Ven.
31
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Une erreur politique majeure dont il faut espérer qu'on puisse encore sortir

Je renvoie pour commencer au dernier texte du blog de Frédéric Lordon sur le site web du Monde diplomatique, texte qui pointe, à mon avis, les erreurs lourdes de la gauche anticapitaliste (terme que je préfère à celui de "gauche radicale") et ce depuis des années sur la question de l'Union Européenne, de l'euro et, partant, de la démocratie et de la souveraineté (pour l'instant, sans adjectif).

"Tenir le pas gagné" (Arthur Rimbaud)

Inutile, au fond, de juger Tsipras. Qu'il ait capitulé ne fait pas de doute mais au-delà de la question de sa trahison, tout cela rappelle que la démocratie bourgeoise est un régime...

La Grèce, André Breton et la révolution

La situation en Grèce, dont on ne sait pour l'instant sur quoi elle va déboucher tant l'issue du référendum est incertaine, vient toutefois nous rappeler quelque chose d'extraordinaire et que l'on avait perdu de vue depuis le triomphe, vieux de 25 ans, du néo-libéralisme sur les décombres encore fumantes du socialisme réel périclité. La Grèce en Europe, comme la Tunisie en Afrique, nous rappelle ce que c'est qu'un peuple constitué politiquement et debout.

L'éternelle enfance de la Révolution

à l'intérieur de mon âge je porte un enfant gai et bruyant (Tristan Tzara, Bifurcation).

 

 

 

 

Compte-rendu du rassemblement puis de la manif rue Pajol, Mardi 9 juin 2015 au soir.

Au lendemain de l’évacuation violente des réfugiés de la Halle Pajol par les Compagnies Républicaines de Sécurité, je me suis rendu, mardi 9 juin à 18h00, à l’appel à un rassemblement d’amitié avec

Dix ans après le référendum sur le TCE, une situation catastrophique

Cela fera demain 10 ans qu'à l'issue de la campagne du référendum sur la Constitution européenne, le NON l'emportait largement avec presque 55% des voix, 13 ans après un traité de Maastricht validé

Merci à Emmanuel Todd pour ce grand bol d'air frais contre le consensus rance !

Alain Badiou disait au moment du bombardement de la Serbie par nos grands démocrates en 1999 que personne n'osait dire même à son chat qu'il était contre la guerre. 

Les métamorphoses du pétainisme transcendantal français

Dans les toutes dernières pages de son très beau livre qui est à la fois un ouvrage d'histoire, un objet littéraire et un tombeau pour ses grands-parents juifs, polonais, communistes et antisionistes qui furent gazés à Auschwitz probablement en 1943, Ivan Jablonka écrit que la plaque commémorative scellée à l'entrée de l'école primaire de (sa) fille ne devrait pas cautionner cette interprétation : "Assassinés parce que nés juifs".

Un élément fâcheux dans la généalogie politique du consensus lepéniste

Certes, on ne peut pas dire de Jacques Rancière qu'il a l'omniprésence médiatique d'un triste sire filousophe (comme disait Hugo) à la Onfray mais ne désespérons pas car ce qui n'intéresse p

Élections, piège à c... ?

Le parlementarisme, c'est quand même fabuleux. Les gens ont voté PS en 2012 parce qu'ils en avaient assez de Sarkozy le thatchérien et ils se retrouvent avec Macron qui dit, lui, à quel point il admire la Dame de Fer. 

Newsletter