Laurent Mauduit

Journaliste, cofondateur de Mediapart

Paris - France

Sa biographie

Journaliste au Quotidien de Paris (1979), puis à l'Agence centrale de Presse (1979-1984), à La Tribune de l'économie (1984-1990). Chef du service économique de Libération (1991-1994) avant d'entrer au Monde, en charge de la politique économique française (1995-1999), puis rédacteur en chef du service Entreprises (1999-2003), directeur adjoint de la rédaction (2003-2005), éditorialiste (2006). Quitte Le Monde, en décembre 2006, en désaccord avec la politique éditoriale. Cofondateur de Mediapart. Auteur des ouvrages suivants:

 - Histoire secrète des dossiers noirs de la gauche (en collaboration), Éditions Alain Moreau, 1986

- La grande méprise (en collaboration), Grasset, 1996

- La gauche imaginaire et le nouveau capitalisme (avec Gérard Desportes), Grasset, 1999

 - Voyage indiscret au cœur de l’État (en collaboration), Éditions Le Monde-Le Pré aux Clercs, 2000

 - Les stock-options (avec Philippe Jaffré), Grasset, 2002

- L’adieu au socialisme (avec Gérard Desportes), Grasset, 2002

- Jacques le Petit, Stock, 2005

- Petits conseils, Stock, 2007

- Sous le Tapie, Stock, 2008

- Les 110 propositions, 1981-2011 - Manuel critique à l'usage des citoyens qui rêvent encore de changer la vie, Don Quichotte, 2011 (ouvrage collectif de la rédaction de Mediapart) 

- Les imposteurs de l'économie, Editions Gawsewitch, 2012 (Réédité en 2013 par les Editions Pocket)

- L'étrange capitulation, Editions Gawsewitch, 2013. Cet ouvrage a été réédité en version numérique en mars 2015 par les éditions Don Quichotte.

- Tapie, le scandale d'Etat, Stock, 2013 - Cette affaire a aussi donné lieu à un documentaire Tapie et la République - Autopsie d'un scandale d'Etat (70', Nova Production), que j'ai co-écrit avec le réalisateur Thomas Johnson et qui a été diffusé la première fois par France 5 le 31 mars 2015.

- A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (Don Quichotte, 2014)

- Main basse sur l'information (Don Quichotte, 2016)

Lire ses articles dans le journal
Son blog
682 abonnés Le Réveil
Voir tous
  • Ni démocratie, ni justice à Etables-sur-mer

    Par
    Quiconque veut trouver confirmation que notre démocratie est gravement malade peut se pencher sur les stupéfiantes mésaventures de la petite bourgade d’Etables-sur-mer (Côte-d’Armor). Les citoyens n’y ont jamais été consultés sur un projet de fusion avec le village voisin. Et voilà que le préfet contourne la décision de justice qui ordonne de suspendre ce coup de force.
  • La leçon de démocratie d’Etables-sur-mer

    Par
    La cour administrative d’appel de Nantes a rejeté le sursis à exécution demandé par le ministère de l'Intérieur, qui voulait s’opposer à la défusion de la commune Binic-Étables (Côte d’Armor) décidée par le tribunal administratif de Rennes. Nul besoin d’être breton pour s’intéresser à cette affaire qui, pour ne concerner que deux petites communes, en dit très long sur l’anémie de notre démocratie.
  • Le « Macron », un placement d’une rentabilité historique

    Par
    D’Antoine Pinay, jusqu’à Edouard Balladur, en passant par Raymond Barre ou Valéry Giscard d’Estaing, l’histoire politico-économique contemporaine est riche de rentes ou d’emprunts connus sous le nom des responsables qui les ont créés. A cette liste de placements plus ou moins rentables, il va falloir ajouter un nom, celui d’Emmanuel Macron, à l’origine d’un placement d’une rentabilité historique
  • Economie: Jean Tirole n’aime pas les questions qui fâchent

    Par
    Pour fêter les 10 ans de Toulouse School of Economics, Jean Tirole, lauréat du prix de la Banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel, organise une fête à la Banque de France où ne sont conviés que quelques journalistes triés sur le volet. Christian Chavagneux (Alternatives économiques), Hervé Nathan (Marianne), et moi-même nous étonnons dans un texte commun de ce refus du débat pluraliste.
  • Les « Imposteurs de l’économie » ont pris le pouvoir

    Par
    Mon livre Les « Imposteurs de l’économie » reparaît dans une version augmentée et numérique. Écrit dans le contexte de la grande crise financière, il a gardé, me semble-t-il, toute son actualité. Car ces experts auto-proclamés que je dénonçais tiennent plus que jamais le haut du pavé. Avec la victoire d’Emmanuel Macron, ils sont même au pouvoir.
Voir tous