Mer.
23
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

CAUSE : Coalition contre l’exportation non-réglementée des technologies de surveillance

Une nouvelle coalition CAUSE - "Coalition Against Unlawful Surveillance Exports" (Coalition contre l’exportation non-réglementée des technologies de surveillance) a été lancée le 4 avril 2014 à Bruxelles.

Rassemblant des nombreuses ONG, tel que Amnesty International, Digitale Gesellschaft, FIDH, Human Rights Watch, Open Technology Institute, Privacy International et Reporters sans frontières. la coalition veut tenir les gouvernement et les entreprises privées responsables des abus liés au marché en pleine expansion des technologies de surveillance des communications (estimé à 5 milliards de dollars à l’heure actuelle).

De plus en plus souvent, les gouvernements utilisent des logiciels, équipements et autres outils de surveillance qui portent atteinte, non seulement à la vie privée, mais également à de nombreuses autres libertés fondamentales.

"Ces technologies permettent aux régimes de réduire au silence toute contestation ou voix critique, de restreindre la liberté d’expression et de circonscrire les libertés fondamentales. La coalition CAUSE a documenté des cas dans lesquels des technologies de surveillance ont été utilisées non seulement pour espionner la vie privée des citoyens, mais également pour permettre à des gouvernements d’emprisonner et de torturer leurs opposants", a déclaré Ara Marcen Naval d’Amnesty International.

"Les preuves s’accumulent pour montrer que l’usage des technologies de surveillance par des gouvernements autoritaires s’est généralisée. Le développement, la vente et l’exportation incontrôlés de ces technologies est injustifiable. Les gouvernements doivent agir au plus vite pour empêcher que ces technologies ne tombent entre de mauvaises mains", a affirmé Kenneth Page de Privacy International.

Launch of CAUSE : Coalition Against Unlawful Surveillance Exports

Recent cases have raised questions on the human rights responsibilities of ICT (Information & Communication Technology) companies intercepting communications and/or providing products and services to authoritarian regimes, enabling monitoring, surveillance and censorship of communications. These cases have also proved that international regulatory measures are needed.

To address this issue, civil society groups (FIDH, Amnesty, Human Rights Watch, Privacy International, Reporters without Borders, Digitale Gesellschaft, Open Technology Institute) join together to launch CAUSE. The main goal of the coalition will be to ensure that transfers of commercial surveillance technology do not contribute to human rights abuses or internal repression.

 The new site is here : http://globalcause.net/

Aux abonnés et aux amis de Mediapart : un grand Merci

En tant que salarié de l'entreprise française Qosmos, entreprise au statut Confidentiel Défense, j'ai eu l'honneur discutable de travailler dans le cadre de deux contrats.

Les technologies de DPI et l'éthique

Inexorablement, les technologies de DPI* et de Data-Mining nous amènent vers un traitement de l'information de plus en plus intrusif, des systèmes de profilage de plus en plus efficaces.

Or ces technologies devancent dans les faits l'encadrement législatif sensé protéger les droits des citoyens, qui se trouvent contraints de se servir des applications qui fonctionnent grâce à ces technologies d'une manière ou d'une autre.

On aurait pu espérer une réflexion à la hauteur des enjeux citoyens qui accompagnerait le développement et l'usage de ces technologies, et un volet législatif qui encadrerait - dans le respect des droits de chacun - les produits qui en résultent.

La vie quotidienne d'un lanceur d'alerte

Il est maintenant 4h50. C'est la première nuit depuis octobre 2013 que je n'arrive pas à dormir, devant la tourbillon de pensées et de phrases qui m'assaille...

Je vais essayer donc de coucher des mots sur "papier électronique", malgré une certaine réticence quant à l'entreprise, dans l'espoir d'arrêter et de fixer ainsi les pensées qui m'agitent.

IMPORTANT NOTICE aux Recruteurs

Riche de + de 7 ans d'expérience, en tant que Responsable de la Documentation Technique au sein d'une entreprise de haute-technologie, je cherche aujourd'hui à relever un nouveau défi, en tant que rédacteur-traducteur bilingue expérimenté, dans un contexte international.

IMPORTANT NOTICE :
Il n'échappera pas aux recruteurs attentifs qu'il existe des procédures actuellement cours, aux Prud'hommes concernant mon licenciement, et une enquête préliminaire en cours au Parquet de Paris visant mon ancien employeur pour "Complicité de crimes contre l'humanité", pour son implication dans des contrats dont le but était de fournir au régime de Bachar El-Assad des moyens de surveillance et d'interception des communications du peuple syrien.

Je demanderais aux recruteurs de ne pas disqualifier mon profil du fait de ces procédures en cours : et de considérer que le positionnement éthique qui m'a valu d'être licencié puisse être tout à fait à mon crédit.

An afternoon at the Louvre : Jan van der Heyden (1637-1712)

On friday afternoon, I went to the Louvre with the idea that I would study Dutch painting of the second half of the 17th Century, and the beginning of the 18th Century. Study is perhaps a big word, motivated by a curiosity d'amateur and an interest in how the painters of different periods depict the world, their world. Access to the permanent collections of the Louvre, and to its exhibitions, is free for the unemployed, for those still looking for work, and for those who have given up.

Licencié pour avoir refusé de couper l’eau à des familles démunies

Comme raconte ajourd'hui le blog du Monde "Big Browser", un technicien ERDF/GrDF se trouve menacé de licenciement pour avoir refusé de couper le courant aux familles démunies :

 

La « désobéissance civile » peut-elle avoir sa place dans le secteur privé ? Le tribunal des prud'hommes d'Avignon doit se pencher jeudi 16 janvier sur le cas d'un ex-employé de Veolia, licencié pour « refus de mettre en œuvre les fermetures de branchements faisant suite aux non-paiements des factures », un licenciement contesté.

"Par un matin d'hiver"... (Henry David Thoreau)

 

27 mars 1848 

Nous ne devrions pas perdre de vue que nos rêves constituent les faits les plus solides que nous connaissons.

Notre respectable vie quotidienne, celle dans laquelle se campe si robustement l’homme de bon sens, l’Anglais de ce monde, et sur laquelle reposent nos institutions, est en fait la plus grande des illusions, et se dissipera un beau jour tel un fantasme sans assises.  Mais cette faible lueur, ce semblant de réalité, éclaire parfois les ternes jours des hommes et révèle quelque chose de plus résistant et de plus durable que le diamant : la pierre angulaire du monde.

Pouvons-nous encore avancer lorsque nous déclarons que nos rêves sont prématurés ?

 

Mass Surveillance: French Connections

The French Secret Defense companies that supplied surveillance material to the dictatorships of Assad and Kadhafi

Updated, Jan 9, 2014 | 21:30 (Paris)

 

In December 2012, I received the letter that informed me I had been made redundant two weeks before Christmas...

My crime ? I had made it known publicly that Qosmos, the French hi-tech company I had worked for since 2005, was involved in contracts to supply surveillance material to the Syrian regime of Bachar El-Assad.

And that my employer Qosmos had also been involved, via another French company Amesys (now part of the Bull group), in a contract to supply mass surveillance technology to the Libyan regime of Colonel Kadhafi.

Six months after I was fired for publicly mentioning and criticizing these contracts, Edward Snowden revealed to the world just how tentacular such surveillance programs are, and that not only are the dissidents of dictatorships targeted but also most everyone in our western democracies.

Newsletter