; compagnes, maitresses d'hommes politiques journalistes (je ne balance pas ...). Et ils ont leurs copains-copines journalistes en sus. Et les boites de com comme  celle de DSK, Valls, ... ? Mais Royal, elle, n'aurait droit à rien contre ceux qui ont ? (reste à prouver la non sincérité de l'article du Nouvel Obs). 

Le reste de votre billet m'a intéressée. Tellement vrai. Je vous en remercie et de votre réponse également (même si notre désaccord persiste).

@Peneloppe : oui aussi. "Cette idiote" disaient certains. Jamais un homme politique n'est attaqué de cette manière. La France le paie cher, surtout les plus fragiles car ceux de gauche qui l'ont dézinguée ou ne l'ont pas soutenue vivent bien ....  Maintenant, il ne nous reste plus que le FDG pour espérer nous en sortir puisque le gvt PS + EELV poursuit les mêmes erreurs politiques et économiques destructrices avec des rustines forcément inefficaces ; et même si son porte parole talentueux JLM est de ceux que je mets en cause ici.

 

25/08/2013, 17:41 | Par peneloppe en réponse au commentaire de Annick Valibouze le 25/08/2013 à 12:23

Les gauchistes  étaient - aussi - contre S Royal, et ils le sont encore. A present  ils se plaignent  que Hollande ait été élu, et ils voudraient qu'on adhere a leurs elucubrations, ces perfides, le mot est bien trouve. 

25/08/2013, 13:05 | Par POJ

Avec Fouks, Manuel Valls is Evry time, Evry where.

Avec un mauvais goût assez prononcé et des références douteuses comme en ont témoignés la couverture de l'Express et du Nouvel Observateur

53543.jpg

blog+-Valls+le+vice+president+en+couvert

Un tel portrait est dramatiquement connoté. Comment a-t-il pu se laisser convaincre d'une telle pose reprenant le regard de dictateurs ?

Adolf-Hitler-cosmo-code.jpg

benito_mussolini_reference.jpg

C'est une catastrophe en terme de communication.

S'y ajoutent ses cravates blanche, qu'affectionnait un ancien ministre de l'intérieur fusillé pour collaboration ("l'homme à la cravate blanche"),

Manuel-Valls-amour-est-dans-le-pre.jpg

et sa manie de se faire appeler le "premier flic de France", qu'un ministre a attribué à un inspecteur fusillé pour collaboration (aussi).

Cela fait beaucoup d'erreurs en communication pour un seul homme, qui appelle à l'ordre et dont la doctrine répresssive est critiquée.

C'est un politique, pas un agent de police. Il est là pour diriger une administration, pas pour s'identifier à une toute petite partie d'elle, la police, ce qui revient à réduire ses responsabilités à la répression alors qu'il est avant tout en charge des libertés publiques... (1)

"Premier flic", c'est comme si le ministre de l'agriculture se faisait appelet le premier agriculteur, celui de l'éducation nationale le premier instituteur., celui de la santé le premier malade, ...

Une erreur peut-être fortuite. Une telle accumulation d'impairs très connotés porte à s'interroger très sérieusement.

______________

(1)  Les libertés publiques peuvent être définies comme des droits de l'homme reconnus et consacrés par le droit positif. Il existe une affirmation interne des libertés publiques (sources constitutionnelle, législative et autres). Il existe une affirmation internationale des libertés publiques (en particulier, la Déclaration Universelle et la Convention européenne). 

Le contenu des libertés publiques est extrêmement développé (surêté, libertés du corps, respect de la personnalité et de l'intimité, libertés d'opinion, de conscience, d'expression, religieuse et collectives).

La réalité de l'exercice des libertés publiques est garantie par une protection juridictionnelle et non juridictionnelle.

http://www.unjf.fr/Liberte/0/fiche___cours/

25/08/2013, 13:10 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de POJ le 25/08/2013 à 13:05

Il faudrait vous acheter un jeu de fléchettes avec le portrait de Valls, pour vous défouler une bonne fois pour toutes...

26/08/2013, 20:11 | Par InternetDev en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 25/08/2013 à 13:10

Soyons moderne, aujourd'hui il y a la 3D réelle...

03/09/2013, 16:53 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 25/08/2013 à 13:10

Totalement en accord avec POJ.Il me terroriserais, en tant que femme, mais rien ne vous empêche, chère Mithra, de mettre ce portrait de Valls sur votre table de chevet. Tous les goûts sont dans la nature. En tryptique avec A. Finkielkraut et P. Sollers, ce sera du plus bel effet. Rigolant

04/09/2013, 11:52 | Par petanque52 en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 25/08/2013 à 13:10

Il est bien sur cette photo je trouve

25/08/2013, 17:00 | Par Philippe Marlière en réponse au commentaire de POJ le 25/08/2013 à 13:05

Ha ! Ha ! Excellent et tres bien vu. Cette campagne de com est effectivement tres mauvaise (rien de suprenant quand on sait qui est derriere : Fouks et Euro RSCG). Elle projette une image inquietante de l'homme. Si c'est l'effet recherche, et bien on pourra dire que ce que j'ecrivais dans cet article etait en deca de la realite...

26/08/2013, 13:30 | Par Annick Valibouze en réponse au commentaire de Philippe Marlière le 25/08/2013 à 17:00

Et qui rémunère Mr Fouks ? Nous ? avec nos impôts ? Ce serait un comble.

13/10/2014, 22:44 | Par InternetDev en réponse au commentaire de POJ le 25/08/2013 à 13:05

Interréssant en plus, car grace la vos deux Unes , mises en avant, on constate que les deux PQ ont pris éxactement la même photo, surrement la moins horrible, histoire que la propagation soit plus optimale.

Bravo! Bon coup d'oeil!

PS: je ne parle pas tant que de la 1ere et deuxième que des suivvante finalement Clin d'œil

25/08/2013, 18:13 | Par jipeji

pour un descendant de catalan issu d'un peuple qui a tellement affirmé son refus du fascisme de franco il  l'a fiche mal.Le poète antonio machado enterré en terre catalane doit se retourner dans sa tombe!En le voyant manoeuvrer pour son seul profit politique et autres il me revient en  mémoire la caricature  en première page de CHARLIE HEBDO de rocard ,son 1er mentorflairant le trou de balle d'un chien avec cette appréciation par cabu je crois :"Il sent le pouvoir"

26/08/2013, 00:02 | Par François GROSSO

Bon en mème temps,

Dézinguer valls sur Médiapart, c'est plus conformiste que risqué et original, non ? ?

 

26/08/2013, 00:49 | Par Pascal Maillard en réponse au commentaire de François GROSSO le 26/08/2013 à 00:02

Détrompez-vous! "Dézinguer" un Ministre de l'intérieur est toujours risqué, surtout quand c'est fort bien fait, que ça circule pas mal et que le ministre en question a le profil de Valls. A la place de Philippe, je commencerais par sécuriser mon ordinateur. La DCRI ne va pas tarder à s'occuper de lui :-)

26/08/2013, 08:44 | Par François GROSSO en réponse au commentaire de Pascal Maillard le 26/08/2013 à 00:49

On est en plein James BOND.

Je vous souhaites un bon film.

26/08/2013, 12:37 | Par BF

Très bon billet.

13/10/2014, 22:48 | Par InternetDev

Bon billet....
Sauf: Elles ont reçu le soutien de 5,7% des électeurs de gauche lors de la primaire socialiste.

   Car, comme les primaires PS étaient ouvertes aux quatres ventsn il se peut même que les 4% d Valls étaient ceux de coucou de'extrème droite venue se délester d'un petit €uro pour faire monter son candidat.

   Quand à la presse (avec qui Valls est cul et chemise (Et Mikaël Darmon et Audrey Pulvar,  particulièrements)) c'est elle qui a aidé Valls à fabriquer ce coups de com...model appel de botte Chirac (Le Bruit et l'odeure)

1 - D'ailleurs, bizarrement Hollande l'a pris comme directeur de campagne.
2 - Ce coups raciste fut déminé de suite, avec Valérie Trierweiller (Suite de la Vidéo après la promenade facho).
3 - La vidéo complète montre 3 gardes du corps, alors qu'en 2009 Valls n'avait pas encore déliré à ce point et ne risquait rien du tout.

4 - Plustard, le "journalmiste", chef du service politique d'ITélé (Mikaël Darmon - Bébé Elkabash 2.0) , chaine sur-laquelle le truc a été rediffusé, avait éxpliqué qu'il était avec Valls le jours de la ballade nazie.

 

et surtout 5 - des élus UMP (Ciotty je crois) ont fièrement avoué que certain de leurs électeurs se sont ventés d'être allé voter pur Valls aux  primaires PS. ce qyui relativise encore le Vallsisme d'autant plus que ce petit fils de Banquier a beaucoup de promotions télé qui esquivent et édulcorent toutes ses fautres aussi graves soient-elles.

27/08/2013, 11:53 | Par blue light

Tout à fait d'accord avec Annick Valibouze. Du couple Hollande-Royal elle était de loin la meilleure. Ses amis socialistes, Fabius et DSK n'ont rien fait pour l'aider, c'est le moins qu'on puisse dire, pas plus que Hollande (pour les raisons qu'on croit comprendre). Je le regrette. Avec elle, Valls aurait-il été ministre de l'intérieur?

03/09/2013, 22:37 | Par Annie Lasorne

Par hasard, je suis retombée sur un vieil article de Géraldine Delacroix (16 janvier 2011), parlant de Guéant :

"Jamais élu, jusqu’à preuve du contraire, Claude Guéant n’a d’autre légitimité que celle d’avoir été nommé par son maître présidentiel, que le suffrage universel a, lui, oint. C’est donc à ce dernier qu’il convient de demander de congédier son fidèle serviteur, sous la forme de la pudeur républicaine, c’est-à-dire celle de la démission. Plusieurs considérations l’imposent, qui toutes ont trait à l’intérêt supérieur de la nation, celle-là même dont le ministre de l’Intérieur aime à roucouler le nom, mais dont il flatte la peur et les bas instincts..."

J'ai été frappée, comme en fait on aurait pu mettre le nom de Valls, à la place de celui de Guéant.

http://www.mediapart.fr/journal/discours/nicolas-sarkozy/16012011/nbsp

04/09/2013, 01:17 | Par Bob 92 Zinn

Il y a aussi un point important à ne pas oublier, le petit Benito est le sinistre de l'intérieur actuel, ce qui le lie aussi bien de par sa réthorique raciste et islamophobe comme de par sa fonction au nabot lors du deuxième gouvernement Chirac pour le funeste destin qu'on lui connaît.

Mais d'ici 2017 une révolution sociale et libertaire aura balayé tous ces cancrelas et autres nuisibles (ce n'est pas sympa pour les blattes).

 

19/02/2014, 21:57 | Par fabien34

C'est vraiment incroyable comme Manuel Valls me rappele Sarkozy désolé de revenir toujours à ca merci pour l'article en tout cas.

A+

Fabien webmaster du club des codes promo club-reduc.com

Newsletter