Jeu.
28
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

«Bande dessinée et immigration», bien plus qu’une exposition, une proposition

 « Des histoires dessinées entre ici et ailleurs », tel est le thème de l’exposition Albums qui ouvre ses portes le 16 octobre 2013 au Musée de l’Histoire de l’Immigration, Palais de la Porte Dorée à Paris. Jusqu’au 27 avril 2014, trois parcours sont proposés aux visiteurs de l’exposition, trois approches qui vont permettre de traverser plus d’un siècle d’histoire(s).

© Farid Boudjellal

Exposition. L’immigration et la bande dessinée mises en miroir, c’est le parti pris de « Bulles d’auteurs » au travers des destins de créateurs, scénaristes et dessinateurs, de George McManus à Baru, Enki Bilal ou Marjane Satrapi, en passant par René Goscinny, José Munoz ou Will Esiner. Ce dernier est d’ailleurs bien plus qu’exemple, il est une figure majeure de la bande dessinée du XXème siècle, théoricien de la BD et exégète de son propre texte et a souvent mis en abyme sa double condition de dessinateur et de fils d’immigrés austro-hongrois.

© FLBLB

Au-delà des destinées personnelles des auteurs, l’exposition s’intéresse aux formes que la bande dessinée peut revêtir pour retracer des parcours des migrants : roman graphique, autobiographies, autofictions, comics, BD-reportages… Les œuvres de Joe Sacco, Alessandro Tota, Cryril Pedrosa ou Art Spiegelman
 et bien d’autres sont autant de témoignages de la capacité de cet art à se renouveler explorer, expérimenter, questionner. Des albums collectifs aux œuvres plus intimistes et personnelles, « Sur la planche » est une incursion dans les sources, les références (littéraires et historiques) qui ont conduit à l’élaboration d’ouvrages aux factures diverses pour distiller messages et engagements sur l’immigration et sa représentation.

 

© FLBLB

Enfin, grâce à « Travelling », le visiteur est invité à découvrir la figure du migrant, les différentes phases migratoires, le voyage, l’installation, l’intégration… Et la violence aussi et surtout. Car on oublie bien trop souvent que l’immigration est déracinement avant d’être un « problème de société » si l’on croit une certaine presse. Tandis que l’actualité ne renvoie que des images de naufrages, de corps charriés par les vagues et de détresse humaine ou relaie des discours xénophobes et excluant fondés sur l'intolérance et le mépris, l’exposition Albums est une invitation à remettre en perspective l’immigration et son apport : combien d’auteurs, de dessinateurs et de scénaristes sont descendants d’immigrés ou immigrés eux-mêmes ? Combien d’œuvres racontant la condition immigrée, retraçant la dimension humaine de l’immigration font aujourd’hui partie intégrante de notre patrimoine culturel et bien au-delà possèdent une dimension universelle. L’influence, la contribution de ses auteurs est indiscutable.

Albums est donc cette proposition : au travers de destins personnels, de récits réels ou imaginaires, par le prisme d’un média longtemps sous-estimé, voire même cantonné dans la catégorie « divertissement », l’exposition ambitionne de montrer l’immigration telle qu'elle est : diverse dans son histoire comme dans sa représentation en bande dessinée.

 

  • Informations pratiques :

Albums,  « Des histoires dessinées entre ici et ailleurs », bande dessinée et immigration 1913-2013
MUSÉE DE L’HISTOIRE DE L’IMMIGRATION - PALAIS DE LA PORTE DORÉE

293 avenue Daumesnil • 75012 Paris - Métro 8 • Tramway 3a • Bus 46 • Arrêt : Porte Dorée
- Du mardi au vendredi : 10 h 00 - 17 h 30 • Samedi et dimanche : 10 h 00 - 19 h 00
- Entrée de l’exposition Albums : 6 €
Gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous, le 1er dimanche de chaque mois. (Pass Musée : 14 € - accès illimité au musée).


Plus d’infos sur www.histoire-immigration.fr

Newsletter