Voir tous
  • Le supplice Macron

    Par Laurent Mauduit
    L'appel au vote Macron fonctionne comme un supplice chinois. Car le candidat d’En Marche a l’insupportable talent d’alimenter, chaque jour un peu plus, les raisons que l’on aurait de ne surtout pas voter pour lui, tellement il incarne un projet de régression sociale. Et chaque jour un peu plus, il donne du crédit à la possibilité d'une catastrophe démocratique. Ce qu'il faut à tout prix éviter.
  • «Moi président, je n’en ferais pas qu’à ma tête»

    Par Laurent Mauduit
    Dans un livre, intitulé « Moi président », le journaliste Olivier de Lagarde, a eu l’idée de rassembler les entretiens qu’il a eus sur de France Info avec 60 invités venus défendre une idée pour « changer la France ». A son micro, j’ai défendu le projet d’une grande réforme pour garantir le droit de savoir des citoyens.
  • Les prix des Assises du journalisme en défense de la presse libre et indépendante

    Par Laurent Mauduit
    Les Assises du journalisme ont remis jeudi soir leur prix. Mon livre Main Basse sur l’information a reçu le prix dans la catégorie « Journalisme ». On trouvera ci-dessous l’appel que j’ai lancé à cette occasion en faveur d’une grande loi progressiste en défense du droit de savoir des citoyens.
  • Marianne: l’esquive de Renaud Dély

    Par Laurent Mauduit
    Réponse à Renaud Dély, directeur de la rédaction de "Marianne", qui, après mon enquête sur la crise de l'hebdomadaire, s'en est pris vivement à Mediapart. Dans cette charge, il n’évoque aucune des informations rapportées par mon récit que, par conséquent, il ne dément pas.
  • Défense de parler des oligarques dans... la presse des oligarques!

    Par Laurent Mauduit
    Mon livre « Main basse sur l’information » a suscité l'embarras ou a été passé sous silence par de nombreux médias qui ont été croqués par des puissances d'argent. Preuve que, du Monde jusqu'à Libération en passant par L'Express, BFM-TV et bien d'autres médias encore, il est interdit de parler des oligarques dans la presse... des oligarques! Ici commence la première des censures.
Voir tous