Lun.
21
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Alain Finkielkraut à l'Académie Française: les raisons du scepticisme

Ainsi, ce jeudi 10 avril 2014, l'Académie Française a-t-elle finalement élu, malgré la polémique qu'a suscité cette candidature, Alain Finkielkraut au fauteuil laissé vacant, suite à sa disparition, par Félicien Marceau.

Alain Finkielkraut: mémoire vaine et défaite de la pensée

Cette vénérable institution qu'est l'Académie Française se prononcera, ce 10 avril 2014, sur l'opportunité, ou non, d'accueillir au fauteuil n° 21, où siégea autrefois Félicien Marceau, le philosophe Alain Finkielkraut. Celui-ci peut se vanter d'avoir, pour le soutenir, deux des membres les plus influents sous cette prestigieuse coupole : Jean d'Ormesson et Pierre Nora, deux des plus beaux esprits de l'Hexagone.

Gérard de Cortanze à Grenade: une sublime invitation au voyage

Rares sont aujourd'hui les écrivains à savoir raconter, sans que l'ampleur de leur érudition n'entame la beauté de leur style, leurs voyages à travers le monde. L'histoire de la littérature universelle, pourtant, en regorge : de Montaigne ou Goethe en Italie à Chateaubriand ou Morand en Amérique, en passant par Byron à Missolonghi, Loti à Pékin, Gide à Alger, Rilke à Duino, Saint-John Perse aux Antilles, William Burroughs à Tanger, Pierre Benoît à Beyrouth, Hermann Hesse en Inde ou Duras en Extrême-Orient.

Ukraine: le massacre des innocents

Ce sont des scènes, celles qui viennent de se dérouler à Kiev, que nous pensions impossibles à voir encore aujourd'hui, par leur sanguinaire violence, en Europe : des dizaines de morts e

Les sordides paradoxes de l'affaire Dieudonné

Je n’aime guère Dieudonné, dont j’ai toujours trouvé l’humour douteux, sinon de mauvais goût, même du temps où il sévissait encore, sur les scènes et télévisions françaises, avec son compère Elie Semoun. Ses plus récents propos antisémites, souvent nauséabonds, n’ont fait que conforter, en mon for intérieur, ce sentiment. Mais cela ne concerne, subjectivement, que moi et, comme tel, n’intéresse, fondamentalement, personne.

La Bosnie rêvée, plus que réelle, de Bernard-Henri Lévy

Le 25 novembre dernier, il y a donc un mois presque jour pour jour, Bernard-Henri Lévy se voyait décerner le titre de citoyen d’honneur de Sarajevo, en guise de remerciement, selon les autorités politiques et administratives de cette ville, pour ses « témoignages des souffrances du peuple bosnien pendant la guerre intercommunautaire de 1992-1995 ».

Le débat sur la prostitution: des maisons de tolérance aux boulevards de l'intolérance

Pauvre France, pays dont l’esprit des Lumières, sinon l’identité culturelle, est à ce point malmené qu’il ne sait plus à quel saint se vouer pour se croire encore la patrie des droits de l’homme !

Newsletter