Sam.
31
Jan

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Chambord (photos)

Pour nous changer les idées, en attendant que Syriza arrive à faire entendre raison au triumvirat (comment on dit pour 4 ? car l'Allemagne est à inclure) donc quelques photos d'un château de la vallée de la Loire, tous plus beaux les uns que les autres.

Le triangle de la mort

C'est la perception qu'a l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de la médecine pratiquée vers chez moi. (Châteauroux, Le Blanc, Vierzon).

J'habite là depuis bientôt 4 ans. Question médecins c'est la catastrophe.

Déjà il n'y a pas assez de médecins. Nous pouvons attendre des 6 mois pour avoir un rendez-vous chez certains spécialistes, je ne les fréquente pas tous, mais je l'ai vérifiée pour la dermatologie, l’allergologie, l'ophtalmologie. À la limite c'est devenu "normal" dans plein de régions françaises, donc rien là d'exceptionnel.

Hollande à l'épreuve de la réalité : la courbe du chômage 2014

Hollande nous a répété sur tous les tons en 2013 puis début 2014 (1) :

Même si l'Insee "parle d'une stabilité, je confirme que tout est fait pour que l'inversion de la courbe du chômage puisse être réalisée décembre 2013

Où est passé l'argent des prêts faits à la Grèce ?

Ce billet fait suite et complète mon billet précédent (1). J'ai essayé de la mettre en commentaire… mais il eut fallu le couper en morceaux, donc je choisis de le publier en entier. Il est une réponse claire et chiffrée aux interrogations (et contestations diverses) sur les dettes grecques.

_______________

Le montant total des prêts accordés à la Grèce par la zone euro et le Fond Monétaire International entre mai 2010 et les versements de l'été dernier s'élèvent à 226,7 milliards d'euros. Ce qui équivaut à presque 125% de l'activité économique de la Grèce en 2014.

Le premier programme était d'une valeur de 73 milliards d'euros, dont 52,9 milliards provenaient de prêts bilatéraux accordés par les membres de la zone euro. Et les 20,1 milliards restants étaient fournis par le FMI.

Victoire de Syriza, après une attente de 10 ans (2005)

Ce sera bref.

J'ai ressenti comme une suite à 2005. Ce fut une attente de bientôt 10 ans. Une attente non passive. Une attente active. De diverses manières.

Et des traitrises, et des promesses, et des traités de Lisbonne…

Caricaturiste en Tunisie : _Z_ (et Charlie)

C’est au travers de ce blog, DEBATunisie, tenue par le caricaturiste _Z_ que j’ai suivi la révolution tunisienne. Puis les aléas de la vie m’en ont éloigné… et je le retrouve avec joie et en plus d’actualité.

Il a réagi sur le vif à l’attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 :

Psychorigides ou ceux qui savent tout !

Les psychorigides savent,

Ils savent comment tous les habitants de la planète doivent vivre leur vie. En fait non, car ils n'ont strictement aucune idée de comment on peut vivre ailleurs, à quelques mètres de chez eux, ni même à leur propre domicile : leurs enfants, mari ou épouse, et tous frères et sœurs et cousins.

Enfin quoi tous ces gens-là me donnent des irritations qui sont de l'ordre de l'allergie jusqu'à des maladies plus graves car ils sont des tueurs de vie. Et aussi d'énormes éclats de rire, car ils n'ont aucune conscience de leur ridicule en plus.

Manifestation unitaire : racisme, sainte alliance et autres qualités de notre pauvre France

Quand tout le monde dit la même chose c’est mauvais signe. La France serait unie comme un seul homme défendant tous les mêmes valeurs. Ben non ce n’est pas si simple.

Nous subissons depuis des dizaines d’années des propos racistes, des désignations de bouc-émissaires émis par tous les gouvernements et ministres successivement. Chacun fait son possible pour se mettre en concurrence avec le Front National et le déborder le mieux qu’il peut. Et nous devrions manifester avec ses gens-là ?

À Bernard Maris

L’attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, et provoqué la mort de deux policiers, nous remplit d’horreur et de dégoût. Certains de ces journalistes étaient connus de tous. La mort de Cabu laisse le Grand Duduche (et la fille du proviseur…) orphelin ; celle de Wolinski signe la fin des années de « l’après-1968 ». L’invention de Cactus-Man (l’homme aux épine rétractiles…), mais aussi  de Paulette et de bien d’autres personnages me reste en mémoire. Tout ceci est désormais comme carbonisé devant la sauvagerie de sang froid du fanatisme militant. En vérité je ne puis écrire que pour un, l’économiste Bernard Maris, que je connaissais bien et qui écrivait sous le pseudonyme d’« Oncle Bernard » des billets hilarants et décapants.

Newsletter