Ven.
06
Mar

MEDIAPART

Connexion utilisateur

une rose rouge

Sans rêve depuis plus de quinze jours. Ce monde comme on l’habite, pour ma part une moitié et quelque de vie. Se réveiller. On ne pouvait pas revenir. On avait des sortes de promesses de cataplasmes sur jambes de bois, tout de suite après et pendant la tristesse, enfance achevée, c’est un peu tard pour le savoir, tu crois pas ? Apparition - disparition des images ou pensées de toute vitesse, clignotantes.  

le grincement des poulies et le bazar des discours

Le Coran, dit une tradition, n’est pas le tout mais la partie d’un tout. Le livre lui-même est une médiation. On peut compter les médiations. Le livre, Mahomet qui le reçoit, Djibril qui le donne. Par dessus, Dieu, dont on ne peut rien dire, Dieu qui n’est pas la parole mais le lieu de la parole.

mercredi 7 janvier (3)

Bourdieu, qui n’en a pas eu le temps, voulait, après La misère du monde, rencontrer des gens qui a priori n’avaient avec la philosophie qu’un lien lointain, le lien du souvenir scolaire. Demander à un plombier, par exemple, de dérouler son système philosophique : l’étant, la liberté du sujet, la critique de la raison, la mimesis.

mercredi 7 janvier (2)

Vendredi 16 janvier. Larmes et  dos bloqué. La bronchite qui empêche mais le temps est compté, besoin de poser quelques questions, comme à soi-même, les petites choses qu’on peut dire ne bougent et ne bougeront que d’autres toutes petites choses mais en ces domaines les petites choses  sont les grandes.

mercredi 7 janvier (1)

Depuis le mercredi 7 janvier 2015 nous sommes bouleversés : nous le sommes diversement, des allers, retours, paliers, des montées. Plusieurs pistes d’émotion. D’analyse. Qui se joignent ou pas, se joignent de façon ténue, contrastée.

que peut bien écrire le poète privilégié ? (Antjie Krog) (15)



Avec Florent, on cherche sur Internet l’avis préconisant le maintien des étrangers en rétention illimitée, l’avis porte un numéro, 44/2014, le chercher en grec, tâtonner, avancer un peu, 2255/23.5.2014, trouver sur le site du conseil grec aux réfugiés une page en anglais et le nom en anglais de l’instance qui a publié l’avis, the Legal Concil of the State. Conseil d’Etat, a-t-on dit jusque-là. Ordre légal, traduisait Maria. Alexandra, doctorante à Paris II, contactée par Florent, nous dit que le ΝΣΚ, Nomiko Sumboulio tou Kratous, Legal Concil of the State est «un service de consultation juridique et représentation juridictionnelle de l'Etat grec, un équivalent centralisé des différentes délégations ou services juridiques que l'on peut trouver au sein des ministères français».

C’est donc bien d’un avis qu’il s’agit, gnômodotisi, il n’est pas contraignant, ce n’est pas un acte juridique, on ne peut en faire appel devant la cour de justice européenne qu’en cas de litige. Dans la soirée Myrto trouve le texte de l’avis sur Internet, le voici :

vous n'avez pas visité Mikonos ? (14)


retour au camp de rétention de Corinthe, la chaleur, toujours la même, la première personne qu’on rencontre, alors qu’on avance, après la gare, dépassant le carrefour market et le Lidl, vers ce qui nous semble être un camp, le camp, le mur d’un camp en tout cas, marqué de l’interdiction de photographier, la première personne qu’on rencontre est un homme pressé, sac à dos sur une épaule et sac plastique bleu au bout du bras
on pense qu’il va au camp de Corinthe, lui aussi. On a fait des erreurs d’interprétation ces derniers jours alors on est circonspect, on avance, accablé par la chaleur, silencieux

ce n'est pas une loi, ce n'est pas une circulaire, ce n'est pas... (13)


quitter K, Maria S et Vaggelis G, mardi soir, avoir entendu d'eux, qui en souffrent, ceci, qui m'est aussi insupportable : tout le monde s'en moque. Tout le monde s'en moque ou fait comme s'il s'en moquait. Nous qui avons un peu de temps de pensée, quelque disponibilité, nous ne parvenons pas à tout mettre en œuvre pour empêcher les conséquences dramatiques et inhumaines d'un monde volontairement, programmatiquement, coupé en deux


la Grèce, Grèce porte et trou, fossé des migrants qui n'y échappent plus. La Grèce -prison

Panepistimou (12)

cette scène : panepistimou, avec Vincent, retour de chez Ianos , erreur sur le numéro de la rue Ippocratou, 207, on a marché, marché, on a raté la jeune coiffeuse qui devait nous parler de ses conditions de vie depuis 2010

Newsletter