Dim.
21
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les notes "républicaines'' de Luc Ferry

On croyait que l'ex-ministre de l'Education nationale était au moins un professeur de philosophie politique sérieux. Eh bien ce n'est pas si sûr finalement, à en juger par sa dernière saillie dans ''Le Figaro'' de mercredi dernier. En est-on arrivé au « degré zéro du débat sur les notes » (ou au « degré zéro de l'éducation », à l'instar du titre élégant d'un article récent du « Figaro ») ?

Une «sacro-sainte» notation sur 20 de toute éternité?

A en croire certains (dont J-P Brighelli hier dans « Libération »), noter sur 20 serait on ne plus évident voire naturel, alors que ce type de notation est apparu en France il y a moins d'un siècle un quart, et uniquement pour l'enseignement secondaire (alors réservé à une toute petite élite).

Luc Ferry: stupéfiant de niaiserie

Le Figaro : « le CSP préconise de remplacer les notes sur 20 par un barème de 4 à 6 niveaux ; qu'en pensez-vous ?" Luc Ferry : « C'est stupéfiant de niaiserie ! ». Une réponse qui qualifie (ou disqualifie) son auteur.

Un plan qui amplifie les ABCD sans «mauvais genre»

Le Monde titre Un plan pour l'égalité filles-garçons sans mauvais genre tandis que ToutEduc précise: « un plan qui prolonge et amplifie les ABCD »Dès aujourd'hui, le plan est détaillé longuement sur le site du ministère : « Installer durablement une culture de l'égalité entre filles et garçons ».

L'étrange histoire des faits religieux

Le rapport d'ores et déjà controversé rédigé par la sénatrice EELV Esther Benbassa et son collègue UMP Jean-René Lecerf s'inscrit dans une histoire de ''l'enseignement des faits religieux" plus longue qu'on ne le pense. Une histoire étrange à la mémoire courte et très lacunaire.

Le politique et les «méthodes de lecture»

Samedi dernier, Najat Vallaud Belkacem a déclaré ne pas vouloir «d'une méthode officielle». Et la ministre de l'Education nationale a annoncé « un effort conséquent en 2015 pour la formation continue ».

Le numérique à l'Ecole: une (vieille) affaire présidentielle?

Jeudi dernier, François Hollande a annoncé pour la troisième fois, en l'amplifiant, un grand plan numérique pour l'Ecole.

Bayrou, l'illettrisme en bandoulière

Avec son goût prononcé pour l'amplification et l'approximation afin d'avoir ses aises au “centre du centre”, François Bayrou vient d'affirmer tout de go sur France Info que « les enfants n'apprennent pas à lire pour 30 à 40 % d'entre eux ».

Le numérique: "une illusion technologique'' à condamner?

Dans un billet en date du 21 octobre qui lui a valu quelques ennuis tout à fait immérités, un professeur s'est inquiété de « l'illusion technologique ambiante » tout en dénonçant «l’inertie du système éducatif» et «l’échec de l’évangélisme digital » : «le numérique n’est que vernis ; là où on l’impose, c’est de la pédagogie qu’il faut prodiguer ».

Des dotations désormais ciblées?

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem vient de confirmer officiellement l'idée d'une importante réforme des dotations, notamment en personnel, des académies et des établissements.

Newsletter