Sam.
01
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Amy, la mia sorellina

Un énorme haut chignon, des tatouages, un eye-liner en aile de papillon, un talent brut et la brièveté abrupte d’une existence en quête d’absolu. Amy Winehouse a distillé toute la tristesse de l’alcool, tout le désespoir de l’amour dans les paroles de ses chansons, dans le grain de sa voix. Une musique, une tessiture, une âme, comme il arrive rarement.

Les corps érotiques du cinéma arabe

Les yeux bruns et les dents du bonheur d’Omar Sharif ont-ils emporté avec eux l’érotisme, les étreintes lascives, les corps amoureux du cinéma arabe, les belles années du cinéma d’Égypte ? 

Le Visage d’Amina

Regarder le visage d’Amina après 65 jours de détention arbitraire par les geôliers islamistes, c’est entrer d’emblée dans l’Éthique et infini de Lévinas. « Le visage est ce qu'on ne peut tuer, ou du moins dont le sens consiste à dire :"tu ne tueras point”. »

Le corps sacrificiel des Femen tunisiennes

« Ce n’est plus que dans les légendes des pays à demi barbares qu’on rencontre encore ces créatures riches de lait et de larmes dont on serait fier d’être l’enfant », écrivait Marguerite Yourcenar dans Le lait de la mort.

Un cinéaste fellah palestinien aux Oscars

5 caméras brisées, une histoire palestinienne est un journal intime filmé d'Emad Burnat, coréalisé avec l'Israélien Guy Davidi. Un récit qui suit la longue lutte non violente des habitants de Bil'in contre la construction d'un mur de séparation qui traverse la moitié de leur terre. 
Newsletter