Sam.
30
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Le Front national censure la presse

Le Front national a décidé de choisir dorénavant les médias et les journalistes autorisés à couvrir ses activités et sa campagne électorale. De ce choix, qui viole la liberté de la presse, Mediapart est la première victime qui s’est vu interdire de suivre la « convention présidentielle » de Marine Le Pen, ce week-end à Lille.

Depuis 2008, Mediapart a couvert tous les grands meetings du FN, ses congrès comme plusieurs déplacements de Marine Le Pen (lire une sélection de nos articles en pied de ce billet). C’est dans ce cadre que nous envisagions de couvrir cette « convention présidentielle ». Et de faire comme nous l’avons fait pour les grands meetings d’autres candidats (François Bayrou à Dunkerque, Jean-Luc Mélenchon à Besançon, Eva Joly à Roubaix) : travailler en amont de la manifestation pour raconter sa préparation mais surtout les pratiques des militants, leurs manières d’agir sur le terrain et d’analyser la campagne en cours.

Marine Le Pen et Steeve Briois.Marine Le Pen et Steeve Briois.

Ce mercredi, nos journalistes ont donc appelé plusieurs responsables du Front national pour préparer ce sujet. Alain Vizier d’abord, contacté par mail au sujet du déroulement de la convention. Puis Steeve Briois, appelé pour l’informer de notre venue et lui demander de nous mettre en contact avec des militants de Lille. Sa réponse a été lapidaire : pas question que Mediapart couvre cette convention ou rencontre des militants. « Je prendrai grand soin à vérifier que vous ne pourrez pas rentrer dans la convention, j’en fais une affaire personnelle », a-t-il précisé.

Steeve Briois est secrétaire général du Front national, officiellement chargé « de la mobilisation militante ». Il est par ailleurs élu, conseiller municipal d’Hénin-Beaumont et conseiller régional. Le 31 janvier, il avait déjà informé notre collègue Marine Turchi qu'il n'était plus question de répondre à nos questions.

Etonné pour le moins par ce refus, un temps attribué à l’irritabilité du personnage, nous avons donc contacté Bruno Bilde, le directeur de cabinet de Marine Le Pen qui, par ailleurs, supervise la communication du Front national. Il s’est vite avéré que l’irritabilité supposée était la nouvelle ligne politique du Front national. Un nouveau refus nous a été opposé, et dans des termes plus vifs encore.

Le Front national n’apprécie pas ce qu’il estime être une « croisade » (mot que nous n’employons jamais par principe) de Mediapart contre le Front national. M. Bilde, tout comme M. Briois, est donc prêt à assumer cette interdiction d’informer. « Puisque c’est comme ca, nous choisissons nos médias et nos journalistes, oui, et nous ne voulons pas travailler avec vous ». Parmi les invectives qui nous ont été opposées est apparu un argument : puisque Mediapart a fait le choix éditorial de ne pas consacrer l’une de ses émissions spéciales Mediapart 2012 à Marine Le Pen, le FN « a décidé d’appliquer la réciprocité ». Nous sommes donc interdits d’exercer notre profession.

Bruno BildeBruno Bilde
Est-ce à dire que les médias qui ne souhaitent pas faire d’interview de Marine Le Pen (et ils sont nombreux) sont eux aussi interdits ? Bruno Bilde n’a pas souhaité aller plus avant, répétant en boucle « On vous applique la réciprocité ».

Il faut donc s’arrêter un instant à cet argument. Dans le cadre de son émission spéciale Mediapart 2012 (notre présentation ici), nous avons choisi d’inviter les candidats de l’alternance (ou de l’alternative) progressiste et démocratique : François Bayrou, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, François Hollande. A ce jour, aucun autre candidat ou parti ne s’est plaint de ce choix. Seule Corinne Lepage nous a fait savoir qu’elle était disponible. Et nous avions prévenu que ces candidats qui franchiraient l’obstacle des 500 parrainages se verraient évidemment invités à s’expliquer sur Mediapart. Nous avons par ailleurs explicité notre choix de ne pas inviter Marine Le Pen (lire ici).

Mediapart est un site pluraliste, dans ses engagements comme dans ses choix de couverture. Le Club de Mediapart est un des très rares lieux de libre expression dans la presse française : les seules limites sont celles fixées par la loi de 1881 et notre charte de modération ; contributions et commentaires sont modérés – quand nécessaire  a posteriori.

Nous ne sommes pas un service public et nous ne sommes pas plus soumis aux critères du CSA. Ce sont nos choix éditoriaux qui, jour après jour, construisent l’identité éditoriale, l’offre rédactionnelle qui vous est proposée. C’est ainsi que plutôt qu’une interview de Marine Le Pen, nous avons préféré depuis 2008 une autre démarche journalistique : le reportage, l’enquête et l’expertise.

A ce titre, le Front national a été méthodiquement couvert, une de nos journalistes, Marine Turchi, s’y consacre depuis quatre ans, ayant accumulé sur ce sujet une forte compétence. Et le Front national a d'ailleurs parfois reconnu la qualité de cette couverture ! Marine Le Pen a ainsi cité sur France Inter notre enquête sur les pressions subies par les maires qui avaient parrainé le FN en 2007 (Parrainer le FN : des maires disent «plus jamais»). Et un de nos reportages (En Moselle, «la peur du FN n'existe plus») fut également cité à la tribune du meeting de Metz, le 11 décembre dernier !

Une partie de ce travail a débouché cette semaine sur une opération exceptionnelle de Mediapart, qui vaut largement toutes les interviews de Marine Le Pen : notre enquête sur son programme. En vingt fiches techniques et environ 80 feuillets, nous avons méthodiquement expertisé son programme et celui de son parti. Cliquez ci-dessous :

Il est évidemment du droit élémentaire des journalistes de ne pas interviewer telle ou telle personnalité. Cela fait partie des discussions et des choix quotidiens d’une rédaction et les critères sont pour tous et en tous domaines toujours les mêmes : nouveauté, intérêt, pertinence. Avec cette donnée supplémentaire : comment ne pas être les relais de stratégies de communication.

Soucieuse de mener à bien son entreprise de « dédiabolisation », Marine Le Pen a justement construit depuis treize mois une entreprise de sur-médiatisation. Est-ce à dire que les médias qui ne se plieraient pas à cette stratégie se verraient sanctionnés ? Marine Le Pen a déjà attaqué en justice France Télévisions et Caroline Fourest. Mais sur toutes les télévisions, sur toutes les radios, elle aura disposé d’une exposition médiatique exceptionnelle qui lui a permis de dérouler à l’envi ses thèses et de consolider son emprise sur un parti qui, reçu en héritage de son père, est en train d’être reformaté à sa main.

Estimant vain et redondant de lui proposer de nouvelles prises de parole, nous maintiendrons évidemment notre choix et poursuivrons nos reportages et enquêtes. Il n’a jamais été question pour nous de boycotter le Front national. Mais bien au contraire, de raconter son électorat, son fonctionnement, de décrypter ses stratégies, son idéologie, ses propositions. Pour mieux en cerner les menaces et les dangers.

-----------------

Retrouvez ci-dessous l'expertise détaillée du programme du FN :

Front national: notre contre-argumentaire en 20 fiches

Nos 20 fiches (regroupées ici dans un seul dossier) :
1/ Un «nouveau FN» bien proche de l'ancien

2/ La sortie de l'euro
3/ La dette
4/ L'«Etat fort»
5/ Economie et social
6/ Agriculture
7/ Immigration
8/ Sécurité
9/ Justice

10/ Logement
11/ Santé et recherche
12/ Education
13/ Ecologie

14/ Place des femmes
15/ Laïcité

16/ Culture
17/ Démocratie et institutions
18/ Presse et numérique

19/ Politique étrangère
20/ Europe

----------------------------------------

Pour rappel, une sélection de nos articles sur le FN et Marine Le Pen. Cliquez sur les titres ci-dessous :

Enquêtes sur le Front national :
- «Quand le directeur de campagne de Marine Le Pen moque le "client-électeur"», enquête du 29 mars 2011.
- «Les chers parrains du Front national», enquête du 18 novembre 2011.
- «Parrainer le Front national: des maires disent plus jamais», enquête du 19 janvier 2012.

Marine Le Pen et sa tentative de «dédiabolisation» du FN :
- «Le Pen vs Le Pen: l'impossible normalisation du Fron national», article du 1er août 2011.
- «Front national: les réseaux obscurs de Marine Le Pen», article du 9 septembre 2011.
- «Comment parle Marine Le Pen: une journée dans le Var», reportage du 13 mars 2011.
-
«Comment Marine Le Pen construit sa boîte à idées», enquête du 12 janvier 2011.
- «Enquête sur une stratégie de communication», enquête du 21 avril 2010.
- «Marine Le Pen et la grosse bête qui monte», analyse du 14 décembre 2010.
- «Fin de parti pour le FN», enquête du 17 mars 2009.

La riposte au Front national :
- «Face au FN, des stratégies de riposte à géométrie variable», enquête du 1er février 2012.
- «Les syndicats veulent contrer le discours "social" du FN», enquête du 24 mars 2011.
- «Immigrés: une boîte à outils pour répondre à Le Pen et Sarkozy», article du 11 mai 2011.
Le virage soi-disant «social» du FN et sa tentative de récupération du vote ouvrier :
- «Le Pen: son "Vive la sociale" de pacotille inquiète la gauche et l'UMP», enquête du 14 décembre 2011.
- «En Moselle, "la peur du FN n'existe plus"», reportage du 10 décembre 2011.
- «Marine Le Pen reprend le slogan de Mélenchon», billet de blog du 11 décembre 2011.
- «Sur le terrain, le FN n'est pas le "parti des ouvriers"»,  enquête du 5 octobre 2011.
- «Comment Marine Le Pen parle aux classes populaires», enquête sur les ressorts du vote FN dans les milieux populaires.
- «L'OPA du FN sur la "démondialisation"»,  enquête du 24 mai 2011.
- «A Saint-Nazaire, les ouvriers veulent résister aux assauts du Front national», reportage du 18 mars 2011.
- «Cantonales: là où perce le FN» et «Ces fractures françaises que révèle la percée du FN». Analyses des résultats du FN aux élections cantonales de mars 2010.

Nos reportages politico-sociaux où la montée du FN est palpable :
- Notre série de reportages sur les classes moyennes et les oubliés. Volet 1, volet 2.
- Nos 12 reportages dans toute la France, lors des cantonales de 2011, ici.- «Notre cher président nous prend pour des cons», reportage à Florange du 15 septembre.
- «Pourquoi la "classe moyenne" n'en peut plus des responsables politiques», reportage du 18 mars 2011.
- «A Arras, la gauche face à la vague Le Pen», reportage du 11 mars 2011.

Nos reportages à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), fief et laboratoire de Marine Le Pen :
- «Marine Le Pen veut faire d'Hénin-Beaumont le Vitrolles du Pas-de-Calais», reportage de juin 2009.
- «Dix jours à Hénin-Beaumont ou comment raconter une drôle de bataille électorale», notre blog de reportages sur le FN lors des municipales partielles de 2009.
- «Une semaine de campagne à Hénin-Beaumont», reportage du 1er juillet 2009.
- «Après Hénin-Beaumont, l'émergence d'un laboratoire de la mutation du FN», article du 18 juillet 2009.
- «Hénin-Beaumont: corruption, clientélisme, bienvenue chez les chtis socialistes!», article du 1er juillet 2009. 
- «A Hénin-Beaumont, Marine Le Pen conquérante», reportage du 22 mars 2010.
- «Hénin-Beaumont: un test pour le PS local», reportage pendant la primaire socialiste, en octobre 2011.

 

Tous les commentaires

15/02/2012, 17:45 | Par Henri Poste

Suivez le FDG !

16/02/2012, 01:33 | Par jltrinq97 en réponse au commentaire de Henri Poste le 15/02/2012 à 17:45

Oui, mais .. le Front de Gauche est très peu médiatisé en comparaison avec le Fhaine, lorsque dans les "médias normaux"  pronnoncent 55 fois le nom de La Peine, on n'évoque celui de Mélenchon une seule fois et surtout pour le critiquer ou pour le comparer à La Peine.

 Alors la liberté de la presse hein ... Vous avez bien fait de ne pas lui donner l'antenne à La Peine sur Médiapart puisque avec les 2 libéraux qui font 75% de temps d'antenne, c'est elle qui arrive derrière.

Ensuite, lorsque Mélenchon est invité (vous êtes trop bons chers journalistes, tellement impartiaux), ça commence en général parce ce type de question : "Mr. Mélenchon, on ne comprend pas, pourquoi êtes vous aussi bas dans les sondages, votre discours ne semble pas audible". Les hypocrites, les rats. Que ça change et vite.

Place au peuple et "l'humain d'abord".

15/02/2012, 17:51 | Par GUY BERTRAND

PAS grave!!! Ne parlez plus de ces gens là!!! plus rien,ni photo ,ni commentaires, silence !! chut !

16/02/2012, 11:14 | Par JP Chenet en réponse au commentaire de GUY BERTRAND le 15/02/2012 à 17:51

Impossible de ne plus parler de Le pen , évidemment ce serait la solution...Mais imaginer des degauches sans leur  "bouc émissaire",l'antifacisme c'est l'antifaâchîîîsme  qui lie les rangs des progressites depuis 70 ans . Comment vivre  sans la fifille de celui qui a torturé en Algérie.... inconcevable!

15/02/2012, 17:54 | Par belle lurette

Mais vous n'avez pas voulu recevoir la Baronne de Montretout chez vous.....alors elle se venge....vous n'irez pas chez elle..... non mais ! bisque, bisque.... bisque, bisque rage !

 

Et puis parler de la liberté d'expression ou de la liberté de la presse avec le FN.....c'est un peu comme demander à un proxénète de rétablir la moralité dans une maison clause, non ?

16/02/2012, 15:06 | Par Gilbert.Duroux en réponse au commentaire de belle lurette le 15/02/2012 à 17:54

Médiapart est vraiment grotesque de parler d'atteinete à la liberté de la presse. Quand le Front de gauche interdit au manipulateur Petit journal de Canal Plus l'accès à une réunion qu'il organise avec des chômeurs et précaires, il n'y a rien à redire. Il n'y a pas un droit d'accès à un événement pour des journalistes qui serait absolu. Il en va de même lorsque des syndicalistes, grévistes, des activistes, des militants organisent une AG afin de préparer une action. Il est évident que tous les journalistes ne sont pas forcément bienvenus. On peut donc comprendre que le FN, comme n'importe quelle formation, choisisse de communiquer de préférence avec certains journalistes plutôt qu'avec d'autres.

16/02/2012, 16:29 | Par gerald rossell en réponse au commentaire de Gilbert.Duroux le 16/02/2012 à 15:06

« Le petit journal » privé de cartes de presse ?

 


 

Un journaliste doit-il s’interdire d’être divertissant ? C’est ce qu’on pourrait conclure de l’interview, par le site Arrêtsurimages.net, du président de la Commission de la carte de presse, Eric Marquis.

 

Celui-ci s’interroge en effet — mais à titre personnel, a-t-il précisé à l’AFP — sur l’opportunité d’accorder des cartes de presse à l’équipe du Petit Journal, relevant que l’émission est inscrite dans la rubrique « divertissement » de Canal +. « En tant que membre du SNJ [Syndicat national des journalistes, ndlr], je suis assez réservé sur le mélange des genres, explique Marquis, réticent au concept d’infotainment. Les auteurs des Guignols, par exemple, n’ont pas de carte de presse. »

 

L’interview fait suite à deux polémiques récentes sur les pratiques du Petit Journal. Après avoir été accusés de manipulation par l’équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon, les journalistes de Canal + ont été laissés à la porte d’une rencontre avec un collectif de chômeurs organisé par le Front de Gauche. De son côté, le directeur de cabinet de David Douillet dénonce lui aussi un montage trompeur visant à moquer le ministre des Sports. [Mise à jour 16h : et ça continue avec des soutiens de Nicolas Dupont-Aignan !]

 

Eric Marquis précise que la question de la carte de presse se pose aussi pour les journalistes qui conçoivent toute une flopée d’émissions de la TNT racolant le téléspectateur avec des sujets du style « Je suis nain, obèse, autiste et échangiste ».

par Isabelle Roberts, Raphaël Garrigos

15/02/2012, 18:34 | Par Quoique en réponse au commentaire de François Bonnet le 15/02/2012 à 18:07

La preuve que Le Pen II est une candidate comme les autres : elle fait le contraire de ce qu'elle dit !

15/02/2012, 18:39 | Par belle lurette en réponse au commentaire de François Bonnet le 15/02/2012 à 18:07

@ FRANCOIS BONNET,

 

Mais Mlle Le Pen, en parfaite représentante du népotisme à la française,  et d'un parti totalitaire dont chacun de nous connait les origines et par qui ce parti a été fondé ...  est prête à se servir du mauvais classement de la France par RSF pour mieux se victimiser et stigmatiser ceux qui ne pensent pas comme elle.... elle est le parfait exemple du pompier pyromane..... elle est du même style que ceux qui alumèrent l'incendie du Reichstag pour mieux ensuite en accuser leurs adversaires, les montrer du doigt... et ensuite les emprisonner....j'exagère peut-être, mais bon .... tout en espérant que Mlle Le Pen ne sera jamais au Pouvoir....

15/02/2012, 22:13 | Par wildpalms en réponse au commentaire de belle lurette le 15/02/2012 à 18:39

@Belle Lurette,

 

15/02/2012, 19:15 | Par Antoine Perraud en réponse au commentaire de François Bonnet le 15/02/2012 à 18:07

Dans le programme électoral analysé par Mediapart, au chapitre culture, un dixième et dernier point stipule ceci :

10 – Internet - La communication ne se rapporte pas qu’aux groupes de presse, elle concerne tous les Français, notamment à travers les médias audiovisuels Internet (blogs, forums, etc.). Leur liberté d’expression doit être garantie et renforcée dans ce domaine. Une licence globale sera instaurée pour les échanges privés sur Internet, qui doivent rester libres. La liberté sur internet sera fermement défendue contre toute tentative (HADOPI, LOPPSI 2 Traité ACTA) visant sous divers prétexte de la restreindre.

15/02/2012, 22:07 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Antoine Perraud le 15/02/2012 à 19:15

Quel est le parti qui à écrit cela ?

16/02/2012, 12:06 | Par utopart en réponse au commentaire de wildpalms le 15/02/2012 à 22:07

@ wildpalms

Cliquez sur le lien chapitre culture, et vous êtes sur le site du FN dont ce texte est extrait.

Huit recommandations pour ce commentaire d'Antoine Perraud !!!

Au vu de ce que les textes qui font l'apologie du FN recueillent habituellement sur ce site, cela laisse penser que ce sont des "recommander" de complaisance du fan-club de son auteur qui approuvent sans vraiment lire, ce qui est un comble eu égard à leur prétendu niveau intellectuel.

Nous sommes en plein délire et Médiapart n'aide pas à y voir clair.

Instructif que tout cela, très instructif !!!

15/02/2012, 20:34 | Par Virginie Lou-Nony en réponse au commentaire de François Bonnet le 15/02/2012 à 18:07

@ Guy Bertrand

Au contraire, parlons-en. C'est tellement facile de leur mettre le nez dans le caca que c'est presque outrageant. Mais bon, enfilons les gants de ménage et allons-y tous, parlons de Le Pen et de ses propositions, parlons de Sarkozy et de ses propositions, parlons-en à fond, de leur mensonge, de leurs contradictions, allons-y gaiement c'est du boulevard, et il n'y a que ça qui puisse les faire canner (d'ailleurs je me demande si l'idée de leur "répondre" est tellement bonne, mais bon c'est vrai que ça peut toujours servir)

15/02/2012, 18:17 | Par Mariethé FERRISI

La réponse du berger à la bergère au delà de toute nuance et de toute considération, c'est tout bête chez eux, on tape des pieds et on règle aux "coups de poing". Pas la peine de chercher plus loin !

15/02/2012, 18:18 | Par vieille dame

Il ne vous reste plus qu'à faire un reportage commençant par : "Il parait que..." suivi de belles envolées d'imagination.. ça sera de la faute du FN...  (bon, je sais, je rêve !).

15/02/2012, 18:28 | Par Gil Gosseyn

Ouais...

Et qu'est ce qui empêche d'y aller quand même et de faire le reportage ? Ce n'est pas plus dangereux que ce que font les journalistes du Monde qui vont à Homs sans accréditation quand même ?

Pour le reste, désolé mais cette histoire et les justifications de chacun à n'en plus finir c'est un peu le degré zéro. Pas sûr que Mediapart en sorte vraiment grandi.

Mais bon c'est vous qui voyez.

 

15/02/2012, 21:28 | Par louis bresson en réponse au commentaire de Gil Gosseyn le 15/02/2012 à 18:28

Tout à fait d'accord. J'ai approuvé votre choix de ne pas inviter MLP. Il faut accepter que ce soit réciproque.

De toute façon, c'est aussi bien comme ça, il est des gens par qui il vaut mieux ne pas être invité. C'est compromettant.

Mais cela ne doit pas vous empêcher de faire votre boulot et de nous dire ce qui se passe sur le terrain. Même dans les coulisses!

15/02/2012, 22:05 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Thierry Reboud le 15/02/2012 à 18:49

Mais ce n'est pas de la censure ... C'est ... C'est rien en fait !!

15/02/2012, 18:49 | Par wildpalms

Avec ce que nous leur mettons dans la tronche à longueur de journée, je ne suis pas étonné de leur réaction....

Je trouve même qu'ils ont été lent à la détente !! Rigolant Ceci étant, je ne vois pas en quoi interdire l'entrée de gens qui vous critiquerons de toutes manières quoique vous disiez représente une atteinte à quelque droit que ce soit !! 

Nous l'avons quand même bien cherché non ? 

Maintenant occupons nous de l'autre facho de la politique : Mélenchon !!!

15/02/2012, 19:00 | Par Matematika

Vous avez refusé d'interviewer MLP alors que vous avez accordé une large tribune d'expression aux autres principaux candidats.

Le refus du FN de vous recevoir n'est donc pas anormal...Et cela

n'a rien à voir avec le programme du FN ni avec le journalisme

d'investigation... Vous avez provoqué un conflit personnel, c'est tout.

15/02/2012, 19:16 | Par Annie Stasse

tiens je découvre à cette occasion (inespérée) que des FN fréquentent Mediapart. Curieux je ne les avais pas remarqué dans les commentaires.

comme quoi vous acceptez tout le monde à condition qu'ils respectent la démocratie et n'insultent personne.

15/02/2012, 21:29 | Par Matematika en réponse au commentaire de Annie Stasse le 15/02/2012 à 19:16

Est ce de moi que vous parlez Madame?

Imaginons que Mr Bonnet ait reçu tous les candidats sauf  François Hollande, sous prétexte par exemple qu'il va flinguer

la recherche publique... Je crois alors que les soutiens de Hollande n'auraient pas invités Mediapart.

Il n'y a rien de politique là dedans.

15/02/2012, 21:47 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Matematika le 15/02/2012 à 21:29

@Matematika

On a quand même des gens inquiétants qui nous ramène aux pires heures de l'histoire sur Médiapart ... Ils prétendent être de gauche mais ce sont en réalité de malfaisants extrémistes.

J'avais compris que votre commentaire n'était qu'un constat ... 

15/02/2012, 21:43 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Annie Stasse le 15/02/2012 à 19:16

Annie Stasse... 

Qu'un commentateur relève qu'il y a un conflict ou un différent entre le FN et Médiapart ne fait pas de ce dernier un défenseur du FN ... C'est juste un constat. Il faut arrêter cette attitude intolérante qui consiste à vouloir traquer les autres pour leurs idées ...

L'histoire nous à montré où cela peut mener ... De plus inventorier qu pense quoi sans aucune preuve n'est pas compatible avec la pensée de gauche modérée et responsable.

Ce frapa dingue de Mélenchon n'y allait pas avec le dos de la cuillère il y a peu avec les journalistes lui non plus. Il était même plutôt vulgaire souvenez vous... 

Personnellement il me semble logique que le FN refuse de recevoir Médiapart ... Nous sommes tous de gauche ici. Ils savent bien qu'il n'y a rien à attendre de nous.

Maintenant que certains commentateurs masochistes soit du FN ne me gêne pas c'est leur droit ... Je répondrait à leur posts car je" n'ai pas la crainte de leurs idées et puis voilà !! 

Bien qu'étant "Hollandiste" je vais bien lire Atlantico de temps à autres ... 

15/02/2012, 19:18 | Par Jean-Yves Mège

Top niveau cet article. et si le FN ne veut pas de Médiapart c'est tout à l'honneur de ... Médiapart. Merci François Bonnet.

15/02/2012, 19:41 | Par sixenligne

En même temps recevoir un candidat d'extrême gauche quand on voit le résultat du XXème siècle et la violence latente chez Marx... le fond est meilleur (bien qu'ignorant de l'identité humaine) mais la forme finalement identique : atrocité en tous genres

15/02/2012, 21:50 | Par wildpalms en réponse au commentaire de sixenligne le 15/02/2012 à 19:41

Il est clair qu'un extrémisme de gauche n'engendre pas de situations plus enviables que l'éxtrémisme de droite ou religieux ou autre d'ailleurs ...

 

16/02/2012, 07:48 | Par profil_inactif_233720 en réponse au commentaire de wildpalms le 15/02/2012 à 21:50

Vous parler bien sur de Philippe Poutou (NPA) ou de Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)?

Le Front de gauche est une alliance électorale de la gauche antilibérale qui est notamment contre la ratification du Traité de Lisbonne. Il ne s'agit pas d'une alliance d'extrême gauce, qu'on se le dise.

16/02/2012, 08:17 | Par wildpalms en réponse au commentaire de profil_inactif_233720 le 16/02/2012 à 07:48

En fait, j'inclue dans les extrêmes le front de gauche.

C'est un mouvement très dure, qui, exactement comme le Fn cache ce qu'il à l'intention de faire. C'est du NPA qui n'a pas le courage de le déclarer.

15/02/2012, 19:55 | Par 403

Dommage pour Marine Turchi, il doit bien lui rester quelques munitions et avec les fiches concoctées hier, on a de quoi affronter la peste brune colorée en blonde.

En revanche voilà un temps libéré pour nous donner un point de vue éclairé sur les envolées hollandaises dans la presse anglaise!

15/02/2012, 21:52 | Par wildpalms en réponse au commentaire de 403 le 15/02/2012 à 19:55

C'est à dire ?

16/02/2012, 12:34 | Par Olivier Timbaud

à François Bonnet : ça vous laissera du temps pour revoir La grande illusion. La restauration de ce merveilleux film est parfaite. Et je ne suis pas certain que vous perdiez au change.

15/02/2012, 20:50 | Par Lechiffre

Ouais bof: si vous avez parfaitement le droit de les traiter comme bon vous semble, eux aussi. Citez-moi un texte qui oblige une reunion privee a s'ouvrir a toute la presse?

Faut assumer, mon grand, et arreter de se plaindre. De toues facons on sait ce qu'elle va dire.

PS: pitoyable votre intervention face a Bayrou.

15/02/2012, 22:07 | Par denis bourgois en réponse au commentaire de Guy le 15/02/2012 à 20:59

Ben oui... c'est quand m^me pas faux. 

16/02/2012, 04:22 | Par Gil Gosseyn en réponse au commentaire de denis bourgois le 15/02/2012 à 22:07

C'est même plutôt vrai. On peut être de gauche et tenter d'être honnête intellectuellement...

15/02/2012, 21:54 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 21:15

D'autant que Médiapart ne cessera pas d'exister pour autant ...

15/02/2012, 22:04 | Par Monic en réponse au commentaire de wildpalms le 15/02/2012 à 21:54

Heureusement car il y a de très bonnes choses dans Médiapart...

 

15/02/2012, 22:15 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 22:04

Mais bien sûr ...  moi j'adore leurs articles économiques.

16/02/2012, 10:25 | Par Ysabeau en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 21:15

Bien vu, on ne peut pas avoir une position qui exclut un parti (ce qui, en soi, ne me gêne pas) et pleurnicher ensuite qu'on ne veut pas de vous. La décision du Front national ne me choque pas plus que ça, un prêté pour un rendu en fait.

16/02/2012, 17:35 | Par gerald rossell en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 21:15

Marine Le Pen refuse un débat avec Jean-Luc Mélenchon

 

Le Front de gauche a annoncé, jeudi 16 février, que Jean-Luc Mélenchon avait accepté une invitation à débattre avec Marine Le Pen dans l'émission "Des paroles et des actes" de France 2, prévue la semaine prochaine.

 

Après la réponse positive du candidat du Front de gauche, l'équipe de campagne de Marine Le Pen a fait savoir qu'elle ne souhaitait pas participer à l'émission, ayant "déjà débattu avec lui". Elle préfèrerait être opposée à un représentant du PS ou de l'UMP.

 

Joint par Le Monde, François Delapierre, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, a assuré qu'ils n'avaient pas été prévenus par France 2 du refus de Mme Le Pen. Invité lundi, Jean-Luc Mélenchon avait décidé d'écourter un déplacement en Corse pour participer à l'émission.

"Il faut qu'elle assume politiquement, ce n'est pas elle qui fait les programmes", a dit M. Delapierre, expliquant le refus de Mme Le Pen par la "nervosité". "On leur crée des difficultés avec notre stratégie de dévoilement. On joue notre rôle de mise à nu du FN", a-t-il assuré

15/02/2012, 21:27 | Par Patatras

je pense que vous vous prenez pour des juges, et non plus des journalistes qui rendent compte d un evenement. en prenant parti, vous n etes plus objectif, et evidemment vous n etes plus invité:  vous n etes pas gardiens de la moralité d un parti ni de la balance du bien ou du mal; ou alors vous devenez aussi un parti politique;

les pensees personnelles ne m'intéressent pas, j ai assez des miennes; j attends de la presse qu elle annonce "le chat est mort"  et non pas "le pov' petit chat est tragiquement mort, ecrasé par  un automobiliste alccolisé du front national.après un meeting electoral inacceptable..."  bla bla bla

15/02/2012, 21:32 | Par Hélène Khodoss

Excellent! Ça prouve que Mediapart les embête vraiment.

Pas du tout d'accord avec ceux qui disent "c'est de bonne guerre" ou font du juridisme à contre-sens sur le thème "ils ont le droit". C'est bien une atteinte à la liberté de la presse (certes formellement légale, mais ce n'est pas le sujet), car il s'agit d'empêcher des journalistes de faire leur métier. Couvrir une réunion importante du FN  fait partie du travail des journalistes. Être interviewée par Mediapart ne fait pas partie du "métier" de Marine Le Pen, ça lui fait simplement une tribune de moins et elle en a déjà bien assez. Il n'y a pas symétrie et la "réciprocité" est absurde.

15/02/2012, 21:53 | Par Monic en réponse au commentaire de Hélène Khodoss le 15/02/2012 à 21:32

La politique est devenue depuis belle lurette un métier où beaucoup de monde se bouscule pour obtenir un petit siège et une pettie retraite en plus. J'ai fait longtemps du journalisme et je pense que l'attitude de Médiapart est infantile. La Presse est un lieu d'expression et cela devrait être pluraliste. Justement pour démontrer que ses idéaux dits «démocratiques» ne sont pas que du pipo, si je peux me permettre l'expression. Aussi la Presse libre a le devoir de démontrer qu'elle n'est pas la pensée unique qui nous étrangle tous depuis des années dans ce monde néolibéral. Il y faut du courage non des principes petits-bourgeois.

«(...) ça lui fait simplement une tribune de moins et elle en a déjà bien assez.» Ça sent une vieille odeur d'atteinte à la démocratie ce point de vue d'ordre quantitatif...C'est une erreur éditoriale majeure pour le site Médiapart. Je suis contre le FN mais je pense que cette ereur démontre le monde démagogique généralisé dans lequel nous évoluons. C'est tout bonnement désespérant.

15/02/2012, 22:03 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 21:53

Je suis d'accord avec vous ... 

15/02/2012, 22:01 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Hélène Khodoss le 15/02/2012 à 21:32

C'est bien une atteinte à la liberté de la presse"

Vous proférez cette affirmation sur la base de quoi ? C'est votre point de vue personnel ? C'est un fait reconnu d'une manière générale ?

Moi je persiste et signe à dire que c'est de bonne guerre et qu'étant légal de surcroit il ne s'agit pas d'une atteinte à la liberté de la presse. Vous savez très bien que lorsque nous lisons un article sur le FN c'est pour le voir se faire allumer ... Même si ils ne disaient pas grand chose... Nous sommes tous de gauche ici !!

Ne soyons pas hypocrites en plus !!



15/02/2012, 22:06 | Par Monic en réponse au commentaire de wildpalms le 15/02/2012 à 22:01

L'hypocrisie semble de plus plus pencher vers la Gauche avec ses principes qu'elle refuse systématiquement d'appliquer...

15/02/2012, 22:16 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 22:06

Là ... ça fait mal à lire mais ce n'est pas tellement faux !!

15/02/2012, 22:21 | Par Monic en réponse au commentaire de wildpalms le 15/02/2012 à 22:16

Il n'y a pas plus intolérant chronique que le Club/Comité de Médiapart. (Je ne parle pas du site Médiapart ni de ses journalistes).

16/02/2012, 08:19 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 22:21

C'est souvent, lorsque je dis que je suis abonné à Médiapart que l'on me fait part de qualité des articles et de l'intolérance des commentateurs ... 

C'est dommage !!

15/02/2012, 22:21 | Par citoyenne57

Médiapart a fait ce que font toutes les rédactions: choisir.Et c'est d'autant plus son droit que Médiapart n'est pas un service public.La différence avec les autres média? sa franchise à l'égard de ses lecteurs.

En réagissant ainsi le FN prouve que ses belles paroles sur la liberté de la presse ne valent rien et que la liberté a tout à craindre de lui car  déjà , il interdit .Quand serait-il si ,par malheur, il participait un tant soit peu au pouvoir? Sa réaction prouve combien Médiapart avait raison de ne pas participer à sa promotion en ne l'interviewant pas.

 

15/02/2012, 22:30 | Par Monic en réponse au commentaire de citoyenne57 le 15/02/2012 à 22:21

Ne soyons pas naïfs quant aux «(...) belles paroles sur la liberté de la presse ne valent rien (...).» du FN. Ne le saviez-vous pas auparavant et ce depuis de nombreuses années? Que Médiapart devienne un journal/site idéologique, qu'on le sache sinon ne parlons pas de liberté de la Presse.

Quand on sait faire des entrevues politiques intelligentes (Médiapart sait le faire), on ne peut crainde d'inviter des «adversaires» politiques au nom de la Liberté de la presse. C'est une erreur de n'avoir pas invité le FN pour justement profiter de poser les bonnes questions. Le devoir et le droit d'une presse libre, c'est celui de démontrer/démonter un programme, une idéologie nulle et sans avenir...Pour cela il faut sortir du terrain théorique et rhétorique des belles intentions.

16/02/2012, 08:20 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Monic le 15/02/2012 à 22:30

J'ai toujours défendu l'idée qu'il fallait au contraire parler avec le FN.

Je leur ai envoyé de nombreux mails en leur demandant le détail de la réindustrialisation de la France et j'attends encore les réponses ... 

15/02/2012, 22:43 | Par gerald rossell

Que diable auriez vous été faire dans cette galère ?

15/02/2012, 23:06 | Par Pál Bismüth

la guerre

15/02/2012, 23:08 | Par utopart

Médiapart, pompier pyromane !!

L'arroseur arrosé.

Je ne vous croyais pas capables d'une telle mauvaise foi, d'une indignation au nom de la liberté d'information que vous prétendez défendre et que vous êtes les premiers à bafouer par idéologie.

Je peux comprendre que vous n'ayez pas envie de faire la promotion du FN.

Je peux comprendre que vous ayez décidé de ne pas recevoir sa candidate.

Je vous trouve ridicule dans vos cris d'orfraie sur une censure à l'appui d'arguments alambiqués pas très convaincants.

Je ne résilierai pas mon abonnement, bien au contraire, pour cette modeste contribution, je veux voir jusqu'où vous êtes capables de vous ridiculiser et/ou vous compromettre.

Commencez par autopsier le programme de Hollande pour retrouver un peu de dignité, cela bien sûr au nom d'une autre démarche journalistique : le reportage, l’enquête et l’expertise pour tenter de redorer un blason qui en a bien besoin.

 

 

16/02/2012, 00:07 | Par Lechiffre en réponse au commentaire de utopart le 15/02/2012 à 23:08

Absolument. Commencons a nous comporter dignement avant de pleurnicher sur les libertes.

16/02/2012, 05:47 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de Lechiffre le 16/02/2012 à 00:07

'Commencez par autopsier le programme de Hollande pour retrouver un peu de dignité, cela bien sûr au nom d'une autre démarche journalistique : le reportage, l’enquête et l’expertise pour tenter de redorer un blason qui en a bien besoin.'

Ils l'ont fait à travers plusieurs articles que cela soit avant ou pendant les primaires PS ; ou encore récemment. Cf. par exemple :

http://www.mediapart.fr/journal/economie/090212/piketty-hollande-davantage-daudace

---

Au sujet du billet :

Encore un des caprices d'un (parti) politique - et ici, du FN (*). Je ne suis guère surprise. Ce n'est que le début. Il y a de plus en plus une volonté de réductions des libertés individuelles par le politique. Et, cela commence toujours par les médias à travers le contrôle des images et discours destinés aux citoyens par un staff de marketting politique (publicitaire) i.e. la com' dirigée par des spin doctors (des gourous de la communication). Cette dérive moderne au sein des démocraties occidentales libérales (politiquement) est un "tantinet" inquiétant en ce qui concerne les citoyens et l'intérêt général. A titre individuel, en tant que citoyenne, je pense que la fin ne justifie pas, ni ne légitime les moyens déployés pour y parvenir (contrôle très ferme et fermé de la communication du message politique afin d'accéder à la magistrature suprême pour défendre des intérêts autres..).

'Soucieuse de mener à bien son entreprise de « dédiabolisation », Marine Le Pen a justement construit depuis treize mois une entreprise de sur-médiatisation. Est-ce à dire que les médias qui ne se plieraient pas à cette stratégie se verraient sanctionnés ? Marine Le Pen a déjà attaqué en justice France Télévisions et Caroline Fourest. Mais sur toutes les télévisions, sur toutes les radios, elle aura disposé d’une exposition médiatique exceptionnelle qui lui a permis de dérouler à l’envi ses thèses et de consolider son emprise sur un parti qui, reçu en héritage de son père, est en train d’être reformaté à sa main.'

Certains citoyens ne semblent pas en prendre conscience. Mais bon.

---

(*) Marine Le Pen impose ses conditions pour aller chez Ruquier

Pas de traitement de faveur pour Marine Le Pen sur France 2

16/02/2012, 08:58 | Par utopart en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 16/02/2012 à 05:47

@ ASB

Reprenons donc nos échanges.

Et épargnez moi les vocables en anglais, car ayant compris que je n'étais pas capable d'en extraire et apprécier la quintessence, vous vous sentez obligée de m'en proposer la traduction. Faites simple, parlez-moi en bon français populaire, pas comme Antoine Perraud pour lequel je dois prendre mon dictionnaire tous les dix mots !

A moins que vous n'ayez pas envie de communiquer et d'échanger, ce qui pourrait justifier l'usage d'un langage expert qui, comme chacun sait, sert essentiellement à restreindre la communication à un cercle d'initiés, ou à celles et ceux qui partagent la même opinion.

Après ces considérations sémantiques, venons en aux faits, sur un billet plus propice à nos échanges.

Je n'ai pas encore vu sur ce site un article construit de la même façon que celui qui analyse le programme du FN.

Je trouve la forme de l'analyse assez bonne, le contenu est laissé à l'appréciation de chacun.

Dans ce schéma, il me paraitrait intéressant d'autopsier les programmes des candidats avec la même méthodologie, voire par une étude comparative pour chaque sujet des 20 fiches.

Voilà un travail objectif, constructif, digne d'un grand journalisme indépendant qui continue de nous faire défaut.

On peut dire que Médiapart fait partie des média les plus indépendants. Ce qui signifie qu'il ne l'est pas totalement, et qu'il n'est donc pas forcément mieux placé que d'autres pour prétendre donner des leçons.

Question subsidiaire : Si vous déteniez le pouvoir de donner votre signature pour la candidature de Marine Le Pen et si elle n'en avait que 499, que feriez-vous ?? 

 

16/02/2012, 18:14 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de utopart le 16/02/2012 à 08:58

Ecoute Utopart, 

Arrête de t'exciter pour un simple terme (pensé en anglais par un auteur que je respecte ; traduit et mis entre parenthèses), parce qu'il s'agit du FN et de ta Marine Le Pen. Prends du recul et relis cette réponse ainsi que tes autres commentaires.

Je t'ai répondu avec des arguments illustrés par des faits concrets dont tu fais ce que bon te semble (ce que je te répète pour la énième fois). Mais bon, tu ne sembles voir que ce que tu as envie de voir. Et, là, je ne peux rien faire de plus (de mon côté).

Tu n'as pas envie de faire le moindre effort et d'ouvrir un dictionnaire, même français ? C'est ton problème et ton choix (de mode vie). Je m'en contrefiche. Je ne peux pas faire cet effort et ces choix à ta place. Idem pour ton acceptation de la 'partie la plus noire du programme : xénophobie, racisme...' qui semble aller apparemment jusqu'au niveau linguistique (deux langues indo-européennes, qui, partagent une histoire commune avec plus de 3200 mots communs ; plus de 60% des mots en anglais proviennent du français et du latin, etc.) 

Ceci étant dit, d'une part, ne viens pas me parler comme si tes parents ne t'ont pas éduqué (et, notamment enseigné à respecter les autres) ; et, d'autre part, comme si les choix que tu fais dans ta vie devraient être (nécessairement) les miens.  

Comme tu ne l'accepterai pas venant d'un inconnu ou d'un proche : tu ne vas pas m'imposer comment je dois écrire, comment je dois penser ou encore (moins) tes convictions politiques basées sur des 'raisons purement froides et techniques'

Mais, parce que ce n'est pas la première fois, là, trop c'est trop.

16/02/2012, 18:32 | Par utopart en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 16/02/2012 à 18:14

@ ASB

Quelle vérité ai-je donc pointée ?

Gardez votre calme et votre sang froid, soyez cool (vous voyez  je ne suis pas complètement ignare).

Autant que je sache nous n'avons pas usé nos fonds de culotte sur les bancs de la même école !

Respect de autres me dites-vous, alors que vous vous laissez aller à me tutoyer. Quelle éducation !!!!!!!

Les mots ont un sens, la façon de les dire aussi.

Je vous croyais plus "solide"  Sourire

 

16/02/2012, 19:57 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de utopart le 16/02/2012 à 18:32

C'est l'hôpital qui se moque de la charité. Mais, il ne faut pas abuser non plus.

Utiliser d'une floppée de points d'exclamation, est sans aucun doute le signe d'un ton calme. Lorsqu'au départ, la réponse se concentrait en quelques lignes avec un article (mis en lien) afin d'illustrer un point. C'est le signe même de la sérénité même de trouver (encore) le moyen de se complaire dans son éternelle complainte pour un (seul) terme en anglais... avant de continuer dans la foulée en se plaignant (encore), à un certain âge, que (même) prendre un dictionnaire français c'est trop d'efforts..

'Autant que je sache nous n'avons pas usé nos fonds de culotte sur les bancs de la même école !'

Sans blague ? Rien ne t'empêche de l'écrire en gros afin de toujours t'en souvenir, au lieu de passer ton temps à te plaindre (encore et toujours et tout exiger des autres, sans faire le moindre effort au préalable ou encore sans prendre la moindre (part de) responsabilité(s). Même après ne pas avoir mis à jour ses porpres coordonnées bancaires, c'est normal de multiplier les billets et de rejeter toute la responsabilité sur les autres.

16/02/2012, 20:05 | Par utopart en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 16/02/2012 à 19:57

@ ASB

Fin !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

16/02/2012, 20:20 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de utopart le 16/02/2012 à 20:05

Voyons, garde ton calme. Il ne fallait déjà pas commencer et abuser non plus.

16/02/2012, 22:52 | Par utopart en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 16/02/2012 à 20:20

ASB

Aveugle

Aveuglée

Incapable de voir le calme et la dérision sous les !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

17/02/2012, 13:54 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de utopart le 16/02/2012 à 22:52

Voui. Les "lumières" du FN, ça fait sans doute rêver. Ou pas (du tout).

Je ne pensais pas que mettre un article de Laurent Mauduit pour illuster et réfuter un point (enfin exposer avec un exemple concret d'une de tes contre-vérités), allais te mettre dans un tel état.... sans même que tu sois capable d'en prendre conscience, en toute honnêteté.. Mais bon.

PS : sur internet, écrire en majuscules (sans parler des points d'exclamation) signifie que tu cries.. Je dis ça, je dis rien.

 

17/02/2012, 18:55 | Par utopart en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 17/02/2012 à 13:54

@ ASB 

Je suppose que ce commentaire s'adresse encore à moi !

Pour les majuscules je savais. D'ailleurs je ne comprenais pas pourquoi vous vous sentiez obligée de crier votre pseudo. 

Pour les points d'exclamation je ne savais pas !!!!

Par contre pour le passage de vouvoiement au tutoiement, il n'est pas nécessaire d'avoir une grande expérience pour savoir que c'est très significatif d'une perte de sang-froid et d'une manifestation d'impuissance.

Franchement, je vous croyais plus solide, vous avez l'air d'avoir un mode de raisonnement qui tient assez bien la route, de ne pas être complètement idiote. Il est dommage que vous gâchiez tant de qualités par ce manque patent de maîtrise de soi.

Cela ne vous aide pas à convaincre vos interlocuteurs, surtout s'ils sont de mauvaise foi !!

 

 

18/02/2012, 15:57 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de utopart le 17/02/2012 à 18:55

'D'ailleurs je ne comprenais pas pourquoi vous vous sentiez obligée de crier votre pseudo.'

??

Visiblement, ton délire n'a aucune limite ?

En ce qui concerne mon respect, tu n'as absolument rien fait (pour la 4e fois) pour le mériter. Que cela te plaise ou non, ce n'est pas contraire aux lois (ex.Constitution de la RF...). En revanche, la xénophobie, le racisme entre autres... le sont. 

Or, tu as vraiment abusé là et dépassé des limites. Donc, tu en prends conscience ou pas, cela m'est complètement égal.

Mais ne t'attends pas à ce que je sois hypocrite et que je te tende inlassablement l'autre joue en acceptant toutes tes c**neries et abus (encore et toujours) parce cela te conforte et t'arrange de te complaire (comme d'habitude) confortablement dans ta complainte éternelle de "victime".

J'ai suffisamment perdu mon temps avec toi, sans que cela en vaille la peine.

16/02/2012, 09:11 | Par utopart en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 16/02/2012 à 05:47

@ ASB 

Sur la maîtrise de la forme des interventions de Marine Le Pen, Médiapart ne s'est pas donné la possibilité de nous faire un article in vivo en refusant par avance de la recevoir.

Si la rédaction avait accepté le principe de sa participation et si les exigences de la dame avaient été excessives et contraires à la déontologie journalistique, cela aurait fait un excellent sujet d'un excellent article que d'excellents journalistes de Médiapart n'auraient pas manqué de nous faire.

consolider son emprise sur un parti ... qui est en train d’être reformaté à sa main.' dites-vous !

Vous parlez de qui ? Sarkozy, Hollande, Mélenchon... 

Il est vrai que Poutou, ni Joly n'ont pas beaucoup de succès en la matière. 

Vous êtes cocasse. 

16/02/2012, 02:55 | Par amel belhadj

« Front (de Gauche) contre Front (National) », le Grand Journal referme le cercle de la raison.

http://www.acrimed.org/article3773.html

16/02/2012, 17:36 | Par gerald rossell en réponse au commentaire de amel belhadj le 16/02/2012 à 02:55

Marine Le Pen refuse un débat avec Jean-Luc Mélenchon

Le Front de gauche a annoncé, jeudi 16 février, que Jean-Luc Mélenchon avait accepté une invitation à débattre avec Marine Le Pen dans l'émission "Des paroles et des actes" de France 2, prévue la semaine prochaine.

Après la réponse positive du candidat du Front de gauche, l'équipe de campagne de Marine Le Pen a fait savoir qu'elle ne souhaitait pas participer à l'émission, ayant "déjà débattu avec lui". Elle préfèrerait être opposée à un représentant du PS ou de l'UMP.

Joint par Le Monde, François Delapierre, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, a assuré qu'ils n'avaient pas été prévenus par France 2 du refus de Mme Le Pen. Invité lundi, Jean-Luc Mélenchon avait décidé d'écourter un déplacement en Corse pour participer à l'émission.

"Il faut qu'elle assume politiquement, ce n'est pas elle qui fait les programmes", a dit M. Delapierre, expliquant le refus de Mme Le Pen par la "nervosité". "On leur crée des difficultés avec notre stratégie de dévoilement. On joue notre rôle de mise à nu du FN", a-t-il assuré

16/02/2012, 09:34 | Par Etoile66

Je lis cet article et les commentaires, bien évidemment, une censure de journal est indigne et appelle à réfléchir sur la suite si ce parti parvenait au pouvoir.

On voit dans tous les pays où la presse ne peut exercer librement, ce qui s'en suit: la progressive installation d'une dictature de la pensée.

Mais celle-ci existe déjà en France avec la nomination par le chef de l'Etat des responsables des chaînes publiques et la proximité d'autres médias avec le chef de l'Etat, par le truchement d'entreprises - BTP, télécom, armement, etc - qui ont racheté des médias.

Ceci place la France au 38ème rang mondial pour la liberté de la presse derrière le Mali et le Niger.

Donc la soi-disante "liberté de la presse" n'existe absolument pas en France, et ce depuis longtemps, puisque le pays était classé 44ème l'année dernière - il convient d'admirer la progression...

Et tous les journalistes ont plus ou moins accepté cet état de fait, pour pouvoir bouffer et ne pas être licenciés, comme le disait si bien Daniel Schneidermann dans ce débat en vidéo.

.

Donc, selon moi, les "torts" sont partagés et les journalistes - aussi ceux de mediapart - en portent la plus grande responsabilité.

Quand on lit le ton des articles sur les candidats qui ne représentent pas exactement la pensée des journalistes - pro Hollande et/ou pro-Mélenchon - on observe la non-objectivité des soit-disant "articles" et "débats".

.

Le "débat" avec Bayrou, le ton et le contenu des questions posées montre que ce journal n'est absolument pas "objectif", malgré l'apparence qu'il se donne. Il est en cela à mettre au même niveau que le NouvelObs ou Le Figaro. La seule différence est qu'il ne sanctionne pas les commentaires de ses lecteurs, dont il dépend pour vivre. Ce qui en soi montre le niveau général de la presse. Seuls les médias qui dépendent des lecteurs pour vivre leur accorde une "liberté d'expression", car ils sont obligés.

.

Notamment dans cette interview François Bonnet qui mélangeait tous les chiffres insinuant une dérive plutôt qu'informant sur les réalités et Marine Turchi portant son aversion sur son visage (tout le monde n'est pas un pro de l'audiovisuel) - tout le monde peut le constater en regardant attentivement la vidéo.

Le Grand Entretien du 27 janvier 2012 © Mediapart

 

Tiens, je constate que la photo d'Eva Joly apparaît au-dessus du texte:

En direct >>  Mediapart 2012, le Grand entretien.

François Bayrou face à la rédaction de Mediapart. Animé par Frédéric BonnaudEdwy Plenel et l'ensemble de la rédaction de Mediapart. Gabriel Colletis, professeur de sciences économiques à l’université de Toulouse, et Julien Hostache, salarié de la société Photowatt, sont les invités de la rédaction pour soumettre leurs propositions à François Bayrou."

.

.

Pour revenir au FN, je ne comprends pas pourquoi Mediapart refuse le débat avec MLP si elle obtient ses 500 signatures. Vraiment, je ne comprends pas cette conception de la "démocratie".

Ou est-ce que les journalistes ont peur de ne pas être "à la hauteur" pour "décortiquer" les "arguments" de MLP, fort bonne en rhétorique - comme Mélenchon d'ailleurs, mais là l'attitude est tout autre.

Si l'on veut être un journal démocratique, on ne peut pas refuser de débattre avec une partie du pays.

C'est dans le débat que les arguments se combattent, pas en refusant de s'y confronter.

 

16/02/2012, 11:21 | Par gerald rossell en réponse au commentaire de Etoile66 le 16/02/2012 à 09:34

débattre avec une partie du pays...."

les perroquets du déshumanisme ne sont pas une partie du pays

c'est un épiphénomène idéologique qui ne mériterait que le dédain

s'il n'était porteur des pulsions de mort

télé guidés par une vraie bande restreinte de malfaiteurs patents

17/02/2012, 00:43 | Par Etoile66 en réponse au commentaire de gerald rossell le 16/02/2012 à 11:21

"les perroquets du déshumanisme ne sont pas une partie du pays

c'est un épiphénomène idéologique qui ne mériterait que le dédain"

Sauf que le FN rassemble une partie non négligeable de la société française et qu'il faudrait le réfuter avec des arguments dans le débat démocratique.

Refuser de le faire ne fait qu'augmenter la rage des citoyens qui se voient ainsi mis à l'index et le FN continue à se répandre en sous-terrain.

C'est un comportement que je ne peux comprendre.

Il provient d'un parti ou mouvement politique qui se croit meilleur que les autres - cela a conduit et conduit à l'élimination physique des opposants dans d'autres régimes.

Il faut veiller à ne pas laisser ces comportements staliniens envahir mediapart.

17/02/2012, 06:32 | Par Gil Gosseyn en réponse au commentaire de gerald rossell le 16/02/2012 à 11:21

Gérald Rossell, Un peu "fasciste" comme propos non ?

16/02/2012, 09:23 | Par LIONEL MUTZENBERG

Je suis surpris de vos interventions, en générale. Interdire ce qui  ne correspond pas au  projet idéologique du front national, sera interdit . Point.

Marine Le Pen ne se cache pas de ses intentions, elles les dits, et les écrits. Celles et ceux qui voteront pour elle auront été avertis.

16/02/2012, 09:36 | Par Etoile66

@ Lionel,

Je suis désolée, ce n'est pas en laissant un parti rampant hors du champ médiatique sensé le décortiquer et lui ôter ses arguments s'ils sont négatifs, que la démocratie prospèrera.

Bien au contraire.

Est-ce la peur ?

.

Vous dites ne pas me comprendre. Je vous le concède volontiers. Il se trouve que je connais d'autres médias beaucoup plus libres, ceux du Nord de l'Europe:

http://fr.rsf.org/spip.php?page=classement&id_rubrique=1043

 

et que ce que je vois et vis en France, est à se tordre de douleur.

16/02/2012, 11:59 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Etoile66 le 16/02/2012 à 09:36

@Etoile66,

L'Europe du Nord n'est pas le paradis que vous nous décrivez. C'est exagéré. Le paradfis dans le Nord et l'enfer dans le Sud mouais ... Trop binaire pour moi !!

De plus les classements concernant la liberté de la presse ne tiennent pas compte de certains paramètres comme l'autocensure qui est très forte dans certains pays. Je prends cet exemple mais il doit bien y en avoir d'autres. 

Tenez, la Suède et IPRED et bien pardon !!!  

Ceci étant cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'efforts à faire en France. loin de là ... Nous sommes bien d'accord sur ce point mais se "tordre de douleur" à mon avis c'est plutôt la gastro !! Rigolant

 

17/02/2012, 00:34 | Par Etoile66 en réponse au commentaire de wildpalms le 16/02/2012 à 11:59

On peut toujours se boucher les yeux pour ne pas voir...

.

Mais en Europe du Nord, c'est là que l'Education est la meilleure et apparemment cela inclut la liberté de penser et de la presse:

.

.

En Norvège, par exemple, pays d'un peu plus de 4 millions d'habitants, il y a plus de journaux d'information quotidiens et hebdomadaires que dans la France de 65 millions d'habitants - et ils ne sont pas la propriété d'industriels amis des pouvoirs.

.

La Norvège a 273 quotidiens et autre presse d'actualité pour 4 millions d'habitants, la France en a 126 pour 65 millions d'habitants, sachant que les quotidiens régionaux sont aux mains de capitaux proches des pouvoirs en place.

.

En Finlande, pays de 5 millions d'habitants, ils ont plus de quotidiens d'information qu'en France, 138 .

.

Et juste derrière la frontière, en Allemagne, il y a 430 quotidiens pour 82 millions d'habitants, sans parler de l'organisation des medias audiovisuels.

.

La France est à juste titre en 38ème position au niveau mondial pour la liberté de la presse. Et votre vision trop... binaire devrait juste être recadrée par les faits.

La seule chance pour la France de s'améliorer, c'est de prendre conscience de son état pour contribuer à le changer.

16/02/2012, 09:44 | Par Frank DUPLESSY

Bonjour,

tout nouvel abonné à Médiapart en provenance directe de la planète @rrêt sur images (d'ailleurs à ce propos, ce serait sympa de faire un peu de pub de votre côté pour l'abonnement conjoint...), je réagis à votre attitude vis à vis du FN et de sa chef.

Nous pensons, vous et moi, probablement la même chose du FN.

Vous êtes parfaitement libres d'inviter, d'interviewer, et de débattre avec qui vous voulez, vos choix éditoriaux n'engageant que vous, et vos seuls "juges" étant vos lecteurs.

Par contre, s'il vous plaît, épargnez nous vos cris d'orfraie sur le couplet de l'atteinte à la liberté de la presse, quand le FN décide de vous appliquer des mesures de rétorsion ! Qu'attendiez vous donc comme réaction ? Vous traitez, et vous l'assumez, le FN d'une manière différente des autres partis, parceque vous estimez qu'il n'est pas un parti comme les autres. Vous vous en expliquez longuement, et j'entends bien vos raisons. A titre personnel, je ne suis pas d'accord avec vous sur ce traitement, car j'estime qu'un parti qui risque de se retrouver au 2e tour, quoiqu'on en pense, doit être médiatiquement traité comme les autres. Mais c'est votre choix, et je le respecte. Mais je ne vois pas en quoi la réaction du FN à votre égard serait plus scandaleuse que le traitement que vous lui réservez.

Amicalement

Et parlez un peu d'@si......

16/02/2012, 10:05 | Par Fabrice Arfi en réponse au commentaire de Frank DUPLESSY le 16/02/2012 à 09:44

Cher Frank Duplessy,

 

Permettez-moi de ne pas partager votre point de vue, qui vient appuyer l'argument de « réciprocité » avancé par le FN pour justifier une censure.

J'ai tendance à penser que, dans une démocratie, il y a une différence entre un journal et un parti politique.

Un journal a le droit de faire des choix — que ses lecteurs sont d'ailleurs libres de critiquer ;) —, un journal est libre d'interviewer qui bon lui semble, de défendre une ligne éditoriale, de l'assumer ; pour un parti politique, dont la présidente aspire à diriger l'Etat, cela me paraît beaucoup, beaucoup plus compliqué. Interdire l'accès d'une réunion à un média qui n'a pas l'heur de lui plaire est, de fait, un signal inquiétant sur la conception de la liberté de la presse que ce parti s'en fait.

Il est donc parfaitement normal que tirions la sonnette d'alarme.

 

Bien à vous.

16/02/2012, 12:04 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Fabrice Arfi le 16/02/2012 à 10:05

Nous passons notre temps à les critiquer quoiqu'ils disent ... !!

Ce n'est pas que Médiapart ne leur plait pas c'est que d'après eux le journal est malhonnête concernant leur .. Comment appeller celà ... Doctrine ? Personne n'a envie d'inviter des personnes qui (selon le FN) déforment les propos. 

Selon eux Médiapart n'informe pas mais désinforme alors du coup je comprends mieux (je ne défends pas) leur point de vue.

16/02/2012, 10:17 | Par hector carignan en réponse au commentaire de Frank DUPLESSY le 16/02/2012 à 09:44

Les acteurs publics, et en l'occurrence comme candidate à la présidence de la république Marine Le Pen en fait partie, ont d'autres obligations que les acteurs privés... C'est une prérogative de la liberté d'informer d'un journal que de traiter un sujet à sa manière. Et c'est, en effet, la contester que d'opérer une sélection punitive des médias. Mais bon, Mediapart s'en remettra ; le FN je ne ne suis pas sûr...

16/02/2012, 12:07 | Par wildpalms en réponse au commentaire de hector carignan le 16/02/2012 à 10:17

Un journal n'est pas un acteur privé à proprement parlé.Ses propos vont provoquer des réactions dans le vie public. Souvenons nous des révélations sur les relations entre Ricky la Belle Vie et Madame Bettencourt.

Maintenant la crise de jalousie vis à vis de ceux qui sont invité... bofff ... On s'en fiche un peu au fond du FN. 

16/02/2012, 12:51 | Par hector carignan en réponse au commentaire de wildpalms le 16/02/2012 à 12:07

Oui, mais un journal reste une personne privée, sans obligation autre que sa déontologie professionnelle. Alors qu'une candidate à la présidence de la république (ou un dirigeant politique)a bien une nature publique qui lui impose, en matière d'information, de rejeter les attitudes d'exclusion s'apparentant à un contrôle ou une pression...

17/02/2012, 06:25 | Par Gil Gosseyn en réponse au commentaire de Frank DUPLESSY le 16/02/2012 à 09:44

Franck,

Bienvenue !

Autant que vous le sachiez tout de suite, vous ne serez pas épargné.

16/02/2012, 09:47 | Par guydufau

Liberté, égalité, fraternité

Le Fhaine combat ce qui est sur le fronton de nos mairies. Si Marine de guerre n'obtient pas les 500 signatures, ce sera un grand soulagement.

16/02/2012, 10:11 | Par utopart en réponse au commentaire de guydufau le 16/02/2012 à 09:47

@ guydufau

Et croyez vous que vous mettriez ainsi un terme à ses idées, et feriez changer d'avis ceux qui les partagent.

Comparativement, imagineriez-vous qu'en interdisant les mosquées elle ferait reculer l'islam radical ?? 

C'est une vision à très court terme du phénomène et aussi efficace que si vous cassez le thermomètre quand vous avez de la fièvre. 

 

16/02/2012, 12:12 | Par wildpalms en réponse au commentaire de utopart le 16/02/2012 à 10:11

Pourquoi faites vous un lien entre mosquées et Islam radical ? 

Et là ... On est pas dans le racisme qui ne dit pas son nom ?

16/02/2012, 12:46 | Par utopart en réponse au commentaire de wildpalms le 16/02/2012 à 12:12

@ wildpalms

Je ne fais pas le lien entre mosquées et islam radical (sans majuscule).

Je le fais entre l'interdiction des mosquées et l'islam radical.

Toute religion a ses intégristes. Et il est un fait avéré, c'est que la persécution a pour effet principal d'en accroître le nombre.

16/02/2012, 12:11 | Par wildpalms en réponse au commentaire de guydufau le 16/02/2012 à 09:47

Vous pensez réellement qu'expliquer à des millions de personnes que la démocratie n'est pas la voie à prendre pour s'exprimer est la bonne solution ? Il ne faudra pas se plaindre de les voirs utiliser la violence. Je ne veux pas vivre dans un monde pareil !!!

Bien au contraire....Que Madame Le Pen vienne débattre et rendre bien réelles les critiques dont elle fait l'objet en terme d'irresponsabilité.

16/02/2012, 10:13 | Par ALVAROD

Mediapart se veut un journal ouvert mais dans cette affaire il adopte une position difficile à admettre en démocratie. L'invitation pour une vidéo n'a pas pour objet de flatter le candidat mais de le faire s'exprimer sur son projet et si ses arguments sont mauvais la contradiction n'en sera que plus aisée. Ce n'est pas en refusant la confrontation que l'on devient crédible. Vous pourriez par exemple organiser un débat Jean Luc Mélenchon - Marine Le Pen, cela nous changerait des monologues habituels qui défendent tous les mêmes intérêts (interview de F. Hollande au Guardian) ou Sarkozy candidat pour un mandant "différent". C'est un peu comme la position du parti socialiste pour le droit de vote des étrangers aux élections municipales, il ne l'a jamais accepté dans la réalité; nous en connaissons les conséquences avec des quartiers "ghettos" qui se développent en périphérie des villes historiques.

16/02/2012, 11:15 | Par gerald rossell

Banal bal de la banalisation

sur la presse les articles vont et viennent

de la Trinité à Vienne

sur télérama, le point

marianne, chaque semaine

le sage montre la lune

l'imbécile regarde lapétaine

16/02/2012, 11:42 | Par Yves Ladeuille

Et celà vous surprend !

Après avoir boycotté Marine Le Pen, et l'avoir claironné à tout va, vous vous indignez qu'elle vous considère à son tour personae non grata. Je dois une fois de plus constater que la cohérence de Médiapart laisse beaucoup à désirer, et je n'ai pas encore parlé d'honnêteté intellectuelle...

Ceci dit, je précise que je n'ai jamais voté, et ne voterai jamais Front National

16/02/2012, 12:17 | Par wildpalms en réponse au commentaire de Yves Ladeuille le 16/02/2012 à 11:42

"...Ceci dit, je précise que je n'ai jamais voté, et ne voterai jamais Front National..."

Mais monsieur, personne ici n'a à vous soupçonner de quoi que ce soit ! Et quand bien même vous voteriez pour le FN, je serai pour ma part tout à fait ravi d'en débattre calmement avec vous en vous expliquant pourquoi je ne partage pas votre point de vue ... Certains avouent bien voter pour Mélenchon ... Là aussi comme extrémiste merci bien !!

On en est à se justifier maintenant ...! Il ne faut pas entrez de ce jeu de certains commentateurs ...

16/02/2012, 11:55 | Par guydufau

@ UTOPART

Les idées progressent et se répandent par la démagogie de faux prophètes qu'il convient de combattre et si une loi, même discutable, les réduit au silence, il n'y a pas à le regretter.

Evoquer l'interdiction des mosquées ne vous rapproche-t-il pas, plus ou moins consciemment, du préchi-précha du FN ?

Enfin, pour renifler la puanteur un thermomètre n'est pas efficace !

16/02/2012, 14:26 | Par extralucid2

Moi qui ne vote pas FN, je trouve anormal que l'on raye 10 ou 20% d'électeurs sous prétexte que ce leur parti est anto-démocratique. Et pourtant, l'UMP regorge de ce genre de personnages.

16/02/2012, 14:26 | Par extralucid2

Moi qui ne vote pas FN, je trouve anormal que l'on raye 10 ou 20% d'électeurs sous prétexte que ce leur parti est anto-démocratique. Et pourtant, l'UMP regorge de ce genre de personnages.

16/02/2012, 14:38 | Par crabetambour

Il n est pas question de s etendre sur les idees du FN, ce ne sont pas des idees , ce sont des aboiements et des grognements sans fond ni substance, la seule - substance - que l on puissse y trouver est celle du fachisme a jamais condanne par tous ceux qui ont un cerveau pour reflechir. Que 20% de la population ai ete anestesiee par des decennies de degraissage du mammouth dans l education nationale, que 20% des Francais ont perdus le sens du discernement et sont aujourd'ui capable de voter pour des hurluberlus qui font l apologie de la peine de mort  et de la deportation de masse, montre les limites et les dangers que generent l'ignorance. Si le front national defend le principe du renvoi de l ascenseur et de la "reciprocite" dans la presse, nous avons la preuve si l en etait besoin du clientelisme fachiste que ce parti charie. Mediapart est un organe de presse libre et ceux qui ne l ont pas compris sont pret a ouvrir la porte aux chemises brunes. Ce n est pas Marine Lepen qui est a craindre, mais la galaxie des flicaillons, colleurs d' affiche un jour, service d ordre  et homme de main un autre, fonctionnaire avec revanche a prendre, qui se verraient pousser des ailes si leur pouliche venait a gagner une election.Ce sont eux qu'il faut craindre. Voulons nous vraiement cela ?

 

16/02/2012, 16:47 | Par profil_inactif_28112

Si on veut comprendre le lien entre FN et "Mediapart", il faut se remémorer l'époque de la scission de Bruno Mégret et de la compétition entre FN et MNR : FN et "Mediapart" sont exactement sur le même créneau. C'est très bien relevé par une des personnes interviewées à Saint-Denis par Carine Fouteau dans un article de cette semaine : Karachi Bettencourt et consorts (la fameuse investigation à haute valeur ajoutée pour les actionnaires) font monter le FN. D'ailleurs Marine Le Pen avait organisé une conférence de presse sur les écoutes Metzner Bettencourt révélées par "Mediapart" et "Le Point" deux jours avant que le PS ne se dise intéressé par le sujet. Le Pen ayant à cette occasion félicité "Mediapart", si des journalistes du media avaient fait le déplacement il serait intéressant de savoir s'ils ont reçu une médaille en chocolat pour la publication des écoutes.

Et "Mediapart" nous fait le coup du martyr exactement comme le FN le fait à intervalles réguliers. Les meilleurs ennemis, en quelque sorte.

16/02/2012, 17:03 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de profil_inactif_28112 le 16/02/2012 à 16:47

Boddi,

Ce n'est pas la faute de Mediapart, si le FN (ou d'autres partis) instrumentalisent leur travail de journalistes (d'investigation). Après, je pense que la plupart des citoyens (à commencer par la justice) sont assez intelligents pour raisonner, avoir un esprit critique et ainsi faire la part des choses.

16/02/2012, 17:07 | Par profil_inactif_28112 en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 16/02/2012 à 17:03

"Mediapart" ne nous renvoie pas exactement cette image. Dans un entretien aux "échos" Géraldine Delacroix avait expliqué les grandes lignes de la censure sur le site selon elle : quand le "tous pourris" déborde trop on tire la chasse. Le "tous pourris" est le créneau commun des deux entreprises que sont "Mediapart" et le FN. On pourrait y ajouter la variante beaucoup plus temporelle mélenchonnesque, sauf que, comme l'a écrit ici ou ailleurs François Bonnet, J-L Mélenchon évite de se placer au même niveau.

16/02/2012, 17:14 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de profil_inactif_28112 le 16/02/2012 à 17:07

La 'plupart', ici, ne sont pas à 100% dans le 'tous pourris'. Donc, ce qui a été dit dans les Echos selon vous (je n'ai pas lu cet article), n'invalide pas ce que j'ai énoncé précédemment. 

Il y a le travail effectué (investigation, brèves, articles etc.) et l'interprétation de chacun du même objet (apréhender).

Ce n'est pas parce qu'une personne pense ceci ou celà, que je vais (ou d'autres vont)  penser exactement la même chose.

Par exemple, le fait que l'on diverge dans nos opinions (sur ce point) l'illustre parfaitement.

16/02/2012, 17:17 | Par profil_inactif_28112 en réponse au commentaire de profil_inactif_121699 le 16/02/2012 à 17:14

Oui de même que les électeurs du FN ou ses adhérents ne sont pas interchangeables, qu'on doit même y trouver des intellectuels raffinés.

Pour Géraldine Delacroix dans "les échos" c'est ici :

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/medibullition/221133374/mediapart-mediapartiens-coeur-systeme

16/02/2012, 17:19 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de profil_inactif_28112 le 16/02/2012 à 17:17

Merci pour l'article.

'Oui de même que les électeurs du FN ou ses adhérents ne sont pas interchangeables.'

Je suppose... comme il en est de même pour chaque individu qu'il soit journaliste, simple citoyen lambda ou encore militant/dirigeant politique

NB : je n'ai pas eu le temps de rectifier : 'appréhendé'

16/02/2012, 17:38 | Par gerald rossell

Marine Le Pen refuse un débat avec Jean-Luc Mélenchon (3)

Le Front de gauche a annoncé, jeudi 16 février, que Jean-Luc Mélenchon avait accepté une invitation à débattre avec Marine Le Pen dans l'émission "Des paroles et des actes" de France 2, prévue la semaine prochaine.

Après la réponse positive du candidat du Front de gauche, l'équipe de campagne de Marine Le Pen a fait savoir qu'elle ne souhaitait pas participer à l'émission, ayant "déjà débattu avec lui". Elle préfèrerait être opposée à un représentant du PS ou de l'UMP.

Joint par Le Monde, François Delapierre, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, a assuré qu'ils n'avaient pas été prévenus par France 2 du refus de Mme Le Pen. Invité lundi, Jean-Luc Mélenchon avait décidé d'écourter un déplacement en Corse pour participer à l'émission.

"Il faut qu'elle assume politiquement, ce n'est pas elle qui fait les programmes", a dit M. Delapierre, expliquant le refus de Mme Le Pen par la "nervosité". "On leur crée des difficultés avec notre stratégie de dévoilement. On joue notre rôle de mise à nu du FN", a-t-il assuré

16/02/2012, 18:09 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de gerald rossell le 16/02/2012 à 17:38

'Elle préfèrerait être opposée à un représentant du PS ou de l'UMP.'

Marine Le Pen a débattu avec NKM sur iTélé. Je pense que le débat est toujours disponible en ligne. 

Cela devient digne des caprices d'une starlette. Tandis qu'en France, il y a des problèmes et sujets bien plus importants à se préoccuper au niveau politique, médiatique et social.

16/02/2012, 17:53 | Par Didier Fourcot

Ne confondons pas les rôles :

 

Un journaliste va où il veut, interviewe qui il a envie, écrit ce qu'il pense et n'a aucun devoir de neutralité (on n'est pas chez Wikipedia) ; les intelligents écoutent même ceux avec qui ils ne sont pas d'accord.

 

Un responsable politique a pour devoir de défendre le droit du précédent à faire tout ça, ça s'appelle la liberté de la presse et c'est dans la Constitution comme dans les vœux à la presse de tous les candidats y compris de celle qui s'empresse de les oublier à la moindre contrariété.

 

Donc François Bonnet fait son boulot et Marine Le Pen sort du rôle qu'elle voudrait se donner de prétendant à la fonction suprême.

 

De plus si j'étais militant Front National désireux de faire partager mes opinions et de les faire connaitre largement je lui en voudrais beaucoup d'empêcher de faire diffuser ces opinions et arguments dans un organe de presse, même et surtout s'il est lu par des supposés non-sympathisants. Les caprices de cour de récré "c'est lui qu'a commencé" c'est pas du niveau d'un débat présidentiel.

Quand un présidentiable se sent attaqué par un journaliste, la seule attitude possible c'est de tendre l'autre joue. On peut tenter l'humour (Sarkozy a essayé avec le succès que l'on sait) mais Marine Le Pen est bien pire dans cette affaire et va à l'encontre de l'intérêt même de son parti.

16/02/2012, 18:10 | Par profil_inactif_121699 en réponse au commentaire de Didier Fourcot le 16/02/2012 à 17:53

Vous avez tout dit.

16/02/2012, 20:36 | Par Serge ULESKI

Quel titre ronflant !

***

Médiapart interdit de FN ?

Monsieur Bonnet...

Vous ne pouvez pas interdire l'accès à vos locaux à M. le Pen (en refusant de lui consacrer une soirée), et demander à être reçu.

***

Placez en première page deux articles sur le FN, articles consultables par les abonnés seuls, c'est faire du remplissage à moindre frais.

Qui parmi les abonnés peut bien en avoir besoin ?

 

***

Trouvez d’autres sujets !

Voyez si vous pouvez être d'une utilité quelconque, sous la forme d'un appui critique, auprès d'un Hollande qui se trouve face à un candidat prêt à tout.

17/02/2012, 07:59 | Par profil_inactif_28112

Pour mettre en perspective le billet, deux occurrences qui me viennent à l'esprit :

1) le fan-club local de Ségolène Royal s'étant ému sur des dizaines de billets de sa "censure" par "Mediapart", on a appris que c'était cette grande leader des gens qui refusait obstinément toute interview. Peut-être est-ce cela qui lui a coûté la victoire aux primaires ? Toujours est-il que "Mediapart" n'a pas alors pensé gagner de l'argent en titrant "Ségolène Royal censure Mediapart".

2) lors des primaires socialistes Edwy Plenel a couiné en première page (faut-il préciser que quand c'est Edwy Plenel c'est forcément en première page...) parce qu'aucun des media du syndicat patronal Spiil n'avait été convié à proposer un journaliste pour participer à l'organisation des débats entre candidats. Pourquoi pas "Le PS censure les petits patrons de la presse en ligne" ?

Bref je m'attends désormais à des tentatives quotidiennes du site pour faire de la retape pour le FN (un remake de ce billet vient d'ailleurs d'être publié par des employés), probablement éminemment monétisable. C'est du gagnant/gagnant pour "Mediapart" comme pour le FN, comme par exemple le refus de Marine Le Pen de débattre avec Jean-Luc Mélenchon permet à ces deux candidats de faire du "buzz" (sauf que là ce sont des concurrents directs avec des électorats pas forcément étanches l'un par rapport à l'autre).

18/02/2012, 10:46 | Par guydufau

Deux occurences lui sont venues à l'esprit... et ça a fait deux flops !

04/06/2013, 00:31 | Par InternetDev

Des journalistes qui se font jeter par le FN:
-  Pour moi, c'est une valeure ajoutée pour un journaliste.
Bravo!

Et je ne serait pas étonné que Valls, cul et chemise avec Mikaël Darmon et d'autre, rejète aussi des journailstes alternatifs.

Newsletter