Lun.
21
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

Chroniques de Jérusalem: d'un mur à l'autre

Guy Delisle a passé une année à Jérusalem, une année pendant laquelle il a vécu au rythme de la ville sainte, se baladant de quartiers en quartiers, de check-points en palissades, de lieux sacrés en questions, rassemblant assez de matière pour écrire une « grande carte postale ». Un carnet de route, une parenthèse. De cette errance est né Chroniques de Jérusalem

Guy Delisle n'en est pas à sa première expérience de blogueur nomade au regard et au trait acérés. Après Shenzen (L'Association 2000), Pyongyang (L'Association 2003) et Chroniques Birmanes (Delcourt, coll. Shampooing, 2007), l'auteur canadien retrace dans Chroniques de Jérusalem un an de découvertes avec une verve douce amère qui provoque un intense plaisir de lecture à chaque page. Venu accompagner son épouse en mission pour Médecins Sans Frontières, le dessinateur tient un blog, dessine (plus de 500 croquis), il voyage, rencontre des aspirants dessinateurs à Ramallah, à Naplouse, découvre, Hébron, Tel Aviv. Il questionne son rapport à son art, à la dure réalité, à ses propres croyances parfois et à l'humanité. Ne quittant jamais sa posture d'observateur qui photographie, croque, saisit l'instant présent et tourne aussi son regard vers le passé, il veut tenter de comprendre. Pour éclairer le lecteur, pour mettre à mal les certitudes parfois.

 

Curieux, faussement naïf, parfois maladroit mais respectueux des croyances de tous, Guy Delisle apprend à vivre au rythme des sirènes qui retentissent chaque nuit, au fil des fêtes religieuses. Il compose avec les traditions des juifs et des musulmans, rencontre les expatriés, les membres du cirque humanitaire, les religieux, les anti-religieux, les ultras... Un monde nouveau s'offre à lui chaque jour, et L'auteur l'offre au lecteur dans cette chronique du temps qui passe, d'août 2008 à juillet 2009. Une année au cours de laquelle Gaza connaîtra la guerre, l'opération « plomb durci » durant un conflit de 22 jours qui fera plus de 1300 victimes et plus de 5000 blessés.

 

Chroniques de Jérusalem, au delà de sa valeur graphique indéniable, est le récit sensible d'une réalité complexe. La fascination de Guy Delisle pour les lieux qu'il a traversés transparaît alors, dans le trait, comme dans le propos, avec, à intervalles réguliers, ces murs que l'auteur rencontre toujours sur sa route. Les murs d'enceintes, les barrages, les barrières, les murs physiques, dressés par les uns pour s'opposer aux uns, pour se protéger, pour défier les autres. Jusqu'aux murs indicibles nés de l'histoire et de ses héritages successifs. Que Guy Delisle tente de nous faire franchir avec beaucoup de retenue et d'acuité. Des murs d'incompréhension.

 

 

Chroniques de Jérusalem, de Guy Delisle, 332 pages couleurs, Delcourt (collection Shampooing), 25 € 

Les premières pages sont à découvrir sur le site de l'auteur.

 

Prochain article : La sélection 2012 du FIBD d'Angoulême

Newsletter