Jeu.
24
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Lettre ouverte à l'abbé Grosjean et ceux qui le suivent.

Monsieur l'abbé,

Permettez-moi d'abord de me présenter. Je suis un catho de la base. Je vais à la messe tous les dimanches, je prie tous les jours, je participe aux préparations liturgiques dans ma paroisse. A ce titre, je fais partie du conseil paroissial.
Je fais au moins une retraite chaque année. J'essaie de me mettre à la disposition des gens qui en ont besoin. Je suis marié. J'ai 6 enfants dont une adoptée et j'ai 4 petits enfants (avant la fin 2013, ils seront 7)... J'ai enseigné 36 ans dans une école libre des cours de math et de religion catholique. J'ai participé et je participe encore à des tas de mouvements chrétiens qu'il serait trop long de vous énumérer ici. Si je vous dis cela, ce n'est certainement pas pour me vanter ou pour vous "plaire", c'est simplement pour que vous voyez quelle genre de chrétien je suis.

Grosjean.png

Je vous connais mal, forcément. Je sais que vous êtes très "actif" sur Twitter... Mais quand je vous pose des questions sur le même Twitter, je n'ai pas de réponse. Alors, je vais profiter de la possibilité de dépasser les 140 caractères pour vous parler plus longuement.

Vous avez l'air de trouver tout à fait normal que l'Eglise intervienne dans la question du mariage gay qui en fait ne concerne pas l'Eglise. Pour l'Eglise, il n'y a pas de mariage entre deux personnes du même sexe. Et je suis d'accord avec ça. Mais de quel droit empêchez-vous deux non catholiques de même sexe de se marier ? Vous sortez de votre rôle grisé par un hypothétique "Printemps français" où les catholiques auraient eu un rôle prépondérant. Alors, vous commencez par critiquer le Gudd, le FN, Civitas, le Groupe Identitaire tout en sachant que sans eux, on ne parlerait pas tant de vous. Ces gens-là sont bons pour grossir le nombre de manifestants mais sont mauvais si on parle de casse. C'est chrétiens, ça, d'après vous ? D'ailleurs vous vous indignez des 293 arrestations qui ne concernent que ces groupes-là. Vous voulez sauver ce que vous condamnez. Est-ce cela le bien ? Puisque d'après vous il y avait 1 million de manifestants, les arrestations ne concernent donc que 0,0293 % des manifestants. Reconnaissez avec moi que c'est franchement peu si l'on fait une comparaison, comme vous le faites, avec les arrestations du Trocadero.

Vous vous voyez déjà dans une chrétienté retrouvée, ardente, victorieuse... Mais M. l'abbé, ce n'est pas ce que le Christ vous demande. La chrétienté, c'est terminé. Parce que tout simplement les non-chrétiens ont aussi des droits. Nous pouvons vivre notre religion dans le sein de la société. Nous pouvons même, par notre témoignage, plus que par nos paroles, essayer d'évangéliser encore et encore. Mais nous n'avons pas le droit de diriger toute la société et nous n'aurons plus jamais ce droit-là. Il faut en faire votre deuil. Ou bien, comme moi, vous considérez ce fait comme une chance car dans une société démocratique les droits des chrétiens sont respectés.

Venons-en à vos "arguments" contre le mariage homosexuel des non-catholiques. Vous dites que la base même de la société va être altérée, que c'est la porte ouverte à tous les abus et vous les citez : polygamie, zoophilie, mariages consanguins... Ecoutez : ici, en Belgique, il y a 10 ans que les homosexuels peuvent se marier. Venez voir, lisez la presse belge, fondez-vous dans la population belge. Rien de tous ces abus ne pointe à l'horizon. Ce ne sont que des fantasmes. Et si ces abus devaient un jour se réaliser, le mariage homo n'en serait pas plus responsable que toutes les composantes de la société. Vous voulez à tout prix présenter les homosexuels comme le bouc-émissaire idéal... Autrement dit, vous condamnez d'avance : vous faîtes un procès d'intention. Et ça, M. l'abbé, ce n'est pas chrétien du tout. C'est ce genre de procès qu'a subi Jésus-Christ. Reconnaissez avec moi que c'est la base même d'une vie de Chrétien. Imaginez qu’on dise que l’ordination d’un prêtre favorise la pédophilie !!!

Vous parlez aussi beaucoup des enfants de ces couples du même sexe. Vous annoncez fièrement qu'ils ne seront sûrement pas tout à fait heureux, qu'il leur manquera ce qu'il faut pour atteindre le bonheur... etc. Là aussi, vous cherchez un bouc émissaire. Parce que des enfants malheureux, il y en a des tonnes pour le moment. C'est un enseignant qui vous le dit. Et ils appartiennent à toutes sortes de famille : famille unicellulaire, famille monoparentale, famille recomposée... Il n'y a pas un seul genre de famille qui est à l'abri de cette catastrophe. Et je vous le dis tout net : un couple homosexuel donnera une garantie que les autres types de familles ne pourront jamais donner tout à fait. C'est l'amour désiré : un couple de même sexe est obligé de passer par l'adoption pour avoir un enfant. J'ai moi-même fait tout le parcours du combattant pour adopter notre petite fille qui venait d'Haïti. Nous avons été interrogés à maintes reprises, nous avons fait l'objet d'un profil psychologique et d'un profil socio-culturel. C'est cela que feront les couples de même sexe qui voudront adopter. Et, comme pour les autres candidats adoptants, certains seront refusés. Ce qui n'est jamais le cas pour des enfants biologiques. C'est une belle hypocrisie, M. l'abbé, d'avancer vos arguments. Vous surfez sur la vague "mais où va-t-on ?" Alors qu'on y est déjà dans ce "où" !

Pour encore mieux me faire comprendre, je vais faire une comparaison avec le divorce. Je l'avais fait en tweets, mais vous ne m'avez jamais répondu.

Vous le savez, le divorce chrétien, cela n'existe pas. Or le divorce laisse derrière lui toutes sortes de dégâts bien visibles. Il y a parfois des enfants qui sont blessés à vie par le divorce de leurs parents. Il y a des adolescents qui se suicident parfois de cela. Quand donc descendez-vous dans la rue pour défendre ces enfants ???? Jamais ! 

Alors pourquoi le faites vous pour les futurs enfants hypothétiquement malheureux des couples de même sexe ???

Vos arguments ne tiennent pas la route, M. l'abbé. Et vous êtes en train d'emmener des tas de chrétiens dans le mur de l'irraisonné ! Allez, je vous donne encore un exemple du manque de fondé de vos positions. Vous dites "un papa, une maman, pour chaque enfant". Dois-je vous rappeler ces multitudes de petites filles orphelines élevées dans des couvents de religieuses ? Ces enfants n'avaient "pas de papa" et sept ou huit mamans. L'Eglise elle-même organisait ces "familles" monoparentale et « polygames ». Maintenant, heureusement, un couple de même sexe, désirant un enfant, voulant l'aimer pourra le soustraire d'un orphelinat du Tiers-Monde et ce sera très bien ainsi.

M. l'abbé, vous avez à faire un travail énorme avec les chrétiens. N'allez pas à l'extérieur faire "votre" loi. Venez en aide aux couples en détresse, aux enfants mal-aimés, allez visiter des couples chrétiens séparés, venez en aide à l’adolescent en rupture avec ses parent parce qu’il est homosexuel... parlez avec les homosexuels (il ne faut pas aller loin : le Professeur Van Meerbeeck, Docteur en médecine, Neuropsychiatre et Psychanalyste, professeur à l'Université Catholique de Louvain, a affirmé à la télévision belge que 70 % des prêtres sont homosexuels peu ou prou)... Faites du bien à ceux qui vous donnent leur confiance... N'empêchez pas les non-chrétiens à construire leur propre bonheur... Je pense que l'Evangile que vous annoncerez alors sera bien plus beau à leurs yeux…

Pour terminer cette lettre, je vous invite à lire le petit passage biblique que propose les Vêpres de ce jour : 1 Jean 3 : 17-18

Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s'il voit son frère dans le besoin sans se laisser attendrir, comment l'amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?Mes enfants, nous devons aimer, non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. (Clin d’œil de celui qui nous aime infiniment)

 Thierry Peltier

PS : Amis lecteurs, si ce billet vous a plu, faites le connaitre autour de vous. J'ai trop l'impression d'être seul pour exprimer mon regard.

 

 

Tous les commentaires

28/05/2013, 16:58 | Par Thierry PELTIER

Réaction très rapide du récipiendaire sur Twitter :

"@Thierry_PELTIER Merci de votre lettre. Vous me faites dire des choses que je n'ai jamais dites.Pour le reste, je vous renvoie à nos évêques"

31/05/2013, 10:50 | Par Pierre Crétois en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 28/05/2013 à 16:58

On vous rappelle pieusement que l'Eglise n'est pas une communauté de conviction mais une communauté politique sévèrement hiérarchisée. Soumettez-vous aux chefs car c'est par eux que vous suivez le Christ ! Peut-être serait-il temps de faire un nouveau schisme au sein de l'Eglise catholique pour dire à ces petits chefs qu'en dehors d'une poignée d'extrêmistes, plus personne ne souhaite les écouter quand ils tonitruent si violemment contre les principes du christianisme que vous avez bien rappelés ? Je fais confiance à une grande partie des Chrétiens (dont je ne suis pas) pour lutter intérieurement contre la bêtise dangereuse et le désir de pouvoir qui s'empare de la hiérarchie ecclésiale en ce moment et autour du mariage civil pour tous. A mon avis, ces (petits-)chefs ne voient plus leur peuple, ils sont grisés par l'illusion du pouvoir.

31/05/2013, 21:49 | Par jcdelespaux en réponse au commentaire de Pierre Crétois le 31/05/2013 à 10:50

Peut-être faut-il rappeler que par définition, le catholique reconnaît l'autorité du Pape et de sa hiérarchie. Dès lors que l'on ne la reconnaît pas, peu ou prou (Rome est dogmatique, stricto sensu), on est à tout le moins protestant...
Je serais curieux de connaître le pourcentage, parmi ceux qui se disent catholiques, de ceux qui reconnaissent réellement l'autorité de Rome.

" Le terme « catholicisme » est apparu dans la langue française à la fin du XVIe siècle, en réaction à la naissance des confessions protestantes, pour désigner la foi des chrétiens en communion avec le pape et ses évêques." (Wikipedia)

"1catholicisme (nom masculin) - Définition Mediadico Religion pratiquée par les chrétiens de l'Eglise catholique romaine, qui rassemble le plus grand nombre de chrétiens. Les catholiques reconnaissent la suprême autorité de l'évêque de Rome, le pape." Mediadico

PS : je suis agnostique Innocent

"Le terme « agnosticisme » (parfois incorrectement écrit agnostisme par une fausse étymologie), vient du grec αγνωστικισμός, agnosticismos, lui-même tiré de agnôstos (ignorant), la gnosis étant la connaissance ; il désigne la privation de connaissance ou l'impossibilité de connaître ce qui dépasse l'expérience3. Il s'agit donc d'une position plutôt épistémologique qui met éventuellement en question la légitimité de la métaphysique, de la révélation,de la divination, etc."

 

31/05/2013, 12:25 | Par Lilitsa en réponse au commentaire de danivance le 28/05/2013 à 18:30

Pareil pour moi : je remercie M. Peltier pour son article très novateur et très intelligent, il semble que tout est dit ou presque. 

04/06/2013, 13:23 | Par Rosario DOURU en réponse au commentaire de danivance le 28/05/2013 à 18:30

Quelle intelligence, quelle largeur d'esprit, magnifique texte que je m'empresse de faire suivre. Je suis tellement concernée : ma fille vit avec une femme et elles ont une adorable petite fille (née de beaucoup d'amour et d'un don de sperme semi-anonyme puisqu'elle a été conçue aux Pays-Bas et pourra demander l'identité de son père à son adolescence) qui fait mon bonheur de grand-mère. MERCI MERCI !!! pour cette humanité que vous montrez et faites partager !!! Rosario

28/05/2013, 23:07 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de ZOULOUHOTEL le 28/05/2013 à 20:15

Je paye la prochaine tournée Sourire

29/05/2013, 17:46 | Par belarcenciel en réponse au commentaire de Annie Lasorne le 28/05/2013 à 23:07

J'aurai plaisir à vous accompagner Sourire

30/05/2013, 18:56 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de belarcenciel le 29/05/2013 à 17:46

Au vin de messe of course!

31/05/2013, 15:44 | Par anne duvivier en réponse au commentaire de belarcenciel le 29/05/2013 à 17:46

Prévenez-moi, j'arrive ! Sourire

31/05/2013, 04:10 | Par partie en réponse au commentaire de Annie Lasorne le 28/05/2013 à 23:07

et en suite je paie la mienneDes flûtes de champagne (illustration).

31/05/2013, 11:37 | Par GUY BERTRAND en réponse au commentaire de partie le 31/05/2013 à 04:10

Mais pas du vin de messe!!!

02/06/2013, 01:47 | Par labous noz en réponse au commentaire de GUY BERTRAND le 31/05/2013 à 11:37

Vous avez peut-être tort. Généralement c'est du bon vin...

30/05/2013, 00:00 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de reg_mirkaos le 29/05/2013 à 23:02

Je suis d'accord avec vous.

30/05/2013, 17:10 | Par kakadoundiaye en réponse au commentaire de ZOULOUHOTEL le 28/05/2013 à 20:15

mécréant et bouffeur de curé moi-même je salue ici cette séparation rigoureuse de la foi de sa sécularisation.Merci Monsieur Peltier

31/05/2013, 19:01 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de ZOULOUHOTEL le 28/05/2013 à 20:15

En forme de conclusion:

Monsieur Grosjean.

Je vous crois un homme normalement constitué. Les hormones ont donc sur vous les mêmes effets que sur le reste de l'humanité.La façon dont vous composez avec elles m'indiffère, à moins de sombrer dans une vulgarité qui n'est pas de mise. Alors, il serait aimable que vous ne vous vous occupassiez point de la sexualité des autres, ni de la façon dont devant la société ils prennent engagement, car ils ont sur vous un avantage: ils savent de quoi ils parlent. 

28/05/2013, 21:34 | Par roycoco

Le pauvre grosjean pense qu'il est chrétien de mettre son prochain à l'index, de l'indiquer à la haine et au mépris des autres . Il est conforté dans sa bêtise par ses chefs 0,000023 et le barbare de lyon, eux même bénis par ratzhitler et le triste sire françois 1°

12/06/2013, 00:18 | Par blanchardlucluc@gmail.com en réponse au commentaire de Giorgio Fismodi le 28/05/2013 à 21:41

Bravo et merci  à Thierry pour cet argumentaire tres bien rédigé

Comme lui je suis un chrétien de base engagé et je partage totalemnt son point de vue

J'ajouterai un point: les critiques que font les opposants à l'adoption par des couple homosexuels sqont généralement formulées de telle sorte qu'on pourrait exactement les appliquer à l'adoption par des couples hétéros!!! donc si on les suit il faudrait interdire toute adoption... un non sens  

je me demande souvent si tous ces pretres et évêques qui sont férocement contre ce texte ont lu le même évangile mais il est vrai que les pharisiens qui ont condamné à mort le Christ avaient pourtant lu la même bible que lui mais ils ne l'avaient pas comprise

Je suis certain que beaucoup de chrétiens le partagent également car ils ont tout simplement lu l'Evangile mais comme ils sont discrets, on ne parle pas de ceux qui ne font pas de bruit

29/05/2013, 07:44 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de Annie Lasorne le 29/05/2013 à 02:24

C'est marrant. Je connaissais cette chanson et je l'écoute assez souvent dans l'interprétation d'Anne Sylvestre... Mais ici, le fait que ce soit trois interprètes qui se relaient cela donne plus d'ampleur et plus de consistance, je trouve. Merci beaucoup.

30/05/2013, 09:57 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 29/05/2013 à 08:33

La hiérarchie catholique n'aurait-elle pas un aspect militaire: le petit doigt sur la couture de la soutane?

31/05/2013, 12:47 | Par Lilitsa en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 29/05/2013 à 08:33

Il me semble que pas mal de chrétiens ont oublié le message - simple mais révolutionnaire - du Christ "Aimez-vous les uns les autres".... Je me suis détournée très jeune de l'église catholique lorsque j'ai "appris" l'inquisition dont je ne me suis jamais remise... Je déteste le symbole du Christ en croix et les pleurnicheries qui gravitent autour de cette image hideuse d'un homme torturé et dégoulinant de sang mort pour nous : il me semble aux antipodes de ce que Jésus prônait - l'humilité, la simplicité, la tolérance etc etc.  

J'aurais préféré que le symbole du christianisme soit Jésus en train de pardonner à Marie-Madeleine : beaucoup moins flippant et culpabilisant, lumineux, positif, fleuri pour ainsi dire et poussant à la vie et à l'amour.

 

29/05/2013, 19:58 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de WataYaga le 29/05/2013 à 08:18

Vous nous l'avez volé…

29/05/2013, 13:57 | Par jsherpin

Digne, humble, émouvant et... réconciliant avec les chrétiens.

Merci.

29/05/2013, 14:09 | Par pinso6091

"... J'ai enseigné 36 ans dans une école libre..." de quelle école voulez vous parler ? de l'école publique je pense qui est la seule libre ... 

29/05/2013, 14:23 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de pinso6091 le 29/05/2013 à 14:09

Non, en Belgique c'est différent. L'enseignement confessionnel est aussi libre que l'enseignement officiel. Il est subsidié à 100 % par l'Etat, même les cours confessionnels (religion catholique, protestante, juive ou musulmane). Par contre, si l'on veut que l'enfant suive le cours de Morale laïque, il doit aller dans l'enseignement officiel qui est le seul à organiser ce cours.

31/05/2013, 23:02 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 29/05/2013 à 14:23

..." L'enseignement confessionnel est aussi libre que l'enseignement officiel......Par contre, si l'on veut que l'enfant suive le cours de Morale laïque, il doit aller dans l'enseignement officiel....  " Trop drôle comme réponse , vous êtes vous relu ?

01/06/2013, 03:55 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de pinso6091 le 31/05/2013 à 23:02

Oui, bien sûr, et je persiste... Je pense que, pour un Français, c'est difficile à imaginer, mais en Belgique, l'école libre (à ne pas confondre avec l'école privée) a exactement les mêmes droits et les mêmes devoirs que l'école officielle. Pour le comprendre, il faut se mettre à la place des parents qui doivent faire le choix d'une école pour leur enfant. Quand ces parents regardent les programmes de cours dans les deux réseaux, ils constatent qu'ils sont tout-à-fait les mêmes à part deux heures de cours philosophiques. Dès lors, ils regardent l'offre de ces cours philosophiques et ils constatent que les écoles officielles  dispensent tous les cours philosophiques religieux ou non. Ils constatent aussi que dans l'enseignement libre, ces deux heures de cours sont des cours religieux. Donc, l'enseignement libre qui voulait des cours de religion les a. Et l'enseignement officiel qui voulait ouvrir tous les cours philosophiques le fait. Je sais que pour beaucoup de Français, ce système parait bizarre, mais la liberté des parents est tout à fait sauvegardée. D'ailleurs ici, il n'y a plus de "guerre scolaire" depuis 1958.

29/05/2013, 15:21 | Par elisabeth pino

Mécréante totale, voire abyssale, si je me contrefiche d'un créateur, j'aime ceux qui se préoccupent avant tout de ses supposées créatures. Les religions étant pour moi une aventure humaine, je n'ai aucune raison de les ignorer. Elles parlent de nous tout autant que n'importe quel symbole d'un fait universel : s'il suffisait à l'humain de respirer et de manger pour vivre, ça se saurait.
La peur est l'un des plus puissant moteur de l'humain, et c'est ce dont parle l'Abbé Grosjean.
Son antidote est l'empathie, la possibilité de voir l'humain en l'autre et c'est ce dont vous parlez vous.
Des deux, vous devinez celui que j'invite à la crêpe et au coup de cidre?

02/06/2013, 16:47 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de elisabeth pino le 29/05/2013 à 15:21

 

Un type en soutane, ça cache quelque chose ! Mais quoi ?

 Je croyais que le port de la soutane était "réservé"aux intégristes qui refusent les avancées sociétales et la messe en français ! Grojean serait donc .... oh quelle horreur ... un type si jeune déjà contaminé par l'obscurantisme ...

 Le Pape Jean XXIII doit se retourner dans sa tombe, lui qui avait tant fait pour "aéerer" un peu cette Eglise somnolante, rétrograde et plus préoccupée  de privilèges que de vraie Foi !

Votre intervention, Monsieur PELTIER, est un vrai bonheur et doit réjouir tous les sincères, croyants ou non, pour lesquels "Liberté EGALITE  FRATERNITE", ne sont pas que des mots sur des édifices ! Merci !

 

29/05/2013, 18:36 | Par Rouska Haglund

Vous êtes, Thierry Peltier, un personnage éminemment dangereux et à réduire au plus vite au silence, car vous donneriez envie de retourner à la messe au petit père Combes en personne! Heureusement qu'on a les autres pour maintenir l'anticléricalisme à son plus haut niveau.

29/05/2013, 19:13 | Par jeanlouis touton

presque d'accord avec vous mais je trouve que des catholiques homosexuels existent aussi et vous les évacuez de votre propos.... vous ne parlez que des homos non chrétiens. Je suis d'acord avec vous à 80 pour cent mais sachez que des homos catholiques, chrétiens, croyants en terme général vont se marier aussi ..... 

29/05/2013, 19:59 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de jeanlouis touton le 29/05/2013 à 19:13

Ça, c'est intéressant, et mériterait un débat.

31/05/2013, 04:38 | Par partie en réponse au commentaire de Rouska Haglund le 29/05/2013 à 19:59

Je ne suis ni homo, ni catho, ni rien d'autre... pas vraiment athée non plus...il me semble vraissemblable que croire, pratiquer et aimer Dieu n'est pas incompatible avec l'Amour et le mariage homosexuel, selon l'adage: "Dieu est Amour". C'est juste qu'il y a, cerise sur le gateau, du sexe en plus... Et le sexe n'est t'il pas aussi Amour dans un couple qui s'aime? Ou alors tous les mariages chrétiens ne seraient pas des mariages d'Amour?

02/06/2013, 16:50 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de partie le 31/05/2013 à 04:38

 

Juste pour la perpétuation de l'espèce ! Et de gros vicieux de maris cathos font 10 ou 12, voire 15 mômes à leur pauvre épouse épuisée ... Mais c'est pour le Seigneur, pas vrai, qu'ils offrent les souffrances qu'ils infligent aux autres ! Au Paradis des hypocrites ....

29/05/2013, 21:49 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de jeanlouis touton le 29/05/2013 à 19:13

Tenez, je viens de trouver ça. Qu'en pensez vous ?

http://www.huffingtonpost.fr/bishop-pierre-whalon/mariage-gay-eglise_b_2275652.html

Je crois que c'était  l'Eglise de Mark Twain.

30/05/2013, 15:24 | Par sylvain lacaze en réponse au commentaire de jeanlouis touton le 29/05/2013 à 19:13

Ces homo cathos sont relativement militants :
http://www.davidetjonathan.com/

Ils se prennent des coups depuis des décennies... à croire qu'ils sont  masochistes... en fait ils sont dans le schéma de la persécussion du christ, en tout cas nul ne peut douter de leur foi.

Attention, les homo musulmans arrivent ausi en Europe... c'est encore plus dur pour eux.

Je ne suis ni homo, ni religieux, juste libre

Merci Mr Peltier pour ce cours de Tolérence qui me gène tout de même car de tout temps proféré par des athées ou au pire des agnostiques.

peut etre êtes vous tout simplement un athée perclus de traditionnalisme catholique, et que celà rassure ;-)

bien à vous


29/05/2013, 19:32 | Par Nightingale

Merci, grand merci pour votre billet. Si vous saviez comme j'ai eu mal à ma religion ces derniers temps. Je n'ai pas pu assister à la messe dimanche. Je ne veux pas avoir honte d'être catholique pour quelques poignées d'exaltés qui, dans leur grande majorité, ne participent pas à des bénévolats divers. Mais sont juste des intolérants qui n'ont pas compris la Parole.

Oui, j'ai eu mal à mon Eglise. A en pleurer. Oui, j'ai lu l'abbé Grosjean sur Twitter où, journaliste, je suis très active. Je ne lui ai jamais répondu car sa "mauvaise foi" me révoltait.

Oui, j'ai eu mal à mon Eglise. Et je leur en veux. A tous ces extrémistes qui ont desservi le fondement même d'une communauté catholique qui est l'Amour.

Oui j'ai eu mal à mon Eglise. Et j'en ai pleuré. Mais je ne la quitterai pas. Je continuerai à chanter au sein de notre chorale liturgique. Je continuerai à oeuvrer là où on a besoin de bras. Je ne veux pas, pour quelques haineux, gacher ce que j'ai de plus précieux : mon amour des autres.

Merci, Thierry Peltier, d'avoir su, par vos mots, alléger la souffrance qui m'oppressait depuis des jours et des jours. Je me sens moins seule.

 

29/05/2013, 21:36 | Par François MUNIER

Bravo et merci pour ce billet !!

29/05/2013, 22:19 | Par Thierry PELTIER

Homosexuels chrétiens et non-chrétiens ? En mettant un peu d'ordre dans mes idées, voilà trois petits points que je livre à votre réflexion.

- Je pense que d'une manière générale, le chrétien DOIT essayer d'aimer un homosexuel, comme il doit essayer d'aimer tout être humain. L'Evangile ne transige pas là-dessus. On ne peut donc pas admettre l'homophobie. Le chrétien est même appelé à la combattre, même si on s'appelle Christine Boutin. Clin d'œil

- C'est vrai que l'Eglise, en se basant sur la Bible, ne considère pas les relations amoureuses de deux gays ou de deux lesbiennes comme les relations amoureuses homme-femme. L'Eglise dit que ce n'est pas dans le plan de Dieu. Moi, chrétien, appellé Thierry Peltier, si j'étais homosexuel, j'essaierais de vivre dans la chasteté. Mais attention. Ce même Thierry Peltier ne peut en aucun cas se permettre de juger les autres, chrétiens ou non-chrétiens, qui prendraient un autre chemin. C'est sur ce point-là que beaucoup de co-religionnaires me déçoivent et me mettent parfois en colère.

-Le mariage homosexuel n'est pas un mariage chrétien. Tout comme le divorce n'est pas un divorce chrétien. Mais les chrétiens n'ont aucune raison, vraiment aucune d'empêcher des homosexuels de se marier ou à des hétéros de divorcer. Dans ma conscience, c'est un péché grave de le faire (de vouloir régimenter la vie des autres). Dieu ne nous a jamais demandé d'imposer nos lois à des non-croyants, sauf si des vies sont en danger ou si quelqu'un de faible est rejeté. Ce qui n'est pas du tout le cas ici. Au contraire, grâce à l'adoption, un enfant faible et rejeté pourra trouver des parents homosexuels aimants et protecteurs. Pour le chrétien, c'est positif ou cela devrait l'être.

Au premier mariage homo auquel j'ai assisté, il y avait plus de chrétiens que d'incroyants ou d'athées... Comment ne pas entrer dans la joie d'un couple qui peut enfin faire reconnaitre sa relation amoureuse à toute la société civile.

30/05/2013, 16:35 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 29/05/2013 à 22:19

Nom de Dieu…ou vous êtes un catho "fake"…ou la Belgique est l'antichambre du Royaume des cieux…ou (le plus probable) les catholiques comme vous sont nombreux et ont un problème de communication à régler. Parce qu'on croit rêver !

Mais pourquoi avec tout ça essaieriez vous de vivre dans la chasteté si vous étiez homosexuel, et non dans une de ces vies de couple qui vous remplissent de joie et d'amitié ?

29/05/2013, 23:15 | Par Thierry Costes

Catholique, je corresponds sur Twitter avec l'abbé. Enfin, quand je dis corresponds, j'entends par là que le dialogue est à sens unique... sauf ce soir (miracle !), où ça s'est passé sans acrimonie de part et d'autre.

Je vous remercie d'avoir exprimé ce que je ressens. Je me suis permis de mettre l'url de votre billet sur Twitter.

Amicalement.

29/05/2013, 23:19 | Par Marie-Anne Kraft

Merci beaucoup pour ce billet que je partage. Votre point de vue est très intéressant et très humain.

Notons aussi (en souriant) que Jésus avait 2 papas et une mère porteuse ! Il doit bien rigoler là-haut en voyant ces humains se disputer ainsi ...

30/05/2013, 10:22 | Par RENE JERZY CHATRI DE CASTELLATTI GOTIN en réponse au commentaire de Marie-Anne Kraft le 29/05/2013 à 23:19

.Et oui, je me souviens de cette nuit de mars: Marie s'était endormie avec les yeux bandés pour mieux se reposer. Joseph, fatigué, s'était aussi affaissé en réparant quelques outils de jardin devant la cheminée.Le voisin Esprit qui avait glandé toute la journée et était connu dans le quartier pour son sang chaud, très méditerranéen, voulait absolument "niquer". On connait la suite : comme dans toute bonne famille "hétéro", Joseph a bien voulu porter le chapeau, afin de sauver son honneur, sa masculinité et sa respectabilité.Le voisin Esprit s'en est tiré comme toujours, la gueule enfarrinée, à "la cahusac", et une auréole de sainteté bien méritée.Marie ne se souvient de rien :elle dormait !!!

29/05/2013, 23:22 | Par Pierre Albertini

Merci pour ce billet absolument magnifique (et qui commence à circuler sur facebook, suscitant des réactions très positives). Je suis gay, débaptisé, complètement athée et ulcéré par l'homophobie de l'institution catholique. Mais je vous tire mon chapeau : à un catholique comme vous, je n'ai absolument rien à reprocher !

Bien amicalement

Pierre Albertini

 

29/05/2013, 23:24 | Par jean_paul_yves_le_goff

 

Je découvre Thierry Peltier et je veux l'assurer de toute ma sympathie.

J'ai répercuté son propos sur ma page Facebook (où je dispose de nombreux contacts de chrétiens (cathos et protestants).

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/jeanpaulyves.legoff?hc_location=stream

29/05/2013, 23:48 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de jean_paul_yves_le_goff le 29/05/2013 à 23:24

Je suis très très très heureux de votre commentaire, M. Le Goff. Je lisais vos billets sans pouvoir y répondre... Je me disais qu'une telle intelligence aurait trouvé un jour un terrain d'entente avec moi. Je crois que c'est aujourd'hui, jour du premier mariage Gay en France. Il n'y a pas de hasard. Et moi, qui suis croyant, je me dis souvent que le hasard, c'est le mot derrière lequel Dieu se cache pour passer inaperçu.

Je suis étonné de voir comment ce billet voyage sur tout le net...et cela me fait un peu peur.  Merci, en tous cas, de l'avoir mis sur Face-book. Je me sens si seul à exprimer cette idée du catholicisme tel qu'il devrait s'exprimer en tout temps.

30/05/2013, 13:13 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 29/05/2013 à 23:48

Ttt, Ttt, Ttt…N'AYEZ PAS PEUR !

29/05/2013, 23:57 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de jean_paul_yves_le_goff le 29/05/2013 à 23:24

Vos billets me sont toujours difficiles, mais je suis teigneux et je m'accroche. A bientôt.

30/05/2013, 00:00 | Par jean_paul_yves_le_goff en réponse au commentaire de ZOULOUHOTEL le 29/05/2013 à 23:57

@ ZOULOUHOTEL

Un vrai dialogue est toujours difficile, surtout sur certains sujets.

jpylg

02/06/2013, 16:56 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de ZOULOUHOTEL le 29/05/2013 à 23:57

 

J'ai recommandé M.Le GOFF ... je n'aurais jamais cru le faire !

29/05/2013, 23:55 | Par abramuse

Moi également je l'ai divulguée sur facebook et m'apprête à l'envoyer à nombre de mes contacts mél.  Une question, M. Peltier, si vous me lisez, avez-vous envoyé une copie de ce magnifique texte à Mme Boutin? à Mme Bourges? à Mme Tellenne? à M. Guaino? à M. Copé? Je pense qu'on serait très nombreux à vouloir connaître leurs réponses.

Merci et très bonne continuation.

30/05/2013, 00:10 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de abramuse le 29/05/2013 à 23:55

Il me semblait important de m'adresser à un homme d'Eglise. Parce que, d'après moi, c'est là que le bât blesse. Qu'on montre ce texte à Boutin, Bourges,  Barjot, Guaino ou Copé, ça ne me dérange pas du tout. Mais tous comptes faits, eux, c'est leur métier d'élaborer des lois, de les amender, de les voter et dans ce cadre, ils ont totale liberté. Et beaucoup se chargent de les remettre à leurs places. En m'adressant à l'abbé Grosjean, je m'adressais à un homme d'Eglise qui avait pris une place énorme dans les médias et sur internet et qui n'avait pas de contradicteur catholique. Et dans ce que je lisais de lui, il y avait beaucoup trop de choses non-dites ou mal-dites...

J'ai une bonne nouvelle : je rencontrerai l'abbé Grosjean au début du mois de Juin.

31/05/2013, 00:09 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 30/05/2013 à 00:10

Je ne sais pas pourquoi, mais j'espère pour vous que ce n'est pas un Jésuite, il se pourrait sinon que la partie soit chaude!

31/05/2013, 17:23 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 30/05/2013 à 00:10

Lorsque vous le rencontrerez , ne lui tournez jamais le dos ... Incertain

02/06/2013, 16:58 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de pinso6091 le 31/05/2013 à 17:23

 

Commentaire aussi superflu que stupide ...une fois de plus !Criant

29/05/2013, 23:58 | Par jean_paul_yves_le_goff

 

La fermeture de mes billets est une vieille histoire; (je suis sur Médiapart depuis le début). Il n'est pas pour autant impossible de dialoguer, mais différemment. 

Moi aussi, je sais ce que c'est que des interlocuteurs qui se rendent sourds. Moi aussi, j'ai été dans un conseil paroissial... je suis toujours pratiquant, mais...disons... à ma manière... et si je prie moins que vous, eh bien, j'ai tort et il faudra que je m'y remette.

Bonne soirée.

 

jpylg

30/05/2013, 00:34 | Par Struthion

Quand donc descendez-vous dans la rue pour défendre ces enfants ???? Jamais !

Aucune étude crédible n'a jamais prouvé que ces enfants allaient éprouver plus de difficultés que les autres dans la vie.

En revanche, toutes les études prouvent que l'excès de télévision engendre (entre autres) problèmes développementaux, obésité,  et comportements antisociaux.

Chaque année naissent 800000 en France. On estime que 25% d'entre eux ont une télivision dans leur chambre et sont donc libres de la regarder quand ils veulent (et pire les programmes qui vont avec).

Nous avons donc chaque année en France 200000 enfants minimum qui partent avec un handicape sur les autres.

Combien de personnes dans la rue?

30/05/2013, 10:15 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de Struthion le 30/05/2013 à 00:34

Oui, j'aurais dû préciser. Je me basais sur mon expérience d'enseignant qui m'a permis de voir la souffrance de beaucoup d'adolescents face à la séparation de leurs parents. Mais ce que vous dites est vrai. La toute grande partie des jeunes arrivent à assumer ce passage difficile et ainsi construire une vie d'adulte épanouie.

Pour la télé, je pense qu'il n'est pas besoin de descendre dans la rue. Les éducateurs ont le devoir de gérer la façon dont les enfants sont rivés devant leurs écrans. Quand on parle avec eux pour les conscientiser sur ce comportement, quand on les écoute et qu'on essaie de comprendre, l'ado voit le problème et le plus souvent, il décide lui-même de réduire le nombre de ses heures-écrans. 

30/05/2013, 23:47 | Par Struthion en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 30/05/2013 à 10:15

De quels éducateurs parlez-vous? Des parents, des professeurs?

J'aimerais partager votre optimisme, mais j'ai du mal à croire que l'on puisse compter sur des parents qui ont mis la télé dans la chambre de leurs enfants pour sensibiliser les sensibiliser sur les dangers de la télé.

Je ne suis pas certain non plus qu'aller dans la rue soit la solution, mon message était uniquement là pour relativiser les plus qu'hypothétiques sequelles de l'enfant élevés par un couple homosexuelle par rapport à ces quelques 200000 enfants par an.

Par ailleurs, votre billet est un vrai buzz sur la toile. Bien qu'abonné médiapart c'est par facebook que j'ai eu vent de votre excellent billet Sourire

30/05/2013, 03:55 | Par labous noz

Je ne sais plus comment j'ai atterri sur ce blog...mais c'était là aussi un jour de chance. Merci.

30/05/2013, 07:58 | Par Jean-Paul SCHMITT

Magnifique et réconfortant. Merci pour un sermon qui a la vérité de celui dit du haut de la montagne. Pour le révolté du catholicisme ambiant que je suis (révolté notamment par le comportement des évêques et cardinaux français qui, à l'instar de Philippe Barbarin le Primat des Gaules, tuent une grande partie de l'évangile qu'ils sont chargés de propager), pour ce révolté que je suis, outré par l'outrecuidance de ces chefs d'Église qui feraient passer les Pharisiens pour des humanistes héros de la tolérance, pour celui qui n'arrive toujours pas à renier sa chrétienté, ces paroles sont de Vie.

30/05/2013, 08:54 | Par martine silber

j'ajouterais juste un point qui me rend malade. Entre 700 000 euros et 1 million d'euros auraient été dépensés par les manifestants (Le Figaro parlait en janvier de 700 000 à 800 000) pour empêcher quelque 5000 mariages par an.

Quand on pense à tout ce qui aurait pu être accompli avec de telles sommes, pour aider la recherche, pour restaurer des églises ou des ctahédrales, pour combattre la faim et la misère,ici et ailleurs, pour du mécénat culturel, des oeuvres sociales,  pour rénover des écoles (toutes les écoles dites privées ne sont pas riches), etc etc il y a de quoi désespérer un peu plus.

30/05/2013, 13:16 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de martine silber le 30/05/2013 à 08:54

700 000 euros TROIS FOIS DE SUITE !

30/05/2013, 09:43 | Par abbegrosjean

Un simple mot : 

J'ai invité Monsieur Peltier à venir me rencontrer. Nous nous verrons le 10 juin prochain, tranquillement, pour échanger.

Car je pense qu'en effet, surtout entre frères chrétiens, la "lettre ouverte" ou les "tweets" ne sont jamais l'idéal pour permettre le dialogue, surtout quand cela s'accompagne de propos excessifs ou diffamants "Si tu as quelque chose contre ton frère, va d'abord le voir..."

Enfin, pour ceux qui veulent vraiment approfondir et entrer eux aussi dans le dialogue, je vous renvoie à la fois à cette conférence du Cardinal Vingt Trois, qui répond déjà parfaitement aux différents reproches : http://www.paris.catholique.fr/Conference-du-Cardinal-Andre-Vingt,25423.html puisque je suis de ceux qui n'ont fait que suivre nos évêques, et repercuter leur parole, et à notre blog : http://www.padreblog.fr , sur lequel avec d'autres prêtres, nous avons pu évoquer et expliquer le message de l'Eglise, toujours dans le respect des personnes. 

Bref, ce sera une joie de rencontrer M.Peltier, comme je prends toujours le temps de le faire pour ceux qui souhaitent vraiment échanger. Ce débat, au delà des blessures de part et d'autres ( jusqu'aux menaces de mort sérieuses reçues pour ma part ) aura été aussi, et je prefère retenir cela, l'occasion de belles rencontres avec des contradicteurs. Rencontres qui auront toujours été nourrissantes pour la reflexion de chacun. 

Bien fraternellement, 

Abbé Grosjean 

 

30/05/2013, 13:27 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de abbegrosjean le 30/05/2013 à 09:43

Il est vraiment honteux de parler des blessures de part et d'autres , comme si les torts étaient également partagés. Combien d'enfants catholiques traumatisés ces derniers mois ou ayant subi un retard scolaire ? Combien de catholiques n'osant plus sortir le soir (les Veilleurs sont enviés par bien des homosexuels) ? Combien de jeunes catholiques tentés de se suicider ? Combien de catholiques emmenés de force sur les chars de la Gay Pride au mépris de leur orientation sexuelle (cas avérés ces temps ci de jeunes homos emmenés par leur parents, ignorant la situation, à la Manif pour Tous) ?

C'est un peu facile de faire une aussi grande violence à son prochain, et de décréter ensuite la paix des braves, sans un mot de repentir, ni la moindre demande de pardon. "Va d'abord te réconciler avec ton frère, après seulement tu présenteras ton  offrande".

30/05/2013, 15:46 | Par GY en réponse au commentaire de abbegrosjean le 30/05/2013 à 09:43

@abbegrosjean

Vous écrivez " les "tweets" ne sont jamais l'idéal pour permettre le dialogue" , alors pourquoi tweetez vous car vous vous adressez entre autres à des frères chrétiens ? 

Vous écrivez également  je suis de ceux qui n'ont fait que suivre nos évêques, et repercuter leur parole mais la parole du Pape François 1er qui rappelle la Miséricorde est plus importante !

Pour finir, vous écrivez " je prends toujours le temps de le faire pour ceux qui souhaitent vraiment échanger" mais votre ouverture au dialogue n'est qu'apparente car vous serez seul juge d'apprécier la volonté d'échanger. 

02/06/2013, 17:04 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de GY le 30/05/2013 à 15:46

 

Si Jésus rentrait dans la pièce où se trouve ce petit abbé, il le foutrait à la porte : il détestait les pharisiens , ces sépulcres blanchis ...

03/06/2013, 09:36 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Myrelingues le 02/06/2013 à 17:04

Parce que Jésus a existé ? ... apportez moi la preuve ! Même le pape vient de s'apercevoir que finalement il n'est pas né en 0 !

04/06/2013, 19:54 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de pinso6091 le 03/06/2013 à 09:36

 

 Qu'il soit né en 0 ou en 100, quelle importance ? Un homme est venu se prétendant "fils de Dieu". Sa filiation peut se discuter, mais cet homme a existé, a été crucifié ... Il avait des disciples ... tout comme dans les partis il y a des "partisans" ... rien de plus, rien de moins. Il serait p'têtre FdG, va savoir ! Il était pour l"humain d'abord"

Qu'il se soit appelé Jésus, Ieshoua .... il détestait les pharisiens et les avait chassé du Temple. A quel âge ? Ca on le saura pas vraiment, m^me en consultant Wikipedia !

Cet homme là, ne me dérange pas. Il serait même plutôt sympa ! C'est ceux qui parlent en son nom et au nom de Dieu, et assènent LEURS vérités - celles destinées à asservir, afin qu'ils règnent en maitres- ceux qui depuis la nuit des temps on profité de la faiblesse, de la naïveté, de la confiance, qui me font horreur.

10/06/2013, 10:26 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Myrelingues le 04/06/2013 à 19:54

Beaucoup se sont prétendus " fils de Dieu " , çà s'appelle "un gourou" . Ils veulent tous le bien de l'humanité ! Pourquoi choisir celui là plutôt que l'autre ? je ne suis pas d'accord pour qu'on interdise les sectes . En quoi les adorateurs des Baobabs en Afrique seraient-ils moins légitimes que les adorateurs d'un bout de bois cloué en croix ?

30/05/2013, 17:27 | Par kakadoundiaye en réponse au commentaire de abbegrosjean le 30/05/2013 à 09:43

Ce n'est pas à moi de répondre à l'invitation au dialogue de Grosjean mais je peux réagir à la conférence de vingttrois  qui est d'une amphigourie totale forgée dans une langue de bois digne des dignitaires soviétiques . Il justifie son opposition au mariage gay au prétexte que l'humanité est bi-sexuée!!!! et alors?

Bref, je n'inviterai pas les lecteurs à lire cette diarrhée bénie mais à reprendre et réfléchir à partir des concepts forgées par F romm qui faisait la différence entre les individus et la fonction, re-affirmant que l'individu se construisait à partir d'affections- maternante et paternante- définie comme  inconditionnelles et conditionnelles- ces fonctions pouvant être tenues par n'importe quel sexe. Et c 'est ce que nous voyons se développer et connaissons bien les hommes maternants - je t'aime parce que tu es ma fille ou mon fils- et des femmes développant des amours et affections conditionnelless - je t 'aime si tu fais ceci ou cela- et vice versa ...les deux se doivent d 'exister et les fonctions ne sont pas liés au sexe alors le reste.....

30/05/2013, 10:16 | Par Paul VINCENT

Attention aux bonnes intentions !

J’avais été averti au catéchisme de ce que L’Enfer était pavé de bonnes intentions et l’on m’avait aussi appris à l’école cette fable de La Fontaine dans laquelle un ours bien intentionné justement utilise un pavé pour essayer d’éloigner une mouche du visage de son ami qui sommeille.

C’est ce à quoi me font parfois penser les comportements des personnes bien intentionnées qui se battent contre l’adoption par des couples homosexuels. Je regrette qu’à cette occasion certains oublient les valeurs dont ils se réclament, valeurs républicaines de Liberté, Egalité et Fraternité, valeurs chrétiennes d’amour et de charité. Je pense par ailleurs que des enfants qui atterriraient chez des couples homosexuels en seraient aimés et y seraient aussi heureux que dans des familles dites « normales », mais qu’ils auraient peut-être encore à souffrir de l’attitude à l’égard de leurs parents de ceux qui aujourd’hui se préoccupent de leur bonheur. 

Songeons à la chance pour les catholiques, voire pour la France, que des mécréants tout aussi bien intentionnés ne se soient pas mêlés de légiférer au nom de la protection de la jeunesse pour empêcher que des filles de 15 ans s’enferment dans un couvent. La France se fut trouvée privée d’une de ses plus grandes saintes et d’un lieu de pèlerinage qui attire tous les ans 750 000 visiteurs.

 

 

 

 

 

30/05/2013, 10:58 | Par dona flor

Puis-je ajouter mon témoignage. Je ne parle pas d'homosexualité mais d'hypocrisie.

 Dans les années 60 (69), j'étais novice dans une congrégation dont je tairai le nom. Ayant une permission à demander à la maîtresse des novices, je frappe à la porte de sa cellule. Jupes relevées, elle était en train de caresser et de se faire caresser par la sous-maîtresse et me convie à m'associer à ces jeux. Effarée, je referme la porte qui n'était qu'entrebaillée. Et je ne dis rien, pensant qu'elles avaient seulement besoin du "lait de la tendresse humaine" et que cela ne regardait qu'elles.

On m'envoie à Rome, où la maîtresse des novices me renvoie à la vie civile : "Tu nous quittes et je n'ai pas à te dire pourquoi"

Beaucoup plus tard je prends contact avec cette communauté. La  réponse est formelle, cela se passe dans tous les couvents et il n'y a pas à faire d'histoires pour cela.

30/05/2013, 11:39 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de dona flor le 30/05/2013 à 10:58

Je vous remercie pour votre témoignage.. Je connais un peu toute cette vie souterraine dans les séminaires, les couvents, les abbayes, les monastères... J'ose croire que ce sont des "exceptions", mais je n'admettrai jamais le silence qu'on impose là-dessus uniquement pour faire croire que cela n'existe pas et que les religieux doivent rester plus saints que les autres... J'ai, dans ma tête, l'idée de faire un billet là-dessus aussi.

30/05/2013, 17:50 | Par dona flor en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 30/05/2013 à 11:39

Je lirai  volontiers ce billet.

30/05/2013, 11:46 | Par Didier Lagasse de Locht en réponse au commentaire de dona flor le 30/05/2013 à 10:58

Merci de ne plus vous endormir sur votre clavier avant de publier votre commantaire, cause probable de cet interminable blanc en dessous de vote dernière ligne...  Bonne journée.   

30/05/2013, 15:36 | Par sourisgrise en réponse au commentaire de Didier Lagasse de Locht le 30/05/2013 à 11:46

Alors ca, ca s'appelle de la pertinence ! Et le fond? Non ?

30/05/2013, 17:29 | Par kakadoundiaye en réponse au commentaire de dona flor le 30/05/2013 à 10:58

C'est lee thème de " La Religieuse " de Diderot et de beaucoup d 'autres récits voire d'illustrations - Clovis Trouille-

30/05/2013, 17:48 | Par dona flor en réponse au commentaire de kakadoundiaye le 30/05/2013 à 17:29

Je vous rappelle que le film de Jacques Rivette, adaptation du roman-témoignage de Diderot a été censuré (1967). Si c'est pas de l'hypocrisie!!!

 

30/05/2013, 11:16 | Par Leoh

mécréante, débaptisée depuis peu (j'en avais le projet depuis longtemps, et la position de l'Église sur le mariage civil homosexuel m'a décidé à réaliser cette action), je vous remercie sincèrement pour votre billet.

j'y trouve la même bienveillance, la même tolérance...que chez le curé contacté (par téléphone, nous avons conversé lontemps) pour procéder à mon apostasie : non seulement il a respecté ma décision, mais il l'a comprise, et nous en avons parlé sereinement...à ma grande surprise, je l'avoue !

je suis heureuse que la parole de catholiques tel.les que vous puisse permettre un rapprochement entre gens de bonne volonté : je trouverais en effet très dommage que, pour quelques agités réactionnaires, les mécréants en reviennent à un anti-cléricarisme virulent.

30/05/2013, 11:34 | Par Didier Lagasse de Locht

 

"J'ai trop l'impression d'être seul pour exprimer mon regard."

Nous sommes innombrable à penser comme vous mais peu à pouvoir l'exprimer aussi bien. 

Merci infiniment.  Et en espérant que votre abbé Grosjean lise votre cri du coeur. 

 

30/05/2013, 12:13 | Par christelle Lafiteau

Merci M. Peltier,

Je suis de confession catholique, mariée, mère de famille et en crise de foi... Les positions de l'église catholique sur plusieurs sujets sociétals me choquent depuis des années mais je ne commente pas aujourd'hui que pour ça.

Les média se sont emparés du nom de "mariage gay" mais cela me choque qu'il soit utilisé, dans le projet il s'agit bien d'un "mariage pour tous" si la répétition de "pour tous" était plus présente que "gay" il y aurait moins de réaction et plus de partisants de la liberté , de l'égalité et de la fraternité valeurs fondamentales de la république française.

Il est évident que ce texte de loi n'oblige en rien l'église à l'adopter et que la France mère de "la déclaration des droits de l'homme et du citoyen" ce doit d'accepter de donner les mêmes droits institutionnels à tous . Cette démarche est même tardive par rapport à d'autres états.

J'en ai entendu des vertes et pas mures sur ce décret... qu'il ne fallait pas l'appeler "mariage" car mariage c'est un homme et une femme et pas autre chose (car nommer l'homosexualité est un gros mot ou un mot tabout pour certains) comme si trouver un autre nom pouvait être un geste d'égalité. Sans parler de l'amalgame homosexualité = pédophilie et/ou zoophilie et/ou poligamie .... Des lignes droites un peu trop simpliste qui surfent sur les peurs, non connaissances et tabouts des gens. Certains se sont servis de la foi pour appuyer leurs idées politiques....je ne dénonce personne en particulier ni agresse personne juste un constat . Il y a dans ces temps difficiles bien plus de combats à mener que décrier un texte de loi donnant le droit à tous les citoyens de France de se marier.

Je vous disais merci oui merci de voir que je ne suis pas seule à croire qu'aimer dieu c'était aussi aimer mon prochain quelques soient ses différences et de faire confiance en l'humanité.

 

30/05/2013, 12:20 | Par christophe lemardelé

Votre texte est formidable d'intelligence simple et d'humanité, qui rappelle que la ligne de partage ne passe pas entre des croyants et des non croyants mais entre des personnes tolérantes et d'autres qui ne le sont pas.

31/05/2013, 00:38 | Par espoir

Si ma foi devait revenir , elle pourrait se prévaloir de vôtre médiation. Merci pour envisager les rapports humains au-delà du sectarisme dogmatique ,arbitraire catholique. Dieu s'il vous regarde doit être satisfait que vous soyez à l'image de l'intelligence, de la raison et du coeur qui définit au mieux la condition humaine .Espérons que vos arguments laisseront l'abbé et ses affidés "Grosjean comme devant".On peut rêver : "Dieu si tu nous entends!"

L'obscurantisme et la bêtise sont malheureusement les deux seuls éléments fédérateurs des religions entre elles, pour tout le reste elles continueront à s'entretuer au nom de ce Dieu qu'elles veulent s'appropier.

2310356340.jpg

30/05/2013, 14:44 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

Pour mieux comprendre où ce mariage gay conduira la société THIERRY (que j'ai rencontré sur le T.CHRETIENS)... à la mise en esclavage de femmes et d'enfants par la marchandisation des corps

GENDER,MARIAGE POUR TOUS,GPA & PMA,CLONAGE,EUTHANASIE,EUGÉNISME

http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/2013/02/gendermariage-pour-tousgpa.html

30/05/2013, 14:50 | Par Demandre

Touchée par votre tolérance et votre argumentation ; J'ai déjà envoyé un de vos billets à un ami catho, ainsi que le discours de Taubira ; pas de réponse ; je n'ose récidiver ; un mur épais  sépare parfois  les êtres...Longue vie à vous ! Une lectrice  athée. Monique . D

30/05/2013, 14:52 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

PS : un résumé simple :

GOOGLE BABY

Doron, un entrepreneur Israélien high tech, a lancé une nouvelle offre de service : la production de grossesse

- La grossesse se fait en Inde (c’est moins cher).
- Le matériau génétique est sélectionné par les clients via une interface Web.
- Le sperme et les ovules s’achètent en ligne.
- Les embryons fabriqués sont congelés et expédiés par avion en Inde.
- Ils seront implantés dans l’utérus de mères porteuses locales (Inde) c’est moins cher !
- Les clients se présentent à la fin des 9 mois de grossesse pour récupérer leur bébé.
- Il suffit d’une carte de crédit pour acheter bébé.

VIDEO :

http://www.gloria.tv/?media=446943



30/05/2013, 15:44 | Par burndav en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 30/05/2013 à 14:52

Bonjour,

certes, c'est moche.

Mais le rapport avec le (superbe) billet de Thierry Peltier réside où ?

30/05/2013, 16:10 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 30/05/2013 à 14:52

@ Jocelyne van Gansbeke :Pourriez-vous me donner les référence de la firme DORON. Sur le net, après recherche approfondie, aucune trace... Impensable, à notre époque, n'est-ce-pas ? Mais avant de dire que cette entreprise n'existe pas, j'attends vos renseignements éventuels.

@ Abbé Grosjean, que répondriez-vous à Jocelyne van Gansbeke après lecture de ses deux commentaires ?

30/05/2013, 21:06 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 30/05/2013 à 16:10

 

Je m'apperçois que le lien vidéo ne marche pas. Le revoici donc sur un autre site :

http://dotsub.com/view/0ff9e5d0-aabc-42a0-9ea0-91e294b93860

 

C'est un document ARTE donc fiable. La marchandisation des ventres de jeunes femmes indiennes dont parle DORON est confirmée dans ces vidéos 1 et 2 :

 

http://dotsub.com/view/b5737872-6b80-4d00-b834-ac90fd440c5e

 

http://dotsub.com/view/3465d6b9-131d-40c0-8510-0d627c491446

 

 

Trois autres vidéos sur des sociétés de marchandisation des ovules et spermatozoides :

 

http://dotsub.com/view/7ef85a5a-3a56-404b-85b0-747cd3b26e8d

 

http://dotsub.com/view/d77fc485-ca33-42ed-a9d0-5174dd04c42d

 

http://dotsub.com/view/74935c28-ca32-42c2-bb34-17045b4e2091

 

USA : les stars américaines utilisent les mères porteuses pour "épargner" leurs jolis corps :

 

http://dotsub.com/view/3a7e1234-c6d8-4e79-a5b9-232ce563860d

 

Utérus artificiels : témoignage :

 

http://dotsub.com/view/9409703b-706a-496b-ae83-812092d6238f

 

Voilà à quoi nous mène la "tolérance" : la marchandisation de la vie... et pour les féministes qui liraient ce sujet : la possibilité pour les hommes de procréer en marchandisant le ventre des femmes pressées par la misère et faisant d'elles des esclaves.

 

On pourrait aller plus loin : que fera-t-on des enfants qui ne correspondront pas à l'attente des parents qui auront acheté l'ovule et le spermatozoide sur catalogue ?... Leur solution idéale sera alors le clonage qui se développera, où là enfin , ils pourront acheter de manière plus sure un enfant qui leur ressemble.

 

Bref , le mariage gay , c'est une boite de pandore qui s'est ouverte. La tolérance peut mener à l'enfer qui était semé de bonnes intentions.

 

02/06/2013, 17:05 | Par kakadoundiaye en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 30/05/2013 à 21:06

Mais quel rapport avec le mariage homo?

Vous découvre la lune? il y a des décennies que ces pratiques existent et pas seeulement aux Indes et pas seulement dans les pays pauvres. Vendrfe son uterus y compris aux S tates est pratique courante et légale!!!! Mais pour les couples hétéros jusqu'à maintenant qui ne peuvent avoir d 'enfant!!! Que les couples homos  s'y mettent pourquoi pas, je veux dire c est dans l'ordre du possible mais on ne va pas interdire le mariage homo au prétexte farfelu qu'il va faire comme les couples hétéros stériles;

30/05/2013, 15:36 | Par icioula2002

J'asphyxie dans ce monde fait d'intolérance, d'obscurantisme et de rejet...... et voilà ce que j'attends du genre humain publié par Médiapart.

Merci Monsieur de votre conscience, votre intelligence, votre coeur et votre culture, que les gens du monde soit contaminé par vous et enfin nous regarderons l'avenir sereinement.

30/05/2013, 15:42 | Par BERNARD CORDOLIANI

MERCI ET BRAVO.....RASSUREZ VOUS, VOUS N'ÊTES PAS SEUL :):)

30/05/2013, 15:46 | Par gonetoufar

Merci Thierry pour votre beau témoignage chrétien .....Sourire

30/05/2013, 15:51 | Par patrick rodel

chaudement recommandé.

30/05/2013, 16:01 | Par Mathias Toledano

L'abbé Grosjean est un homme sympathique et courageux il me semble. Ces tweets sont toujours chaleureux, réfléchis et jamais insultants. Je vois en les lisant qu'il reçoit quotidiennement des tomberaux d'insultes souvent en termes odieux et vulgaires de la part des partisans du mariage homosexuel. Je ne suis pas chrétien, je me vois donc mal vous donner des leçons sur ce point, mais il me semble que vous devriez plutôt le défendre, le soutenir, lui dire que vous l'aimez. Concernant le mariage gay, en tant que croyant et, dites vous, chrétien, je pense que vous devriez avant tout vous intéresser aux plus faibles, c'est-à-dire les enfants. Vous en parlez, certes, mais on ne peut être convaincu par vos arguments spécieux qui semblent recopiés d'un ouvrage de propagande LGBT. Au nom de la défense des enfants, vous êtes surpris que l'abbé ne descendent pas dans la rue pour… protester contre le divorce ! Que n'entendrions nous pas si l'Eglise se mettait à le faire ! Quelle tartufferie que ce genre d'arguments. Et, au fait, pourquoi n'y aurait ils pas de divorce chez les homos ? Dans ce cas, le traumatisme pour les enfants serait double… Mais ça vous n'en avez cure car cela n'entre pas dans votre raisonnement militant.
Vous vous présentez comme catholique et c'est là votre très grande gloire, semble-t-il. Moi qui ne suis pas catholique, je vous dis : sur ce sujet ne raisonnez pas en tant que croyant mais en tant qu'humaniste. Tiens, c'est bizarre  c'est justement ce que fais l'abbé qui lorsque je le lis ne met pas en avant de théories religieuses contre le mariage et la "filiation" homosexuels.

Je vous le dis, cette homme que je ne connais pas, m'inspire un grand respect et pourrait de ce fait me rapprocher des cathos finalement. Pas vous… bien au contraire.

 

 

31/05/2013, 01:08 | Par gonetoufar en réponse au commentaire de Mathias Toledano le 30/05/2013 à 16:01

".....on ne peut être convaincu par vos arguments spécieux qui semblent recopiés d'un ouvrage de propagande LGBT....."

Tiens  , CIVITAS  qui prend des abonements sur Médiapart maintenant ....Mdr !   Rigolant

30/05/2013, 17:06 | Par marie laure veilhan en réponse au commentaire de Mathias Toledano le 30/05/2013 à 16:01

1) sur la forme: si vous voulez écrire grandiloquent, évitez les fautes d'orthographe et de conjugaison. Cela nuit gravement au plaisir de lire un commentaire, même insipide. 

2) sur le fond: eh ben, c'est que vous n'en êtes pas loin, du fond... ça ne vaut pas d'argumenter, puisque vous semblez convaincu que vous êtes plus à même de juger d'un éventuel traumatisme causé aux enfants d'homos (a fortiori si ces derniers sont divorcés!!!) que les intéressés eux-mêmes, parents et enfants.

3) je suis fière et heureuse, aujourd'hui, que mon ami Georges et son compagnon puissent enfin préparer leur mariage, comme tous ceux pour qui se marier signifie un lien particulier, même si je ne partage pas forcément les mêmes vues (sur le mariage, en général). Cela me rassure et me console puisque, ce même jour, je lis que le président du ESR grec (l'équivalent du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) a interdit la diffusion à l'antenne d'un spot annonçant la tenue de la Gay Pride à Athènes... putain d'obscurantisme, oui!

 

30/05/2013, 18:39 | Par sourisgrise en réponse au commentaire de Mathias Toledano le 30/05/2013 à 16:01

Navrant commentaire...

31/05/2013, 00:59 | Par gonetoufar en réponse au commentaire de Mathias Toledano le 30/05/2013 à 16:01

MATHIAS TOLEDANO     1er COMMENTAIRE ....Incertain

02/06/2013, 17:14 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de gonetoufar le 31/05/2013 à 00:59

 

Pourvu qu'il n'y en ait pas d'autres ! La beaufitude n'attend pas le nombre des années d'abonnement pour se dévoiler !

Coup d'essai, coup de maitre ! Sacré Toledano .... Dommage qu'Audiard ne l'ait pas connu ... Rigolant

01/06/2013, 22:46 | Par roycoco en réponse au commentaire de Mathias Toledano le 30/05/2013 à 16:01

défendre grosjean ça fait gros...

02/06/2013, 16:45 | Par Cathe MOREAU en réponse au commentaire de Mathias Toledano le 30/05/2013 à 16:01

Tant mieux pour M. Peltier...

30/05/2013, 18:50 | Par jamesinparis


Merci pour ce billet empreint du respect d'autrui, qui m'inspire néanmoins quelques questions :

C'est vrai que l'Eglise, en se basant sur la Bible, ne considère pas les relations amoureuses de deux gays ou de deux lesbiennes comme les relations amoureuses homme-femme. L'Eglise dit que ce n'est pas dans le plan de Dieu. Moi, chrétien, appellé Thierry Peltier, si j'étais homosexuel, j'essaierais de vivre dans la chasteté. 

1) N'est-ce pas botter en touche de dire : si j'étais homosexuel, j'essaierais de vivre dans la chasteté ? Pourquoi ne pas assumer et vivre pleinement la sexualité que la vie nous a conféré ?

2) Quand vous dites : l'Eglise, en se basant sur la Bible, ne considère pas les relations amoureuses de deux gays ou de deux lesbiennes comme les relations amoureuses homme-femme.

N'est-ce pas un euphemisme ? Je me rappelle l'arch-évéque de Dublin expliquer à la radio nationale il y a vingt cinq ans que l'homosexualité est "fundamentally evil", c'est à dire "fondamentalement mal" (sauf que le term "evil" en anglais est normalement réservé aux atrocités, au diable, et à la "méchancété pure"). 

2a) Les textes sur lesquelles se fondait l'argument de l'église catholique ont ils changé depuis ce temps de ma jeunesse ? 2b) Que permet cette attitude de "respect" aujourd'hui ? 2c) Est-ce que ce "respect" est basé sur une nouvelle intérprétation des textes réligieux ?


3) Vous écrivez :

-Le mariage homosexuel n'est pas un mariage chrétien. Tout comme le divorce n'est pas un divorce chrétien. Mais les chrétiens n'ont aucune raison, vraiment aucune d'empêcher des homosexuels de se marier ou à des hétéros de divorcer. Dans ma conscience, c'est un péché grave de le faire (de vouloir régimenter la vie des autres). Dieu ne nous a jamais demandé d'imposer nos lois à des non-croyants, sauf si des vies sont en danger ou si quelqu'un de faible est rejeté.

3a) Doit-on comprendre que l'on ne peut être homosexuel ET chrétien ? ou divorcé ET chrétien ? 3b) Si "Dieu ne nous a jamais demandé d'imposer nos lois à des non-croyants", doit-on comprendre qu'il vous demande cependant d'imposer vos lois à des croyants homosexuel ? et à des croyants divorcés ?

3c) Un croyant homosexuel qui souhaite ne pas "vivre dans la chasteté", mais qui souhaite assumer et vivre pleinement sa sexualité et sa foi, il fait comment ?

3d) Un croyant divorcé, qui assume et revendique pleinement le bien fondé de son divorce, et qui souhaite refaire sa vie tout en vivant sa vie de croyant, doit-il se sentir marginalisé à vie ?

Bien à vous

31/05/2013, 10:50 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de jamesinparis le 30/05/2013 à 18:50

-

C'est vrai que l'Eglise, en se basant sur la Bible, ne considère pas les relations amoureuses de deux gays ou de deux lesbiennes comme les relations amoureuses homme-femme. L'Eglise dit que ce n'est pas dans le plan de Dieu. Moi, chrétien, appellé Thierry Peltier, si j'étais homosexuel, j'essaierais de vivre dans la chasteté.

-

Tiens, je ne retrouve pas ce passage dans le texte du billet. J'ai du mal le lire ...

-

Car la dernière phrase témoigne de l'extrême ambiguité de Monsieur Thierry Peltier concernant l'homosexualité.

-

S'il avait été homosexuel, Monsieur Peltier se serait-il fait curé (70% seraient homos ? Cela n'est guère étonnant, puisque la femme ni vierge ni mère est exécrée dans les séminaires catholiques), afin de vivre selon une règle bien définie et parfaitement acceptée sur le plan sociétal, à savoir qu'un prêtre catholique ne se marie pas (sous-entendu avec une femme) ?

-

Le mariage civil homosexuel rend l'homosexualité "banale" (et c'est très bien !), donc à épanouir sexuellement, loin de toute chasteté. Les homos ne vont pas s'unir à la mairie pour "vivre un mariage blanc" !

-

En France (je ne sais pas ailleurs), on ne peut pas se marier à l'église si on n'est pas marié à la mairie. Personnellement, je suis tout à fait contre cet état de fait, puisque le mariage civil n'a rien à voir avec le mariage religieux. Il y a mélange des genres, si je puis m'exprimer ainsi. D'où la confusion et les débordements des "manifs pour tous".

-

Laissons à César (mariage civil) ce qui est à César, et à Dieu (mariage religieux) ce qui est à Dieu.

-

Dieu n'a pas besoin de César. César n'a pas besoin de Dieu.

-

On devrait pouvoir se marier à l'église sans être marié à la mairie. Tout comme on peut se marier à la mairie sans être marié à l'église.

-

En fait, c'est une énorme entorse à la laïcité, laquelle préconise le génial "chacun chez soi, en respectant l'autre".

-

Sourire

31/05/2013, 13:15 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de Agnès GOUINGUENET le 31/05/2013 à 10:50

On a parfois tendance à prendre l'autre pour son élève. Avec vous, je ne risque pas de vous prendre pour un de mes élèves. Aucun de mes élèves n'aurait écris autant d'âneries en si peu de texte. Sachez que contrairement à ce qu'on pourrait croire, je ne suis pas, mais alors pas du tout, le personnage que vous imaginez dans votre commentaire.

31/05/2013, 13:22 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 31/05/2013 à 13:15

@THIERRY PELTIER.

-

Pardon de vous avoir offensé. Je ne vous connais que par ce billet, c'est à dire aucunement. Mais si vraiment vous aviez choisi l'abstinence au cas où vous aviez été homo, permettez-moi de m'en étonner.

-

Mais chacun est libre, oh là là !

-

Si votre fils était homo et catholique pratiquant, que lui conseilleriez-vous ? D'être abstinent ?

-

J'espère sans rancune.

-

Sourire

03/06/2013, 17:35 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de Agnès GOUINGUENET le 31/05/2013 à 13:22

Hé bien quelqu'un l'a fait ! Et ce n'est pas le seul.

http://www.araigneedudesert.fr/

31/05/2013, 13:17 | Par jamesinparis en réponse au commentaire de Agnès GOUINGUENET le 31/05/2013 à 10:50

Je fais référence au commentaire du 29/05/2013, 22:19 Par Thierry PELTIER

J'ai apprécié son billet, qui fait preuve d'un effort sincère de compréhension et de respect.
J'attends donc ses réponses à ces questions précises.

31/05/2013, 13:57 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de jamesinparis le 31/05/2013 à 13:17

@JAMESINPARIS.

-

J'avais en effet lu la même chose que vous, et en étais très étonnée. Par contre, je pensais que c'était dans son billet (du coup, je l'ai relu plusieurs fois ! ...).

-

Cela veut quand même dire que l'homosexualité active n'était pas "envisageable" pour ce monsieur catholique pratiquant, pour lui-même. Pourquoi ? Le Christ était contre ? "Aimez-vous" était Sa devise, me semble-t-il ...

-

Relire l'Evangile de Matthieu par exemple, chapitre 19, versets 10 à 12, où le Christ ne fait pas du tout l'éloge de ceux qui se castrent eux-mêmes. Comparer avec le même Evangile de Matthieu, chapitre 15, versets 21 à 28, en particulier le dernier verset. Où l'on note ce qui est vraiment important pour le Christ dans ces écrits "racontés": Avoir une Foi humble, parfois quasi animale, basée sur une confiance sans faille en la Transcendance.

-

Ce n'est pas donné à tout le monde. Personnellement, je ne suis pas croyante en Christ. J'envie ceux qui ont cette Foi-là.

-

Mais bon, chacun est libre; je viens de présenter mes excuses à monsieur Thierry PELTIER, car il semble avoir été blessé par mon commentaire.

-

J'en suis navrée, mais suis rassurée de découvrir que vous avez eu la même lecture que moi, à savoir que l'on peut respecter les différents, tout en n'acceptant pas d'avoir soi-même leur différence. Comme si un gaucher voulait quand même se contrarier, histoire de ne pas vivre en gaucher.

-

Embarrassé

31/05/2013, 17:30 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Agnès GOUINGUENET le 31/05/2013 à 10:50

Heureusement qu'on ne peut pas se marier à l'église sans être marié à la mairie car cela voudrait dire que la loi de la république est sans valeur . Dans notre état laïc c'est la loi de la République qui prime .

01/06/2013, 09:47 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de pinso6091 le 31/05/2013 à 17:30

@PINSO6091.

-

Vous ne m'avez pas comprise.

-

Le mariage religieux est spirituel (tout comme un baptême). Il n'a aucune valeur sociétale. Seul, le mariage civil vaut quant à la loi républicaine. C'est cela, la séparation du temporel et du non temporel.

-

Obliger le mariage civil avant le mariage religieux, c'est mettre le mariage religieux sur le même plan que le mariage civil. C'est donc une énorme entorse à la laïcité.

-

On devrait pouvoir se marier religieusement (ce qui n'a aucune valeur sur le plan de la loi républicaine), sans être marié civilement (seule union valable face à la loi républicaine). Même chose pour la filiation. Un mariage religieux n'a aucune valeur quant à l'héritage financier, et c'est très bien ainsi. Désormais, les enfants adultérins (bravo les tests ADN !) ont les mêmes droits successoraux que les enfants "légaux"; ce que je trouve tout à fait normal et juste.

-

C'est si difficile à comprendre ?

-

Revenons à l'analogie du baptême : C'est désormais le registre de l'Etat civil qui permet de suivre l'évolution de la population, et non plus le registre des baptêmes. En extrapolant, qui déclare un décès ? L'officier d'Etat civil et non le curé qui a pratiqué l'extrême-onction.

-

Nous pouvons donc considérer, sans délirer, que le mariage religieux a la même valeur sociétale républicaine que le baptême et l'extrême-onction, c'est à dire AUCUNE.

-

Eh oui, il faut aller jusqu'au bout de sa réflexion, sinon c'est du bricolage bancal dangereux pour la paix laïque, c'est à dire la paix religieuse ... La preuve.

-

Sourire

30/05/2013, 18:04 | Par JulienMoulart

MERCI. ça fait plaisir, c'est le genre de discours qui me réconcilie avec les Catholiques (et les Peltier). J'avais presque oublié que la majorité des chrétiens étaient vraiment 'chrétiens' et devaient penser comme vous. Je partage et recommande. 

30/05/2013, 18:05 | Par grain de sel

Recommandé et diffusé... Ça fait du bien !

30/05/2013, 18:07 | Par Dominique C

BIllet très sympa et plein de bon sens... on "remonte"!!!

30/05/2013, 18:44 | Par sourisgrise

Monsieur Peltier, vous avez tout mon respect. Il faut un grand courage, une grande honnêteté, pour dire ce que vous dites en tant que catholique pratiquant, à contre sens des discours d'intolérance que les religions professent partout dans le monde. Votre foi vous élève et vous ouvre.

C'est si rare. 

30/05/2013, 19:30 | Par Thierry PELTIER

Je découvre par hasard des réactions à ce billet sur des forums ou des blogs. Ces rédacteurs seraient gentils de me dire qu'ils ont répondu à ma lettre et où je peux lire leur réaction. Surtout, si la réaction est négative... Merci d'avance.

30/05/2013, 20:20 | Par billyjones

Monsieur Peltier,

Nous avons tant de points communs: Je suis catholique pratiquant, je travaille pour une ONG, je me lève chaque jour pour essayer que ce monde soit plus solidaire. J'essaie de prier chaque jour, et de temps en temps, je prie pour les homosexuels afin qu'ils soient respectés comme chacun devraient l'être. J'essaie aussi de prier pour tous ces homosexuels qui ne demandaient qu'à être davantage aimés et qui n'avaient jamais milité pour un changement de civilisation. Nous avons tant de points communs mais pourtant, votre message me semble totalement à côté de la plaque.

Tout d'abord, l'église a bien des défauts mais elle fait son possible pour défendre les plus faibles, et ceux qui vous soutiennent sur ce site sont les premiers à avoir critiqué l'église pour ses positions sur les divorces. Votre attaque envers l'abbé sur le fait qu'il ne se soit jamais autant mobilisé est totalement inadmissible quand on sait à quel point nos prêtres soutiennent les familles explosées, les plus faibles de manière générale. Mais qui êtes vous pour vous permettre d'évaluer le degré d'implication de l'abbé Grosjean envers les couples en détresse, les enfants mal aimés... ?

Par ailleurs, pensez vous vraiment que les catholiques se soient mobilisés sur cette loi pour des raisons bibliques ? j'ai sympathisé avec plusieurs musulmans, juifs, athées dans les manifestations pour pouvoir vous témoigner que c'est bien la défense des plus faibles, en l'occurrence les enfants, qui nous réunissaient.

Comment expliquez-vous qu'il y ait tant de jeunes dans ces manifestations ? Toute cette génération, qui a souffert de tant d'individualisme ces quarante dernières années, ne comprend pas que l'état puisse faire la promotion d'une situation qui n'est pas la meilleure pour un enfant, en niant de manière ahurissante la complémentarité des sexes. Et c’est peut être cela qui nous différencie, cher monsieur. A 32 ans, nous subissons les dégâts de l’individualisme d’une génération qui n’a eu de cesse de privilégier l’instantanéité des désirs face à la voix des plus faibles. N’y voyez pas là une attaque personnelle mais le constat d’une société décomposée.

Vous parlez d'"amour désiré"  en dévalorisant la filiation biologique... compte tenu du nombre d'IVG chaque année, on peut considérer que la quasi totalité des enfants qui naissent en France ou en Belgique sont désirés au moment de leur naissance. Cela empêche t'il ensuite que certains enfants soient battus, abandonnés, ..? La filiation biologique n'est pas parfaite, mais elle a l'avantage de responsabiliser les parents biologiques alors que la filiation affective dont vous faites la promotion ne fera qu'augmenter l'instabilité que vous dénoncez par ailleurs. Comment vous assurez vous que ce « désir » soit durable ?

Pour avoir adopté, ce dont je vous félicite, vous connaissez assez bien ce système pour savoir qu’il y a malheureusement beaucoup plus de demandes que d’enfants adoptables, et que cette rareté va empirer depuis que cette loi a été votée. Alors, bien sûr la PMA puis la GPA seront les conséquences inévitables. Comment pouvez-vous minimiser à ce point les conséquences de cette loi pour demain ? Pensez-vous monsieur, que votre enfant en provenance d’Haiti aurait espéré dans son orphelinat être privé d’un père ou d’une mère ?

En que qui concerne les homosexuels, je ne suis pas du tout convaincu que le mariage soit la bonne réponse au fait qu’ils soient rejetés, moqués par certains individus. Les témoignages sur le site homovox sont assez instructifs.

Votre message est aussi d’une naïveté effarante sur les conséquences sociétales. Votre Belgique semble se porter merveilleusement, mais avec un taux de fécondité de 1,6, elle meurt à petit feu… Je vous invite à consulter le document ci-joint pour vous rendre compte à quel point notre société risque de changer. On parle ici de « déconstruction de la complémentarité des sexes », de domination hétérosexuelle qu’il faudrait bannir…(http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-05-04-22h40_150dpi.pdf

Voilà monsieur, le fruit de mes réflexions. Ce soir, malgré nos différences d’opinions, je prierai pour vous et pour que chacun soit respecté, aimé, y compris les enfants des générations futures.

De peur d’être insulté, menacé, fiché dans notre beau pays des droits de l’homme, je préfère rester anonyme.

Bien cordialement,

Billy Jones.

30/05/2013, 20:33 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de billyjones le 30/05/2013 à 20:20

J'ai personnellement adopté en Haïti mes deux enfants. Je suis mariée. Beaucoup de femmes qui ont adopté en même temps que moi dans le même orphelinat étaient célibataires. Je suis à peu près certaine que la femme qui m'a donné envie de me tourner vers Haïti était une femme homosexuelle vivant en couple. Je fais de mon mieux pour réussir avec ma famille, mais je peux dire que tous ces "cas" ont donné des familles dont la réussite pourrait faire envie à plus d'un. J'ai été témoin de la rencontre entre les enfants abandonnés, de tout âge, et leur mère, seule ou vivant en couple avec une femme. Je peux dire que l'éveil du sentiment filial a été aussi fort vis à vis d'elle que pour mon mari et moi, et Dieu sait qu'il l'a été. Dire que des enfants dans un orphelinat ne veulent pas de ces rencontres, le faire dire à des enfants qui ont été adoptés a été une des plus immondes initiatives de la Manif pour Tous. Vous avez raison de garder l'anonymat; non que vous risquiez quoique ce soit (c'est à hurler de rire), mais dire ces choses sur l'adoption, il y a vraiment de quoi se cacher dans un trou.

31/05/2013, 00:56 | Par gonetoufar en réponse au commentaire de billyjones le 30/05/2013 à 20:20

BYLLIJONES .....1er  COMMENTAIRE .....Incertain


02/06/2013, 17:22 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de gonetoufar le 31/05/2013 à 00:56

 

Civitas nous enverrait donc la fine fleur de la pensée con temporaine ultra droitière ?

Ils font un élevage de naufragés de l'esprit et du coeur ? Ils se reproduisent comment ?

Le coup de l'Ange Gabriel, peut-être ?

Les théories fumeuses de la cinglée de l'Alaska ont traversé l'Atlantique ?

31/05/2013, 09:48 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de billyjones le 30/05/2013 à 20:20

Si j'agissais comme vous et restait anonyme, il est bien certain que j'éviterais les lettres, les mails, les messages de haine que je reçois chaque jour depuis la parution de ce billet. Je suis "insulté, menacé, peut-être fiché"... Mais les messages positifs sont de loin les plus nombreux. Prier pour les homosexuels qu'ils soient pro ou anti-mariage, bravo, très bien. Mais pour moi, cela ne suffit pas pour être (bon) chrétien. Ils faut aussi aller vers eux, écouter l'opprobre dont ils sont l'objet, écouter cette impression qu'ils ont de devoir raser les murs dans les églises qu'ils fréquentent, les entourer dans l'éducation de leurs enfants... « Il ne suffira pas de me dire : ‘Seigneur ! Seigneur !’ pour entrer dans le Royaume des Cieux ; entrera celui qui fait la volonté de mon Père des cieux. (Mt  7 : 21) et surtout la petite parabole de Mt 21 : 28-31 qui est trop longue pour être recopiée ici mais qui se termine par : « Alors Jésus leur dit :  En vérité, je vous le dis, les collecteurs de l’impôt et les prostituées vous devancent sur le chemin du Royaume de Dieu.  que je vous livre volontiers, vu le ton de votre lettre.

Mon "attaque" contre l'Eglise ? Ce sont les hommes d'Eglise eux-mêmes qui qualifient la mobilisation des chrétiens de grandiose, d'historique, de début d'un "vrai" changement. Une simple petite recherche google vous permettra de vous en rendre compte. Une telle mobilisation est très rare et ne s'était pas vue depuis longtemps. Jamais, Dieu ne nous demande de "ménager" l'Eglise, de se contenter de ce qu'elle fait déjà. Au contraire, il nous invite à une continuelle remise en question. Et quand un changement de société se pointe, il y lieu de modifier notre comportement. Parce que, quoique vous croyez, c'est le monde qui change : c'est un fait. Dire qu'on est contre ce changement ne sert strictement à rien. Ce qu'il faut, à mon avis, c'est ouvrir des chemins nouveaux dans la solidarité et dans l'intériorité.

Je suis très heureux d'apprendre (je le savais déjà) "à quel point nos prêtres soutiennent les familles explosées, les plus faibles de manière générale." Je vois cela autour de moi. Mais il me semble que certains (et ce ne sont pas les plus nombreux), depuis des semaines, consacrent une immense partie de leur temps à la lutte contre le mariage homo et à la préparation des manifs pour tous, en mettant le reste entre parenthèses.

"Mais qui êtes vous pour vous permettre d'évaluer le degré d'implication de l'abbé Grosjean envers les couples en détresse, les enfants mal aimés... ?"

Je ne vois vraiment pas où j'ai évalué l'implication de l'abbé Grosjean dans ces domaines-là... Je ne comprends pas.

"Par ailleurs, pensez vous vraiment que les catholiques se soient mobilisés sur cette loi pour des raisons bibliques ?" Je ne dis pas "les" catholiques. J'ai dit "des" catholiques. Et je persiste. D'ailleurs, ils ne prennent pas seulement la Bible à témoin. Ils se servent aussi du Magistère de l'Eglise. Vous le voyez dans certains commentaires ici-même. Je suis un amoureux de la Bible, et le magistère de l'Eglise me passionne. Mais on ne peut pas d'abord choisir un comportement et puis en chercher la justification dans les écrits. C'est le contraire que nous sommes appelés à faire.

"Comment expliquez-vous qu'il y ait tant de jeunes dans ces manifestations ?" Il n'y a rien de plus simple parce que les jeunes sont plus manipulables que les autres. Tout enseignant devrait le savoir. Si à la prochaine fancy-fair de votre paroisse, vous faites venir Justin Biber, vous verrez les jeunes arriver par dizaine de millier. Sans aller plus loin, je remarque que la mobilisation pour les JMJ demande beaucoup de travail et de sueur mais qu'à chaque fois, le nombre de jeunes qui décident de participer est énorme parce qu’on va les chercher là où ils sont. Je pense que si on organise pas pour eux, ils ne prendront pas beaucoup d’initiative pour monter ces grands rassemblements. Si des adultes décident de ne plus manifester contre le mariage pour tous, ils ne reprendront pas le chemin de la rue…

"A 32 ans, nous subissons les dégâts de l’individualisme d’une génération qui n’a eu de cesse de privilégier l’instantanéité des désirs face à la voix des plus faibles. N’y voyez pas là une attaque personnelle mais le constat d’une société décomposée."

Je n'y vois pas du tout d'attaque personnelle puisque là, je partage tout à fait votre avis. Si vous saviez combien de fois ai-je attiré l'attention de mes élèves là-dessus. Surtout qu'avec l'individualisme, il y a un autre poison mortel : c'est le matérialisme, c'est à dire cette puissance qu'on donne à l'avoir. Et ces deux poisons, quand on les met ensemble, cela fait un fameux cocktail qui débouche parfois sur le suicide, ou des gestes meurtriers,... etc. Mais vous, vous dites au fond : puisqu'il y a de l'individualisme, revenons en arrière, au temps où cet idéalisme était moins important. Moi, c’est le contraire : ouvrir des nouveaux chemin pour sortir de l’ornière de l’individualisme parce que notre société ne sera plus jamais comme avant.

Vous parlez d'"amour désiré"  en dévalorisant la filiation biologique...

Je ne vois pas en quoi j’ai « dévalorisé la filiation biologique »…

compte tenu du nombre d'IVG chaque année, on peut considérer que la quasi totalité des enfants qui naissent en France ou en Belgique sont désirés au moment de leur naissance. Cela empêche t'il ensuite que certains enfants soient battus, abandonnés, ..?

 

C’est exactement ce que je dis… Nous ne pouvons pas faire de procès d’intention à des  homosexuels qui désirent un enfant puisque nous-même, nous ne pouvons pas nous vanter toujours d’une réussite dans l’éducation des nôtres.

 

La filiation biologique n'est pas parfaite, mais elle a l'avantage de responsabiliser les parents biologiques alors que la filiation affective dont vous faites la promotion ne fera qu'augmenter l'instabilité que vous dénoncez par ailleurs. Comment vous assurez vous que ce « désir » soit durable ?

Je ne vous suis plus là : pourquoi affirmez-vous de manière aussi catégorique que la filiation affective ne fera qu’augmenter l’instabilité que je dénonce par ailleurs ? C’est là que le bât blesse : rien, absolument rien ne nous permet de dire comme un présupposé que l’enfant d’un couple homosexuel sera plus victime d’instabilité que d’autres. J’ai reçu hier un mail vraiment touchant : il émane d’un étudiant en médecine de 21 ans. Il a été élevé par un couple de lesbiennes et me dit : « si vous saviez comme ce que disent les antis est faux. J’ai passé une enfance et une adolescence heureuses. Je suis bien dans ma peau, j’aime les études que je fait. Je suis fiancé à une fille qui sans être très belle est généreuse et tournée vers autrui. » Je ne dis pas que tous les enfants de couples homosexuels auront ce bonheur-là avec leurs enfants mais je dis que ce bonheur est aussi compromis dans des couples hétéros.

 

Pour avoir adopté, ce dont je vous félicite, vous connaissez assez bien ce système pour savoir qu’il y a malheureusement beaucoup plus de demandes que d’enfants adoptables, et que cette rareté va empirer depuis que cette loi a été votée. Alors, bien sûr la PMA puis la GPA seront les conséquences inévitables. Comment pouvez-vous minimiser à ce point les conséquences de cette loi pour demain ? Pensez-vous monsieur, que votre enfant en provenance d’Haiti aurait espéré dans son orphelinat être privé d’un père ou d’une mère ?

 

Vous dites tout et son contraire. Je vais faire bref. Comme chrétien, je m’interdis d’avoir recours à la PMA ou à la GPA. J’espère que c’est clair. Mais cela ne m’empêche pas d’être lucide et de constater que PMA et GPA existent déjà. Des couples homosexuels ou hétérosexuels y ont déjà recours dans des pays étrangers. Et surtout, surtout, qu’il m’est interdit de faire la loi vis-à-vis des incroyants. Nous sommes dans des pays démocratiques. Nous élisons nos députés et sénateurs : c’est à eux, après études approfondies, de faire de nouvelles lois. Je n’ai pas à leur interdire quoique ce soit. Tant qu’ils ne m’obligent pas à faire ce que l’Eglise interdit, je dois accepter la loi des élus. Point final.

 

En que qui concerne les homosexuels, je ne suis pas du tout convaincu que le mariage soit la bonne réponse au fait qu’ils soient rejetés, moqués par certains individus. Les témoignages sur le site homovox sont assez instructifs.

 

Je pourrais vous montrer des dizaines de messages parmi ceux que j’ai reçu qui disent le contraire. Mais je pense, d’un côté, que vous avez raison. Les couples homosexuels sont comme des couples hétéros : ils se marient ou pas… On m’a dit, mais je n’ai pas pu vérifier qu’en Belgique, moins d’un couple homosexuels sur deux se marie.

 

Votre message est aussi d’une naïveté effarante sur les conséquences sociétales.

 

Ô vous savez, cela ne m’atteint pas du tout. Dans certains milieux chrétiens, on prend même une attitude condescendante en disant : « Oui, ce Thierry Peltier est chrétien mais il n’a rien compris ! », sourire exaspéré au coin des lèvres… D’autres me prétendent mal informé en m’accusant de refuser de voir ce qu’ils appellent « l’évidence ». Pour moi, ce sont des feuilles d’arbres, rougeoyantes et belles qui, en automne, se détachent de l’arbre, tourbillonnent dans l’air et se pose en douceur sur le sol où elle meurent sans n’avoir rien dérangé… Je les regarde tourbillonner… c’est tout.

 

Votre Belgique semble se porter merveilleusement, mais avec un taux de fécondité de 1,6, elle meurt à petit feu… Je vous invite à consulter le document ci-joint pour vous rendre compte à quel point notre société risque de changer. On parle ici de « déconstruction de la complémentarité des sexes », de domination hétérosexuelle qu’il faudrait bannir…

 

D’abord, il faut que vous sachiez qu’en Belgique, nous n’avons pas le sentiment d’appartenir à une « nation » comme en France, vous l’êtes… Nous n’avons pas la fierté nationale si vivante chez vous. « Et notre pays meurt à petit feu » bien avant que les conséquences d’une démographie ne le fassent, problèmes communautaires obligent Clin d'œil. Et le taux de fécondité insuffisant dans notre pays, l’est aussi dans beaucoup d’autres. Dans les pays d’Europe occidentale, la France est une exception. Et vous ne me ferez pas croire que le mariage pour tous baissera encore notre taux de fécondité. Où allez-vous chercher qu’il faudrait « bannir » la domination hétérosexuelle ? Je ne l’ai jamais dit parce que je pense le contraire… C’est à nouveau un procès d’intention que vous me faites. Ca commence à faire beaucoup, tout de même !

 

« Ce soir, malgré nos différences d’opinions, je prierai pour vous et pour que chacun soit respecté, aimé, y compris les enfants des générations futures. »

Je vous remercie et je vous demanderais, si vous avez le temps, de prier avec moi le Seigneur pour qu’Il « change en cœur de chair le cœur de pierre » (Ez 11 : 19) de tous les chrétiens. 

31/05/2013, 11:36 | Par billyjones en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 31/05/2013 à 09:48

Monsieur Peltier,

Merci d'avoir pris tout ce temps pour me répondre.

Tout d'abord, je ne doute pas une seconde qu'il y ait tout un tas de cas particulier qui pourraient me donner tort, et le témoignage de cet étudiant en medecine est sans doute sincère. Mais allez voir le témoignage de Bobby sur le site d'homovox. Vous devez aussi en tenir compte. Tout en respectant ces cas particuliers, je reste convaincu que l'état doit faire la promotion de ce qu'il y a de mieux pour un enfant, et vous n'arriverez pas à me convaincre qu'un père et une mère apporte la même chose à un enfant.

Ce n'est pas parce que les personnes homosexuelles, comme les transexuels d'ailleurs, sont victimes de réactions souvent ignobles que l'on doit s'abstenir de réfléchir. Contrairement à vous, je ne place pas la seuxalité de quelqu'un comme premier critère pour l'accompagner s'il a besoin d'écoute ou d'aide, et c'est justement cette réduction de l'individu à sa seule sexualité qu'il faut combattre.

Je ne vous fais aucun procès d'intention, je vous invite juste à ouvrir les yeux en allant jeter un oeil sur le document que j'ai déjà mis en copie: http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-05-04-22h40_150dpi.pdf.

Vous pourrez ainsi voir que l’objectif est de « déconstruire la complémentarité des sexes » dans la société et y imposer l’identité de genre. On y a apprend par exemple que «  l’hétérosexualité, n’est pas la forme «naturelle » de la sexualité, mais sa forme dominante, au sens où le système social la produit, la légitime, et stigmatise et infériorise socialement celles et ceux qui s’en écartent. » (page 17).

Je vous conseille notamment « Tango a deux papas, pourquoi pas ? » (page 152). Cette si touchante histoire de deux manchots gays : « Les deux manchots veulent un bébé, ils ne se posent pas de question et ne semblent pas avoir conscience que ce n’est pas possible qu’ils aient un œuf. Pourtant ils le veulent et ils l’obtiennent. En fait c’est leur désir d’enfant qui fait d’eux des parents. Cette petite Tango est vraiment désirée. » (page 153). Si vous ne voyez pas là une apologie de la GPA, de l’assouvissement du désir d’adulte quelque soit les moyens utilisés…

Aussi, Monsieur, je vous invite à aller voir le site de rencontres de l'APGL (http://coparentalite.apgl.fr/) : L'association des parents et futurs parents Gays et lesbiennes (APGL) a mis en place un site internet de rencontre pour que 2 Papas, et 2 Mamans puissent 'partager' l'éducation d'un enfant. Semaine A, l'enfant est chez ses deux mamans; semaine B chez ses deux papas. La co-parentalité, qui existe déjà lorsqu'un couple se sépare, est alors orchestrée avant même la conception de l'enfant. Est ce avoir un coeur de pierre que de dénoncer cette chosification des enfants ?

Vous me faites un procès d'intention en considérant que je chercherai à faire la loi "face à des incroyants"... mais ce n'est pas en tant que chrétien que je m'expime ici, cher monsieur, mais en tant que citoyen qui, comme tout autre citoyen, cherche à défendre ce en quoi il croit. Et comme démocrate, je respecte les lois.

Avec ma prière,


31/05/2013, 13:11 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de billyjones le 31/05/2013 à 11:36

Sans commentaire... ou plutôt si, un petit : Tiens, vous ne parlez plus de la prière. Était-ce une réalité si éphémère, chez vous ?

31/05/2013, 16:07 | Par billyjones en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 31/05/2013 à 13:11

Nos avis divergent mais je ne me suis pas permis pour autant de juger la qualité de votre foi. Continuez à écrire Monsieur Peltier, vous vous dévoilez un peu plus à chaque message.

 

01/06/2013, 18:19 | Par Lea Andersteen en réponse au commentaire de billyjones le 31/05/2013 à 11:36

Le bon vieux fantamse de la "théorie du genre" qui nierait la différence entre le mâle et le femelle.

Ou comment parler de quelque chose que l'on n'a pas compris. L'idée de base de ce courant de "genre studies" consiste à étudier la construction sociale du "genre". Car le "genre" est sociale. Les comportements associés au genre ( empathie plus forte des femmes, propention au ménage, propention au vestimentaire.... et on pourrait en mettre des tonnes) sont en fait ACQUIS. Et non innés. Remettre en question ce qui est un carquant social (l'interdiction à une petite fille de jouer à des jeux "de garçon"...) ne remet pas en question le fait qu'il faille un pénis dans un vagin et une éjacultion pour procréer. Il y a des différence entre un male et une femelle, mais les différence entre le masculin et le féminin ne sont qu'une norme sociale.

Et les genres studies consistes à étudier comment ces normes sociales se construisent.

Bien entendu, ce qui dérange, en réalité, c'est bien la remise en question de ce qui fonde le partiarcat. Le genre et non pas le sexe. Sans compter que des lors que l'on ne naturalise plus le genre, cela signifie que l'on peut se sentir libre de chacun créer son "genre". Ou d'infinis variations des genres masculins et féminin. Ou les détacher de la morphologie de son sexe. Soit dit en passant, c'est surtout laisser les gens vivre leur vie et être ce qu'ils sont au fond d'eux. Pas autre chose.

Mais laisser les gens être heureux, c'est vraiment pas la mode, semble-t-il.

31/05/2013, 16:45 | Par kakadoundiaye en réponse au commentaire de billyjones le 30/05/2013 à 20:20

Nous servir encore une fois que l'Eglise défend les deshérités dépasse l'entendement. Comme me le faisait emarquer un ami le Vatican est un oxymore . Le plus monumentale qu'il soit . ON y célèbre dans les ors et le faste l'amour de la pauvreté et le dévouement au prochain.
Pour moi, nègre de chez les nègres j'ai toujours trouvé l'Eglise du coté des patrons, des colonisateurs espagnols- malgré de las Casas- des généraux tortionnaires - malgré Don Hel der Camarra- et aujourd'hui du coté de ce qui se fait de plus réactionnaire, passéiste et droitier.
S'il y a une Eglise qui défend le pauvre et l'orphelin  ce n'est pas celle qui déscend dans la rue pour empêcher les homos de se marier.

Par ailleurs quand vous écrivez :" la filiation affective .....ne fera qu'augmenter l'instabilité que vous dénoncez par ailleurs. Comment vous assurez vous que ce « désir » soit durable " Vous prenez vos désirs ou vos shantises ou votre parano pour réalité.

Toutes les études sérieuses menéess depuis déjà longgtemps sur les familles monogénétiques montrent à l'évidence qu'il n'y a pas plus d 'instabilité dans un cas comme dans l'autre et que les enfants sont aussi équilibrés que les autres nés de parents biokogiques. Bref vous délirez, mentez.... et votre pathologie me gêne.

 

30/05/2013, 20:27 | Par Pier Kirool

Wahou ! Génial ! Partagé sur face de bouc !

30/05/2013, 21:12 | Par MICHEL HUBAULT

Monsieur,
 
 Vous commencez votre lettre par un portrait complaisant de vous-même : catholique pratiquant, "membre du conseil paroissial, ancien professeur de religion", engagé dans des "tas de mouvements chrétiens".... Tout cela, écrivez-vous, pour que l'abbé Grosjean voie "quel genre de chrétien je suis".  Mais il suffit de lire les commentaires élogieux qui saluent votre lettre pour voir "quel genre de chrétien" vous êtes : "le genre de chrétien" que les antichrétiens aiment,  " le genre de chrétien" à la mode dans les médias, "le genre de chrétien" qui a contribué  dans les années 70 en Europe à vider les églises. 
 
Les articles que vous avez écrits sur votre blog montrent aussi "quel genre de chrétien" vous êtes :
- "le genre de chrétien" qui se moque de Benoît XVI, avec moins de talent qu'un journaliste de Libération ou du Canard enchaîné, mais avec autant de lâcheté ;
- "le genre de chrétien" complaisant avec le communisme, une des idéologies les plus criminelles de l'histoire, qui donc salue le discours de Mélenchon à "la Fête de l'Humanité"  et qui possède "un poster de Che Guevara" (quel rebelle vous êtes !) ;
- "le genre de chrétien", bien sûr de gauche, qui pousse la tolérance et l'esprit d'ouverture jusqu'à vouloir envoyer ses adversaires politiques  vaincus en prison, comme Sarkozy que vous traitez en toute charité chrétienne de  "parvenu" et  de "pôv con".
 
Il n'est donc pas étonnant que "le genre de chrétien" que vous êtes reprenne en faveur de la loi Taubira sur le "mariage" homosexuel les poncifs répétés à longueur d'antenne. 
 
Le premier d'entre eux est l'interdiction faite à l'Eglise de prendre position sur le sujet. "Mais de quel droit empêchez-vous deux non catholiques de même sexe de se marier ?" écrivez-vous à l'abbé Grosjean, reprenant l'argumentation des laïcards fanatiques. Dans ce cas, si l'Eglise n'a rien à dire sur le mariage civil, pourquoi ne dénoncez-vous pas la loi obligeant en France les catholiques à se marier civilement avant d'être mariés à l'Eglise ? 
 
Surtout, l'Eglise a le devoir de prendre position sur des sujets de société quand les droits des plus faibles, ici ceux des enfants, sont en cause. Or en permettant à des adultes d'empêcher un enfant de connaître son père ou sa mère et d'être élevé par un papa et une maman, la loi Taubira bafoue le droit fondamental de cet enfant. C'est la raison pour laquelle tous les évêques en France, quelle que soit leur "sensibilité", ont pris position contre cette loi, comme l'avait fait le Pape François, quand il était l'archevêque de Buenos-Aires en Argentine.
 
Le deuxième poncif est l'affirmation selon laquelle aucune catastrophe ne s'est produite dans les treize pays (sur 200) ayant déjà autorisé le "mariage" homosexuel. Mais ce genre de législation ne produit pas tous ses effets immédiatement. Elle agit comme un poison lent. le "mariage" homosexuel ouvre la porte à la PMA "pour tous" puis à la GPA, (la gestation pour autrui). Au nom du "droit à l'enfant pour tous", l'enfant deviendra progressivement un objet de consommation, une marchandise, et la femme "un ventre à louer", pour reprendre l'expression du milliardaire socialiste Pierre Bergé. La Belgique que vous citez est un exemple de cette évolution avec notamment la prostitution devenue une activité commerciale comme une autre. Voulez-vous que nos société s'alignent sur le modèle des Pays-Bas, où l'euthanasie pour les malades mentaux est légale ? 
 
Quant à la légalisation de la polygamie, ce n'est hélas plus un fantasme. Jusqu'à présent dans les nos sociétés de culture chrétienne, le mariage devait respecter deux conditions : l'altérité sexuelle et la monogamie.  Au nom de quel droit, ceux qui ont détruit la première condition, l'altérité sexuelle, maintiendront-ils la seconde condition ? Déjà dans le département de Mayotte, des imams revendiquent "le mariage pour tous" et donc le rétablissement de la polygamie.
 
Le troisième poncif est l'accusation selon laquelle les opposants à la loi Taubira seraient hostiles aux homosexuels. Mais contrairement à ce que vous prétendez, nous ne voulons pas "présenter les homosexuels comme le bouc-émissaire idéal". Les homosexuels qui, dans leur majorité, ne sont pas favorables à une telle loi, sont plutôt les victimes d'une manipulation visant à la destruction de l'institution échappant par définition à la loi du marché : la famille, fondée sur l'union d'un homme et d'une femme. L'univers dans lequel, au nom des droits des homosexuels, nous sommes entraînés, est celui décrit dans deux romans peut-être prémonitoires Le Meilleur des Mondes ou 1984, un univers dans lequel les hommes devenus des numéros, sans père ni mère, sans racines, sans filiation, fabriqués à la chaîne, auront perdu toute humanité. 
 
Vous finissez sur un dernier poncif : il n'y aura pas plus d'enfants malheureux élevés par des "couples homosexuels" que dans les  autres "sortes de familles". Bien sûr, il n'existe pas plus de garantie contre le malheur qu'il en existe contre l'accident. Ainsi, un conducteur n'est pas assuré d'avoir aucun accident en roulant à droite. Cependant, il augmente fortement ses chances de ne pas en avoir par rapport au conducteur qui, en France ou en Belgique, roulerait à gauche. De même un enfant ayant un papa et une maman a moins de risques d'être malheureux qu'un enfant qui aura été privé du droit de connaître son papa ou sa maman. Ce dont souffrent les enfants de divorcés c'est justement de ne plus vivre avec leur père et leur mère. 
 
Les enfants malheureux ne manquent pas : les orphelins,  les malades, les victimes des guerres, les enfants abusés, ceux qui sont exploités.... La loi Taubira créera une catégorie supplémentaire d'enfants malheureux : ceux qui n'auront pas eu le droit de connaître leur papa ou leur maman.
 
 Dans l'espoir d'avoir le plaisir de vous lire bientôt, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de toute la considération que mérite "le genre de chrétien" que vous êtes. 
                                                                                                                                         Michel Hubault

30/05/2013, 23:36 | Par kakadoundiaye en réponse au commentaire de MICHEL HUBAULT le 30/05/2013 à 21:12

Excusez moi mais quel tissu d 'âneries!!! Certes j'ai peu d'argument à vous opposer : je suis un mécréant et de plus un mé crant bouffeur de c uré qui considère la religion et la religiosité comme une maladie mentale!! , pas d 'argument car on ne discute pâs avec ceux qui disent ce que vous dîtes en particulier sur le fait que" la loi Taubira créera une catégorie supplémentaire d 'enfants malheureux". Or l'ensemble des études réalisées jusqu'à ce jour sur les enfants des couples homo montre à l'évidence que le taux de morbidité n'est pas plus élevé chez les enfants éleves par des couples hetéros que les couples homos cela tenant au fait que c est la fonction qui assure l'équilibre de l'enfant - fonction  paternante et fonction  maternante- mais que ces fonctions n'ont rien à voir avec le sexe.

Quant au reste, je vous le laisse, ma guenon n'en veut pas et pourtant elle est gloutonne et mange n'importe quoi

31/05/2013, 10:22 | Par azerty en réponse au commentaire de kakadoundiaye le 30/05/2013 à 23:36

Sachez, Monsieur KAKADOUNDIAYE, que la réponse par le mépris est le meilleur moyen de perdre l'approbation de ses suiveurs réfléchis.

L'étude de la morbidité chez les enfants issus de couple hétéro ou homo est un peu extrême.
Bien sur ce n'est pas sur ce point que nous pourrons nous rendre compte. Nous parlons ici de l'incapacité (bien que non voulue) des couples homosexuels d'apporter aux enfant l'équilibre d'un père et d'une mère. La nature est bien faite, car si elle a permis a un homme et à une femme d'avoir des enfants, elle leur a également donné les éléments nécessaires pour l'épanouissement de leur enfant.

31/05/2013, 16:51 | Par kakadoundiaye en réponse au commentaire de azerty le 31/05/2013 à 10:22

morbidité : ensemble de causes spouvant prroduire une maladie.
Est morbide ce qui a trait à une maladie . je ne vois pas ce que cedla a d 'extrême.

Je dis qu'il n'y pas plus de troubles - morbidité- chez les enfants des homo que chez les enfants des hetero contrairement à ce que vous affirmez!!!

Quant à l'épanouissemenbt des enfants je ne vois absolument pas en quoi le fait d 'avoir un père et une mère leur perpétrait d'être mieux équilibré que d'avoir un père et une mère d'un même sexed!!! Les travaux de Fromm la dessus sont éclairants.. voir plus haut

31/05/2013, 00:57 | Par gonetoufar en réponse au commentaire de MICHEL HUBAULT le 30/05/2013 à 21:12

MICHEL HUBAULT   1er COMMENTAIRE.......Incertain

31/05/2013, 01:06 | Par gonetoufar en réponse au commentaire de gonetoufar le 31/05/2013 à 00:57

Voila le 3 ème participant dont le commentaire laisse un gout amer de CIVITAS dans la bouche ......Et comme par hasard il s'agit de leur premier commentaire ...Vous avez dit bizare ? .... Incertain Incertain Incertain .....

02/06/2013, 17:27 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de gonetoufar le 31/05/2013 à 01:06

 Le seul intérêt c'est qu'ils ont payé (eux ou leurs gourous) pour venir rabaprêcher sur MDP !

Mais maintenant qu'ils sont repérés, on n'est pas obligé de lire leurs élucubrations malsaines, non ?

03/06/2013, 20:15 | Par gonetoufar en réponse au commentaire de Myrelingues le 02/06/2013 à 17:27

Exactement ! .......Je me suis dévoué et l'ai fait pour vous ....  smile10.gif

04/06/2013, 19:42 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de gonetoufar le 03/06/2013 à 20:15

 

Merci  de tout coeur ! Parfois, je n'ai plus envie de savoir lire !

Dieu vous le rendra !InnocentSourire

31/05/2013, 08:38 | Par Berty42 en réponse au commentaire de MICHEL HUBAULT le 30/05/2013 à 21:12

Le moins que je puisse dire est que je ne partage ni votre opinion, ni vos arguments, ni le ton de votre discours.
Ce sont des discours comme le votre qui peu à peu m'ont fait prendre conscience que la parole du Christ ne sortait plus de la bouche de l'Eglise et ce, depuis bien longtemps.

31/05/2013, 13:23 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de MICHEL HUBAULT le 30/05/2013 à 21:12

Monsieur Hubault, je ne vous répondrai pas. Je viens de passer plusieurs heures à rédiger ma réponse au courageux anonyme BILLYJONES qui avait peu ou prou les mêmes idées que les vôtres et j'ai des dizaines de messages plus intéressants que le vôtre auxquels je désire répondre. Sachez seulement que votre prose fait très mal, non pas à moi (pour moi, c'est une feuille qui bouge beaucoup en tourbillonnant mais qui une fois au sol mourra dans l'oubli) mais à d'autres personnes, chrétiennes ou pas, qui n'en peuvent plus de voir leur parole rabattue... Et ces gens sont des homosexuels ET des hétérosexuels. Je vous laisse méditer là-dessus.

01/06/2013, 01:42 | Par MICHEL HUBAULT en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 31/05/2013 à 13:23

Monsieur,
 
"Je ne vous répondrai pas", écrivez-vous dans votre réponse (sic) à mon commentaire, ajoutant : "Je viens de passer plusieurs heures à rédiger ma réponse au courageux anonyme Billy Jones qui avait peu ou prou les mêmes idées que les vôtres et j'ai des dizaines de messages plus intéressants que le vôtre auquel je désire répondre". Ainsi, vous êtes aussi "le genre de chrétien", pour reprendre votre expression, qui préfère répondre aux interlocuteurs qui ont le même avis plutôt qu'à un contradicteur. 
 
Vous faites une exception pour "Billy Jones". Est-ce parce qu'il est anonyme ? A ce propos, vous vous moquez de lui le qualifiant de "courageux anonyme" et comparez son attitude à la vôtre : "Si j'agissais comme vous et restait (sic) anonyme, il est bien certain que j'éviterais les lettres, les mails, les messages de haine.....Je suis insulté, menacé, peut-être fiché. Vous cultivez donc en plus "le genre" héroïque ! Vous êtes dans le camp du pouvoir, vous approuvez ses lois, vous répétez ce que nous bombaredent les grands médias. Quelle audace ! Sachez cependant qu'à Paris, s'il est de bon ton de se promener avec un "tee-shirt" du "Che" comme vous en avez, des centaines de personnes ont été arrêtées pour le seul motif qu'elles portaient un "sweet-shirt" de la Manif pour Tous. Bien sûr, le gouvernement français actuel n'est pas une dictature comme l'est le régime cubain que vous admirez. Cependant, certains Français sont plus libres que d'autres. "Billy Jones" veut conserver l'anonymat peut-être parce qu'il craint des représailles professionnelles. Ainsi, le Canard enchaîné a publié une information selon laquelle la direction du renseignement militaire, la DCRi, avait reçu pour instruction de repérer et de ficher les militaires hostiles à la loi Taubira.
 
En ce qui me concerne je ne suis pas anonyme et, si j'ai la même position que "Billy Jones", j'ai développé une argumentation différente de la sienne. Ne voulant pas abuser de votre temps, (certainement plus précieux que celui de l'abbé Grosjean qui prend la peine de vous rencontrer) et vous empêcher de répondre à vos laudateurs, je vous propose de synthétiser mon propos en quelques questions qui n'exigeront pas de votre part "plusieurs heures" de rédaction pour y répondre. Je me contenterai d'un Oui ou d'un NonJe n'ai pas la culture biblique du professeur de religion que vous avez été, mais je suis sûr que vous approuvez cette phrase de Notre Seigneur Jésus Christ : "Que votre Oui soit un Oui. Que votre Non soit un Non." 
 
 Voici mes questions :
L'Eglise a-t-elle le devoir de prendre position dans le débat public quand les droits des plus faibles sont en cause ?
- Le droit de l'enfant est-il supérieur au droit à l'enfant, revendiqué au nom de l'égalité par les partisans de la loi Taubira ?
- Est-il légitime de s'opposer aux lois autorisant la PMA "pour tous" et la GPA, (la gestation pour autrui), aujourd'hui en vigueur dans des Etats comme les Pays-Bas ? Si parce que, comme vous l'écrivez dans votre réponse à "Billy Jones", "il m'est interdit de faire la loi vis-à-vis des incroyant", vous pensez qu'une telle oposition n'est pas légitime, estimez-vous que l'opposition à la peine capitale en vigueur aux Etas-Unis, votée par les députés et par les sénateurs est légitime ? 
- Approuvez-vous les propos du milliardaire socialiste Pierre Bergé, actionnaire du Monde, selon lesquels les femmes peuvent louer leur ventre comme les ouvrières louent leurs bras pour travailler ?
- Croyez-vous comme Antigone contre Créon qu'il y a des lois morales suprérieures à celles des hommes ?
- Un enfant élevé dans une famille constituée par un papa et une maman a-t-il plus de chance d'être heureux qu'un enfant élevé par deux hommes ou deux femmes et, comme le permettra la loi Taubira, privé du droit de connaître son père ou sa mère ? Sachant bien sûr que les adultes concernés auraient les mêmes défauts et les mêmes qualités.
 
Dans l'espoir que vous daignerez répondre à ces questions, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de la considération que m'inspirent les vertus de courage, d'audace intellectuelle, de charité et de modestie que vous cultivez, tel un jardin secret, avec beaucoup de discrétion.
 
                                                                                                                                                                                           Michel Hubault   

 

PS : "votre prose fait très mal.... mais à d'autres personnes, chrétiennes ou pas, qui n'en peuvent plus de voir leur parole rabattue", m'écrivez-vous. Ce n'est pas mon objectif. Mais si ces personnes ne supportent pas d'être dérangées dans leur conformisme par le débat contradictoire, qu'elles lisent la grosse presse écrite comme Paris-Match, VSDGalale Monde ou Libération en France, le Soir ou la Libre Belgique en Belgique, qu'elles regardent les grandes émissions de télévision, qu'elles aillent voir les films primés à Cannes....

01/06/2013, 17:02 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de MICHEL HUBAULT le 01/06/2013 à 01:42

Monsieur,

Si vous regardez bien, j’essaie de répondre à tout le monde. J’ai des commentaires ici, j’en ai qui ma parviennent par Twitter et Facebook. J’en ai aussi par e-mail. La plus grosse partie de ces messages est constituée de réactions positives et si vous regardiez bien, vous constaterez qu’à ces messages positifs, la plupart du temps, je ne réponds pas. Donc, en proportion égale, je passe beaucoup plus de temps à réagir aux commentaires négatifs que positifs.

 Si j’ai choisi de répondre à Billy Jones plutôt qu’à vous, c’est simplement parce que j’ai l’habitude de parcourir les commentaires depuis le haut, jusqu’en bas, que le commentaire de BJ est plus « haut » que le votre. Si je ne vous ai pas répondu, c’est d’abord à cause de votre ton qui me déplaît souverainement et que je n’avais pas envie de repasser 3 heures à dire des choses que j’avais déjà dites à quelqu’un qui manifestement a décidé n’avoir ni respect, ni estime pour moi.

 Je ne cultive aucun genre. J’essaie juste d’être moi-même. Et l’héroïsme n’est pas ma tasse de thé. Je ne joue pas à la victime et je voudrais vous dire que le « genre » que vous avez : « je fonce dedans. Moi, je vais leur dire leur fait, à ces petits chrétiens de 2ème zone qui s’arrogent tous les droits », je le déteste. Parce que ça fait mal, bien sûr mais aussi et surtout parce que c’est le contraire même de ce que je lis dans l’ Evangile et dans le Magistère de l’Eglise. Non, mais, à quel titre vous instituez-vous donneur de leçons !!!

 Ce que vous dites sur l’influence des « grands medias » dans ma pensée prouve une fois de plus votre ignorance de ce que je suis. Je n’ai pas envie de me justifier, mais si vous pouviez observer ce que je lis, j’écoute et je regarde, vous verriez clairement que je ne suis pas du tout le gars prêt à avaler n’importe quoi. Sachez seulement que je lis deux fois plus de revues religieuses (Magnificat, RiveDieu, Panorama, Dimanche,… pour ne citer que les 4 premiers qui me passe par la tête) que d’autres revues ou magazines. Je lis quotidiennement sur le net « La Croix » autant que Mediapart. A la télé, je regarde essentiellement La 5, Arte et des chaînes thématiques actualité, nature, reportage, documentaires… dont KTO… A la radio, musique classique et radio chrétienne, parfois France-Culture. J’exige de moi une information complète et attentive. Et jamais, je n’écoute ou regarde des chaînes commerciales. Comme me disaient mes élèves, « vous êtes nul en Pub, Monsieur ». Oui, mes chers élèves, oui M. Hubault, et je le revendique !!!

 Vous ne parviendrez jamais à faire passer les manifestants de la Manif pour Tous comme des victimes. Vous n’arriverez jamais à faire croire à quiconque qu’ils ont été traités de manière injuste. J’ai été délégué syndical pendant 20 ans dont la période des grandes grèves des enseignants en 96 et 2006. Tous les gens touchés par l’école étaient dans la rue : enseignants, directeurs d’école, parents d’élèves,… Et il y a eu des débordements. Mais maintenant je sais comment faire pour les éviter. Les organisateurs pouvaient se renseigner pour savoir comment éviter que les casseurs se joignent à la manif. Ils n’ont pas osé le faire. L’histoire des T-shirts est ridicule et ne vient rien faire ici. Ni chez vous, ni chez moi, en temps normal, on arrête quelqu’un pour le port d’un T-shirt, fût-il de la manif pour tous. Par contre, ceux qui manifestent sans autorisation, qu’ils portent un T-shirt ou pas, et dérangent l’ordre public, vont au devant de gros problèmes. Tout le monde le sait. Et c’est comme cela que ça doit se passer.

 Quant à l’information du Canard enchaîné, laissez-moi rire… Il m’étonne qu’un homme comme vous prenne le Canard enchaîné pour une référence.. Il y a un minimum de sérieux à avoir tout de même.

 « L’abbé Grosjean qui prend la peine de me rencontrer ». Sachez, mon cher Monsieur, qu’après un tweet tout à fait général où l’abbé Grosjean invitait ceux qui le voulaient à le rencontrer, c’est moi qui ait pris la peine d’entrer en contact avec lui. J’habite à 220 km de Paris et je ferai cette route aller et retour à mes propres frais et sur mon propre temps. J’aurais pu faire bien des choses ce jour-là. Moi, je ne demande pas au Père Grosjean de se saigner pour moi et je ne crois pas qu’il s’en sent le devoir. C’est très cordialement qu’il me parle et qu’on a arrangé ce rendez-vous. Et si il a l’impression de perdre son temps avec moi, je lui demande de me le dire franchement. J’annulerai notre rencontre, avec déception, peut-être, mais avec beaucoup de respect. Je n’irai pas chez lui pour me plaindre ou pour l’accuser. Ce sera, je l’espère, un échange de chrétiens sur cet aujourd’hui de l’Eglise qu’est l’attitude de l’Eglise face à la loi Taubira.

 Je réponds maintenant à vos questions, mêmes si certaines d’entre elles sont en fait des pièges pour essayer de me démontrer que j’ai tort.

 Oui, l’Eglise a le droit d’intervenir quand les droits du plus faibles sont en cause. Je l’ai même déjà dit dans certains commentaires ici. Manifestement, vous sélectionnez vos lectures aussi, je vois.

  1. Les droits de l’enfant sont supérieurs au droit à l’enfant. Pour un chrétien, c’est l’évidence. Cela ne veut pas dire pour autant que le droit à l’enfant n’existe pas. Il est tout à fait légitime aussi.
  2. Oui, on peut et on doit prendre la parole pour dire son avis sur la PMA pour tous et la GPA. Mais dire son avis, cela ne veut pas dire, forcer les autres à y adhérer. Et quand on présente des « arguments » dans ce domaine, il ne faut pas être hypocrite et tenir compte du fait que PMA et GPA existent déjà dans les faits dans plusieurs pays proches. J’ajoute une petite chose : le problème posé par la PMA et la GPA n’a rien à voir avec le mariage pour tous. Sans la loi Taubira, il y avait déjà une interrogation des chrétiens là-dessus et dans certaines sphères on en discutait déjà avec les non-croyants.
  3. Non, évidemment – comment pouvez vous imaginer un seul instant que ce soit le cas ! – je ne suis pas du tout d’accord avec P. Berger si c’est vrai ce qu’il a dit cela. Maintenant, M. Hubault, attention. Je ne connais pas le contexte de la phrase que vous me soumettez. Et je suis un peu sur la défensive. Il se peut qu’en ayant lu l’entièreté de l’article, je doive nuancer ma réponse.
  4. Lois morales supérieures à celles de l’homme ? Qu’est-ce que vous entendez par loi « morale ». La morale et l’éthique sont toujours humaines. Ce sont les hommes qui essaient de codifier, le mieux qu’ils peuvent, la vie en société. Mais je pense que vous voulez dire « lois divines ». Moi, je préfère l’expression « la volonté de Dieu ». Et là, je réponds oui, tout de suite. Pour le Chrétien, la volonté de Dieu prime sur tout. Mais les gens qui ne reconnaissent pas cette volonté divine n’ont pas à en tenir compte, malgré tout ce que vous dites. A nous, dans un dialogue constant, de nous faire comprendre et peut-être même à convaincre les autres. Mais nous n’avons pas, dans une société démocratique, à vouloir régir la vie des autres.
  5. « Un enfant élevé dans une famille constituée par un papa et une maman a-t-il plus de chance d'être heureux qu'un enfant élevé par deux hommes ou deux femmes et, comme le permettra la loi Taubira, privé du droit de connaître son père ou sa mère ? Sachant bien sûr que les adultes concernés auraient les mêmes défauts et les mêmes qualités. » Ecoutez, je ne réponds pas à cette question. Le bonheur, cela ne se mesure pas, cela ne se compare pas. Je vous dirais simplement que le fait d’être né dans une famille Papa – Maman ne donne pas automatiquement le bonheur. Et il en sera de même pour les familles dont les conjoints sont de même sexe. Et je dis cela en vous rappelant ce que j’ai déjà dit ici. Si moi, Thierry Peltier, chrétien, j’étais homosexuel, j’essayerais de vivre dans la chasteté. Mais cela ne me permet pas du tout d’être « répressif » contre ceux qui vivent un autre choix.

 La « guimauve » que vous répandez juste avant votre signature est tout à fait déplacée et inutile. Vous n’aimez pas du tout ce que je suis et ce que je pense. Vous tentez de le camoufler par un paragraphe qui n’est en aucun cas une gentillesse. Pour moi, c’est une attitude « infantile », le bonbon qu’on donne à l’enfant après l’avoir grondé.

 Dans votre PS, vous donnez la preuve de votre inculture médiatique : mettre le Monde, Libération ou LLB dans le même sac que Paris-Mach, VSD, Gala, faut le faire !

 Voilà, M. Hubault. Avant de rédiger ce commentaire, j’en avais posté un autre à 3H55. Il est 5H55. Donc, je vous ai consacré 2 H00 de mon temps ! Alors, ça va… il n’est plus jaloux le petit Hubault.. Maintenant, je vais prier...

01/06/2013, 18:05 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 01/06/2013 à 17:02

Vous êtes vraiment très drôle…c'est un régal !

Mais quand même, à nous qui ne vous insultons ni ne vous menaçons, vous ne voulez pas dire pourquoi vous choisiriez la chasteté ? La soeur Véronique Margron, qui me semble une exégète des plus intéressantes (vous, vous devez connaître ça par coeur) dit que l'exigence d'abstinence de l'Eglise vis à vis des homosexuels n'est "ni réaliste ni juste". Qu'en pensez vous ?

01/06/2013, 19:27 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de Rouska Haglund le 01/06/2013 à 18:05

Je vais probablement vous décevoir, mais je ne connais ni cette religieuse, ni ce qu'elle a écrit. Vous savez, je ne suis pas un "expert" de la question. Je connais très bien la position de l'Eglise officielle (qui n'est pas tout à fait la même de celle de l'abbé Grosjean) et mon choix de m'y conformer est un engagement total et "sans retour". Ceci dit, comme je l'ai dit à plusieurs reprises, rien, vraiment rien ne me permet de juger les choix des autres dans la façon dont ils vivent leur sexualité. Je crois cependant que l'abstinence choisie et consentie peut toujours revêtir, pour celui ou celle qui le choisit consciemment, un aspect disons "positif" en ce sens qu'on peut y voir un don de soi-même à Dieu. Mais je pense qu'il ne convient pas de débattre cela sur ce blog...

02/06/2013, 04:02 | Par MICHEL HUBAULT en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 01/06/2013 à 17:02

Monsieur,

D'abord permettez-moi de vous exprimer ma gratitude pour les deux heures que vous avez consacrées à me répondre. Ainsi vous avez changé d'avis par rapport à votre premier commentaire. "Le petit Hubault", ainsi que vous me qualifiez avec la délicatesse et la charité qui sièent au "genre de chrétien" que vous êtes, s'en réjouit donc même si une certaine nervosité est perceptible dans votre texte. Cette fébrilité, (due à l'heure tardive à laquelle vous avez rédigé votre longue réponse ?) est-elle à l'origine de formules comme "ces petits chrétiens de 2ème zone" que "je déteste" écrivez-vous ? J'ai lu dans un de vos précédents articles que vous étiez "le genre de chrétien" pour reprendre votre expression qui traite ses adversaires politiques comme Sarkozy de "pôv con". Vous seriez donc aussi "le genre de chrétien" qui considère que tous les chrétiens ne sont pas égaux entre eux : certains, comme vous sûrement, étant pour leurs éminentes qualités des chrétiens de première classe, les autres, dont je fais partie, des "petits chrétiens de 2ème zone". Dans ce cas, le "petit chrétien de  2ème zone" que je suis vous serait fort reconnaissant que vous daignez lui indiquer les critères de votre classement. Classez-vous dans cette 2ème zone ceux qui ont une opinion divergente de la vôtre ? Faut-il notamment pour y être relégué exprimer son opposition à la loi Taubira ? Si oui, dans quelle zone rangez-vous les évêques de France qui ont tous manifesté leur opposition à cette loi ?

Cet échange avec vous est passionnant qui me révèle progressivement l'homme admirable que vous êtes. Ainsi, vous avez la gentillesse de me préciser  avec la modestie qui n'est pas la moindre de vos qualités que vous lisez beaucoup de revues savantes, que vous suivez uniquement les émissions des chaînes de télévision intelligentes, que vous écoutez France Culture... Tout ça pour avaler et reproduire le bourrage de crâne sur le "mariage pour tous"  des grands médias et de la grosse presse écrite. En ce qui concerne celle-ci, le Béotien que je suis n'a pas besoin d'avoir votre "culture médiatique" pour noter que Paris-Match ou Gala racontent sur la loi Taubira la même chose, mais de façon peut-être moins pédante, que le Monde ou Libération

Vos réponses à mes questions sont fort éclairantes. A la première d'entre elles, "L'Eglise a-t-elle le devoir de prendre position dans le débat public quand les droits des plus faibles sont en cause ? vous répondez Oui. Dans ce cas, les droits des enfants, (les plus faibles par rapport aux adultes), étant en cause dans la loi Taubira, l'Eglise a le devoir d'intervenir et votre première accusation contre l'abbé Grosjean tombe.

Mais cette première réponse est ensuite contredite par vos réponses alambiquées à mes questions suivantes. Ainsi à la question "Est-il légitime de s'opposer aux lois autorisant la PMA "pour tous" et la GPA, (la gestation pour autrui) ?" vous ne répondez pas s'il est légitime ou non de s'opposer mais juste qu'"on peut et on doit prendre la parole pour dire son avis sur la PMA pour tous et la GPA". Etes-vous oui on non opposé aux lois qui, en autorisant la PMA pour tous et la GPA, transforment l'enfant en objet de consommation et la femme en ventre à louer ?

A la question "Croyez-vous comme Antigone contre Créon qu'il y a des lois morales supérieures à celles des hommes ?" vous répondez d'abord "oui tout de suite" puis non pour ceux qui ne sont pas chrétiens. Le fait qu'Antigone et Créon sont des personnages relevant d'une période antérieure au christianisme illustre qu'il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour reconnaître qu'il existe des lois supérieures à celles des hommes. Ainsi chrétien ou non, à une loi qui imposerait le meurtre des enfants de moins d'un an, il faudrait opposer la supériorité d'une loi morale défendant le droit à la vie. 

A la question "Un enfant élevé dans une famille constituée par un papa et une maman a-t-il plus de chance d'être heureux qu'un enfant élevé par deux hommes ou deux femmes ?", vous répondez  "le fait d’être né dans une famille Papa – Maman ne donne pas automatiquement le bonheur.", donc à une autre question. 

Enfin si le propos du milliardaire socialiste Pierre Bergé vous scandalise, vous suspendez votre réponse définitive à une lecture de l'intégralité de ce propos. Il est sûr que vous ne la trouverez pas dans la lecture de Libération ou du Monde, dont Bergé est un des principaux actionnaires. Une simple consultation sur internet vous permettra de retrouver cette phrase et son contexte. Pendant que vous y êtes poussez la curiosité jusqu'à prendre des renseignements sur un autre milliardaire monsieur Augier : le trésorier de la campagne présidentielle du candidat de votre coeur monsieur Hollande, propriétaire du journal Têtu, militant du "mariage pour tous", qui a construit une partie de sa fortune en faisant des affaires avec la Chine communiste, a placé une part de ses fonds dans un paradis fiscal, les Iles Caïmans. Il est l'ilustration de ce monde inhumain,sans foi ni loi, régi uniquement par le matérialisme le plus sordide.  

Dans l'espoir d'avoir le plaisir de vous lire bientôt, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de.... J'arrête ici ma formule de politesse. Dans votre commentaire vous mettiez en doute la sincérité de mon appréciation sur vos vertus (courage, audace intellectuelle, charité, modestie...). Mais un doute affreux me saisit : croyez-vous que cette appréciation était ironique ? Je laisse à votre sagacité (une autre de vos éminentes qualités) le soin de répondre à cette question.

                                                                                                                                                                                                       Michel Hubault

PS : comme vous le faites souvent, vous précisiez à la fin de votre commentaire que vous alliez prier. Je me permets de soumettre à la méditation du professeur de religion que vous avez été cette phrase : "Toi, quand tu pries, entre dans le secret de ta demeure, et, quant tu as fermé ta porte, prie ton Père, qui est présent dans le secret, et ton Père, qui voit dans le secret, te récompensera ouvertement." 

31/05/2013, 11:42 | Par tycho brahe en réponse au commentaire de MICHEL HUBAULT le 30/05/2013 à 21:12

Bonjour,

Pour aller dans votre sens Monsieur, il est vrai que l'Eglise catholique montre à quel point elle se soucie des enfants, en étant près d'eux, et même "très près"(comme aurait dit Sacha Guitry) et en fait la démonstration grâce aux nombreux scandales de pédophilies qu'elle alimente régulièrement...sans compter d'autres attentions très chrétiennes dont je me permets de relater ci-après l'un des plus beaux exemples :

Mgr José Cardoso Sobrinho, archevêque de Recife (nord-est du Brésil), a excommunié jeudi 5 mars la mère d'une fillette de 9 ans ayant avorté de jumeaux dont elle était enceinte après avoir été violée par son beau-père. Âgé de 23 ans, celui-ci a reconnu abuser d'elle depuis qu'elle avait 6 ans, ainsi que de sa soeur aînée handicapée de 14 ans.

Le Pape n'a pas donné suite à la demande de levée de l'excommunication.

Excusez du peu...

Et rassurez-vous, tout le monde a le droit de connaître ses origines, c'est un droit fondamental. La législation française évoluera sur ce point très précis. Oui, la loi, dans notre République, pratique ce verbe : évoluer...donc contrairement à d'autres institutions, chaque citoyen peut garder l'espoir que les choses changent.

 

 

 

 

 

 

 

 

30/05/2013, 21:59 | Par JOAQUIM CARVALHO

Merci et bravo monsieur Peltier pour cette lettre.

Il est important que le maximum de Chrétiens affirme que le message d'amour et de tolérance contenu dans la Bible et les évangiles n'est en rien compatible avec les propos haineux et outranciers de ces personnages. Je suis également catholique et je ne me reconnais plus dans cette église silencieuse ou complice de cette haine!

 

30/05/2013, 22:32 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

Le vrai but du mariage homosexuel : imposer la théorie du Genre (Gender)

http://www.youtube.com/watch?v=sxydtWn4WJw


31/05/2013, 08:40 | Par Berty42 en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 30/05/2013 à 22:32

Risible... Ce brave monsieur trouve anormal que l'Etat entre dans les alcoves... Mais que fait-il, lui ?  J'ai l'impression d'écouter Tariq Ramadan.

Et pendant ce temps-là, ont détruit le droit du travail, la sécurité sociale... Voila pourquoi on polémique autant, pour détourner le regard du bon peuple pendant qu'on lui prend le peu qu'il a.

31/05/2013, 00:28 | Par ala08110

Tout est dit.  Croire (sans aucune preuve) est respectable. Imposer des règles à ses membres, ok.  Après c'est faire de la politique.  On connait : croisades, guerres de religions, inquisition.... l'opposé du message des évangiles...

31/05/2013, 06:30 | Par danivance

La lecture du commentaire de Michel Hubault (30/05/2013, 21:12) qui se dit du genre chrétien, nous permet d'apprécier à sa juste valeur le billet de Thierry Peltier.

M. Hubault nous ressort toutes les vieilles rengaines moyenâgeuses et plutôt puantes de l'extrême droite à tendances racistes homophobes qu'une partie des cadres de l'église à décidé de remettre en avant. La bonne vieille habitude de soutenir la politique du pire est de retour depuis déjà Benoit, avec le François cela ne va pas s'arranger. 

Par exemple M. Hubault ne souhaite plus se marier civilement à la mairie avant d'aller à l'église ? Je lui propose de militer pour l'union libre. Comme lui je pense que les mariages sont dépassés, mais à sa différence je ne souhaite pas imposer cette idée à tous. 

 

31/05/2013, 08:23 | Par ursusmajor

monsieur,

je viens de terminer la lecture de votre article l'émotion au bord des yeux. je ne me reconnais dans aucune religion mais crois au "divin" dans toutes choses, ce "quelque chose" si complexe qui nous fait nous émerveiller sans cesse si peu qu'on l'on s'en donne le droit...

cette lettre ouverte est pour moi un texte que je partagerai avec enthousiasme , parce qu'il s'agit de cela : de partage , de respect... d'humanité

nous en avons tant besoin

merci merci merci

31/05/2013, 09:09 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

THIERRY, vous qui avez été si longtemps enseignant, que pensez-vous du GENDER à l'école ? L'auriez-vous enseigné ?

31/05/2013, 09:29 | Par azerty

J'ai toujours voulu aborder les débats de la société avec beaucoup de recul.
A savoir, qu'elle est la meilleur solution pour tel ou tel problème. Qui en sera lésé et pourquoi.
Je pense qu'aujourd'hui la meilleur des références est la morale, le respect de l’éthique.
Car c'est LE point d'appuis sur lequel nous pouvons nous fier, malheureusement méprisé de beaucoup.
Je suis catholique, mais cela ne m'empêche pas d'avoir des points de vue différents de ceux de l'église lorsque je ne les juges pas les meilleures.

Je suis contre le mariage Homosexuel. Je ne suis pas homophobe, et pense au contraire être très tolérant.
J'ai de nombreux amis homosexuel et ne les ai jamais jugé là dessus.
Cependant le mariage est un acte sacré qui a une grande valeur. On n'as pas le droit de le modifier sous prétexte d'être au 21ème siècle.
Que diriez vous si on abordait le sujet de l'union de deux personnes de la même famille. Tous les français crieraient à l'inceste !
Or, quel est la différence entre des homosexuel et des incestueux ? Après tout ils s'aiment donc ils ont le droit...
Cet exemple est la preuve que ce sont les médias qui contrôlent vos esprits.
Les homosexuels ont le droit de s'aimer car personne n'a le droit de leur dicter leur conduite. Cependant le mariage n'est pas là pour ça.
A la place, le pacs pourrait être améliorée pour coller exactement à cette situation.
Également le mariage permet d'obtenir des avantages sur les impôts. Or, pourquoi ? Est-ce un cadeau de mariage de la part de l'état ?
Non ! Ce sont des avantages calculés selon la probabilité qu'un couple marié puisse avoir des enfants et donc contribuer au développement du pays.
Mais comme les homosexuels ne peuvent pas avoir d'enfant, il serait absurde de leur donner les mêmes avantages. C'est pourquoi le pacs leur est accessible.

A tous ceux qui avancent qu'au lieu de manifester pour ça il y a des sujets plus importants tel que le chômage...
Évidemment c'est un sujet très important, mais la question du mariage homosexuel a été abordé en ce temps, nous réagissons donc en ce temps aussi.
Ce n'est pas dans 30ans, lorsque (et si) le problème du chômage est réglé que nous pourrons nous opposer à cette loi, car on nous répondras que c'est trop tard.
Au lieu de critiquer les manifestants sur ce point, pointez plutôt Monsieur François Hollande qui a avancé ce point-ci au lieu de la question du chômage.
Car c'est lui qui n'a pas choisit les bonne priorités. Nous ne faisons que réagir à ce qu'il mène tant qu'il est encore temps.

A tous ceux qui avancent qu'un enfant sera mieux dans un couple homosexuel qu'avec des parents qui le battent...
Là encore c'est un argument extrêmement irréfléchis que j'aborde ici uniquement car je le vois de tous les cotés.
Évidemment qu'un enfant serait mieux avec des parents aimant qu'avec des parents qui le battent.
Mais il ne fait nul doute qu'il y ai autant d'hétérosexuel qui battent leur enfant que d'homosexuel qui se comportent de la même manière.

A tous ceux qui pensent qu'il serait temps d’arrêter de manifester et d'accepter.
Sachez que cette loi n'est pas une simple modification de l'organisation, mais une loi qui tente de changer les fondements de la société.
Le sujet ne doit donc pas être pris à la légère car tout changement n'est pas forcement bon, et ici l'exemple en est des plus parlant.
Que diriez-vous dans ce cas de la résistance de la seconde guerre mondiale ? Qu'ils auraient du abandonner ?
Évidemment l'exemple est extrême et je ne cherche par cet exemple qu'a souligné le fait que ce n'est pas parce que la loi est passé que nous devons pour ce simple prétexte adopter leur manière de penser.

A tous ceux qui pensent qu'il y a beaucoup d'enfant abandonnées qui pourront avoir des parents grâce à cette loi...
Sachez qu'aujourd'hui il y a beaucoup plus de couple (homme femme) qui espèrent pouvoir adopter et attendent que leur dossier soit étudié.
2, 3, 4 ans voir plus pour ces démarches. Les couples français se tournent même à l'international à cause de la forte demande.
Dans certains pays, ils proposent en priorité aux français les enfant qui on un handicap pour garder les enfant en bonne santé pour les résidant du pays.
C'est pour dire à quel point les familles d'accueils ne manquent pas.
Je ne dis pas qu'un enfant abandonné a 30 proposition d'adoption, mais que les démarchent font que nous somme très loin d'avoir une pénurie de famille d'accueil.

Avoir un enfant est une chance et non un droit !
Pour s'épanouir il a besoin d'un père et d'une mère. Ce n'est pas moi qui le dit, ce sont des spécialistes qui l’affirment.
Nous savons qu'un couple homosexuel auras tout l'amour nécessaire pour cet enfant. Malheureusement, cet amour n'est pas suffisant.
De la même manière, une personne célibataire ne pourras pas offrir l'équilibre d'un père et d'une mère.

Voila pourquoi mon discours ne s'appuie pas sur la haine de l'autre, mais sur la recherche de la meilleur solution.

31/05/2013, 12:54 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de azerty le 31/05/2013 à 09:29

De la même manière, une personne célibataire ne pourras pas offrir l'équilibre d'un père et d'une mère.

et les catholiques sont descendus dans la rue quand ceux ci ont eu le droit à l'adoption pleinière ?

Et toutes les familles monoparentales apprécieront.

31/05/2013, 16:20 | Par Christophe Cavaillès en réponse au commentaire de azerty le 31/05/2013 à 09:29

"Le mariage est sacré" dites-vous : le mariage catholique est sacré, la mariage civil n'a rien à voir avec un quelconque caractère "sacré".

D'ailleurs chez les catholiques le mariage est tellement sacré que même les prêtres n'ont pas le droit d'y toucher...

 

Votre discours ne s'appuie pas sur la haine de l'autre, mais sur la méconnaissance de vos droits dans une République, droits que vous outrepassez amplement en dictant vos "lois supérieures" aux citoyens d'une République. A votre tour de méditer un peu...

 

Quant au droit à l'enfant, les citoyens qui estiment que ce "droit" doit être instauré sont une extrême minorité, et je n'en fais pas partie. Ouvrir le droit à l'adoption et à la PMA n'ouvre pas un "droit à l'enfant", mais reconnaît le fait qu'un couple homoparental est aussi bien en mesure qu'un couple hétéro d'élever un enfant, ce que des centaines d'études ont démontré (en démontrant justement que les enfants élevés par des couples homoparentaux n'étaient pas plus pertubés que les autres, que leur orientation sexuelle lorsqu'ils grandissent n'est pas plus déterminée que celle des autres enfants... bref, 700 études ont été réalisées et rien n'en est ressorti... je vous renvoie au dossier de Mediapart sur le sujet : http://www.mediapart.fr/journal/france/011112/lhomoparentalite-dans-les-etudes-scientifiques-2-comment-vont-les-enfants). Un enfant a avant tout besoin d'un cadre sécurisant et d'affection, ce que les couples homosexuels sont aussi capables de faire que les autres.

Reste la GPA, c'est à dire la location de l'utérus des unes pour le droit à l'enfant des autres, et sur ce point je suis totalement contre. La grande majorité des partisans du mariage pour tous sont contre la GPA, sur ce point je suis certain que nos points de vue pourraient se rejoindre, car les athés aussi ont une éthique figurez-vous. Une éthique civile, laïque, raisonnée et raisonnante !

 

Vous vous positionnez comme défenseur des fondements de notre société, mais d'une société qui n'est plus la notre : d'une société clanique, fondé sur la famille. Mais rappelez-vous que nous sommes en République, dont le fondement est non pas la "famille", mais le citoyen. Et oui c'est ça l'histoire, les sociétés ont évoluées, les monarchies sont devenues des républiques (certes galvaudées mais l'histoire n'est pas finie...). Vous vous croyez les dépositaires des valeurs familiales, vous ne faites que défendre une vision fossilisée de la société. De la part de personnes qui croient que la vérité est contenue dans un livre lui-même fossilisé par les membres les plus réactionnaires de l'église il y a  plusieurs siècles, ça ne m'étonne pas vraiment...

31/05/2013, 09:53 | Par Stayfreeze

Merci monsieur de m´avoir ouvert les yeux sur le fait qu´il existe encore quelques Catholiques tolérants dans notre pays!!!

31/05/2013, 10:12 | Par miradou

70 % des prêtres sont homosexuels peu ou prou

Sur la vingtaine que je connais, supposer que 14 sont homosexuels, me donne des frissons.

31/05/2013, 10:26 | Par azerty en réponse au commentaire de miradou le 31/05/2013 à 10:12

On se rend bien compte que ce chiffre est completement érroné.
Comment a t'il été determiné ? Un sondage auprès des pretres ?

01/06/2013, 18:06 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de miradou le 31/05/2013 à 10:12

De désir ?

31/05/2013, 10:29 | Par Loukibouki

Cet Abbé Grosjean, au lieu de se ralier au sacrilège panache du couple Boutin-Barjot, ferait mieux de lire Saint Augustin qui a dit : "Aime et fais ce que tu veux", et puis aussi Antigone qui lui éviterait de s'abriter derrière des excuses de colabo, du genre : "puisque je suis de ceux qui n'ont fait que suivre nos évêques". C'est Antigone qui dit : "Je ne suis pas venu apporter la haine mais partager l'amour"; ces troupes Boutin-Barjot-Civitas-UMP-FN et cie font exactement le contraire.

Il y a aussi Kazantzakis qui a fait de Jésus, le Juste sacrifié, un héros, et que l'Eglise a osé mettre à l'index. Et puis Simone Weil.

Merci pour votre billet Monsieur Thierry Peltier.

31/05/2013, 10:29 | Par azerty en réponse au commentaire de Loukibouki le 31/05/2013 à 10:29

Personne ne veut leur dicter qui ils doivent aimer ou non Sourire

31/05/2013, 10:31 | Par Loukibouki en réponse au commentaire de Loukibouki le 31/05/2013 à 10:29

Erratum : rallier oups!

31/05/2013, 11:19 | Par tycho brahe

Bonjour,

Bravo pour votre billet, rempli de sagesse et frappé au sceau du bon sens. Chrétiens, Juifs, Musulmans...chacun a droit au respect de ses convictions, mais la laïcité doit être le seul moteur du "vivre ensemble". 

 

 

31/05/2013, 15:45 | Par Christophe Cavaillès

Il est bon parfois de rappeler la loi, surtout quand elle est juste et légitime:

Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l'État.

ART. 35.- Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s'exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l'exécution des lois ou aux actes légaux de l'autorité publique, ou s'il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s'en sera rendu coupable sera puni d'un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d'une sédition, révolte ou guerre civile.


La réaction de M. Peltier est tout à son honneur, et bon nombre de chrétiens pensent comme lui, loin de moi l'idée de réduire le débat à un manichéisme stérile et dangereux. Donc continuons à débattre avec ceux qui savent garder raison et pratiquer la tolérance.

 

Mais face aux radicaux le débat est vain, défendons donc la loi qui nous permet encore aujourd'hui de vivre ensemble sans nous entretuer ! Et, à la lecture de cet article de la loi de 1905, repensons aux prêches qui ont été dits ici et là ces derniers temps dans certaines églises en France, aux tracts qui ont été diffusés dans certaines écoles confessionnelles. Mme Boutin affirme qu'il existe des lois supérieurs à celles de la République : elle est donc partisante de l'application d'une "charia catholique" (oui oui, appelons un chat un chat). Affirmer également que la famille est le fondement de la société dans laquelle nous vivons est une "hérésie" : nous sommes (encore) en République, et en République c'est le CITOYEN qui fonde le socle de la société, pas la famille. Les systèmes sociaux fondés sur la famille sont des systèmes claniques. La société française contemporaine est une République, pas une société clanique...

 

Ces gens là ne menacent donc pas simplement la communauté LGBT, ils menacent le principe même de la République. Les anti-républicains sortent à nouveau du bois, doit-on les laisser franchir la lisière sans réagir ?

31/05/2013, 17:18 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de Christophe Cavaillès le 31/05/2013 à 15:45

@CHRISTOPHE CAVAILLES.

-

La France eut un accouchement très long et difficile pour aboutir à donner naissance à sa fille chérie, la laïcité.

-

Pour aller vite ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Constitution_civile_du_clerg%C3%A9

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gime_concordataire_fran%C3%A7ais

-

Où il convient de se rappeler qu'au moment de notre Révolution, des ecclésiastiques (Sieyès, Grégoire)) ont contribué à découper la France en départements "laïques", puis les diocèses (évêchés ?) ont suivi le même découpage de carte.

 

WIKI :

Les offices ecclésiastiques

-


(En aparté : Juifs et Protestants de France doivent une fière chandelle à Napoléon Bonaparte. Par contre, les esclaves noir-e-s, beaucoup moins ...).

-

De ces faits résulte que le sabre républicain de la Préfecture n'est jamais très loin du goupillon de la Cathédrale.

-

D'ailleurs c'est le ministre de l'Intérieur qui est ministre des Cultes.

-

Cette exception française finit par s'expliquer, en regardant un peu en arrière ( y a-t-il eu de telles violences anti-mariage-gay dans les autres pays qui l'ont légalisé ?)

-

Sourire

31/05/2013, 17:28 | Par christelle Lafiteau en réponse au commentaire de Christophe Cavaillès le 31/05/2013 à 15:45

Merci M. Cavaillès de rappeler à tous qu'étât et église sont séparés et ca fait un moment déjà....

et surtout que nous vivons dans une république démocratique régie par des lois qui la protège ainsi que ses citoyens . 

J'invite toute personne au nom de leur foi de relire la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 en tout particulier les 4 premiers articles. je vous les joints...

Art. 1er. -

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Art. 2. -

Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.

Art. 3. -

Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

Art. 4. -

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Je ne comprends pas en quoi le mariage de deux homosexuel nuit à autrui cela ne changera rien à la vie de chacun juste leur donner le droit d'être reconnus comme des citoyens comme les autres ... ce qu'ils sont sauf dans l'engagement de leur couple.

De plus il y aura surement moins de fracture dans les familles d'un enfant homosexuel, le fait d'ouvrir le mariage à tous, permettra aux parents d'être moins inquiets sur la marginalisation de leur enfant, il sera reconnu par la société ayant accés aux mêmes droits qu'un hétérosexuel.

Je demande aussi si nous choisissons notre sexualité... de comment la vivre oui mais d'être homosexuel ou hétérosexuel??? 

En ce qui concerne la place de l'enfant dans cette union et le fait de son bonheur.... comme pour toute famille et oui j'utilise bien le terme famille il y aura des enfants heureux et d'autres pas ce qui est déjà le cas des familles composées d'un papa et d'une maman. La seule inquiétude qui pourrait s'entendre c'est la notion de référentiel pour l'enfant mais dans la vie de tous les jours les enfants seront en contact avec des proches de tous les sexes et pourront se positionner et se construire. Tout à chacun n'a pas appris que de ses parents mais aussi de son entourage j'ose espérer qu'il y aura toujours des hommes et des femmes dans notre société...

Après pour la PMA c'est un procédé déjà utilisé plus ou moins légalement suivant les cas (et oui certains y ont droit et d'autres pas...). La GMA est interdite en France et faire entrer un enfant en France et le reconnaitre comme français n'est pas si simple...

Les lois existantes sont là pour régir le fait de vivre ensembles en se respectant ... 

31/05/2013, 19:38 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

Les évangéliques appellent à manifester contre le mariage pour tous

Contrairement à l'Eglise catholique et à la Fédération protestante, le Conseil national des évangéliques de France appelle à manifester dimanche contre le mariage pour tous. Une mobilisation qui s’explique par la forte unité de vue des évangéliques autour des questions de société et de famille.

Parmi les chrétiens présents à la "Manif pour tous" du 13 janvier, il n’y aura pas que des catholiques. Un nombre non négligeable viendra des Eglises évangéliques. Leur principale organisation – le Conseil national des évangéliques de France, regroupant 70% des quelque 600 000 évangéliques en France – appelle à la mobilisation. Dans un communiqué du 9 janvier, cette organisation explique que ses dirigeants seront « dans la rue au côté des manifestants ». Parmi les motifs, il est surtout question de défendre « l'intérêt supérieur des enfants » et la famille traditionnelle. Selon le CNEF, l'instauration d'un nouveau cadre juridique et symbolique en matière de mariage « créerait une filiation fictive, source de confusion et de menace pour la cellule familiale, alors que celle-ci structure pourtant toute la société ».

Cet appel à manifester est exceptionnel dans son genre : le CNEF est la seule organisation chrétienne représentative à le proposer. La raison tient à l'unité des évangéliques sur les questions sociétales. « Chez nous, il y a une très grande unité religieuse, culturelle et même ecclésiale malgré la diversité de nos Eglises, explique Daniel Liechti, vice-président du CNEF, pasteur et un des rédacteurs de l’appel à la manif. On valorise très fortement les repères de la société et la famille. Cette unité est plus grande qu'au sein de la Fédération protestante ou chez les catholiques ou chez les musulmans. »

Auparavant, le CNEF a essayé de se faire entendre auprès de plusieurs ministres et de parlementaires, notamment le rapporteur du projet de loi Erwann Binet. « Nous en avons longuement discuté avec lui dans le cadre de ses consultations », rappelle Daniel Liechti. « Erwann Binet nous a répondu poliment que notre point de vue était respectable, mais très minoritaire et complètement dépassé dans la société d'aujourd'hui. » Selon Daniel Liechti, le gouvernement défend l'idée que « le législateur ne doit pas chercher à trop orienter la société, mais plutôt l'accompagner dans l'évolution de ses mœurs en créant un cadre législatif pour un état de fait. D'où ce projet de loi qui permettrait de trouver une solution pour les familles homoparentales déjà existantes. Mais on aurait pu faire autrement. Améliorer le PACS, par exemple. »

http://www.lavie.fr/religion/protestantisme/les-evangeliques-appellent-a-manifester-contre-le-mariage-pour-tous-11-01-2013-34888_18.php

31/05/2013, 20:41 | Par Alain V

J'ai partagé aussi sur Facebook. J'ai reçu une réaction (la mienne viendra plus tard) :

Bravo Thierry. Merci de défendre les valeurs d'amour vrai et non politique. Merci de recentrer les choses vers l'essentiel qu'est le message premier : l’Évangile. J'ai souvent espéré et œuvré pour un monde de tolérance. Et je peux assurer qu'en temps de crise ce n'est pas évident. Les boucs émissaire des mécontents ne manquent pas. Etant divorcée et exclue de l'Eglise j'ai œuvré au sein de ma famille et des amis et j'ai montré la tolérance et le respect envers tous. Mais je garde une intolérance profonde pour les agitateurs et les arrivistes. J'ai beau lutter contre moi, je n'y arrive pas avec eux. Mais un jour viendra ou tous nous changeront de tête pour faire la fête et transformeront la vie en joie. merci pour ton témoignage d'amour et de tolérance. Les premiers chrétiens étaient aimés par leur exemple d'amour les uns envers les autres et avec tous ceux qu'ils croisaient. Merci de nous montrer le chemin et de faire de même. Monsieur l'abbé Grosjean je vous demande de mettre votre arrivisme et votre carrière de côté et de laisser parler l'homme merveilleux que vous êtes réellement. Car je suis convaincue que Dieu ne fait pas de camelote. De laisser parler Dieu qui est en vous. Ce Dieu d'amour, de tolérance et de paix.

 

01/06/2013, 06:49 | Par Thierry PELTIER

Quelqu'un s'est mis en peine de "tisser des perles" sur le sujet : c'est vraiment bien fait et très intéressant : http://www.pearltrees.com/#/N-u=1_567727&N-p=70968342&N-fa=6581283&N-f=1_6581283&N-s=1_6581283

01/06/2013, 08:33 | Par Thierry PELTIER

A la façon Mediapart :

Rebondissement dans l'affaire Peltier - Grosjean : RigolantRigolantRigolant

le Cardinal Daneels, primat émérite de Belgique ne s'oppose pas au mariage homosexuel !!! Lire ceci : 

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/819376/le-cardinal-danneels-n-est-pas-opposa-au-mariage-homosexuel.html

01/06/2013, 09:32 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 01/06/2013 à 08:33

.... Bel exemple éthique émanant d'un présumé pédophile. Un bon critère de discernement : si ce cardinnal biscornu approuve le mariage gay, cela m'indique que ce mariage gay est aussi biscornu que celui qui le prône

01/06/2013, 10:42 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 01/06/2013 à 09:32

C'est scandaleux, ce que vous écrivez ! Le Cardinal Daneels n'a jamais été soupçonné de pédophilie, jamais... Il y a eu que la police judiciaire, à un moment donné, s'est demandée si le Cardinal avait été au courant d'actes pédophiles de ses prêtres sans le dire à la justice. Et la conclusion de l'enquête, c'est non : il n'était pas au courant. C'est de votre part, de la diffamation... Nausée, vomissements...

01/06/2013, 13:52 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 01/06/2013 à 10:42

Le cardinal Godfried Danneels, 79 ans, fait partie du lot. Il a été mis en cause, il y a 3 ans, après que des documents informatiques aient été saisis à son domicile prouvant qu’il avait aidé à cacher des centaines de pédophiles au sein de l’Église belge. «Par rapport au cardinal Danneels, rien n’a été établi judiciairement. Donc le principe de présomption d’innocence joue comme pour chacun», réplique Tommy Scholtes. «D’ailleurs la possibilité que le cardinal Danneels ne participe pas au conclave n’a nullement été évoquée», appuie -t-il.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130221_00271702

 

01/06/2013, 21:20 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 01/06/2013 à 13:52

Je vous demande d'arrêter maintenant. Ce que vous dites est faux-archi faux. Des rumeurs, totalement infondées, ont parlé du fait que le Prélat ne serait pas admis au dernier conclave. Mais Rome (le Pape) a démenti formellement ces rumeurs.

A la lecture de vos premiers messages, je me demandais comment vous alliez en sortir. Vous preniez la défense d'un prêtre catholique alors que chez les Evangéliques on passe tout son temps à "casser du catho", à faire de la cathophobie. Vous savez que je peux prouver cela. Alors maintenant, vous avez trouvé le moyen de revenir à cet état qui vous va si bien. Vous ne cassez pas Grosjean mais vous attaquez plus haut : Daneels. Vos messages sont un tissu de mensonges. Vous faîtes de ce blog qui n'est pas confessionnel de la propagande pour vos idées et vos activités religieuses. JE VEUX QUE CELA CESSE. Je veux bien discuter avec vous tant que vous le voulez mais pas ici. Je n'ai jamais supprimé un seul commentaire de ce blog (je suis contre la censure), mais si vous continuez votre propagande, j'en parlerai aux modérateurs de Mediapart. Si vous le voulez, envoyez moi un message avec votre e-mail et notre échange pourra continuer de cette manière.

01/06/2013, 10:27 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 01/06/2013 à 08:33

@THIERRY PELTIER.

-

Tss, tss, tss ...

-

RigolantRigolantRigolant !!! ?

-

A la façon Mediapart (vous avec déjà vu ce "triplet trinitaire" dans les textes de Monsieur Edwy Plenel ?), ou à la façon Steve Austin ?

-

Allez, le secret et l'omerta, c'est kif-kif.

-

Curieux de se cacher derrière les diktats d'une religion pour masquer sa réelle vérité ...

-

Belle journée épiphaniée.

 

-

Sourire

01/06/2013, 18:14 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 01/06/2013 à 08:33

Ça, c'est une bombe ! Et peut-être encore plus pour Léonard.

01/06/2013, 13:56 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

UN BEAU TEXTE :

Gender : quand le virtuel se rebelle contre le réel. L’humanité se suicide.

Ça y est ! Le dernier verrou a sauté. Enfin ! Certitudes, repères, balises : tous ont été dynamités les uns après les autres. Vérité-erreur, bien-mal, bon-mauvais, permis-interdit : tout cela c’est kif-kif bourrico. Restait un ultime repère. Le seul tenant encore, parce que de l’ordre de l’évidence absolue : l’homme et la femme. Eh bien ! non, figurez-vous : cette différence est purement accidentelle, mieux culturelle car irréelle tout simplement. Pure produit de l’imagination lié à une culture paternaliste, mysogine 1.

Les coupables ? Juifs et chrétiens évidemment ! Comme ils sont coupables de tous les dérèglements climatiques de la planète, car c’est à cause de la Bible que l’homme a dominé, donc exploité, saccagé, violenté la déesse Nature.

Aujourd’hui, il faut donc s’en venger : détrôner cet être infâme et rétablir la justice en
sacralisant l’animal qui, évidemment, a infiniment plus de valeur que l’homme. L’embryon-grenouille est à protéger. L’embryon humain : à éliminer (théorie de Spencer).

Comme si les Chinois, les Indiens, les Incas, les Egyptiens, comme les Hindouistes,
Bouddhistes, Musulmans ne savaient pas depuis des millénaires ce qu’est un homme et une femme 2. !

Mais non, il n’y a que les chrétiens pour avoir inventé une thèse aussi stupide : l’humanité se répartit en les pôles masculin et féminin.

Et pas seulement l’humanité mais toute la création végétale et animale.

Et voilà, balayé d’un trait de plume tous les acquis scientifiques les plus récents. On est capable de détecter si des ossements de plusieurs millénaires sont ceux d’un homme ou d’une femme : mais non, aucune différence ! Les psy de tous bords avec des milliers d’études scientifiques ont admirablement démontré les énormes différences psychologiques (dont les physiologiques sont le signe charnel entre l’homme et la femme) Mais non, ils se sont tous gourrés. Tout juste s’ils ne sont pas traités d’imposteurs, sinon de criminels. Vous vous rendez compte ? Ils osent être politiquement incorrects, aller contre la sacro-sainte opinion publique ! Aux USA, il y a maintenant les child transgender clinics pour enfant. Ton môme de 4 ans aime se mettre une robe et jouer à la poupée :

- «Alors, tu aimerais être une fille ?»
-«Ouais, chouette !»
- «Bon, filons au CTC, tu deviendras une fille»

Simple histoire d’hormones et chirurgie express pour changer ton pénis en vagin et le tour est joué. Tu pourras pas vivre une grossesse. No problem. Tu achèteras des ovules et tu loueras un sein. Et le tour est joué !
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
1. Il n’y a aucune caractéristique propre à l’homme et à la femme, ces « constructions sociales ». Ils sont totalement identiques. Les organes physiques femme ou mâle ne classent pas l’individu dans les catégories sociales stéréotypées homme-femme.

2. Depuis 15 ans déjà, je dénonce cette théorie dans mes enseignements aux jeunes, dans nombre de pays à titrede prophylaxies. Mais ça y est, c’est désormais enseigné officiellement en Australie, Canada, Espagne, Chine (les universités) et maintenant en France pour les lycéens. Pour l’instant, le texte imposé par le ministre de l’Education Nationale ne parle pas (encore) explicitement de la théorie anglosaxone du gender. Mais on le devine en arrière fond. Et c’est dans ce sens que les manuels interprètent le texte officiel incriminé

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
De même qu’il faut déconnecter totalement sexualité et fécondité, le coït et la vie à donner et l’amour à exprimer, maintenant il faut à tout prix déconnecter l’anatomie et la psychologie. Les minuscules différences physiologiques d’ailleurs, modifiables chirurgicalement n’ont rien à voir avec les soi-disant différences psychologiques qui en fait n’existent pas puisque simples résultats de la société.

Désincarnation : Le corps n’a plus aucune importance. Simple truc ou plutôt gadget. La sexualité devient fluctuante, polymorphe, modifiable à gogo. Régression vers la sexualité infantile dont le rêve est androgyne : être à la fois ou successivement garçon et fille. Finalement jouer au garçon ou à la fille. Si l’homme et la femme sont interchangeables suivant les modes du moment, alors la famille est à dimension sans cesse variable. Elle est détruite, sapée aussi. Toute relation relevant de l’amour si l’autre personne n’a aucune identité sexuelle fixe, stable, définitive, si ses comportements varient au gré de ses phantasmes, comment construire une relation et surtout une vie avec elle ?

L’homme comme la femme en doivent plus faire aucun effort pour essayer de comprendre l’autre puisqu’il n’y a plus aucune spécificité particulière, aucune altérité. Alors tu projetteras sur l’autre tes propres idées, sentiments, approche des choses, bref, ta propre psychologie. Et ce sera l’échec de toute relation 3, l’enfer des incessants quiproquos,mésententes, donc mésalliances... Toi, gendersphile, je te pose la question toute bête : si l’homme et la femme n’avaient vraiment aucune identité, tu ne serais même pas là. Vous n’existeriez même pas ! De même si un seul de tes ancêtres avait été homosexuel (les manipulations génétiques n’existant pas encore).

Autre question ? L’omniprésente promotion de l’homosexualité serait-elle liée à la stratégie malthusienne ? De fait, rien d’aussi radical pour limiter une population...

Mais – ô ironie – comme massivement seuls les hétéros auront des enfants ( à part quelques cas d’insémination artificielle), l’avenir de l’humanité est à eux. Ce sont déjà démographiquement les grands vainqueurs 4. !

On débranche totalement l’anatomie de la psychologie, le physiologique du psychique, alors que chacun sait à quel point ils sont en continuelle interaction. Ma biologie influe profondément sur ma psychologie. (la femme est plus intérieure, comme le sont ses organes reproductifs, etc...)

Cette pseudo-science engendre l’inconscience, pire : le non-sens dynamitant le simple bon sens humain. On affirme comme évidence absolue des théories qui n’ont jamais

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
3. «Fonder un couple est logiquement impossible puisque chacun des deux peut à tout moment se dire différent de ce qu’il était quand ils se sont rencontrés. Fonder une famille est impossible. » Anne Marie Limbert , L’homme nouveau, n °1494.

4. «Il est désormais plus difficile de donner en vérité naissance à un enfant que de transporter les montagnes. Il y faut une plus grande foi. Le projet biogénique ramène l’enfant à une marchandise. Elle ne diffère plus essentiellement du désir d’avoir une nouvelle paire de chaussures. La logique de notre droit tordu est que le désir de la mère fonde la valeur de l’enfant. Si elle le désire, c’est un être humain, et on lui doit des égards. Si elle ne le désire pas, c’est un importun et on peut le détruire. Le même être dans vos entrailles, au gré de votre caprice, est soit un bacille, soit un futur polytechnicien. Que le désir soit à la mesure du réel et non l’inverse montre bien que nous évoluons dans un univers virtuel, où le client est roi, mais où l’homme est esclave.» F. Hadjdjad, Réussir sa mort, p 223.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
même traversé l’esprit de l’homme depuis les origines ! On jette aux orties les évidences les plus flagrantes pour les hommes de toutes civilisations et de toutes les époques !

Bientôt, on sera mis en prison pour oser dire que tout de même un homme c’est pas tout à fait la même chose qu’une femme. Que finalement, devant le choix, tous azimuts proposés, je préfère (si je suis un homme) coucher avec une fille et même – ô crime – faire ma vie avec une femme, et crime au carré – avec une seule femme ! Intolérable !

Si tu oses afficher ta préférence pour la dite hétérosexualité, t’es ridiculisé, vieux-jeu- marginalisé comme un être bizarre, finalement exclu de la société comme un type dangereux. C’est la nouvelle exclusion.

On est donc en train de dynamiter les 2 piliers essentiels sur lesquels toute la création repose sur son socle. Voilà qu’explose cette admirable bi-polarité masculin-féminin, où l’altérité conditionne la fécondité (ou plutôt la spécification) permet la communion où la différence permet une descendance.

Mais rendez-vous dans 15 ans, en 2026. Que seront devenus ces enfants du libre choix sexuel, de la commercialisation du sperme et de l’ovule, de la location d’utérus, comme de la greffe du pénis ? Prévoyez de suite des HP par milliers. Il en est comme des médicaments immédiatement mis sur le marché sans tests sur la durée. 20 ans plus tard, les procès se multiplient, mais les victimes sont déjà tuées 5.

Dans le domaine connexe de la vie, même subversion anti-scientifique. C’est quand la science a démontré depuis 50 ans tout ce que vit l’enfant in sinu,qu’on ose déclarer froidement : aucune incidence négative pour un enfant conçu in vitro de spermatozoïde et d’ovules achetés (tarifiés d’après le QI des vendeurs), transplanté dans un ventre loué quelques mois, arraché à sa maman porteuse par l’acheteuse et parfois devant dire Maman à un monsieur barbu à la soixantaine... L’enfant en pâtira ? Non, voyons ! C’est encore l’imagination des stupides chrétiens. L’enfant sera merveilleusement épanoui. Il ne connaîtra jamais ses origines ni son patrimoine héréditaire, ni son premier berceau. : aucune importance ! La grand-mère prête son sein à sa petite fille ou vice-versa. On conçoit avec du sperme de l’Oncle décédé voici 50 ans : comme c’est merveilleux ! Les analyses psychologiques, c’est périmé. Vive le génie génétique.

On frise la folie eugénique dites-vous ? Et alors ? Hitler aurait pu éliminer in utero, évitant Auschwitz et Treblinka, les races tziganes et juives. Elimination aseptisée !

Zigouiller proprement les «non économiquement rentables» par rapide injection léthale, sans consentement de personne : génial pour régler la crise économique ! Eliminer les enfants encore zygotes, présentant un infime défaut de fabrication : fantastique pour éviter des gens à charge de la société ! Vive la science !

Mes chers genderphiles, dites vous : vive la science à propos d’Hiroshima et Nagasaki ? A propos de Treblinka et de Karaganda ? Non pas une mégapole visée, mais toute la race humaine en tant que telle. Ravalée qu’elle est au rang d’animal. L’être humain est-il

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
5. «Tout cela pourrait sembler bien anodin et ne relever que d’un changement de vocabulaire qui n’intéresse que peu de monde. Mais les conséquences de l’application au réel de cette idéologie du Genre, ont des effets incalculables, non seulement au niveau social, mais aussi au niveau le plus simplement humain.» (Mgr Gaste, évêque de Lyon).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
autre chose qu’un animal, légèrement plus sophistiqué ? Toutes les expériences sur le rat, doivent être faites sur l’enfant : où est le problème ? L’implosion génétique n’est elle pas incomparablement plus meurtrière que l’explosion atomique ?

Je dis : meurtrier. Mais le diagnostic est plus précis :suicidaire. On s’inquiète du nombre galopant de suicides, des enfants aux personnes âgées : mais n’est-ce pas le symptôme dramatique du suicide collectif de l’humanité 6.

Voilà donc toute la race humaine qui doit se construire non sur deux socles intangibles, incontestables, mais sur les sables sans cesse mouvants des inclinations,orientations, désirs successifs des individus. Je puis changer d’orientation sexuelle comme je veux, quand je veux selon le plaisir physique que j’en éprouve. C’est la dictature du comportement sexuel polymorphe.

Car variant suivant l’âge, la maturité, la culture, les diktats des lobbies tout puissants fabriquant la soi-disant opinion publique. Et ces genders, pourquoi les éliminer ? Certains sont physiquement attirés par des... animaux. Super ! Un gender de plus ! Le choix s’élargit. Des garçons éjaculent sur une moto, à cheval ou en voiture : un gender de plus ?

Ce soi-disant consensuel, violemment imposé.

Cette révolution à 380 ° dans la conception même de l’être humain, jamais absolument jamais mis en cause depuis le Néanderthal. Voici qu’il nous est imposé, sans le moindre débat public, le moindre référendum, la moindre consultation des parents, des jeunes eux-mêmes, des psys de différentes disciplines, des médecins, des éducateurs, des pédiatres, des scientifiques. Subrepticement. Mine de rien. On inocule le virus dans le cerveau encore mou de nos ados. Vrai lavage de cerveau. Au détour d’une page de manuel. Tout est fait pour éviter toute discussion c’est le « consensuel » imposé. Et si un ado courageusement ose contredire, ou simplement manifester son désaccord: il sera éjecté. Voyons donc : c’est contre le ministre de l’Education nationale qui a approuvé ce manuel, contre le Président de la République qui passivement, tacitement a consenti, donc contre la nation, contre le peuple.

Ah ! si seulement la guillotine ou Cayenne existaient encore ! Ceux qui osent s’opposer à la révolution sexuelle et génétique sont ipso facto hors-la-loi. Le peuple n’a pas été consulté,mais cela ne fait rien, ils sont contre le peuple.

Et cette race de cathos, c’est les chouans réincarnés. Bons pour la boucherie. Enfants et femmes compris !

Paradoxe : on décrète que l’hétérosexualité est simplement culturelle, mais on affirme
que l’homosexualié, est, est «naturelle».

Derrière tout cela, n’est-ce pas la rébellion du virtuel contre le réel. Le refus absolu de ce qui EST, de ce qui existe. Que cela me plaise ou non.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
6. «L’idéologie du Genre supprime tous les interdits sexuels, mais elle oublie qu’en les supprimant, elle ouvre la porte à la jalousie, à la rivalité, au suicide, au meurtre du rival, et même au meurtre des enfants par un des deux parents en cas de conflit, de séparation, de divorce. Je détruis ce que tu aimes ;. «Tout le mal que l’on inflige à autrui, autrui tôt ou tard nous le renverra, capital et intérêts» René Girard, Quand ces choses commenceront... Entretiens avec Michel Treguer. Ed. Arlea poche, Paris 1994.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
N’est-ce pas la rébellion originelle contre le Créateur, en tant que Créateur. Le refus absolu d’être créature. Devenir le Créateur, le singer, pire, l’usurper. M’emparer de sa création. La manipuler à ma guise. . En faire ce que je veux, ce qui me plaît, ce que je décide. Répartir l’animal entre mâle et femelle, l’humanité entre Adam et Eve : quelle stupidité !

Faire qu’un enfant soit conçu par un homme et une femme : bêtise ! Vouloir qu’un enfant se construise, se structure grâce à cette double polarité : ridicule ! Il faut refaire tout cela ! Ce que je décrète, cela est fait. Je change les mots, et voilà la réalité changée. Ma seule intelligence suffit à faire du réel.

Paradoxe : toute la pub érotique, le matraquage pornographique misent sur l’excitation de notre sexualité physique, l’exacerbation de nos pulsions charnelles 7 et la provocation à l’orgasme en misant (encore un peu, sur l’irrésistible aimantation mutuelle des corps masculins et féminins, car ces pornocrates et pornotraficants savent bien que l’immense majorité en est encore à cette hétérosexualité déphasée et donc c’est encore le plus rentable. Pour le moment.

Autre paradoxe. On s’en prend aux chrétiens comme aux pires ennemis, mais on n’ose pas dire un mot de ces frères en humanité que sont les musulmans qui, dans certains pays, condamnent à la peine de mort, les personnes homosexuelles. Ce serait politiquement catastrophique. On risquerait des bombes. Ces musulmans intégristes en révolte contre l’Occident, précisément parce que moralement décadent, sans plus aucune éthique et maintenant perdant le simple bon sens humain. Ils en sont écœurés. Ce serait avec eux qu’il nous faut défendre les valeurs de la vie et de l’amour. Cette révolution nous mène à des aberrations, des abominations.

SOS aux hommes de bon sens.


SOS ! A vous les médecins, pédiatres, psychothérapeutes, psychanalystes, psychiatres, scientifiques, je fais appel à votre science, mais une science non divorcée de la conscience et du simple bon sens. Comment osez-vous ne pas réagir – massivement- unanimement – devant des aberrations pareilles ? Etes –vous à ce point paralysés, terrorisés ? Risquez-vous vraiment la prison ou la déportation. Mais oui, vous allez le risquer d’ici 5 ans, si aujourd’hui vous ne vous dressez pas comme un seul homme, pour sauver l’homme.

Et vous, les éducateurs, les enseignants, les pédagogues, les professeurs, qui savez encore un peu qu’un garçon et qu’une fille c’est tout de même pas tout à fait kif kif, que cela n’étudie pas, ne pense pas, ne réagit pas exactement de la même manière. Que garçons et filles ne sont pas des clônes. Qu’on ne se fabrique pas soi-même garçon ou fille.

Et vous, parents, qui depuis leur naissance, savez par expérience que votre petit n’est pas identique à votre petite, même si vous avez pu rêver d’une fille alors que c’était un garçon et vice-versa : réagissez, vous aussi ! Tous ensemble !

Si en France, ne fut-ce qu’un millier de jeunes, 500 milles familles chrétiennes et musulmanes, 100 000 médecins, psys, éducateurs faisaient objection de conscience, refusant 7. Avec comme effet colatéral : la diminution catastrophique de l’efficacité des spermatozoïdes et l’affaiblissement de la libido, par sur ????

 

01/06/2013, 14:12 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

Bref (et je m'arrêterai là) :

Le mariage gay dont le but est d'imposer le GENDER n'est pas un problème religieux mais éthique républicain qui concerne tout citoyen soucieux de l'avenir de l'humanité. Ceux qui le réduisent à un simple problème d'intolérance sont des ânes

01/06/2013, 15:11 | Par fiche_doublon_524642 en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 01/06/2013 à 14:12

Bah voyons on est 7 milliards on va tous devenir gay du jour au lendemain parce que le mariage a été autorisé.

01/06/2013, 15:27 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de fiche_doublon_524642 le 01/06/2013 à 15:11

 

...pas gay (si seulement vous saviez lire !)

Vous faites sans doute partie de ces nouveaux esclavagistes mysogines :

une nouvelle offre de service : la production de grossesse

- La grossesse se fait en Inde (c’est moins cher).
- Le matériau génétique est sélectionné par les clients via une interface Web.
- Le sperme et les ovules s’achètent en ligne.
- Les embryons fabriqués sont congelés et expédiés par avion en Inde.
- Ils seront implantés dans l’utérus de mères porteuses locales (Inde) c’est moins cher !
- Les clients se présentent à la fin des 9 mois de grossesse pour récupérer leur bébé.
- Il suffit d’une carte de crédit pour acheter bébé.

 

01/06/2013, 17:35 | Par fiche_doublon_524642 en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 01/06/2013 à 15:27

Si je savais. C'est vous qui ne savez pas. L'inde ce n'est pas la France. Quel Cytoyen ? Ceux qui enlevent deux momes de deux ans pour les violer ?

Généralement ce sont des personnes n'ayant jamais eu de problèmes avec la justice, hétéro.

Pour exemple j'ai 43 ans bientôt, je suis hétéro, un enfant. J'ai vu depuis des années des trucs pas possibles. 1983 ma meilleure amie voit son père tirer avec son fusil de chasse sur sa mère et son frère.

2003 une couple de bon catho lynche  un pépé de 80 ans à coté de chez moi. Un mois après on apprends que les fils et le père se tapaient leur soeur et fille de 14 ans.

Je peux vous en citer plusieurs comme ça. Bien que je sois Français ma mère est Polka avec des origines Russe et tout , Père Arabe, mon père un coté rital, ça n'a pas fait de moi un alien.

 

Lisez un peu l'histoire. Au USA il ne fallait pas mélanger le sang des blancs avec les noirs. Je fais une bise à un noir je vais devenir noir ?

esclavagistes moi ? Je n'ai rien contre le mariage gay et c'est vous qui osez me dire ça. C'est l'..............

01/06/2013, 19:56 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de fiche_doublon_524642 le 01/06/2013 à 17:35

Bien sur... L'Inde n'est pas la France... Que les femmes indienne louent leur ventre à de gentils européens homosexuels (et qui sait pédophiles : voir c-dessous) pour ne pas mourir de faim n'a aucune espèce d'importance : ce sont des sous-êtres faits pour l'esclavage.

 

GÉNIAL ! GRÂCE AU MARIAGE GAY, LES PÉDOPHILES PEUVENT SE COMPOSER UN HAREM DE 9 ENFANTS ADOPTÉS

Deux homosexuels accusés de viols avec tortures par leurs enfants adoptés

Cela se passe aux États-Unis, à Glastonbury dans l’État du Connecticut. George Harasz, 49 ans, et Douglas Wirth, 45 ans, deux hommes « mariés » ensemble vont avoir à répondre devant la justice des accusations de pédophilie, viols et tortures formulées à leur encontre par des garçons entre cinq et seize ans qu’ils ont adoptés.

SUITE :
http://www.ndf.fr/article-2/22-05-2013/encore-une-affaire-de-pedophilie-censuree-par-les-medias-francais-deux-gays-maries-accuses-de-viols-avec-tortures-par-cinq-des-neuf-garcons-quils-ont-adoptes

02/06/2013, 01:10 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de fiche_doublon_524642 le 01/06/2013 à 15:11

La question est loin de ne porter que sur les personnes homosexuelles ou le mariage gay à proprement parler. Je vous fais parvenir le texte récent d'un ami concernant la question. C'est évidement un bref résumé.

La nouvelle norme du gender :

Lors des débats sur la question du mariage homosexuel, deux arguments phare nous ont été opposés. « Mais ils s’aiment », « Ils ont le droit à l’égalité ». Ces arguments qui bien sûr proviennent d’un « bon sens à courte vue », d’un « raccourcit de la pensée affective » ne résistent bien évidement pas à la réalité telle qu’elle est : Un homme c’est différent d’une femme et si vous dites cela, pour certains, vous êtes homophobes. 

 

Après ce débat, un autre s’engage. Sous un couvert légitime de lutte contre la discrimination des personnes  homosexuelles jouant le rôle d’un parfait écran de fumée. On veut à présent nous faire croire qu’un homme ce n’est pas vraiment un homme et qu’une femme ce n’est pas vraiment une femme après nous avoir menti et supprimé les mots père et mère du code civil.

 

« Ils ont le droit à l’égalité » on a compris…mais qu’est que cela implique au fond ? Lors de la révolution féministe,les femmes ont acquis – et à raison – l’égalité d’avec les hommes. Mais aujourd’hui,on veut nous faire avaler que cette égalité doit venir s’imposer jusque dans la nature intime de ce qu’ils sont : Que le sexe naturel ne fait pas un homme tout comme il ne fait pas une femme…  Dire le contraire, c’est faire des « stéréotypes ».

 

Mais voyons voir où l’égalité réclamée par 0.6% de la population va indifférencier sexuellement 99.4% du reste le la population…  Parce qu’aujourd’hui, être un couple homme/femme, ce n’est pas normal… faut juste le savoir.

 

La théorie du genre s’invite donc dans les écoles et compte faire comprendre à 99.4% des couples homme/femme potentiels qui y sont, qu’en fait,ils ne sont pas dans la norme. Que la norme c’est d’être ce que l’on choisit et que la nature des choses ne veut rien dire voire qu’elle pourra être changée.  Que « ce n’est pas l’accouchement qui fait la mère » (sic. Christiane Taubira) tout comme ce n’est pas le sexe naturel, les chromosomes, les hormones qui déterminent mais que tout cela est « historiquement construit et socialement reproduit ». C'est-à-dire que ce qui ferait l’orientation sexuelle ce serait l’éducation indépendamment du sexe naturel tout simplement.  Mais si nous partons de ce principe, qu’est-ce qui ferait l’homosexualité « historiquement construite et socialement reproduite » ? Ici, je sèche encore #mauvaisélève.

 

En gros, si vous avez approuvé ce mariage, vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que l'on enseigne aux enfants que la nature de veut rien dire, que le réel a tout faux, qu'être un couple homme/femme, ce n'est pas normal.

01/06/2013, 20:08 | Par fiche_doublon_524642 en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 01/06/2013 à 14:12

"Bref (et je m'arrêterai là) :"


No comment.

01/06/2013, 20:15 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de fiche_doublon_524642 le 01/06/2013 à 20:08

Grâce à la magie du gender et de l'identité sexuelle interchangeable indéfiniment, je continue finalement.

01/06/2013, 15:04 | Par fiche_doublon_524642

Magnifique billet monsieur PELTIER.

Personnellement je suis athée, j'ai quelques rancœurs en ce qui concerne l'église, mais cela ne m'empêche pas de respecter toutes les religions et les pratiquants qui comme vous ne sont pas aveuglés.

Pour moi, monsieur l'abbé Grosjean renvoie une image de l'église digne de l'inquisition avec ses propos.

Je ne vois pas en quoi le mariage civile entre deux personnes du même sexe peu déranger l'église. Pour l'adoption idem. Sinon dans ce cas interdisons deux femmes ayant des enfants de père inconnu de vivre en colocation, interdisons les naissances sous X, etc. Monsieur l'abbé Grosjean s'égare en parlant de polygamie, zoophilie, mariages consanguins. L'homosexualité existent aussi chez les animaux.

Je pense surtout que certains partis et l'église cherchent à se faire de la pub. Si deux personnes du même ont envie d'officialiser leur amour pourquoi pas. Ça va changer ma vie alors je ne vois pas où est le problème. Idem pour l'adoption. À moins que l'on préfère regarder à la télé des images de pauvres orphelins crever en disant "Oh les pauvres" mais sans se bouger le cul.

Pour finir :  Monsieur l'abbé, l'église a déjà un lourd passé alors évité d'en rajouter. Clin d'œil Ce n'est pas rendre service aux personnes pratiquantes.

Désolé c'est un peu décousu mais j'ai tendance à être nerveux en ce qui concerne l'église. Rigolant

01/06/2013, 15:30 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de fiche_doublon_524642 le 01/06/2013 à 15:04

.... Ce n'est pas un problème d'église (même si ça la concerne aussi) mais citoyen

01/06/2013, 21:16 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de fiche_doublon_524642 le 01/06/2013 à 15:04

Oui l’homosexualité existe chez les animaux. Mais je doute qu'une personne homosexuelle aimerait que nous la comparions aux "galinettes cendrées"... Comme quoi, on peut sincèrement avoir de bonnes intentions et sincèrement se tromper.. C'est d'ailleurs ce qui se passe avec le mariage homosexuel (qui n'est bien évidement pas le mariage puisque suivi d'un adjectif le précisant).

La question n'est pas seulement "de l’Église" mais anthropologique...

Et pour finir, le XXème siècle athée rattrape à lui seul plus de 2000 ans d'histoire de meurtres (et pas ceux de l'Eglise mais tous les meutres). Faut juste pas l'oublier.

01/06/2013, 23:22 | Par fiche_doublon_524642 en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 01/06/2013 à 21:16

" Et pour finir, le XXème siècle athée rattrape à lui seul plus de 2000 ans d'histoire de meurtres "

  Plait -il ? Vous voulez remettre l'église dans l'histoire. L'inquisition, les buchers, etc. Les nombres de morts ?????

02/06/2013, 01:07 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de fiche_doublon_524642 le 01/06/2013 à 23:22

Volontiers, nous les mettrons en perspective avec les idéologies nazie et communistes (dont celle qui est mise en place actuellement est l'héritière avec vos applaudissements) qui ont fait des millions de morts. Mais il faudrait revoir votre histoire en ce qui concerne "l'inquisition" et ne pas baser vos raisonnement sur des téléfilms de mauvais gout. Avant l'inquisition, c'était le lynchage populaire pur et simple. Grâce à l'inquisition - et nous en profitons toujours - fut mit en place "l'avocat de la défense". Mais on ne saurait comparer les quelques centaines de morts (qui ont voulu mourir faut il le rappeler car ils pouvaient choisir de vivre) aux génocides des idéologies du XXème siècle....

Mais bon, nous ne sommes pas ici pour dire "à qui mieux mieux" mais pour tenter de comprendre - au moins - l'idéologie qui est en train de se mettre en place.

02/06/2013, 12:29 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 02/06/2013 à 01:07

Vous lire, Madame, nous aide à bien saisir à quel point la laïcité n'est pas un luxe. On sent qu'à moins de vous tenir la bride très courte, les gens comme vous ne demanderaient pas mieux que de nous faire goûter de nouveau à de certains progès de civilisation…

02/06/2013, 17:41 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de Rouska Haglund le 02/06/2013 à 12:29

 

C'est le problème avec tous les Evangelos ! Ils ne savent que rabâcher les mêmes antiennes apprises par coeur et sans réflexion ! Porteurs, à les entendre,  de la vérité vraie et de la vraie foi , ils sont manipulés et manipulateurs et ne savent jamais s'arrêter ...

03/06/2013, 13:57 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de Rouska Haglund le 02/06/2013 à 12:29

Mais nous tenons à la laïcité ! La question est : Et vous ? Parce qu'aujourd'hui, la laïcité se propose de devenir une religion tant son aveu désespéré de s'émanciper ne peut aboutir qu'à un suicide désespéré. Une religion qui compte s'instaurer en un "lavage de cerveau" de nos enfants pour les "arracher aux déterminismes sociaux, religieux et sexuels" (Sic Vincent Peillon/ Christiane Taubira " Assemblée nationale, 3 février 2013"). Ce que veullent dire ces deux sinistres ministres, c'est que VOUS, n'êtes pas de bons parents. Que vos « enfants n’appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l’Etat. »  (Laurence Rossignol, sénatrice PS).

Ensuite c'est à cela qu'il faudra s'attendre ou encore à cela. On ne pourra pas dire que vous n'étiez pas prévenus...

03/06/2013, 14:31 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 03/06/2013 à 13:57

Qui ça, VOUS ?

03/06/2013, 15:59 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de Rouska Haglund le 03/06/2013 à 14:31

Tous les parents, si vous en êtes.

02/06/2013, 12:32 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 01/06/2013 à 21:16

Les anthropologues, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.

01/06/2013, 17:40 | Par georgina 36

j'aime votre billet, rempli d'humanité, qui est un hymne à la tolérance et c'est bien réconfortant par les temps qui courent.

j'aimerais bien que les médias (TV) qui n'ont pas cessé de mettre en avant les anti..., véhéments, excités, voire haineux... donnent la parole à des personnes comme vous, rempli de sagesse, respectueux des autres.

Comme elles doivent souffrir toutes ces personnes  sur lesquelles on jette l'anathème et même si leur choix est assumé (ce qui n'est pas le cas pour tout le monde, loin s'en faut) comme la blessure induite par le rejet doit être douloureuse et ce rejet difficile à vivre !

01/06/2013, 18:52 | Par Pascale K

Je vous lis bien tard, mais vous me lirez peut-être encore, alors juste : merci.

02/06/2013, 00:41 | Par clerc_anne

Mr Peltier,

je me permets de vous dire que, malgré vos longue années "d'expérience " en Eglise, il me semble que vous n'avez pas encore "renconté" le Christ: mort et réssuscité. Vous nous dites que vous priez chaque jour (ce qui est le minimum pour un chrétien) mais pouvez-vous nous dire combien de temps vous passez en "coeur à coeur" avec Jésus chaque jour? l'avez-vous renconré dans l'Eucharistie, le Sacrement du pardon? Pour moi, vous faites partie de ces nombreux chrétiens que l'on rencontre "en pagaille" dans les paroisses: TRES actifs!! mais... parfois TRES nuisibles à l'Eglise ! Je m'engage donc désormais à prier pour votre conversion et ausi celle des personnes très "engagées" dans l'Eglise.

D'autre part: ne savez-vous pas que l'Eglise se construit sur des échecs aparents? il en a toujours été ainsi et il en sera de même: aujourd'hui,demain et jusqu'à la fin des temps. Et pesonne ne réécrira l'évangile; Dieu merci!

02/06/2013, 09:57 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de clerc_anne le 02/06/2013 à 00:41

Pouvez vous donner un temps minimal acceptable de "cœur à cœur" avec Jésus ? Cela pourra servir de base à une évaluation. Et vous qui savez qui a rencontré le Christ et qui ne l'a pas rencontré (on vous sent proche de la canonisation, et c'est avec beaucoup d'humilité que je m'adresse à vous) vous apprécierez sûrement cette expression rencontrée sur un blog "catholique" : "les pseudo-cathos LGBT". C'est pas de la charité, ça…

Un conseil  : évitez de présenter la prière comme un succédanné de crachat à la figure du prochain. Si vous saviez l'effet que ça fait…

Enfin, dites vous que vous êtes pour nous tous porteuse d'au moins une bonne nouvelle : il semble qu'il y ait, selon vous,  beaucoup de Thierry Peltier dans les paroisses. Allelluia ! Nous n'osions pas l'espérer.

 

02/06/2013, 23:45 | Par Alain ROUSSARD en réponse au commentaire de clerc_anne le 02/06/2013 à 00:41

"Pour moi, vous faites partie de ces nombreux chrétiens que l'on rencontre "en pagaille" dans les paroisses: TRES actifs!! mais... parfois TRES nuisibles à l'Eglise !"

"Le petit, le pauvre, l'écorché, le blessé, le bafoué  le torturé, l'isolé, le prisonnier, le laissé-pour-compte, le bouc-émissaire, l'exclus, l'étranger... doivent être le centre de la vie du chrétien." Réflexion lue dans un des billets précédents de Thierry PELTIER.
Votre réaction est très surprenante: en quoi cette traduction du message du Christ serait-elle nuisible?

03/06/2013, 20:22 | Par gonetoufar en réponse au commentaire de clerc_anne le 02/06/2013 à 00:41

Et une 4ème Civitas fraichement inscrite..... E. Plenel devrait offrir un abonnement gratos à Thierry Peltier !  Clin d'œil

03/06/2013, 22:14 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de gonetoufar le 03/06/2013 à 20:22

Oui, bien sûr Edwy... Ceci dit, en fait, les gens de Civitas étaient torturés par le désir de prendre un abonnement à Mediapart... Ils luttaient contre la tentation. Mais mon billet leur a donné l'occasion de faire un abonnement militant Du coup, ils sont torturés dans le remord. M'est avis qu'on ne les verra bientôt plus...

02/06/2013, 09:01 | Par clerc_anne

"Tout ce qui se fait de bien dans l'Eglise se fait par le secret mouvement des âmes priantes et souffantes répandues par toute la terre" saint Augustin.

02/06/2013, 17:45 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de clerc_anne le 02/06/2013 à 09:01

Alors, pseudo sainte âme, qu'attendez-vous pour vous taire ? Chut ! Secret !

Merci St Augustin de nous délivrer des mystiques de tous poils !

02/06/2013, 10:15 | Par Dilou

 

Merci, cher Monsieur Peltier. Des chrétiens comme vous, j'aimerais en croiser plus souvent. On même des non-chrétiens. La tolérance, la générosité sont de vraies valeurs ... que j'apprécie au plus haut point.

 

Bravo à vousSourire

 

02/06/2013, 10:38 | Par clerc_anne

Aujourd'hui c'est la Solennité du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ et d'une extrémité à l'autre de la terre, à 17h (heure de Rome), une heure d'Adoration Eucharistique aura lieu au même moment.  Chaque diocèse du monde est appelé à vivre, à la même heure, l'Adoration Eucharistique,en communion avec le Saint-Père.

Passez cette heure à lui demander d'ouvrir "les yeux de votre coeur"!

 

02/06/2013, 12:15 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de clerc_anne le 02/06/2013 à 10:38

Vous êtes sûre que vous n'êtes pas plus en danger que Thierry Peltier ? N'y a t-il pas un orgueil infernal dans cette certitude ?

02/06/2013, 17:48 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de Rouska Haglund le 02/06/2013 à 12:15

 

Meuh non, c'est p't^t la nouvelle ste machin d'Avila ou d'ailleurs .... A elles les cilices, les verges (eh eh !) le jeune (?) l'abstinence

et si avec un peu de chance on fait une martyre, c'est comme pour les Rolex : elle n'aura pas loupé sa vie !

02/06/2013, 12:53 | Par Thierry PELTIER en réponse au commentaire de clerc_anne le 02/06/2013 à 10:38

Je vais même faire, plus, ma bonne dame. A la demande de notre Pape François, j'organise de 17H à 18H dans ma paroisse, une adoration pour toute l'Eglise, c'est à dire, pour vous, pour l'Abbé Grosjean, pour tous ceux qui se disent catholiques... C'est pas bien cela ????

02/06/2013, 11:13 | Par OLALA

Mr PELTIER , je salue ici votre humanité, votre tolérance . Votre courage aussi car il semble que vous avez déclenché la rage de certains qui vous sont tombés dessus sans doute d'autant plus durement que vous vous revendiquez comme catholique. Ils vivent dans la peur.

02/06/2013, 17:51 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de OLALA le 02/06/2013 à 11:13

 

Dans la peur ou dans la haine de qui ne leur ressemble pas ?

Ceux qui s'expriment ici n'ont aucune idée du message du Christ et ils ont le culot de se prétendre chrétiens !

Heureusement que Monsieur PELTIER est protégé par sa Foi !

02/06/2013, 11:53 | Par catherine rambaud martin

Mr PELTIER, j'ai toujours été convaincue que tous les cathos n'étaient pas sectaires et vous le prouvez si besoin était. Je tiens à ajouter que même si vous avez raison d'affirmer que le divorce des parents peut perturber les enfants, la vie au sein d'une famille où les parents ne se supportent plus, la violence psychologique et parfois physique que cette situation entraîne est tout aussi nocive pour le bien être des enfants et leur développement psychique et affectif. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

02/06/2013, 13:19 | Par Xavier Malard

Merci M.Peltier,

Votre humanité et votre tolérance font honneur à votre confession.
Mais votre Foi, tout comme celle de vos contradicteurs compte pour du beurre en République et dans un tel débat.
Les dogmes religieux en général, et l'Eglise catholique en particulier ont historiquement toujours été un frein aux progrès et à la reconnaissance des droits humains et ce n'est qu'à sa marge (avec une opinion comme la vôtre M. Peltier), qu'elle peut revendiquer de  suivre les préceptes du Christ.
Pour ces raisons, les religions n'ont pas de légitimité pour moraliser un débat républicain.

Votre différence d'opinion avec la Doxa de l'Eglise catholique permet d'évoquer que le problème de définition entre Religion et Eglise est le coeur de votre problème:
La religion concerne la relation que chacun peut avoir avec un dieu c'est matière de transcendance et ne concerne qu'un individu et sa spiritualité.
L'Eglise en revanche vise à rationaliser cette relation par le biais de la société et "invite" à suivre un dogme se substituant à la spiritualité de chacun et à leur compréhension de la liturgie.

Ayant comme beaucoup de gamins de ma génération enduré des sermons dominicaux sous la pression parentale, j'ai personnellement été amené en réaction à bouffer du curé pendant pas mal de temps avant de pouvoir à nouveau apprécier une partie de ce terreau culturel à sa juste valeur.

On peut tordre la problématique dans tous les sens, et invoquer le panthéon des religions révélées avec les meilleures intentions du monde (ou non), cela ne revêt aucune espèce d'importance et ne saurait légitimer une décision souveraine prise par un Etat laïc.

Un droit qui n'est pas valable pour chaque citoyen n'est pas un droit mais un privilège.

L'abolition des privilèges, toute utopique qu'elle soit, est un idéal fondateur de notre République: c'est naïf, peut être, c'est une tartufferie sans doute, mais c'est un cap sans lequel notre beau pays ne saurait prétendre à exister comme le rappelle la devise gravée au fronton de nos mairies.
(Récent abonné à Médiapart, il est bien des privilèges auxquels je souhaiterais que nos gouvernements s'attaquent par ailleurs).

Liberté Egalité et Fraternité, c'est un idéal me semble-t-il plus juste et infiniment plus pragmatique que l'Amour de son prochain (qui, somme toute, le mérite rarement). L'implication logique et éclairée de cette posture politique, c'est d'étendre et d'améliorer la perception du Droit à mesure que notre société évolue comme c'est le cas.

L'homosexualité n'est plus cataloguée en France comme une maladie mentale (j'ose espérer que nos interlocuteur ne remettent pas cette avancée en question). Refuser aux homosexuels les mêmes droits que le reste de leurs concitoyens revient à ramener cette reconnaissance au rang de "concession de façade " au lieu d'une acceptation de facto de leur orientation sexuelle.
Il aura fallu pas loin de deux décennies pour que l'on se soucie de ratifier cela, car le Pays des Lumières est malheureusement encore et toujours éclairé à la chandelle.

L'argument du droit de l'enfant visant à dire que les homosexuels ne sauraient être à même d'éduquer des enfants dans de bonnes conditions est un peu plus pernicieux:

Il m'est arrivé de penser que l'homoparentalité serait une nuisance pour l'enfant.
La capacité d'un couple homosexuel à élever un enfant en lui donnant l'amour et l'éducation nécéssaire au développement de tout être humain n'a aucune raison d'être moindre que celle d'un couple hétéro.

Non, ce qui me semble redoutable, c'est la société des enfants en elle-même. Sa cruauté, sa soif de conformisme et l'ostracisation qu'elle peut génèrer.
Il y a peu de compagnie plus prompte à stigmatiser, ridiculiser et persécuter que celle d'un groupe d'enfants. La première génération d'enfants issue de familles homoparentales sera confrontée à celà plus souvent qu'à son tour au cours de  la vie scolaire (au même titre que les gosses de divorcés l'ont été pour un temps), l'adoption homoparentale entrainera son lot de mises à l'index humiliantes par le milieu scolaire, avant que tout cela ne fasse partie intégrante de notre société, et que nos enfants, tout comme nous, cessions d'y voir une source de tergiversation stérile.

Enfin, oui, il y aura des maltraitances, des enfants seront malheureux, des enfances seront sacrifiées, des crimes seront commis, il n'y a aucune raison pour que les couples homoparentaux fassent des parents meilleurs que les autres...
Considérons surtout que les maltraitances à l'enfance que nous déplorons aujourd'hui se passent dans des structures familiales "traditionnelles" . Aucune base solide ne permet d'affirmer qu'une cellule homoparentale puisse prédisposer à une enfance malheureuse.

De fait, il n'y a aucune raison non plus pour affirmer que les couples homoparentaux fassent des parents pires que les autres.
Si cela aide en plus à véhiculer les valeurs de respect et de tolérance pour les générations à venir, ce gouvernement aura définitivement fait oeuvre utile.

La liberté des uns s'arrête là où celle des autres commence, et cela ne viendrait je crois à l'idée de personne de dicter à un chrétien, voire à un prêtre sa conduite du moment qu'elle est conforme aux règles éléméntaires des droits de l'Homme et du Citoyen.
La morale de l'Eglise n'est en rien supérieure à celle d'un citoyen responsable (bien au contraire).
Priez pour nous si cela vous chante, mais faite le en silence ou dans le lieu de culte de votre choix.

02/06/2013, 13:43 | Par cassetoi

Merci Thierry PELTIER. Nous ne sommes pas frères en religion, mais frères de coeur.

dans ce fil de commentaires, nous avons affaire à :

1) des progressistes chrétiens qui font preuve de réflexion et d'ouverture aux autres,

2) des conservateurs chrétiens arcboutés sur des positions défensives,

3) des mécréants et autres penseurs libres qui comptent les points,

il faudrait que les conservateurs chrétiens comprennent que les sociétés humaines ont toujours évolué (en bien ou en mal), et que ces changements n'ont jamais fait l'unanimité. A ma connaissance, en ce qui concerne le mariage, ils sont en retard de plusieurs batailles. N'est-ce pas pendant la Révolution  qu'a été instauré le mariage civil ? Jusque là c'est l'Eglise catholique qui , en France détenait le pouvoir de marier, et en profitait pour n'accorder ce sacrement qu'à ces affidés, ce qui était logique. A-t-elle accepté de bon coeur d'en être privée, pour que cette forme de contrat  soit étendu à l'ensemble des citoyens ? A mon avis, non. Depuis nous avons eu une forme allégée du mariage dénommée PACS. Qui était contre ? Une fois de plus les conservateurs catholiques. Et aujourd'hui rebelote avec le mariage pour tous...Mais enfin cathos conservateurs, quand deviendrez-vous d'avant-garde pour demander avec moi, mécréant notoire, la suppression du mariage civil et sa transformation en contrat de droit privé (la privatisation est à la mode) passé devant notaire ? Et cerise sur le gâteau cela fera des économies dans les budgets des communes. Alors, vous pourrez vous éclater dans des mariages religieux en grandes ou petites pompes qu'aucun mécréant, je l'espère, ne viendra troubler !

Au lieu de nous vouer aux gémonies, nous les hommes "libres", vous devriez nous louer pour notre participation, en tant que contribuables, à l'entretien de vos lieux de culte. A l'heure des économies budgétaires, il serait peut-être intéressant de mettre sur le tapis le coût d'entretien de ces bâtiments (du moins ceux qui n'ont aucune valeur architecturale) qui très souvent ne servent plus à grand chose, et pour lesquels on pourrait envisager des usages complémentaires. Mais si vous voulez en garder l'exclusivité, libre à vous, mais alors supportez-en les charges. Dans l'église de mon village, bâtie en 1850, je verrais bien l'installation d'une piscine,qui pourrait aussi servir pour les baptèmes (1 en trois ans). Mes vieilles copines bigotes ne sont pas d'accord avec moi, mais cela n'empèche pas d'excellentes relations sociales. Elles vont jusqu'à me dire que par mon comportement dans la vie de tous les jours je suis autant sinon plus chrétien qu'elles. Que dieu m'en garde ! 

A chacun sa religion, à chacun sa philosophie dans le respect de tous.

02/06/2013, 20:38 | Par Thierry PELTIER

Oui, apparemment, des mots d'ordre ont été donnés... Je les imagine bien... Que ce soit Civitas ou d'autres fractions des droites extrêmes, cela n'a pas d'importance à mes yeux. Mais cette lettre a enfin, elle de l'importance à leurs yeux et je ne m'en plaindrai pas.

La traduction de cette lettre en anglais a été effectuée et je l'ai publiée sur ce blog.

J'ai écrit une deuxième lettre ouverte. Aux homosexuels catholiques pour les sortir de l'ombre..

Je répondrai ce soir à l'abbé Grosjean sur son nouveau blog Médiapart.

02/06/2013, 20:45 | Par Thierry PELTIER

Pour rassurer mes commentateurs incrédules quant à la profondeur de ma foi, voici mon programme de vacances :

Début juillet : une semaine de retraite en silence à La Flatière prêchée par Mgr Dubosc

Fin juillet : une semaine d'exercices de Saint Ignace à l'abbaye Saint Joseph de Clerval

10 août : pélérinage pédestre de ma paroisse à ND de Beauraing 40km)

fin août : une semaine de retraite avec la Communion Notre-Dame de l'Alliance à ND du Laus

25 aout : pélerinage à saint-Joseph à Villedieu-la-Blouère.

03/06/2013, 15:23 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE en réponse au commentaire de Thierry PELTIER le 02/06/2013 à 20:45

... C'est comme permis de conduire : certains l'ont tout de suite tandis que d'autres l'ont au bout de cinq fois... et passé 10 fois : on vous le donne...  mais qui sait les morts que ça occasionne

03/06/2013, 19:38 | Par Rouska Haglund en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 03/06/2013 à 15:23

Des retraites qui occasionnent des morts…et c'est nous qui sommes fous…

02/06/2013, 21:28 | Par Jocelyne VAN GANSBEKE

En Actes et en Vérité

01 juin 2013 Par abbegrosjean

 

Thierry est un catholique belge, qui a publié sur médiapart une « Lettre ouverte à l’Abbé Grosjean et à ceux qui le suivent », me reprochant la façon dont j’ai pu prendre part, avec de nombreux autres prêtres, et à la suite de nos évêques, au débat autour de la loi Taubira. Nous avons prévu de nous voir bientôt, pour un dialogue franc. En attendant, voici ma réponse. 

 Cher Thierry,

J’ai bien lu votre longue lettre. Je vous remercie de votre franchise et je voudrais vous répondre avec la même franchise. Non pas seulement pour moi dans l’échange personnel que je vous ai proposé, ou pour ceux qui partagent vos questions, mais aussi pour tous ceux qui ont pu se sentir blessés ou incompris par la publication de votre message.

Tous vos arguments ne révèlent au fond qu’une seule chose : c’est que la caricature permanente qu’on a tenté de faire peser sur le débat du mariage pour tous, depuis le début, a fini par susciter de vraies incompréhensions. Même entre nous, entre frères chrétiens. Je ne vous demande pas d’être d’accord avec moi dans ce débat ; mais je vous demande juste, en frère, de faire l’effort de dépasser les mensonges les plus absurdes et d’essayer de me comprendre…

Pour mieux éviter de répondre à nos questions, une majorité politique mal à l’aise a tout fait pour nous diaboliser. Je le déplore, mais c’est ainsi. En revanche, qu’un catho cède à cette diabolisation, c’est bien le comble. Et pour tout vous dire, cela me blesse profondément. Comment pouvez-vous me faire tenir des propos que je n’ai jamais eus ? Me prêter des intentions qui sont si loin de ce dont j’ai témoigné ? Jamais je n’ai traité les homosexuels en bouc émissaire ; au contraire, je n’ai cessé de rappeler que chaque personne devait être aimée et respectée. Où avez-vous lu ces mots que je n’ai jamais dits ? Vous évoquez le procès du Christ : à sa suite, nous avons été jugés par un pouvoir sans justice, qui ne voulait pas entendre. Ne vous faites pas procureur à votre tour sans répondre à sa question ! « Si j’ai mal parlé, montre où est le mal... Mais si j’ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu ? »

Jamais non plus je n’ai rêvé que l’Eglise impose sa loi à la société, jamais je n’ai méprisé la démocratie. Au contraire, j’ai seulement demandé, parmi tant d’autres, un peu de démocratie… De quel droit a-t-on pu nous dénier, à nous, prêtres et « cathos de base », pour reprendre votre expression, la possibilité de parler avec tous de l’avenir de notre pays ? Sous prétexte qu’il faut refuser le pouvoir au christianisme, qui ne le demandait pas, on a refusé la parole aux chrétiens... Comment pouvez-vous à votre tour tomber dans ce triste piège ? Lorsque les chrétiens, parmi d’autres, parlent du mariage civil, ne sont-ils pas concernés ? Doivent-ils être écartés du débat ? Souvenez-vous, Thierry, de ceux qui demandaient à l’Eglise de rester dans ses sacristies lorsqu’elle prenait fait et cause pour les pauvres, les exclus, les minorités… Serez-vous avec eux aujourd’hui pour limiter la démocratie, ce dialogue libre où tous ont leur part ? N’est-ce pas au fond le plus haut service que l’Eglise puisse rendre au cœur de l’espace public et dans les médias : continuer d’interpeller et d’éclairer les consciences, pour défendre le bien commun et les droits de la personne humaine ?

La vérité, Thierry, c’est que nous avons seulement voulu prendre part au dialogue. Et qu’on nous l’a refusé. A l’appel unanime de nos évêques, nous voulions dire cette chose si simple : qu’on ne peut pas légiférer sur la famille sans prendre d’abord en considération le bien du plus petit. Le chrétien n’est-il pas dans son rôle lorsqu’il témoigne ainsi ? Et en l’occurrence, je pense, comme des millions de français, que le bien du plus petit c’est de grandir entouré de son père et de sa mère, parce que la vie ne vient pas de nulle part et que la fécondité de l’homme et de la femme est fondatrice de la vie d’une famille. Quelle haine voyez-vous là-dedans ? Quel désir de pouvoir ? Quel extrémisme condamnable ?

Bien sûr, je le sais comme vous, la famille est toujours un lieu de fragilité. Ne vous inquiétez pas pour moi, je connais la réalité aussi bien que vous... Balzac disait que le prêtre est celui qui vit le plus l’expérience de la misère sociale, de la misère humaine cachée derrière les façades. Ces enfants qui souffrent, ces parents qui galèrent, ces couples qui se déchirent, je les accompagne chaque jour, comme mes milliers de confrères de tous les coins de France. Ce n’est pas aujourd’hui qu’on apprendra à l’Eglise ce que vivent les hommes et les femmes, vous savez… En quoi cela devrait-il nous empêcher de rechercher le meilleur pour un enfant ? Deux personnes homosexuelles ne vont pas faire souffrir l’enfant qu’elles éduqueront, bien sûr ! Mais, malgré tout leur amour sincère et généreux, ne manquera-t-il pas quelque chose à cet enfant ? Ne lui manquera-t-il pas quelqu’un ? Son père, sa mère… ? Est-il si coupable de poser simplement cette question ?

Je crois avoir tenu mon rôle de chrétien en la posant. Cela nous a valu bien des épreuves ! Je n’en ai jamais parlé, cher Thierry, mais à vous je voudrais vous le dire : j’ai été moi aussi durement attaqué dans cette période difficile, avec une violence inconnue jusqu’alors. A l’occasion de notre rencontre prochaine, je pourrais vous montrer les messages quotidiens que je reçois, comme mes frères prêtres du Padre Blog  et tant de citoyens, chrétiens ou non, engagés dans ce débat. Messages de violence et de haine, insultes gratuites, menaces en tous genres…! Le pouvoir n’aura cessé de jouer avec le mensonge, en présentant l’inquiétude simple et respectueuse de millions de citoyens en une preuve d’homophobie honteuse. Le résultat est là : au lieu de nous rassembler, ce faux progrès nous laisse profondément divisés. Des personnes homosexuelles ont souffert de ce débat et je les comprends ; elles n’ont pas été les seules…

Vous le savez, un prêtre donne sa vie pour témoigner de l’amour inconditionnel de Dieu pour chacun tel qu’il est – et rien d’autre. Il renonce à l’argent, au pouvoir, au confort. Cette vie est ma joie de chaque jour ! Mais je sais aussi que ce que nous portons et ce que nous sommes est depuis l’origine signe de contradiction. Le Christ lui même a vécu le mystère douloureux d’un cri d’amour qui n’est pas reçu. Qui suscite même parfois la haine… Il n’est donc pas étonnant que ceux qui le suivent puissent vivre la même expérience.

Je voudrais simplement qu’aucun de mes frères dans la foi ne cède à ce rejet, sans avoir au moins essayé de comprendre ; parce que nous avons en commun l’essentiel. Et l’essentiel, c’est la Parole, que vous citez. « Celui qui voit son frère dans le besoin sans se laisser attendrir, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? » Comment aurions-nous pu savoir les plus petits de nos frères dans le plus grand besoin qui soit, le besoin d’un père, d’une mère, sans nous laisser toucher par cette ultime pauvreté ? Voilà comment, pauvrement nous aussi, mais avec toute la sincérité de notre foi, et toute notre conviction de citoyens, nous avons essayé d’aimer « en actes et en vérité ».

 

Abbé Pierre-Hervé Grosjean +

Padreblog.fr 

famille-2.jpg&w=620&h=310&zc=1&q=100

 




06/06/2013, 22:26 | Par Alain ROUSSARD en réponse au commentaire de Jocelyne VAN GANSBEKE le 02/06/2013 à 21:28

"Et en l’occurrence, je pense, comme des millions de français, que le bien du plus petit c’est de grandir entouré de son père et de sa mère parce que la vie ne vient pas de nulle part et que la fécondité de l’homme et de la femme est fondatrice de la vie d’une famille."

Une façon de dire que le bien du plus petit est impossible avec un couple homosexuel. A priori, aucune étude n'est venu appuyer cette thèse me semble-t-il. Alors, pourquoi tenir de tels propos?
Désolé mais ce discours n'éclaire pas ma conscience.

02/06/2013, 21:35 | Par profil_inactif_299302

Merci pour cette très belle lettre, M. Peltier. Puisque vous nous y invitez, je la transmets sur FaceBook à SOS Homophobie.

La réponse de l'Abbé Grosjean n'est pas du tout à la hauteur de votre invitation à plus d'amour et répond à côté.

02/06/2013, 21:49 | Par jamesinparis

30/05/2013, 18:50 Par jamesinparis


Merci pour ce billet empreint du respect d'autrui, qui m'inspire néanmoins quelques questions :

C'est vrai que l'Eglise, en se basant sur la Bible, ne considère pas les relations amoureuses de deux gays ou de deux lesbiennes comme les relations amoureuses homme-femme. L'Eglise dit que ce n'est pas dans le plan de Dieu. Moi, chrétien, appellé Thierry Peltier, si j'étais homosexuel, j'essaierais de vivre dans la chasteté. 

1) N'est-ce pas botter en touche de dire : si j'étais homosexuel, j'essaierais de vivre dans la chasteté ? Pourquoi ne pas assumer et vivre pleinement la sexualité que la vie nous a conféré ?

2) Quand vous dites : l'Eglise, en se basant sur la Bible, ne considère pas les relations amoureuses de deux gays ou de deux lesbiennes comme les relations amoureuses homme-femme.

N'est-ce pas un euphemisme ? Je me rappelle l'arch-évéque de Dublin expliquer à la radio nationale il y a vingt cinq ans que l'homosexualité est "fundamentally evil", c'est à dire "fondamentalement mal" (sauf que le term "evil" en anglais est normalement réservé aux atrocités, au diable, et à la "méchancété pure"). 

2a) Les textes sur lesquelles se fondait l'argument de l'église catholique ont ils changé depuis ce temps de ma jeunesse ? 2b) Que permet cette attitude de "respect" aujourd'hui ? 2c) Est-ce que ce "respect" est basé sur une nouvelle intérprétation des textes réligieux ?


3) Vous écrivez :

-Le mariage homosexuel n'est pas un mariage chrétien. Tout comme le divorce n'est pas un divorce chrétien. Mais les chrétiens n'ont aucune raison, vraiment aucune d'empêcher des homosexuels de se marier ou à des hétéros de divorcer. Dans ma conscience, c'est un péché grave de le faire (de vouloir régimenter la vie des autres). Dieu ne nous a jamais demandé d'imposer nos lois à des non-croyants, sauf si des vies sont en danger ou si quelqu'un de faible est rejeté.

3a) Doit-on comprendre que l'on ne peut être homosexuel ET chrétien ? ou divorcé ET chrétien ? 3b) Si "Dieu ne nous a jamais demandé d'imposer nos lois à des non-croyants", doit-on comprendre qu'il vous demande cependant d'imposer vos lois à des croyants homosexuel ? et à des croyants divorcés ?

3c) Un croyant homosexuel qui souhaite ne pas "vivre dans la chasteté", mais qui souhaite assumer et vivre pleinement sa sexualité et sa foi, il fait comment ?

3d) Un croyant divorcé, qui assume et revendique pleinement le bien fondé de son divorce, et qui souhaite refaire sa vie tout en vivant sa vie de croyant, doit-il se sentir marginalisé à vie ?

Bien à vous

03/06/2013, 00:15 | Par obelou

Merci, Monsieur Peltier, pour cette émouvante plaidoirie.

Merci pour tous les chrétiens qui se reconnaissent mille fois plus dans votre bonté que dans celle d'une Eglise dépassée.

Merci pour toutes ces familles homoparentales qui souffrent depuis des semaines de tout ce qu'on a pu dire sans savoir.

Merci pour ma fille...

Je vous suis extrêmement reconnaissante d'avoir suscité ce débat, pour y avoir lu tant de belles choses. C'est un peu de beaume au coeur, et j'en avais grand besoin !

04/06/2013, 10:29 | Par Thierry PELTIER

Un splendide témoignage qui corrobore l'ambiance aux sein de certaines communautés catholiques : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/846112-mariage-homo-a-15-ans-je-me-suis-confesse-le-pretre-m-a-fait-reciter-un-notre-per.html

05/06/2013, 02:05 | Par obelou en réponse au commentaire de Rouska Haglund le 04/06/2013 à 13:04

Je cite une petite partie de ce très bel article :

"Le risque d’avoir une grossesse involontaire ou de "fabriquer" un enfant-objet par pure lubie est tout de même beaucoup plus grand chez les hétérosexuels. Le danger qui guette, au contraire, les enfants longuement désirés et "obtenus" dans la douleur après de longues démarches est plutôt le surinvestissement affectif par leurs parents, qu’ils soient homo ou hétérosexuels."

c'est du bon sens, de l'intelligence, du raisonnement. vouloir démontrer le contraire est de l'ignorance, de la stupidité ou de l'homophobie...

05/06/2013, 01:21 | Par labous noz

" Le partage fondamental de l'humanité n'est pas entre les "croyants" et les "non-croyants". Il est entre les "suffisants" et les "communiants", entre ceux qui se détournent devant la souffrance des autres et ceux qui acceptent de la partager. Eh bien, certains "croyants" sont des "suffisants" et certains "incroyants" sont des "communiants"." (Abbé Pierre)

" Malgré les doutes, les blessures, il faut croire, espérer toujours. Il faut aimer." (Théodore Monod)

C'est ce que m'inspirent les commentaires lus.

10/06/2013, 09:24 | Par Alain V

Qui a dit : "Enfin, on pourrait interroger la responsabilité éducative des leaders syndicaux et politiques de tout bord, quand ils appellent les jeunes à descendre dans la rue : si ceux ci n’ont pas eu l’occasion de se former, de lire le projet de loi, si on ne leur a pas donné les moyens de discerner par eux mêmes la légitimité d’une telle réforme, on peut alors parler d’instrumentalisation. " ? C'est l'abbé Grosjean ! Mais il ne s'agit pas des "Manifs pour tous" avec les enfants dans la rue, mais de la réforme des retraites : http://www.padreblog.fr/reforme-des-retraites-retour-sur-des-semaines-de-crise.

 

Newsletter