Dim.
23
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

Appel pour la reconnaissance officielle de la tragédie du 17 octobre 1961 à Paris

 Le massacre de la manifestation pacifique du 17 octobre 1961 fait partie de notre histoire. En partenariat avec l'association Au nom de la mémoire, Mediapart lance, à l'aube du cinquantième anniversaire de l'indépendance de l'Algérie, cet appel pour «une nouvelle fraternité franco-algérienne».

Pour comprendre ou revisiter l'événement dramatique du 17 octobre 1961, Mediapart propose ici le documentaire de Mehdi Lallaoui, Le Silence du fleuve; là dix-sept contributions d'écrivains; enfin une étude des racines policières de cette répression raciste.

---------------

puceinvite.jpg«Il y a cinquante ans, le préfet de Police de la Seine, Maurice Papon, avec l'accord du gouvernement, imposa un couvre-feu visant exclusivement tous les Français musulmans d'Algérie.
 
«Ce couvre-feu raciste entraîna une réaction pacifique des Algériens, sous la forme d'une manifestation dans les rues de Paris. Au soir du mardi 17 octobre 1961, ils furent près de trente mille, hommes, femmes et enfants, à défiler pacifiquement sur les grandes artères de la capitale pour revendiquer le droit à l'égalité et défendre l'indépendance de l'Algérie.
 
«La répression policière de cette protestation non violente est une des pages les plus sombres de notre histoire. Longtemps dissimulée à l'opinion et désormais établie par les historiens, elle fut féroce : onze mille arrestations, des dizaines d'assassinats, dont de nombreux manifestants noyés dans la Seine, tués par balles, frappés à mort.  
 
«Le temps est venu d'une reconnaissane officielle de cette tragédie dont la mémoire est aussi bien française qu'algérienne. Les victimes oubliées du 17 octobre 1961 travaillaient, habitaient et vivaient en France. Nous leur devons cette justice élémentaire, celle du souvenir.  
 
«Reconnaître les crimes du 17 octobre 1961, c'est aussi ouvrir les pages d'une histoire apaisée entre les deux rives de la Méditerranée. En 2012, l'Algérie fêtera cinquante ans d'une indépendance qui fut aussi une déchirure française. A l'orée de cette commémoration, seule la vérité est gage de réconciliation.  
 
«Ni vengeance, ni repentance, mais justice de la vérité et réconciliation des peuples: c'est ainsi que nous construirons une nouvelle fraternité franco-algérienne. »

♦ 

Signez directement l'appel en ligne, en utilisant le formulaire ci-dessous.

Vous trouverez ensuite la liste de la première centaine de signatures que nous avons pu récolter avant cette mise en ligne. Parmi les nombreuses personnalités qui ont déjà donné leur accord, on remarque notamment les noms des anciens résistants Raymond Aubrac, Stéphane Hessel et Edgar Morin; du fondateur du Nouvel Observateur Jean Daniel, du directeur des Temps Modernes Claude Lanzmann et de celui de la revue Esprit, Olivier Mongin; des philosophes Régis Debray et Alain Badiou, de l'écrivain et ancien éditeur François Maspero, de l'écrivain Didier Daeninckx, des professeurs au Collège de France Françoise Héritier et Pierre Rosanvallon; des historiens André Burguière, Jean-Luc Einaudi, Gilles Manceron, Benjamin Stora, Tzvetan Todorov, Enzo Traverso, Françoise Vergès, Georges Vigarello; des avocats Henri Leclerc, Jean-Pierre Mignard et Roland Rappaport; enfin ceux de Florence Malraux, Alain Joxe et Mireille Fanon-Mendès France ainsi que de l'ancien premier ministre Michel Rocard.

Mise à jour, samedi 15 octobre 2011: depuis sa mise en ligne, mercredi 12 octobre, cet Appel a reçu les soutiens de toutes les forces politiques de la gauche française dans sa diversité. Figurent dans la liste des plus de 4.000 signataires à ce jour les dirigeants du Parti socialiste (Martine Aubry et François Hollande sont signataires ainsi que l'actuel premier secrétaire du PS Harlem Désir), d'Europe Ecologie–Les Verts (la secrétaire nationale Cécile Duflot est signataires, tout comme de nombreux élus nationaux et européens, parmi lesquels Daniel Cohn Bendit), du Parti de gauche (ses co-présidents Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard ont signé), du Parti communiste (son secrétaire national Pierre Laurent compte parmi les premiers signataires) et du NPA (Philippe Poutou, Olivier Besancenot et les deux porte-paroles ont signé). Pour l'avenir, et notamment pour 2012, en cas d'alternance politique, ces signatures les engagent tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 102 premiers signataires

1. Gérard Alle, écrivain
2. Paul Alliès, professeur de science politique
3. Mouloud Aounit, responsable associatif
4. Jean-Christophe Attias, directeur d'études à l'EPHE
5. Raymond Aubrac, commissaire honoraire de la République
6. Alain Badiou, philosophe
7. Sébastien Balibar, physicien
8. Jean Baubérot, directeur d'études émérite à l'EPHE
9. Christian Baudelot, sociologue
10. Azouz Begag, écrivain
11. François Bégaudeau, écrivain
12. Jeanne Benameur, écrivain
13. Carmen Bernand, historienne et anthropologue
14. Alain Bertho, anthropologue
15. Jean-Paul Besset, député européen EELV
16. Maïssa Bey, écrivain
17. Bernard Bosc, médecin
18. Sophie Bouchet-Petersen
19. Khedidja Bourcart, maire-adjoint de Paris 11
20. Dounia Bouzar, anthropologue
21. Sylvie Braiban, journaliste
22. Michel Broué, mathématicien
23. André Burguière, historien
24. Olivier Cadiot, écrivain, dramaturge
25. Jacques Casamarta, responsable associatif
26. Bernard Chambaz, écrivain
27. Mehdi Charef, écrivain et réalisateur
28. Noëlle Châtelet, écrivain
29. Marc Cheb Sun, Respect Mag
30. Magyd Cherfi, écrivain et chanteur
31. Stéphanie Chevrier, éditrice
32. Gabriel Cohn Bendit, responsable associatif
33. Pascal Convert, plasticien, auteur
34. Philippe Corcuff, maître de conférence en science politique
35. Didier Daeninckx, écrivain
36. Dagory, écrivain
37. Jean Daniel, journaliste, fondateur du Nouvel Observateur
38. Régis Debray, philosophe, directeur de Médium
39. Michel Deguy, poète et écrivain
40. Monique Dental, responsable associatif
41. Abdelkader Djemaï, écrivain
42. Jean-Luc Einaudi, historien
43. Europe Ecologie Les Verts, groupe du Sénat
44. Mireille Fanon-Mendès France
45. Eric Fassin, sociologue
46. Eric Favey, Ligue de l'enseignement
47. Anne-Marie Garat, écrivain
48. François Gèze, éditeur
49. André Grimaldi, professeur de médecine
50. Salah Guemriche, écrivain
51. Jean-Claude Guillebaud, journaliste
52. Janette Habel, universitaire
53. Pierre Hassner, directeur de recherche émérite au CERI
54. Françoise Héritier, professeur honoraire au Collège de France
55. Stéphane Hessel, ambassadeur de France
56. Nancy Huston, écrivain
57. Tassadit Imache, écrivain
58. Angélique Ionatos, artiste interprète
59. Alain Joxe, sociologue
60. Mohamed Kacimi, écrivain
61. Nacer Kettane, président de Beur FM
62. Mehdi Lallaoui, auteur, réalisateur
63. Bernard Langlois, journaliste
64. Claude Lanzmann, directeur des Temps Modernes
65. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF
66. Nicole Lapierre, socio-anthropologue
67. Henri Leclerc, avocat au barreau de Paris
68. Daniel Lindenberg, professeur de science politique
69. Michael Löwy, sociologue et philosophe
70. Florence Malraux
71. Gilles Manceron, historien
72. François Maspero, écrivain
73. Akli Mellouli, Espace franco-algérien
74. Samia Messaoudi, auteure, journaliste
75. Jean-Pierre Mignard, avocat au barreau de Paris
76. Olivier Mongin, directeur de la revue Esprit
77. Edgar Morin, directeur de recherche émérite au CNRS
78. El Mouhoub Mouhoud, économiste
79. Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue
80. Maurice Olender, directeur de la revue Le Genre Humain
81. Martyne Perrot, sociologue
82. Michel Piquemal, écrivain
83. Denis Pingaud, conseil en stratégie d'opinion
84. Jérôme Prieur, cinéaste et écrivain
85. Ali Rahni, Collectif des musulmans de France
86. Roland Rappaport, avocat au barreau de Paris
87. Bernard Ravenel, historien
88. Michel Rocard, ancien premier ministre
89. Joël Roman, philosophe
90. Pierre Rosanvallon, professeur au Collège de France
91. Jean-Marc Salmon, sociologue
92. Leïla Sebbar, écrivain
93. Mohammed Seffahi, sociologue
94. Benjamin Stora, historien
95. Akli Tadjer, écrivain
96. Tzvetan Todorov, historien
97. Enzo Traverso, historien
98. Eleni Varikas, professeur de science politique
99. Françoise Vergès, historienne
100. Georges Vigarello, historien
101. François Vitrani, Institut du Tout Monde
102. Henri Weber, député européen PS

Newsletter