Mer.
22
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Pourquoi SYRIZA

Avant la crise et les mesures d’austérité imposées par la Troïka, l’alliance de la gauche radicale n’était que la composante d’un petit parti qui ne pesait dans son ensemble qu’autour de 3%.

2. Consommation existentielle

La crise en Grèce, annonciatrice par ses effets, n’en est pas moins significative sur les objectifs de la globalisation, et très claire sur les moyens employés.

Standards et pauvres

Comment le dire autrement ? Comment le faire comprendre ? Comment sortir les citoyens des débats qui n’ont rien à voir avec les enjeux réels et qui les clivent sur des faux problèmes ? La contradiction que l’on nous vend consiste à nous dire que le choix est entre « croissance » et « droits acquis ».

La loi du Talion de BB

Brigitte Bardot, en conversation avec ses chiens ses chats et ses caméléons,  exprima l’idée « qu’il faut faire la peau aux djihadistes ».  Elle se référait à la loi du Talion,

Géopolitique de la communication

Poutine a massacré les tchétchènes, gouverne de manière autocratique, se débarrasse de ses opposants comme bon lui semble, mais en Ukraine il joue finement avec les contradictions et les impasses e

De l’internationalisme global au territorialisme nostalgique

Dès le premier siècle de son existence, le monde de l’Islam se morcela en une multitude d’autorités plus ou moins liées à l’autorité de califats, avec une prédominance, pour le monde sunnite, de celui de Bagdad. L

Gekokujo

Pendant plus d’un siècle, entre 1440 et 1590, le Japon connût une période où toute forme d’autorité centrale ou impériale fut contestée.

Déni de démocratie et autres broutilles de notre permafrost politique

Dans leur sagesse médiévale les chinois destituaient leur empereur chaque fois que des pluies diluviennes mettaient leurs récoltes à mal y amenant  famine et désolation.

Analyse glaciale d’un monde incandescent

C’est sur les ruines de la raison et de l’esprit critique que marchent les fous de dieu en Iraq et en Syrie,  c’est sur celles des lumières que l’on bombarde les habitants de Gaza, c’est sur les vestiges de l’arrogance coloniale, prise par le sable ou la foret vierge, que l’on perpétue massacres en Libye et famines aux Soudans, c’est sous celles des certitudes de toute puissance que sombre l’Ukraine, c’est sur la déperdition d’un modernisme formel et imposé, remplacé par le réel, que les tchador substituent les jeunes filles en fleurs d’Istanbul.

Guerre juste ?

Dès la plus haute antiquité le droit du plus fort était maquillé par des excuses diverses, juridiques morales religieuses économiques ou techniques. Seuls les Athéniens, avec une franchise déconcertante,  ont élaboré - pour éviter les forces centrifuges au sein de la ligue de Délos -, une logique où la force prime sur le droit,  la morale, et même les règles régissant leur propre démocratie.

Newsletter