Ven.
31
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L'Europe d'Eichmann

Ce soir, après cette nuit terrifiante, je pense que ce qui caractérise l'état actuel de l'Europe c'est de dire qu'elle est telle qu'Eichmann l'aurait rêvée.

Jusqu'à quand une Europe allemande ?

Il faut relativiser. L'Allemagne d'aujourd'hui n'extermine plus un peuple qui lui déplaît. Elle se contente de l'expulser de son Europe.

Mediapart, la participation sans débat

Aux questions posées sur le choix, douteux, d'une revue quatari, pour traduire et diffuser son livre, intéressant, Pour les musulmans, Edwy Plenel ne répond que par l'amalgame et le mépris. Rien de nouveau, malheureusement, pour qui pratique Mediapart depuis sa naissance. Surpris par le succès du club et l'appétit d'expression, la rédaction a rapidement construit les murs pour éviter d'être débordée par ces "barbares". Rien de plus facile. Sélection des billets en une permettant de donner pleine lumière à un billet répondant à celui d'un abonné, laissant celui-ci croupir dans les oubliettes du site. Biaisant ainsi tout débat. Si cela ne suffit pas mise en avant dans le fil des commentaires des fameux commentaires sélectionnés par Mediapart, allant toujours dans le sens de la rédaction. Faut - il avoir peur soi même de ce qu'on se fait la gloire d'appliquer aux autres : la recherche des faits et l' analyse critique.

Depuis la présidentielle de 2012 et ses suites plus rien ne m'étonne sur un site qui tient autant ses promesses que Hollande les siennes. Je n' y reste abonné que pour les quelques lueurs apportées par les plus curieux des abonnés et des journalistes. En attendant mieux....

Le lien vers le billet auquel répond Plenel

http://blogs.mediapart.fr/blog/mohamed-louizi/130615/cher-edwy-plenel-je-suis-pour-la-traduction-arabe-de-votre-plaidoyer-mais

Lire Hannah Arendt (présentation)

Vous trouverez ci-dessous la présentation de mon prochain livre. J'en termine la rédaction cet été et me mets à la recherche d'un éditeur.

Le journalisme de l'après

Le 11 janvier nous a conduit dans l' impasse de la loi sur le renseignement. Un patriot act français voté dans l'indifférence. La plus grande régression démocratique depuis Vichy.

Un politique, comme Mélenchon, a-t-il le droit de penser hors des clous ?

Je suis toujours surpris quand je vois des gens intelligents sombrer dans la dépendance à une personne. Que ce soit par adulation ou par rejet. Face au déferlement médiatique, trouver encore chez quelques politiques, Mélenchon, Joly, Duflot, Besancenot .., une capacité à sortir des préjugés et de la pensée binaire pour proposer matière à réflexion, relève pourtant du miracle.

Mediapart aura eu une bien triste façon de fêter ses 7 ans en refusant le débat politique sur l'attitude à avoir dans le conflit ravivé entre les Etats-Unis et la Russie (ou les BRICS, ou l'Amérique latine)  pour lui préfèrer l'attaque ad hominen et utiliser les pires pratiques de journalisme en termes de titrage d'article et de refus de toute remise en cause.

Mediapart n'a plus rien d'un Média à part

Le poids du formatage d'une profession l'a emporté. Après avoir perdu, assez rapidement,  les quelques qualités participatives de ses débuts, Mediapart est (re)tombé dans les travers du Monde de l'époque Plenel, que ce soit sur la politique étrangère, sur l'investigation ou sur les partis pris ressemblant plus à la chasse à l'homme qu'au traitement sur le fond des problèmes de notre société et de notre monde. 

Ce média n'a plus rien d'à part ni plus rien de part(icipatif). Ce n'est qu'un élément de plus au sein du système médiatico-politique dont la raison d'être est la domestication et la distraction des peuples, tout en maintenant la façade, bien délabrée, de la démocratie et des droits de l'homme. 

Blog au repos

Je mets ce blog au repos, pour une durée indéterminée. L'impasse politique, voire civilisationnelle est telle, que, personnellement, je ne supporte plus le bavardage incessant florisssant sur Mediapart. Ce n'est pas d'actions et même de paroles dont nous avons besoin aujourd'hui, mais de réflexion, de pensée personnelle et collective. Même, et peut-être surtout,  hiérarchisé par Mediapart, l'agenda de l'actualité nous en détourne.

Dans ma reflexion personnelle deux oeuvres m'accompagnent, en priorité.

Celle d'Arendt. Je viens de publier sur mon blog Actualité de Hannah Arendt (http://www.ttoarendt.com/)  la traduction de la préface écrite en 2006 pour la réédition de Between Past and Future, connu en France sous le titre d'un de ses huit essais, La crise de la culture. Je relis De la révolution, dont je traduis aussi la préface de la réédition américaine de 2006. Cet ouvrage, peu connu en France, fournit un éclairage original et très intéressant pour notre époque sur les révolutions américaine et française.

Celle de Bernard Stiegler dont je suis les cours de philosophie sur Internet (http://pharmakon.fr/wordpress/category/cours/).

Je recommencerai à donner des cours autour de l'oeuvre d'Arendt début octobre à l'Université du Temps Libre d'Orléans (http://www.univ-orleans.fr/utl).

Newsletter