Sam.
01
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Nos retraites contre leurs paradis fiscaux

L'incohérence des mesures gouvernementales et du Medef sur les méthodes de sauvetage des caisses de retraites complémentaires AGIRC et ARCO n'a visiblement choqué personne ... Que le système soit en faillite prévisible très bientôt est une évidence d'autant plus forte que le taux de chômage ne cesse d'augmenter et que le premier semestre 2013 risque bien de connaître une nouvelle crue catastrophique de ces chiffres vu le nombre de dépôts de bilan des TPME , les fermetures des boutiques , d'arrêt d'activité des artisans commerçants.

On peut se demander par quel miracle , ou plus exactement par quelle confusion de l'esprit, un organisme comme le MEDEF espère résoudre le problème des déficits , tout en suggérant par ailleurs de baisser les salaires et les cotisations pour augmenter la compétitivité et faire diminuer le cout du travail . Il y a là dedans des incohérences de raisonnement qui ne peuvent que laisser extrêmement perplexes sur les facultés intellectuelles de ceux qui sont aux commandes .

Pendant qu'on a occupé les Français avec une réformette décrétée par ordonnance, qui de plus ne résoudra rien : la désindexation des retraites et l'augmentation des cotisations, on a soigneusement omis de leur parler d'une autre réforme , beaucoup plus grave pour leur système de retraites .

Cette réforme est tout simplement décrite dans un réglement de L'union Européenne , réglement paru au Journal Officiel de cette même Union le 23 Novembre 2011 , et désormais applicable depuis la ratification du Two pack le 13 Mars dernier par le Parlement Européen.

RÈGLEMENT (UE) No 1175/2011 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL
du 16 novembre 2011
modifiant le règlement (CE) no 1466/97 du Conseil relatif au renforcement de la surveillance des positions budgétaires ainsi que de la surveillance et de la coordination des politiques économiques

Article 22 (1)
Dans ce cadre, une attention particulière devrait être accordée à la réforme des systèmes de retraite.

L’écart devant correspondre, dans ce cas, au surcoût direct occasionné par le transfert des contribu­tions du pilier géré par les pouvoirs publics au pilier financé par capitalisation. Les mesures ayant pour effet de ramener des actifs du pilier financé par capitalisation vers le pilier géré par les pouvoirs publics devraient être considérées comme ponctuelles et temporaires par nature et, par conséquent, devraient être exclues du solde struc­ turel utilisé pour déterminer si des progrès suffisants ont été accomplis pour réaliser l’objectif budgétaire à moyen terme.

Ce texte dément autant par sa rédaction que par ce qu'il implique, renvoie à une résolution du 20 0ctobre 2010 du Parlement Européen qui exprime la chose suivante :

considère que le financement des pensions ne peut être entièrement laissé au secteur public, mais doit reposer sur des systèmes à trois piliers, comprenant des régimes de retraite publics, professionnels et privés, dûment garantis par une réglementation et une surveillance spécifiques destinées à protéger les investisseurs;

En Français , cela veut dire quoi ?

Que la partie "répartition" reste du domaine public
Mais que les retraites complémentaires gérées par les pouvoirs publics et en particulier des caisses comme l'Agirc et l'Arrco devraient être progressivement transférés vers une gestion privée, par capitalisation
Voir l'excellente analyse de ContrelaCour (2) sur ce sujet et le replacement des réformes sur les retraites dans le Droit communautaire Européen.

De même, la définition communautaire ne permet pas de prendre en considération la gestion française des régimes complémentaires: obligatoires et gérés par répartition pour certains (exemple: AGIRC et ARRCO), facultatifs et par capitalisation pour d'autres. Si les premiers sont considérés comme « accidentels » et donc comme partie prenante du premier pilier (CJCE, Pistre et Poucet, 17.02.1993), les seconds ne peuvent échapper au principe de libre concurrence (CJCE, FFSA, 16.11.1995).

Ces arrêts sont importants(3) car ils placent définitivement les caisses de retraites complémentaires , y compris celle du secteur public comme PREFON en secteur concurrentiel et de ce fait ne relèvent pas du champ de la protection sociale (le pilier public), mais doivent être considérés comme des produits d'assurance (le pilier de capitalisation décrit à l'article 22 du réglement 1175) .

http://www.senat.fr/rap/r98-045/r98-04516.html

Cette subtile différence entraîne donc l'obligation du transfert de ces caisses complémentaires vers des gestions privées , par capitalisation appelées également : fonds de pension .

Et c'est là ou le sujet devient encore plus explosif ..

Tout d'abord , les caisses privées ne sont pas forcément mieux gérées que les caisses publiques .
A titre d'exemple , les régimes de complémentaires privés établis en Allemagne depuis 2005 donnent lieu à d'importantes dérives :
Les retraites privées allemandes en question (4)

De plus les Fonds de pension actuels qui gèrent les retraites par capitalisation , tous pays confondus ne se sont pas tous remis des effets de la crise financière de 2008 .

Selon un rapport de l'OCDE : (5)
les données de l’OCDE montrent que, dans la plupart des pays, les actifs des fonds n’ont pas encore retrouvé les niveaux d’avant la crise. Les fonds de pension publics ont toutefois récupéré entièrement à présent leurs pertes dues à la crise grâce à des stratégies d’investissement plus conservatrices.

Pire Le déficit de financement médian (écart entre les actifs financiers et les engagements) continue d'augmenter
de 13% en 2007, il est passé à 23% en 2008 et 26% en 2009 .

Mais surtout : des trous abyssaux demeurent , et avant d'en donner un aperçu , il parait nécessaire de rappeler qu'aux USA , les fonds de pension , les institutions financières sont intimement liés en termes de capitaux et d'actionnariats et ces liens capitalistiques ne s'arrêtent pas aux frontières américaines , mais touchent également les pays Européens , ce qui implique la chose suivante : une crise systémique dans le monde financier aura par définition un impact sur les fonds de pension qui gèrent les retraites par capitalisation .

Un autre signal de danger vient du fait que les établissements financiers , ou les Compagnies d'assurance créées pour proposer des produits de retraites complémentaires , utilisent désormais comme support des produits dérivés , totalement opaques , qui ne sont pas toujours garantis par des actifs tangibles comme ils se devraient de l'être . Aucune régulation n'étant possible sur le monde bancaire , que deviendront ces produits et les retraites qu'ils sont supposés couvrir : personne ne le sait .

Ainsi la Deutsche Bank , considérée comme la banque la plus dangereuse d'Europe du fait de son activité spéculative puisque
Seules 4% des opérations de la Deutsche Bank sont des opérations bancaires « traditionnelles ». 96% passent par son hedge funds DWS pour alimenter la spéculation financière sans objet économique et industriel.
vient de lancer un plan d'épargne retraite obligataire en Espagne .. (6)

Dans un contexte ou 90% des activités bancaires échappent désormais à tout contrôle et toute régulation , mais continuent allégrement d'enrichir les nombreux paradis fiscaux, en s'abritant pudiquement derrière le terme de shadow banking, quelle confiance accorder à des organismes qui n'hésitent plus à frauder sur les taux (LIBOR) , à anihiler l'épargne de ménages comme ce qui passé en Espagne avec les participations préférentielles de Bankia (7).

Ce nouveau terrain de jeu représenté par nos retraites , que l'Europe est en train d'offrir aux Banques et aux Compagnies d'Assurance par ces transferts vers les fonds de pension, ne serait-il pas tout simplement destiné à continuer à alimenter ces mêmes banques en liquidités , pour pouvoir leur permettre de continuer leur frénésie spéculative et les bulles qui s'ensuivent?

D'ailleurs en fait , ce n'est même plus un secret : Les hedge funds ont déjà mis la main (8) sur une fraction des retraites d'un bon nombre de fonds de pension :
Significantly, the survey establishes assets from pension funds directly allocated to hedge funds for the first time. This shows the top 25 hedge funds received pension fund allocations of about $164 billion (See Table 1)

et ces mêmes Hedge funds sont déjà en train de préparer les allocations d'actifs et les répartitions de ce qu'ils vont pouvoir tirer des fonds de pension Européens , alimentés par nos retraites et nos caisses ..

To look at it another way, pension funds in Anglo Saxon countries a decade ago typically used an equity-bond-cash mixture of approximately 60:30:10. In European states, the fixed income element could be virtually the entire pension fund with only small equity and cash allocations.

Et la question logique qui ne peut que s'ensuivre est celle de la bonne gestion par ces acteurs ..

Un point rapide sur la situation actuelle des fonds de pension américains a de quoi faire dresser les cheveux sur la tête et là je laisse la parole à François Marginean (9) , Quebecois qui dresse une liste impressionnante des déficits constatés sur les fonds de pensions américains .. (tous ses chiffres étant sourcés) et qui précise bien que la partie ne fait que commencer !!!

Lorsque les nouveaux retraités réaliseront qu’ils ont travaillé toute leur vie pour constater qu’il ne reste plus d’argent dans leur fonds de pension, il y a lieu de se demander quelle sera leur réaction. Ici, au Québec, lorsque la Caisse de dépôts et de placements a perdu autour de $40 milliards du bas de laine des travailleurs québécois, ces derniers se sont insurgés, le gouvernement du Québec a dû démissionner, vu la taille du scandale et les têtes dirigeantes de la Caisse ont pris le chemin de la prison. Vrai? Faux! En fait, le gouvernement est resté au pouvoir sans être inquiété, les directeurs de la Caisse ont reçu des bonus et de beaux emplois bien rémunérés ailleurs dans le secteur privé et chez Power Corporation du clan Desmarais. Le peuple a continué son petit bonhomme de chemin sans trop broncher, amputé de 40 milliards de dollars dans son fonds de pension collectif. Fantastique. Il semble que les Islandais, les Grecques, les Français et les Tunisiens aient plus de colonnes vertébrales que nous. Mais la partie n’est pas terminée; elle ne fait que commencer.

Les déficits cachés seraient de 500 Milliards de dollars pour la Californie ,
New Jersey :50 Milliards de passif non capitalisé.
Il manquerait aux USA 2500 milliards de dollars dans ces fonds. Un énorme déficit causé par des années de mauvaise gestion, incluant un sous-financement chronique des retraites promises.

Tant que la FED ( Banque Fédérale Américaine) faisait tourner sa planche à billets par ce que l'on appelle les injections dans le système bancaire (Quantitative Easing) , ces passifs ont pu être plus ou moins dissimulés par cette création monétaire démente .. Mais la pression internationale, celle de la Chine , ont fait s'arrêter ces impressions à l'infini , si ce n'est qu'on ne parle plus d'impression puisque tout est électronique et plus ou moins virtuel . En effet , pour éviter un effondrement du dollar et un renvoi brutal des réserves monétaires en dollars détenues par des pays comme la Chine, les américains ont bien été obligés de stopper cette inondation .. Mais le manque de liquidités du système financier se fait à nouveau sentir et quel meilleur terrain de jeu pour combler ces passifs non couverts que de pouvoir aller piocher dans les retraites Européennes , que l'UNION Européenne vient de leur mettre à disposition par le biais du two pack et de cet article 22.

Par ce coup d'état , non seulement sur nos démocraties , mais également sur nos retraites , les financiers anglo saxons vont pouvoir continuer à alimenter leur frénésie spéculative , leurs soutiens artificiels d'indices boursiers (10) , leurs bulles destructrices , leurs transactions échappant à tout contrôle et les profits issus de ces fraudes ou de ces transactions élisant la plupart du temps domicile dans les paradis fiscaux

Imposer cette réforme des retraites en Europe , sans avoir pris soin au préalable de :
créer une harmonisation fiscale , en particulier sur les systèmes de cotisations
Créer une harmonisation fiscale sur la régulation des capitaux financiers
avoir mis en place les éléments de contrôle indispensables à la réduction voir , la disparition du shadow banking , qui permet l'évasion des milliers de milliards vers les paradis fiscaux

n'est qu'une incohérence de plus de la part de ceux qui prétendent gouverner l'Union Européenne , comme des politiques qui les laissent faire .
Mais en sommes nous à une près ?

Effectivement les systèmes de retraites Européens vont connaître de graves problèmes dans les mois et années à venir , mais ce sera surtout parce qu'on les aura transmis à des financiers prédateurs , qui s'autorisent désormais toutes les fraudes ou escroqueries , en totale violation de ce que l'on appelait autrefois l'Etat de Droit , notion qui n'existe plus dans l'Union Européenne actuelle, comme vient encore de le démontrer le Président de la BCE , Mario Draghi, qui s'arroge le droit de transgresser des traités signés pour faire plaisir à certains pays .. Voir mon dossier sur l'accord BCE/IRLANDE qui comprend trois articles (11, 12 et 13)

L'inclusion de PREFON dans le système augure sans doute de l'alignement prévisible PUBLIC/PRIVE comme vient de l'annoncer Jean Marie Le Guen (14) qui a juste oublié de préciser que du fait de l'aval du two pack, grâce au PS en particulier, cette mesure pouvait désormais être imposée par l'UE sans que les politiques élus , députés ou sénateurs ou encore les partenaires sociaux, n'aient vraiment leur mot à dire.

Cette démarche s'inscrit parfaitement dans la logique de la Future Union Transatlantique , qui est déjà en train de naître avec l'Union douanière USA//UE

(1) http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:306:0012:00…
(2) http://contrelacour.over-blog.fr/article-l-influence-de-l-union-europeenne-…
(3) http://www.senat.fr/rap/r98-045/r98-04516.html
(4) http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20121123trib00…
(5) http://www.oecd.org/fr/daf/fin/pensions-privees/46098144.pdf
(6) http://www.agefi.fr/articles/deutsche-bank-espagne-lance-un-plan-d-epargne-…
(7) http://www.lexpress.fr/actualites/1/economie/espagne-les-participations-preferentielles-le-scandale-des-produits-financiers-a-risques_1147407.html
(8) http://www.thehedgefundjournal.com/node/8099
(9) http://les7duquebec.org/7-de-garde/fonds-de-pension-en-voie-dextinction/
(10) http://www.examiner.com/article/fed-admits-that-stock-market-gains-are-tied…
(11) http://fipcarolinep.xooit.fr/t216-Six-Milliards-Monsieur-Cahuzac-c-est-facile-Petits-arrangements-entre-amis.htm
(12) http://fipcarolinep.xooit.fr/t219-Jour-de-deuil-pour-les-d-mocraties-Europ-ennes-Feu-vert-au-two-packs.htm
(13) http://fipcarolinep.xooit.fr/t222-HOLLANDE-PROCHE-de-la-Demission.htm
(14) http://lci.tf1.fr/politique/retraites-le-guen-brise-le-tabou-de-l-alignement-public-prive-7884579.html

Source : http://bit.ly/XEzChs

Tous les commentaires

16/03/2013, 10:18 | Par Vivre est un village

Nouvel article de Marie-Caroline Porteu à lire absolument.

A beintôt.

Amitié

16/03/2013, 22:41 | Par avellino en réponse au commentaire de Vivre est un village le 16/03/2013 à 10:18

? mcp le retour ?

17/03/2013, 10:59 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de avellino le 16/03/2013 à 22:41

La continuation d'une amitié sous une autre format et aussi, pour parler "à la mode de Patrick Viveret",  la construction d'un désaccord avec grain de sel, puis son dépassement...Cool

A bientôt.

Amitié.

17/03/2013, 18:06 | Par Cybergazouille en réponse au commentaire de Vivre est un village le 16/03/2013 à 10:18

a lire absolument: d'accord, mais où? est-ce secret? sur Wikistrike?

 

18/03/2013, 15:15 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de Cybergazouille le 17/03/2013 à 18:06

Cet article publié sous mon nom est, en fait, un article de Marie-Caroline Porteu transporté, sur sa demande, par mes soins de bourdon de mêlée...Clin d'œil

A bientôt.

Amitié.

16/03/2013, 11:04 | Par gonetoufar

Si je peux me permettre : la phrase  "En Français , cela veut dire quoi ?" qui suit l'article 22 devrait être mise en gras et en majuscule , tant le style rebutant du dit article 22 est à même de causer des désertions au sein du groupe des lecteurs...Clin d'œil

Et ce serait vraiment dommage tant cet article est éclairant .

16/03/2013, 11:31 | Par Vivre est un village

Petit précis sur l'abréviation CJCE...Clin d'œil

Avant le 1er décembre 2009N 1, la Cour de justice des Communautés européennes1 était l'une des cinq institutionsN 2, créée en 1952, de l'Union européenne. Depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, elle a été renommée Cour de justice de l’Union européenne.

Source wikipedia, bien sûr...

 

16/03/2013, 11:31 | Par Vivre est un village

Ce que FFSA veut dire...Clin d'œil

Fédération française des sociétés d'assurances

Aller à : Navigation, rechercher

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FFSA.

Fédération française des sociétés d'assurances

Logo de l’association

Cadre But Elle représente les intérêts de la profession, informe le public et promeut les actions de prévention.
Elle joue le rôle d'intermédiaire entre les entreprises adhérentes et les organismes collectif, et étudie, en concertation avec les différents partenaires, les problèmes techniques, financiers, juridiques et les statistiques rétrospectives et prospectives de l'assurance. Fondation Fondation 1937 Identité Site web www.ffsa.fr

modifier Consultez la documentation du modèle

La Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) regroupe 266 entreprises. Elle réunit des sociétés anonymes, des sociétés d'assurance mutuelle et des succursales de sociétés étrangères pratiquant l'assurance et la réassurance. Elle est présidée par Bernard Spitz depuis 2008.

Sommaire

Histoire

La FFSA est constituée en 1937, à l'initiative de Max Hermant. Dans le cadre des discussions paritaires du Front populaire, ce nouveau syndicat patronal doit représenter les intérêts des compagnies, mais aussi fédérer les groupements techniques de branches.

Durant les années noires de l'Occupation, elle poursuit l'œuvre sociale du Comité général des assurances, dissout en décembre 1940. À la Libération, elle regroupe ainsi la quasi-totalité des organismes à caractère social.

Parmi les anciens présidents de la FFSA, citons Pierre Moussa (entre 1966 et 1969), Denis Kessler (de 1998 à 2002) ou Gérard de la Martinière (de 2003 à 2008).

Missions actuelles

Aujourd'hui, la FFSA a cinq missions essentielles :

  • Représenter les intérêts de la profession auprès de ses interlocuteurs, publics et privés, nationaux et internationaux;
  • Être un outil de concertation avec ses différents partenaires tant externes - consommateurs, médias, universitaires, autres secteurs d'activité... - qu'internes - organisations d'intermédiaires, syndicats de salariés (négociations des conventions et accords collectifs).
  • Étudier en commun les problèmes techniques, financiers et juridiques. La connaissance des risques repose sur des observations statistiques les plus larges possible, ce qui implique de mener des études au niveau de l'ensemble du marché. La FFSA établit des statistiques rétrospectives et prospectives de l'assurance.
  • Informer le public, notamment par l'intermédiaire de son site (www.ffsa.fr) et du Centre de documentation et d'information de l'assurance (CDIA). La FFSA participe aux grands débats de société par l’intermédiaire du Conseil d’orientation et de réflexion de l’Assurance (CORA) et à travers différentes publications comme la revue Risques.
  • Promouvoir les actions de prévention afin de réduire la gravité et la fréquence des risques. La profession agit par le canal de La Prévention routière, du Centre national de prévention et de protection (CNPP), de l'association Assureurs, prévention, santé (APS), Promotion et suivi de la sécurité routière en entreprise (PSRE) et de La Mission risques naturels (MRN).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9d%C3%A9ration_fran%C3%A7aise_des_soci%C3%A9t%C3%A9s_d%27assurances

16/03/2013, 13:51 | Par Vivre est un village

Message de Marie-Caroline Porteu :

Potection sociale : Réunica se marie avec AG2R La Mondiale

Basé au Luxembourg !!!! 

La Mondiale Europartner PDF de présentation Nov 2012 en Anglais bien sûr . 

Actionnaires à 35% Aegon NV : Fonds de pension US en particulier   !! BINGO 

Vanguard , Fiedelity , Templeton , Blackrock JP Morgan .. 

C'est invraisemblable 
http://investors.morningstar.com/ownership/shareholders-major.html?t=AEGOF

A bientôt.

Amitié.

17/03/2013, 12:20 | Par aldabrah en réponse au commentaire de Vivre est un village le 16/03/2013 à 13:51

Merci Vivre est un village pour cet article. MC Porteu  votre trou dans l'eau ne s'est pas refermé.

16/03/2013, 14:00 | Par Danyves

16/03/2013, 13:01Par DANYVES

en réponse au commentaire de MARTINE C. le 16/03/2013 à 12:40

  1. L'ENTRETIEN : Jean de Maillard: "La fraude est un rouage essentiel ...

     

    lexpansion.lexpress.fr/.../jean-de-maillard-la-fraud... - Translate this page

    Feb 1, 2010 – Pis, nous dit le magistrat Jean de Maillard, auteur de L'Arnaque(Gallimard), cette criminalité est partie prenante du système économique, dont ...

  2.  

    L'arnaque: La finance au-dessus des lois et des règles: Amazon.fr ...

     

    www.amazon.fr › Livres › Amazon Rachète - Translate this page

    L'arnaque: La finance au-dessus des lois et des règles de Jean de Maillard sur Amazon.fr. Livraison gratuite et -5% sur tous les livres.

  3.  

    Jean de Maillard - Wikipedia, the free encyclopedia

     

    en.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Maillard

    Jean de Maillard (born 15 August 1951 in Saint-Germain-en-Laye, Yvelines) is a French magistrate in Blois. He wrote several books concerning financial crime.

  4.  

    Jean de Maillard - Wikipédia

     

    fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Maillard - Translate this page

    Jean de Maillard (né le 15 août 1951 à Saint-Germain-en-Laye) est un ... L' arnaque : la finance au-dessus des lois et des règles , 2010, Gallimard (ISBN ...


23/03/2013, 10:43 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de Danyves le 16/03/2013 à 14:04

Qu'est-ce qui vous permet de dire qu'une nouvelle criminalité, différente des mafias, a pénétré les circuits économiques ?

J'hésite à parler de délinquance ou de criminalité, car cela obscurcit le débat. Je préfère parler de fraude, de pillage ou de prédation. La globalisation économique et financière a fait évoluer les frontières de la criminalité : à l'ancienne, de forte intensité et de haute fréquence, s'est superposée une fraude de plus faible intensité et de basse fréquence qui est facilement ignorée dans les analyses officielles. Les techniques frauduleuses sont devenues des variables d'ajustement de l'économie globalisée, et même des modes de gestion de celle-ci, et pas seulement des malversations marginales. Il ne s'agit pas du gangstérisme en col blanc des mafias ou des escrocs, mais d'un pillage de l'économie à travers le système financier. Cette prédation est, de la part des acteurs, un acte rationnel, même si elle aboutit à l'irrationalité quand le système s'effondre, comme dans la crise des subprimes.

Source : Jean de Maillard: "La fraude est un rouage essentiel de l'économie"

Un grand merci pour ce rappel.

A bientôt.

Amitié.

16/03/2013, 14:16 | Par Danyves

  1. Commentaires sur « L'Arnaque » de Jean de Maillard | Le blog d ...

     

    automatesintelligent.blog.lemonde.fr/.../commentai... - Translate this page

    Mar 6, 2010 – L'Arnaque : la finance au-dessus des lois et des règles. Gallimard - 2010. par Jean de Maillard. présentation et commentaires par Jean-Paul Baquiast ...

  2.  

16/03/2013, 14:43 | Par Danyves en réponse au commentaire de Danyves le 16/03/2013 à 14:16

Version impriméé, plus facile à lire :

http://lexpansion.lexpress.fr/outils/imprimer.asp?k=3&id=225748

16/03/2013, 14:50 | Par Danyves

Thierry Colombié: ITW Jean de Maillard (Fraude, cols blancs)

 

www.thierry-colombie.fr/page.php?54 - Translate this page

L'Arnaque de Maillard. Interview exclusive de Jean de Maillard, vice-président du Tribunal de Grande Instance d'Orléans (France). Enseignant à Sciences ..

 

 

L’Arnaque de Maillard                           Interview exclusive de Jean de Maillard, vice-président du Tribunal de Grande Instance d’Orléans (France). Enseignant à Sciences Politiques (Paris),Jean de Maillard a écrit plusieurs livres sur la criminalité économique et financière dont "Un monde sans loi" chez Stock, un ouvrage référence sur le blanchiment d'argent.

16/03/2013, 14:58 | Par Danyves

Commentaires en ligne 

Un monde sans loi

16/03/2013, 17:44 | Par Jean-Paul BEAUQUIER

Simplifions et résumons: l'Europe est entre les mains de talibans libéraux autrement dit de canailles politiques et de banquiers ou assureurs prédateurs. LaFrance aussi... A ce rythme les Beppe Grillo vont se multiplier

17/03/2013, 11:04 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de Jean-Paul BEAUQUIER le 16/03/2013 à 17:44

l'Europe est entre les mains de talibans libéraux autrement dit de canailles politiques et de banquiers ou assureurs prédateurs.

Plus qu'à une multiplication des Beppe Grillo, je préfère penser que des Marie-Caroline Porteu, Bernard Lietaer, Patrick Viveret et Jeremy Rifkin vont enfin être écoutés, que leur nombre va augmenter, qu'ils seront moins bastillonnés et surtout beaucoup plus écoutés...Cool

A bientôt.

Amitié.

16/03/2013, 19:15 | Par pinso6091

Merci pour ce billet très facile à comprendre et que je vais partager avec mon carnet d'adresses . Privatiser les retraites ? Cà ne veut rien dire pour les citoyens , où plutôt je suis une gauchiste si je le dénonce ... Mais quand on leur dit que la caisse sera vide quand ils voudront reprendre leur argent à la retraite ,peut-être seront-ils plus à l'écoute ?

18/03/2013, 17:28 | Par mère-grand en réponse au commentaire de pinso6091 le 16/03/2013 à 19:15

Question d'une ignorante  :    et on fait quoi ????   voter, OK .....  pour qui pourquoi?   Privatiser :  Des publicités, des "questionnaires" (bien faits, ils ont les moyens!) d'assurances privées dans les boîtes aux lettres , elles font le forcing ..... et finissent sans doute par décrocher des contrats !

Ecrire aux élus .......   combien s'en pré occupent de façon uregente ????  le découragement comme une averse glacée ........

 

19/03/2013, 10:11 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de mère-grand le 18/03/2013 à 17:28

Harcelé les élus s'ils ne respectent pas leurs engagements serait, peut être, plus efficace...Cool

A bientôt.

Amitié.

16/03/2013, 19:25 | Par diaslaki

Je partage complétement ce billet. Les actions du gouvernement et du Medef s'inscrivent complètement dans une stratégie globale (ne pas oublier que Hollande et plusieurs de ses ministres dont M. Touraine ont été des young leaders).  On peut trouver une illustration de cette stratégie dans le lien suivant:

http://www.dailymotion.com/video/xbnb59_dette-des-etats-confessions-d-un-as_news

Si Hollande ne suit pas, il est foutu.

 

17/03/2013, 18:47 | Par Cybergazouille en réponse au commentaire de diaslaki le 16/03/2013 à 19:25

"une stratégie globale"  : dont voici un des outils: 

(UTILISÉ PAR 3 000 POLICIERS EN FRANCE :  Le Taser X-26 est actuellement utilisé par quelque 3 000 policiers et gendarmes en France. La deuxième loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure (Lopsi), entrée en vigueur en 2007, prévoit d'ores et déjà d'étendre son utilisation en 2009 ; et même la police municipale, qui compte actuellement 17 000 hommes, pourrait en être équipée. Pour cela, le gouvernement devra modifier le décret du 24 mars 2000, qui classait l'arme en catégorie 4 et excluait donc son utilisation par les forces de l'ordre.)

http://ecolesdifferentes.free.fr/TASER.htm

16/03/2013, 22:40 | Par kelmizere

le problème majeur concernant le dossier des retraites , c'est qu'il est géré par des ordures qui ne sont pas elles concernées par ce problème etant donné qu'ils beneficient d'un systeme de retraites differents !!! ( je precises que je parles la des decideurs politiques et grands patrons qui finalement votent des lois qui ne les concernent pas mais qui nous imposent a nous le peuple ,et pas bien sur des syndicalistes qui essai de nous defendre , sans jamais y parvenir ) 

ILS (les politicards)  DEVRAIENT ETRE SOUMIS AUX MEME REGLES QUE NOUS !

2 poids , 2 mesures et c'est nous bien sur qui payons la difference !

nous devons remettre de l'equilibre dans la balance en y rajoutant du plomb !!!

sinon on ne feras , car on ne pouras faire que ca , que continuer a commenter ce qu'on les voit faire tout en sachant combien c'est injuste , anormal et totalement immoral !!!

d'autant que chacun d'entre nous pourrais facilement les qualifier d'illegitime ! non ?

17/03/2013, 10:55 | Par Jean-Pierre NOUAL

La globalisation en phase terminale :

 Une seule caisse, remplie par les travailleurs du monde entier et à usage exclusif de ceux qui savent utiliser correctement l'argent, c'est à dire les financiers et les banquiers . 

Le chaos n'est plus très loin .

Merci à Vivre est un village pour ce billet clair et juste et aux commentateurs  qui ont poursuivi  la réflexion .

JP N

 

 

 

17/03/2013, 11:08 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de Jean-Pierre NOUAL le 17/03/2013 à 10:55

Merci à Vivre est un village pour ce billet clair et juste et aux commentateurs  qui ont poursuivi  la réflexion .

Je tiens à re-préciser que je ne suis que "l'homme sandwich" ou "bourdon de mêlée" de Marie-Caroline Porteu avec un début de plaisir d'avoir pu réaliser ce Patrick Viveret nomme "la construction d'un désaccord" avec grain de sel puis son dépassement...Sourire

A bientôt.

Amitié.

17/03/2013, 18:43 | Par Cybergazouille

les solutions de Susan George (leurs crises , nos solutions)
(pour vous remonter le moral)

  • Glass Steagall Act (séparation des banques d'investissement des banques casino)
  •  Publicité des bilans bancaires - suppression des BANKSHADOWS (double comptabilité, les pertes sont hors bilan) http://www.appel-glass-steagall.fr/
  • interdiction des CDS (credit default swap) qui n'ont aucun lien avec l'économie réelle
  • agence de notation publique: ( celui qui note ne peut être celui qui est payé pour noter)
  • 80% de l'argent des prêts sert aux banquiers pour spéculer;

mais c'est une sorte de bromure  , si on lit a critique   par Jean-Paul Baquiast 04/03/2010 de l' "ARNAQUE" de J. de Maillard

"Or aujourd'hui, , tous ces idéalistes de l'action publique, tous ces grands naïfs – dans la mesure où il en survit encore quelques uns,  risquent de réaliser clairement, suivant en cela Jean de Maillard,  ce que certains d'entre eux avaient peut-être soupçonné sans vouloir le reconnaître. 

Non seulement le monde réel est le produit d'une minorité de grands prédateurs (nous reviendrons sur ce que nous entendons par là)  en compétition permanente pour exploiter  les ressources provenant du travail des foules assujetties, mais les Etats et les institutions publiques ont été conçues par ces mêmes prédateurs pour désarmer la révolte toujours possible de ces foules. "


http://automatesintelligent.blog.lemonde.fr/2010/03/06/commentaires-sur-larnaque-de-jean-de-maillard/


 


18/03/2013, 15:20 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de Cybergazouille le 17/03/2013 à 18:43

Les détenteurs du capital financier ne sont pas seulement les actionnaires ayant pris le pouvoir dans les entreprises cotées en bourses. Ce sont bien plus généralement les professionnels de la finance, banquiers, assureurs, gestionnaires de bourses de valeurs ou de biens. En s'appropriant non seulement le capital financier au sein des entreprises, mais aussi les circuits de l'épargne traditionnels par lesquels PME et salariés pensaient se mettre à l'abri des aléas de la spéculation en bourse, ces professionnels de la finance ont mis la main sur l'ensemble des circuits  de production et de consommation des biens et services dits de l'économie réelle.

Source : http://automatesintelligent.blog.lemonde.fr/2010/03/06/commentaires-sur-larnaque-de-jean-de-maillard/

Un grand merci pour ce rappel.

A bientôt.

Amitié.

19/03/2013, 10:30 | Par Danyves

Guillaume Malaurie dans le Nouvel Observateur

Bruxelles ou la révision des classsiques

Extraits :

 

Quelle que soit la suite donnée, quels que soient les seuils d’imposition, le fait est là : l’Union Européenne ne se contente plus de rappeler les Etats membres à la rigueur budgétaire.

L’euro technocratie impériale et elle seule - l’Eurogroupe des ministres des Finances, la Banque Centrale Européenne - décide cette fois en lieu et place des parlements nationaux, mais aussi de celui de Strasbourg. Les députés n’ont d’autres choix que d’entériner sous pression l’inévitable règle comptable. Au mieux d’amender les sanctions et de les corriger aux entournures.

Bref, l’Union ne prend plus de gants pour garantir la valeur mondiale de la cassette communautaire. Elle exige. Elle menace de mise en faillite. Et elle sévit par anticipation. Non seulement elle brandit le glaive fiscal mais elle frappe les serrures des comptes courants. Une évolution autoritaire qu’un livre récent et passionnant de l’historien belge David Engels, titulaire de la chaire d’Histoire Romaine à l’Université Libre de Bruxelles, compare à la mue de la République Romaine au Ier siècle de notre ère. D’abord en Principat, puis en Empire, qui réduit en quelques années à un petit théâtre les institutions démocratiques. Un livre dont il suffit de parcourir le titre pour aller jusqu’au bout, de la première à la dernière page : "Le Déclin, la crise de l’Union Européenne et la chute de la République Romaine. Analogies historiques", éditions du Toucan.


Selon cet Engels, Si l’Union ne souhaite pas disparaître de l’Histoire et de la carte du monde telles les cités grecques qui ne sont jamais parvenues à bâtir une fédération solide après avoir repoussé les assauts des monarchies d’Asie, l’évolution autoritaire serait, dit-il, sous une forme ou un autre, inexorable. Question de vie ou de mort.

Pour continuer de peser, pour échapper à la concurrence des marchés internationaux, l’Euro sera donc défendu coûte que coûte par sa technocratie bruxelloise issue du syncrétisme des élites nationales. A l’Europe bonasse succède l’Europe qui menace. "La concurrence démocratique entre partis et intérêts politiques est, note Engels, devenue trop dangereuse pour la stabilité de l’Etat et pour son projet de développement durable".
"Toi, Romain n’oublie pas de gouverner les peuples avec autorité".


Oui, ça fait froid dans le dos. Engels convient que l’Empire Européen piétinerait alors nombre de ses idéaux. Mais il rappelle que l’avènement d’Auguste qui assurait la paix civile, la stabilité et l’efficacité commerciale bénéficia d’un réel soutien populaire malgré la mise au rebut des privilèges des élus.

L'affaire chypriote est dans l’exact prolongement de la gestion de la crise grecque par la troïka des procurateurs bruxellois. Elle dessine l’inévitable tentation autoritaire de l’Empire, celle de ses dirigeants mais aussi celle de son opinion, qui ne peuvent consentir longtemps à voir s’étioler les acquis du grand marché sans montrer les dents. "Toi, Romain n’oublie pas de gouverner les peuples avec autorité", disait Virgile. A Bruxelles, on a manifestement révisé ses classiques.

Il y a TINA dans l'air... 

 

20/03/2013, 20:56 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de Danyves le 19/03/2013 à 10:30

L’euro technocratie impériale et elle seule - l’Eurogroupe des ministres des Finances, la Banque Centrale Européenne - décide cette fois en lieu et place des parlements nationaux, mais aussi de celui de Strasbourg.

Un grand merci pour ce rappel.

A bientôt.

Amitié.

20/03/2013, 21:23 | Par Valériane

Merci pour votre capacité à rendre les choses absconses, compréhensibles.

20/03/2013, 23:10 | Par Jacques Bolo

C'est assez traditionnel, dès qu'il y a une épargne, il ya des requins qui viennent promettre des gains faramineux (et prélèvent des commissions - corespondantes - au passage). Ils appliquent le même principe aux retraites.

Mais le système des retraites lui-même est fondé sur ce principe, puisqu'il promet des rentes qu'il ne peut pas tenir.

Tout le monde est complice.

22/03/2013, 17:55 | Par Vivre est un village

les systèmes de retraites Européens vont connaître de graves problèmes dans les mois et années à venir , mais ce sera surtout parce qu'on les aura transmis à des financiers prédateurs , qui s'autorisent désormais toutes les fraudes ou escroqueries , en totale violation de ce que l'on appelait autrefois l'Etat de Droit , notion qui n'existe plus dans l'Union Européenne actuelle, comme vient encore de le démontrer le Président de la BCE , Mario Draghi, qui s'arroge le droit de transgresser des traités signés pour faire plaisir à certains pays .. Voir mon dossier sur l'accord BCE/IRLANDE qui comprend trois articles (11, 12 et 13)

Un grand merci pour ce rappel.

A bientôt.

Amitié.

23/03/2013, 12:00 | Par Danyves

A propos des paradis fiscaux, une synthèse :

Les Paradis Fiscaux

 

 

24/03/2013, 02:10 | Par Claudia75 en réponse au commentaire de Danyves le 23/03/2013 à 12:00

Merci Danyves pour tout vos liens...

 

24/03/2013, 02:13 | Par Claudia75

Merci Vivre est un Village pour ce nouvel article qui donne des petits frissons...

 

 

09/04/2013, 11:38 | Par Qu'importe Shadok60

Les dangers de cette Directive doivent être évoqués en ce moment, du fait du débat sur les paradis fiscaux et des révélations de OFF SHORE LEAKS .. 

Elle ne peut pas être imposée sans aller de pair avec une régulation financière  drastique et une harmonisation fiscale , en particulier sur la fiscalité des capitaux . 

Newsletter