Jeu.
23
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Fukushima-sur-Rhône ! Inactifs aujourd'hui, radioactifs demain !

tricastin morts.jpg

 

Ça y est, parait qu'il doit passer aujourd'hui ! Mais bien sûr, il sait qu'il survole la France, donc il se fait discret. Je veux parler du nuage radioactif. Bon. Cette fois, du moment que la Criirad nous dit qu'il n'y a pas de danger, ça rassure mais sinon, malgré les « experts » officiels qui nous rebattent les oreilles, il y aurait de quoi avoir le tracsir...

 

Il y a quelques années j'ai participé à un « exercice d'alerte nucléaire » dans la vallée du Rhône. Il s'agissait de coordonner tous les intervenants en cas de problème nucléaire. Le scénario décrivait un incident somme toute restreint : une fuite d'hexafluorure d'uranium, à 10 heures du matin, dans une usine du site du Tricastin. Donc un nuage toxique qui s'élève et se met en mouvement vers le sud, poussé par un léger mistral qui se lève. Ben mes aïeux ! Fallait-il évacuer les populations des villes du sud du site ? Que faire des enfants des écoles ? Pompiers, maires, préfecture, secouriste, population... Fallait voir le bordel !

 

Bref, pour dire que s'il y avait vraiment un problème grave, rien n'est prêt. Aucun plan d'évacuation. Oui mais ce n'est pas la peine PUISQUE nos centrales sont les plus sûres du monde ! Puisque rien ne peut nous arriver ! Mouais...

 

En 2008, à Tricastin, un simple robinet qui fuyait et c'est 75 kilos d'uranium (!!!!) qui ont, au fil des mois, foutu le camp dans une ruisseau du coin, la Gaffière, puis de là au Rhône... Pas grave, nos centrales sont tellement sûres !

 

La même année, toujours au Tricastin, au cours d'une opération de renouvellement du combustible, lorsque le couvercle de la cuve du réacteur n°2 a été soulevé, deux assemblages de combustible sont restés accrochés aux structures internes supérieures, et sont restés suspendus au dessus des 155 autres assemblages qui constituent le cœur du réacteur ! Sans refroidissement bien sûr, la fusion guettait, puis la détérioration de tout le cœur... Avec en perspective Fukushima-sur-Rhône !

 

En 2010, à Cruas, un peu plus haut dans la vallée du Rhône, un employé ferme par erreur une vanne du circuit de refroidissement de la piscine où sont abrités les combustibles usagers ou à mettre en place. Risque de surchauffe, et tout le tintouin... Avec en perspective Fukushima-sur-Rhône !

 

Et c'est partout pareil sur les 58 centrales françaises vieillies. Des incidents mineurs, imputables aux éléments ou aux humains, peuvent dégénérer rapidement et déboucher sur des situations hors de tout contrôle.

 

Tiens, on va faire un peu de fiction. Imaginons. Un des réacteurs de l'usine du Tricastin vient d'exploser. Un énorme nuage radioactif s'élève au-dessus du site. Un mistral en cours de formation va pousser les nuées mortelles vers les villes du sud : Orange, Avignon, Salon, Aix, Arles et surtout Marseille ! Le nuage est trop bas pour atteindre la Méditerranée. Il va forcément s'abattre sur l'énorme agglomération marseillaise. Plus d'un million d'habitants. Impossible d'organiser l'évacuation. Trop tard. Que faire ? Pour sauver Marseille, les autorités décident... de brûler Avignon ! Il y a au Pontet, banlieue est de la cité des papes, un énorme complexe de stockage et de répartition régionale de pétrole. On y met le feu. Incendie qui se propage rapidement à la grande zone commerciale qui jouxte le site puis à la ville. Des milliers de clients et d'habitants pris au piège. La chaleur du brasier crée une énorme colonne montante d'air chaud qui propulse le nuage toxique à des altitudes telles que le mistral l'amènera sur la mer... Marseille est sauvé. Avignon rayée de la carte. Allez, amusez-vous. Un peu d'imagination que diable !

 

Pour dire qu'IL FAUT SORTIR DU NUCLEAIRE, prendre la décision maintenant et étaler la sortie sur une génération.

 

Voilà une exigence impérative à imposer l'an prochain aux candidats qui prétendent nous gouverner.

INACTIFS AUJOURD'HUI

RADIOACTIFS DEMAIN !

Photo X - droits réservés

********************

 




Quatridi 4 germinal de l'an 219 de l'ère de la Liberté

 

Tous les commentaires

24/03/2011, 16:48 | Par netmamou

Bonjour Victor,

Au Pontet, y a pas aussi une usine de la SNPE ( poudres et explosifs), ou bien a -t-elle été fermée?

J'y ai fait de la formation, là-bas, mais c'était il y a plus de 10 ans...

24/03/2011, 20:58 | Par Paul Emile

Hey Victor !

Trop bu de Garla truc aujourd'hui, faudrait ralentir un peu et arrêter de fictionner !!!!!!

 

25/03/2011, 19:13 | Par Jean REX

 

*** Fukushima:Fusion au réacteur n°3?!

Posted 25 mars 2011 by realinfos

 

Fukushima : la cuve du réacteur n° 3 pourrait ...

 

TEPCO avoue enfin,mais on le savait déjà,que le coeur du réacteur n°3 serait en fusion! Ils ont juste attendus 10 jours avant de nous le dire!

 

« L’état du réacteur 3 de la centrale de Fukushima est critique. Un responsable de l’opérateur Tepco a déclaré à l’AFP : « Il est possible que la cuve contenant les barres de combustible dans le réacteur soit endommagée ».

Hier, trois d’entre eux chaussés seulement de bottines en caoutchouc ont été sévèrement irradiés par une flaque d’eau très fortement radioactive. Ils intervenaient dans la turbine située derrière le réacteur 3. Deux d’entre eux ont dû être hospitalisés avec des brûlures aux pieds. Depuis le 11 mars, ce sont 17 techniciens qui ont été irradiés au dessus de la limite autorisée. »

- Le taux de radiation à cet endroit est 10 000 fois plus élevé que la normale!

- Le pire serait que le coeur du réacteur ait fondu,qu’il ait traversé les fondations et contaminait la nappe fréatique,contaminant ainsi l’eau et les sols.

Comme les fuites radioactives dans l’environnement continuent à Fukushima , sa production totale radioactive peut encore dépasser celle de Tchernobyl. Il y a certainement beaucoup de combustible à Fukushima qu’il n’y a jamais eu à Tchernobyl: 1.760 tonnes de combustible nucléaire contre seulement 180 tonnes de Tchernobyl.

Fukushima possède donc dix fois le montant de combustible usé et frais par rapport à Tchernobyl.

D’autre part:

A la vue de ce que l’on vient de lire,il était évident que la radioactivité allait toucher l’eau,les légumes et autres nourritures à des distances relativement importantes:

Radioactivité détectée dans des légumes provenant de Tokyo
Un niveau anormalement élevé de radioactivité a été détecté pour la première fois dans des légumes provenant de Tokyo.

Du césium radioactif, à un niveau excédant la limite légale, a été découvert jeudi dans un légume à feuilles vertes, le komatsuna, cultivé dans un centre de recherche d’Edogawa, à la périphérie de Tokyo et à 250 km de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a précisé la chaîne publique NHK. Du césium radioactif a été mesuré à 890 becquerels par kilo, soit au-delà de la limite de 500 becquerels par kilogramme.

 

Newsletter