Jeu.
18
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Thiéfaine, chanteur inespéré

Paraît ces jours-ci le dernier album d’Hubert-Félix Thiéfaine, Stratégie de l’inespoir. Peut-être un peu moins inspiré que le superbe Suppléments de mensonge (2011), il reste toutefois de belle facture. Il est en tout cas l’autre face, en noir et blanc également, du précédent.

L’école, cette obsession française

C’est avec ce terme générique d’« école » que l’on embrasse désormais cycle primaire et secondaire. Et le constat est toujours le même : rien ne va plus.

Où vont tous ces enfants...

Après trois semaines d'école, les enfants de l'école primaire et de la maternelle sont fatigués. Les nouveaux rythmes scolaires sont en effet une aberration.

Sommeil d’hiver

Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan, Palme d’or à Cannes cette année, est un film qui peut être interprété à différents niveaux comme bien d’autres grandes œuvres.

Prostitution : la loi qui ne passe pas

Cela s’est fait très discrètement au début de l’été : le Sénat a retoqué la loi sur l’abolition de la prostitution en supprimant la mesure la plus débattue mais moteur même de cette loi, la « pénalisation du client ». Dans Le Monde diplomatique de ce mois, Mona Chollet fait la liste des arguments, tous fallacieux selon elle, qui ont ainsi fait que la montagne a accouché d’une souris. Mais le problème ne vient-il pas aussi du fait que le débat ait été mal posé ?

Onfray, négateur du réel... et drolatique

Le commentaire de Don Quichotte que Michel Onfray vient de publier est intéressant. Même si la lecture linéaire le conduit quelque peu à la répétition, voire à la redondance, cela permet de (re)visiter le comique d’une œuvre qui vaut son pesant d’or. Quelques pages appellent toutefois elles-mêmes à commentaires.

12 années de déshumanisation totale

12 Years a Slave

Consacré par les Oscars, le film de Steve McQueen, 12 Years a Slave, n’a pas autant ému la société française qu’il a frappé à l’estomac les États-Unis.

Nauséabond

En lisant le premier éditorial de l’année du journal Le Monde, je savais presque avec certitude que, sous le titre « Dieudonné : appliquer la loi, rien que la loi », je lirais ce terme, et ça n’a pas manqué : « En cette fin d’année 2013, un air nauséabond flotte sur la société française… »

L’antiraciste a un point commun avec le raciste : il se fie à son odorat.

Genre et race: rien à voir

 Dans un récent entretien donné au Nouvel Observateur, Judith Butler, la philosophe américaine spécialiste du genre, fait une comparaison quelque peu hasardeuse entre cette notion et ce

Newsletter