claude lelièvre

Historien de l'éducation

Sa biographie
Derniers ouvrages parus:"Histoires vraies des violences à l'école" ( Fayard, septembre 2007 )"Les politiques scolaires mises en examen" ( ESF, nouvelle édition mise à jour, avril 2008 )
Son blog
751 abonnés Histoire et politiques scolaires
Ses éditions
Voir tous
  • Point sur la loi Blanquer: ''médiocrité'' (en latin "in medio stat virtus'')

    Par
    Pour la première fois depuis trente ans, une loi sur l'enseignement scolaire d'origine ministérielle ne devrait pas être votée soit par la droite soit par la gauche. Faisant de nécessité vertu, Blanquer a tenté de valoriser cette position en l'universalisant par un aphorisme latin. Mais sa loi n'est d'évidence pas à la hauteur nécessaire; et l'Histoire ne sera pas au rendez -vous.
  • Les drapeaux et la Marseillaise à l"Ecole: beaucoup de bruit pour pas grand chose?

    Par
    Si l'on en juge par rapport aux enjeux fondamentaux de l'Ecole et à partir de son fonctionnement réel, sans aucun doute. Mais il en va tout autrement dans le domaine politique voire politicien, ne serait-ce que dans leur effet de ''masquage'' ou de ''détournement''. Mais pas seulement
  • La fabuleuse loi «historique» de Blanquer

    Par
    En dépit de ses distributions gratuites réitérées des Fables de La Fontaine aux élèves de CM2 , le ministre de l'Education nationale n'a pu résister à situer l'obligation d'instruction pour les 3 à 6 ans à la hauteur de l'institution même de l'instruction obligatoire par Jules Ferry puis de sa prolongation jusqu'à l'âge de 16 ans révolus par Charles de Gaulle.
  • Loi Blanquer: un rappel à l'ordre «ferryste» inquiétant par les temps qui courent

    Par
    Dans le JDD de dimanche dernier, Blanquer a tenu à se réclamer de Jules Ferry : "c'est exactement ce que pensait Jules Ferry, il y a cent quarante ans, quand il faisait confiance aux ''hussards'' et mettait en avant leurs droits et leurs devoirs''. Or il faut savoir que Jules Ferry s'est montré très hostile à l'expression collective des enseignants: une ''confiance'' très spéciale...
  • Le projet de Blanquer d’une deuxième heure supplémentaire non refusable a été refusé

    Par
    Le projet de décret a été présenté au Comité technique ministériel de l’Éducation nationale du 30 janvier. Ce texte, qui porte à deux heures, au lieu d’une actuellement, le nombre d'heures hebdomadaires supplémentaires pouvant être imposées aux enseignants du second degré a été rejeté par l’ensemble des organisations syndicales siégeant en CTMEN.
Voir tous
  • Édition Les observateurs 2012

    Bayrou et ses plans quinquennaux

    Par
    Après celui qu’il avait mis en avant début mai 1993 alors qu’il venait d’être nommé ministre de l’Education nationale ( « réduire de moitié en 5 ans le nombre des enfants qui ne savent pas lire» ), François Bayrou vient de réitérer dans l’engagement quinquennal.
  • Édition Les observateurs 2012

    Un débat sur l'éducation passionné?

    Par
    Selon Luc Chatel, l’éducation devrait être « au cœur de débats passionnés » à l’approche des élections présidentielles. La publication d’ « un pacte contre l’échec scolaire » signé par nombre de personnalités et d’organisations du monde éducatif semble lui donner déjà raison…
  • Édition Les observateurs 2012

    Education: des vœux sans aveu

    Par
    Le président-candidat Nicolas Sarkozy vient de présenter à Poitiers ses «vœux» aux «acteurs de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche». Le mieux est sans doute de les éclairer en comparant avec les engagements formels pris par le candidat Sarkozy le 2 février 2007 lors de la précédente campagne présidentielle, et avec les vœux de janvier de l'année dernière du président Sarkozy.
  • Édition Les invités de Mediapart

    Une histoire des violences (et de la police) à l'école

    Par
    Au moment où le débat sur la légitimité de l'intervention de la police dans l'enceinte scolaire se développe, nous avons souhaité publier des extraits du livre Histoires vraies des violences à l'école (Francis Lec, Claude Lelièvre, Fayard, 2007), qui montre comment, depuis 1990, l'idée — fantasmée — d'un «sanctuaire scolaire» a régressé au profit d'une collaboration avec la police. 
  • Édition Lycée en chantier

    La guerre des disciplines aura-t-elle lieu?

    Par
    Elle existe certes toujours de façon latente et incessante ( pour l’existence, la reconnaissance ou la survie ) ; mais, en certaines occasions ( de crise ou de tournant majeur) elle peut prendre des formes très ouvertes. Or la réforme du lycée ( avec ses réductions prévues d’horaire d’enseignement et l’amplitude de son organisation optionnelle ) peut faire que cela soit très chaud. Et certaines associations de spécialistes font déjà monter la pression.