Jeu.
24
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Pour l'établissement d'un cordon sanitaire autour du PS

Le discours de Valls confirme, si c'était encore nécessaire, l'état de maladie néolibérale avancée du PS, maladie qui causera sa perte.

Si le reste de la gauche ne veut pas être contaminé il faut établir autour de ce parti un cordon sanitaire en évitant tout soutien et toute alliance.

S'abstenir pour dire non ?

En démocratie la reconnaissance dans l'espace public de tous les votes est essentielle si on veut entretenir, sinon la "fibre citoyenne", au moins la fibre électorale. L'analyse des résultats de ce premier tour, y compris par Mediapart,  permet de tirer un enseignement très clair.

Les absentionnnistes sont reconnus. Comme les électeurs FN. Sont ignorés, n'existent pas ceux qui ont voté en dehors du trio FNUMPS.

Décidé jusqu'alors à voter blanc au second tour je crois que je vais tout simplement m'abstenir pour dire non à ce qui est devenu une farce électorale, un cirque médiatique, le triomphe du faux-semblant. 

Depuis 6 ans Mediapart se trompe et donc nous désarme (fin du titre modifiée)

J'ai, il y a six ans, assisté à la réunion de lancement de Mediapart. J'avais été frappé par la force des propos d'Edwy Plenel, dont le passage au Monde ne m'avait pourtant pas laissé un grand souvenir. Son souhait de hiérarchiser l'information, de viser, en premier lieu, à établir la vérité des faits pour que les citoyens puissent, eux-mêmes, se construire leur opinion, qui pouvait être mise en débat et valorisée par le club, me paraissait, en quelque sorte, réinventer la presse.

Six ans après, force m'est de constater que je me faisais des illusions. La hiérarchie des informations établie par Mediapart est catastrophique. Priorité aux affaires, à la dénonciation de la corruption de notre classe politique. Rien sur l'étau qui se resserre autour de nous avec, après le traité de Lisbonne, pourtant rejeté par les populations de trois pays et les paquets fiscaux, le Grand marché transatlantique (GMT). La mise en place des ces institutions antidémocratiques, niant toute pluralité va étouffer les démocraties européennes et américaine confiant l'ensemble des pouvoir aux patrons des grandes  multinationales et aux technocrates qui leur sont, idéologiquement et financièrement, inféodés.

Mediapart n'est qu'un élément de plus dans ce grand système de distraction auquel contribue de plus en plus la presse. Ce mode de domination à tendance totalitaire doit d'abord être connu, compris pour pouvoir être combattu.

En désertant ce terrain Mediapart se trompe et donc nous désarme.

Mediapart, sortir de la posture pour éviter l'imposture

A quoi sert de dire non après avoir fait silence sur ce qui construit notre servitude. Mediapart s'est fait une spécialité de la dénonciation d'après coup après avoir omis d'informer avant.

  • On cire les pompes du futur président pour mieux le dénoncer après alors que sa trajectoire politique est connue depuis 1984.
  • Sur l'Europe on ne traite pas des reculs successifs de la démocratie en germe dans les traités et autres paquets fiscaux pour mieux les dénoncer après.
  • On est en train de faire de même avec le Grand marché transatlantique.

Et on amuse la galerie en relayant les révélations sur une classe politique corrompue ce qui devient le marronnier de toute la presse. Toujours après. Où est l'information d'avant qui permet au citoyen de décider en connaissance de cause ?

On préfère cultiver la posture. L'imposture n'est pas loin.

Mediapart, TAT, j'ai fait un rêve...

Rêvons un peu. Mediapart mobilisant ses moyens d'investigation, ses talents de rédaction et sa force marketing contre le Traité Transatlantique scélérat.

Pas plus important et indispensable que les révélations répétées sur un personnel politique dont la corruption et l'incompétence sont depuis longtemps connues ?

Un tout premier pas, bien modeste avec un document" : Crise financière: des pays européens frappés par des litiges commerciaux.

N'ayez pas peur Mesdames et Messieurs les journalistes de Mediapart continuez dans ce sens, déroulez la pelote du Traité transatlantique (TAT) et hiérarchisez ainsi l'information selon les valeurs affichées par Mediapart. 

Chiche !

Actualité du blog "Actualité de Hannah Arendt"

Je publierai régulièrement ici un état du blog que je consacre à l'étude de la pensée de Hannah Arendt. Pensée dont je déplore la faible prise en compte dans les débats sur ce site et, plus largement, en France. Bien des penseurs cités n'ont fait ou ne font que redécouvrir, souvent avec beaucoup moins de clarté, ce qu'Arendt avait décrit et analysé dès les années 1950. 

Actualité de Hannah Arendt (www.ttoarendt.com).

© TTO

En espérant, quand la plateforme de blog sera ici à un niveau acceptable, pouvoir publier ici quelques-uns des articles. Actuellement c'est vraiment trop "galère" pour très peu d'écho.

Merci à la rédaction de censurer ce billet !

Mediapart ne supporte pas la critique surtout en pleine campagne de promotion d'un site qui "appartient à ses abonnés".

Intransigeance sur les moyens, approximation sur les fins (Albert Camus)

A méditer dans ces temps de confusion politique.

"Une action révolutionnaire qui se voudrait cohérente avec ses origines devrait se résumer dans un consentement actif au relatif. Elle serait fidélité à la condition humaine. Intransigeante sur ses moyens, elle accepterait l'approximation quant à ses fins et, pour que l'approximation se définisse de mieux en mieux, laisserait libre cours à la parole. Elle maintiendrait ainsi cet être commun qui justifie son insurrection. Elle garderait, en particulier, au droit la possibilité permanente de s'exprimer."

Albert Camus, L'homme révolté (1951) 

Suite du texte sur mon blog : http://www.ttoarendt.com/2011/02/23/lhomme-revolte/-xtor-rss-32280322

 

Newsletter