Dim.
01
Mar

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Poème

la neige

- ou le soleil -

pétrira

limoneuse

les mots sortis du temps

 

 

leur silence

s'ébruite

dans le dévalement

Contre la calomnie consensuelle à l'encontre des gens des cités populaires.

Chacun peut voir, chacun peut mesurer que, depuis les attentats effroyables à Charlie Hebdo et dans une supérette juive de Paris, le consensus médiatico-parlementaire a endossé l'antienne qui jusqu

Robespierre par Hervé Leuwers (chez Fayard)

Parler de Robespierre, encore !, dans la période pourrait sembler comme un cheveu sur la soupe. Et pourtant.

Je ne peux pas être Charlie ; j'étais un "djihadiste du dimanche" (dixit BHL)

Les médias, Valls, la clique parlementaire s'émeuvent. Pensez ! "17 Français tués en 3 jours" !, a souligné le Premier ministre, précisant que ce n'était pas arrivé depuis longtemps.

Le triangle équilatéral pétainiste du capitalo-parlementarisme

Il est un petit jeu capitalo-parlementaire qui pourrait être édifiant du fond de la bouse raciste consensuelle. Citer des formules abjectes et demander qui en sont les auteurs.

L'antisémitisme à la rescousse des petits-blancs

Ras le bol de l'enfumage sur "l'antisémitisme" après l'affaire de Créteil. Ras le bol de la propagande CRIF-PS pro-israélienne qui sert objectivement Soral et Dieudonné.

Le Parti prétendu socialiste n'est hélas pas mort

S'il y a une chose qui me fait rire jaune, hélas, c'est que nombre de celles et ceux qui, à raison, débinent les éternelles fripouilles réactionnaires du PS, iront revoter pour ce parti sous dix an

Gedicht

 

 

pareil au jour
le chemin

 

que tu frayais

 

au monde
pas encore

 

étiré

 

Dégoût

Voir Valls aller déclarer partout où il le peut qu'il adore l'entreprise, le business, le profit et le patronat a vraiment de quoi faire vomir. Penser que cet arriviste (il n'avait pas 20 ans que son ambition était déjà d'être un technocrate ne sachant rien faire de ses dix doigts), penser que Valls, donc, se permet de faire la morale aux ouvriers, aux prolétaires et aux chômeurs de ce pays en les criminalisant est proprement obscène. Que nos ministres manient le marteau-piqueur et on verra s'ils gardent leur condescendante suffisance de classe.

Newsletter