Lun.
06
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Mon témoignage au procès Pérol

Cité comme témoin par le syndicat CGT des Caisses d’épargne, qui est avec SUD, l’une des parties civiles à l’origine de la procédure qui a conduit au renvoi de François Pérol, patron de BPCE, devant la 32ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris pour y être jugé des chefs de prise illégale d’intérêt, j’ai été appelé à la barre jeudi 25 juin en début d’après-midi. Voici ce que j’y ai dit et les révélations que j’y ai faites.

Pourquoi je témoignerai au procès Pérol

Il n’est pas fréquent qu’un journaliste vienne à un procès pour y témoigner. C’est pourtant ce que je ferai cette semaine, à l’occasion du procès de François Pérol, le patron de BPCE, qui a été renvoyé devant le tribunal de grande instance de Paris pour prise illégale d’intérêt, et je voudrais expliquer ici pourquoi je viendrai à la barre.

En défense du pluralisme dans l’économie et les médias

L’association « Les économistes atterrés » organisent un débat samedi à la Sorbonne en défense du pluralisme dans l’économie et les médias, qui sera animé par l’économiste français André Orléan, l’économiste australien Steve Keen, et par moi-même. Je voudrais souligner ici la raison pour laquelle cette initiative me paraît importante.

La Caisse des dépôts se désiste de sa plainte contre Mediapart

Filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), la Société nationale immobilière (SNI), ainsi que son président, André Yché, ont décidé de se désister des plaintes en diffamation qu’ils avaient engagées contre Mediapart voici un peu plus d’un an. Ils l’ont annoncé ce vendredi 5 juin, devant la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris, à l’occasion d’une cinquième audience relais qui devait déboucher sur un procès à l’automne prochain.

Pourquoi la télévision publique a-t-elle passé sous silence le scandale Ernotte ?

Pour quiconque voudrait vérifier que la télévision publique française souffre d’un manque terrible d’indépendance, l’affaire Ernotte fonctionne comme un révélateur. A ma connaissance, aucune chaîne de télévision publique ne s’est fait l’écho des irrégularités en cascade qui ont permis à une personnalité qui ne connaît strictement rien à ses problématiques d’être choisie par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) comme la future patronne de France Télévisions.

« L’étrange capitulation » réédité en version numérique

Publié aux Éditions Gawsewitch en avril 2013, soit moins d’un an après l’élection présidentielle, mon livre L’Étrange Défaite vient d’être réédité en version numérique par les Éditions Don Quichotte. Au lendemain de la débâcle socialiste aux élections départementales, le constat dressé par l’essai n’a rien perdu, me semble-t-il, de sa pertinence

« Tapie et la République » : notre démocratie au miroir du scandale

L’affaire Tapie fonctionne comme un miroir : elle révèle jusqu’à la caricature l’opacité du capitalisme français en même temps que les dysfonctionnements de notre démocratie. Voici, en résumé, le fil conducteur du documentaire « Tapie et la République – Autopsie d’un scandale d’Etat » que France 5 diffusera mardi 31 mars à 20 h 40, et Public Sénat ultérieurement, et dont on peut ici visionner, en avant-première, quelques extraits.

Invitation à l’avant-première de «Tapie et la République»

Associé à Nova Production et l’Institut national de l’audiovisuel (INA), Mediapart invite tous ses abonné(e)s qui le souhaitent à l’avant-première du documentaire « Tapie et la République – Autopsie d’un scandale d’Etat », qui a lieu à Paris le 30 mars, la veille de la diffusion du film par France 5.

Les notes Montebourg en accès libre

Sous notre insistance, Arnaud Montebourg nous a remis les quatre notes contre la politique d'austérité qu'il a adressées à François Hollande, du temps où il était ministre. Mais après réflexion, après leur mise en ligne par Mediapart, il nous a fait part du souhait que ces notes soient mises en accès libre. Ce que nous faisons bien volontiers.

Signez pour la défense du pluralisme en économie !

Je voudrais inviter tous ceux qui sont attachés à la défense du pluralisme dans la recherche et l’enseignement en économie à signer, ici, la pétition dont a pris l’initiative l’Association française d’économie politique (Afep), que préside l’économiste André Orléan.

Newsletter