Lun.
24
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Mélenchon faux-cul sur les retraites!

Les Echos :Vous proposez un retour à la retraite à 60 ans pour tous. Faudra-t-il avoir cotisé 40 ans ou plus ? Quel en sera le coût ?

Mélenchon : J'ai dit que 40 ans de cotisations c'était déjà trop et j'en resterais là.

Tiré de l'entrevue accordée aux Echos

Oui, Mélenchon est un faux-cul car il évite de répondre en toute franchise, lui, l'homme du parler vrai citoyen ! Ainsi il aurait dit que "40 ans de cotisations c'était déjà trop". On comprend qu'il veuille en rester là car il s'agit tout simplement d'un mensonge !

Comment peut-on trouver que 40 ans ce soit trop quand on défend soi-même lesdits 40 ans ? Quelle incohérence que ce que l'on défend soit..."déjà trop" ! Car il faut le rappeler, preuve à l'appui, Mélenchon défend les 40-déjà-trop années de cotisation retraite et son lamentable "en rester là" est dans la droite ligne du silence que fait le programme du Front de gauche sur les années de cotisation ! Tout, sur ce terrain des retraites, est miné chez Mélenchon qui n'a pas le courage, lui l'apôtre de l'histoire citoyenne, d'argumenter sur les raisons d'abandonner la revendication historique des 37,5 annuités !

Allons, il est temps de démasquer l'imposture en regardant la vidéo placée en tête de billet. On peut aussi cliquer ici : L’invité de Mots Croisés Il faut surtout visionner à partir de 54:35. On peut voir ici aussi : Jean-Luc Mélenchon à "Mots Croisés" le 06/12/2010

Oui, on entend bien : comme en passant, sans avoir l'air d'y toucher, comme si c'était des plus naturels, mais en donnant le change par houspillage du social-libéral de service, Mélenchon nous dit qu'il faut cotiser 40 ans ! Titillé de façon impertinente et, pour tout dire, provocatrice par ledit social -libéral sur le mode "ce n'est pas 37,5?", il n'a pour toute réponse qu'une esquive bien politicienne, "Tu vois, tu as mal écouté !" couvrant mal un très justement décoché "tu as changé alors" auquel notre tonitruant partisan d'une "insurrection civique" oppose un silence gêné ! L'important est, bien entendu, que cette esquive vaut totale confirmation que c'est bien 40 l'option mélenchonienne pour la durée de cotisation !

Pour plus de détails sur la question :

Le Front de Gauche et les retraites : Mélenchon est pour les 40 ans de cotisation !

Retraites. Hollande, Mélenchon ou le syndrome de la paille et de la poutre dans l'oeil (gauche) de l'autre

Combattre Marine Le Pen sur les retraites...un défi à Mélenchon !

Et on n'oubliera pas que Pierre Laurent (PCF), lui-même, fait référence aux 40 annuités :

http://vdr.pcf30.over-blog.com/article-pierre-laurent-secretaire-national-du-pcf-aux-quatre-verites-de-france-2-video-54194606.html

Il faut cliquer sur 02:10 pour entendre ce qui nous intéresse : pour le dirigeant du PC "travailler 40 ans paraît tout à fait possible et normal" !

On rappellera simplement que Philippe Poutou, pour le NPA, est, lui, clairement pour les 60 ans, les 37,5 annuités et les 75% du meilleur salaire ! A 2 jours du premier tour autant s’en souvenir...Idem pour obtenir que les mobilisations se relancent au plus vite contre une austérité de droite ou de gauche et pour une contre-offensive sur les retraites ! Hein, Mélenchon ? Pour les 60 ans mais aussi pour les 37,5 annuités ! Ou même pour les 35 annuités (comme le propose Gérard Filoche) !

Question annnexe : que pensent de ces tours de passe-passe les anticapitalistes qui prétendent défendre leur anticapitalisme dans le Front de gauche ?

 

Tous les commentaires

20/04/2012, 05:04 | Par LEON et PAULETTE

... que le vote utile pour stopper l'hémorragie des acquis sociaux de cette république moribonde c'est le FdG  ... Que le 3ème tour c'est dans la rue que ça se passera pour les 32 heures, pour les retraites ... qu'on lâchera plus rien !

Paulette

20/04/2012, 07:07 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de LEON et PAULETTE le 20/04/2012 à 05:04

@LEON et PAULETTE (20:04 à 05:04).

-

Bonjour.

-

32 heures pas semaine, cela fait environ 6h30 par jour sur 5 jours (week-end libre), soit par exemple 3 heures le matin et 3h30 l'après-midi.

-

A ce rythme-là, la Sécurité sociale va faire plein d'économies car il n'y aura plus de "burn-out" (ce qui est très bien, je suis bien placée pour le savoir).

-

Car le pire, ce sont les "burn-out" (je rappelle la définition : Suicide par dépression aigüe liée essentiellement à  un épuisement professionnel) où les gens ne meurent pas mais restent grands blessés avec séquelles +++.

-

Travailler 35 heures pas semaine, c'est du Zola ?

-

A l'école, combien d'heures pour les enfants ?

-

Sourire

20/04/2012, 06:53 | Par danivance

Que ce serait bien que nous ayons un président de la république anti capitaliste et que le seul possible aujourd'hui c'est JL Mélenchon. Même si ce n'est que pour quelques mois en attendant la VIem.

Que ceux qui sont à gauche ne se trompent pas d'ennemis.

Que Poutou et ses supporters prennent des voix à la Le Pen et à Sarko.

Qu'une élection n'est pas la fin de la lutte contre le capitalisme.

20/04/2012, 07:02 | Par Jean-Philippe VEYTIZOUX

Antoine, c'est bien la peine de faire ton sirupeux quand on se croise sur les fils des commentaires pour y aller de ta petite dague anti-melenchon primaire juste avant la période silence......notre position c'est 60 ans à taux plein!!

Petite démonstration que Philippe Poutou est un renégat:

A cause de la trahison du NPA, tous les jeunes qui entrent aujourd'hui sur le marché de travail à 26 ans en moyenne devront travailler jusqu'à 63.5 ans pour toucher la retraite à taux plein. la revendication unique du NPA des 37.5 ans de cotisation conduit à cette horrible capitulation aux puissants.

Bonne fin de campagne tout de même!!!

20/04/2012, 07:48 | Par pmabéché

Qui paie ? J'ai 70 ans, dont 49 ans de gauche (la majorité était à 21 ans). Je suis en pleine forme, si on me l'offrais, je travaillerais modérément, après 42 ans de travail. Je travaille d'ailleurs, une partie de l'année : je coupe mon bois, je travaille pour mon chauffage. Ce qu'il faut c'est la LIBERTÉ ! de travailler si on peut, de se reposer si on ne peut plus travailler, de se soigner si on le doit, de changer de métier, avec formation à plus de 50 ans. Pour travailler comme il me plaît, depuis 11 ans, je vais au fond de l'Afrique, bénévolement.

20/04/2012, 08:00 | Par Etoile66

20/04/2012, 08:02 | Par melgrilab@yahoo.fr

On ne s'en sortira pas sans une réduction massive du temps de travail, ne serait-ce que pour dégager du temps pour participer à la gestion des affaires communes. Mais cela suppose une réflexion et une organisation à l'échelle européenne. Ce n'est pas à l'ordre du jour ici et maintenant. Le problème ici et maintenant, c'est le retour au plein-emploi (et sur ce chemin-là, nous retrouverons la question du temps de travail)..

20/04/2012, 08:34 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 20/04/2012 à 08:02

@MELCHIOR (20:04 à 08:02).

-

c'est le retour au plein-emploi (et sur ce chemin-là, nous retrouverons la question du temps de travail)..

-

Cela paraît le bon sens ...

-

Quid des délocalisations hors France (voire hors Europe) pour bénéficier d'une main d'oeuvre bon marché, corvéable à merci (et bien loin de 35 heures par semaine) ?

-

Réflexion surréaliste, de privilégiés que nous sommes toutes et tous en France, même s'il y a beaucoup d'améliorations à espérer "chez nous".

-

Quant à la "gestion des affaires communes", il y a des gens qui aiment et d'autres pas. Et ceux qui aiment ne doivent pas compter leur temps. Non ?

-

Sourire

 

 

20/04/2012, 11:06 | Par pmabéché en réponse au commentaire de Agnès GOUINGUENET le 20/04/2012 à 08:34

Si vous essayiez, tous les deux, de dépasser l'arithmétique ? Le plus grave, c'est que vous n'êtes pas les seuls, hélas !

20/04/2012, 08:21 | Par françois périgny

Sapin : faux-cul sur le socialisme.

Sur les retraites : 40/37,5le matin/38,2 le soir... foutaises pour les gens "tranquilles". Celles et ceux qui ont des trous dans leur carriére de travailleurs (CDD, précaires, intérimaires qui ont travaillé pour des boîtes fantômes) travaillent de toutes façons plus longtemps et plus dur que les "installés". Que ce soit avec Mélenchon, Sapin ou Duschmoll votre démonstration, Antoine, ne vaut pas tripette : ce sont des chiffres.

Ce ne sont ni l'emploi/chômage (quel "emploi", quel chômage ?), ni le travail (mais les revenus), le probléme : c'est la vie comme elle va (mal). C'est la collectivité, c'est l'individualisme, c'est la guerre de tous contre tous ; la compétition, la concurrence. Ce ne sont pas des chiffres qui changeront quoi que ce soit, c'est un état d'esprit ; une philosophie.

 

20/04/2012, 09:45 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de françois périgny le 20/04/2012 à 08:21

Cher Fédor, auriez-vous un probléme problème avec l'accent grave ? (l'accent de qui ? Une voix grave ?...)...

20/04/2012, 11:39 | Par françois périgny en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 20/04/2012 à 09:45

Chére Mithra, puis-je vous faire remarquer que Fedor s'écrit sans accent, ni grave, ni aigu, ni circonflexe...

20/04/2012, 12:05 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de françois périgny le 20/04/2012 à 11:39

D'accord, et pardon d'avoir mal orthographié votre prénom, mais je l'ai écrit comme je l'entends à l'oreille, et maintenant chére chère Mithra, vous l'entendez comment ?...Sourire!

J'espère que vous entendez que je vous titille gentiment...

20/04/2012, 12:36 | Par françois périgny en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 20/04/2012 à 12:05

J'entends, Mithra, j'entends sans aucune gravité...

20/04/2012, 08:21 | Par Agnès GOUINGUENET

@PMABECHE (20:04 à 07:48).

-

Programme parfait pour les gens en bonne santé.

-

Mais ce n'est pas toujours le cas; physiologiquement, la maladie est souvent prouvable; qu'en est-il du "corps et âme", si difficile à cerner ?

-

Par exemple, des lombalgies rebelles ou des maux de tête violents, dont on ne trouve pas la cause somatique, et qui existent bien.

-

Souvent la pénibilité au travail est facile à quantifier; parfois c'est beaucoup plus complexe.

-

Mais bon, les médecins du travail doivent être compétents pour cela.

-

Qui paie ? Eh bien, il serait intéressant de taxer au maximum l'héritage financier, véritable privilège acquis inique sur le plan sociétal. Il existe plein de bas de laine secrets, qui feraient beaucoup de bien à la Sécurité sociale. De plus, cela éviterait les délires compulsifs sur l'obtention de l'argent des "cheveux gris" par leurs héritiers privés (de sang ou associations diverses). L'héritage financier privé familial doit rentrer dans le pool public.

-

Sourire

20/04/2012, 10:09 | Par guydufau

Je comprend que le faux-cul c'est Antoine, il veut faire passer, en faux cul, son message : votez Poutou

20/04/2012, 15:56 | Par Antoine (Montpellier) en réponse au commentaire de guydufau le 20/04/2012 à 10:09

Et surtout ne vous fatiguez pas à argumenter...

20/04/2012, 11:25 | Par sourisgrise

@ Guidufau

La position d'Antoine n'est pas nouvelle. Il l'exprime comme d'autres le font. Et c'est en général sous forme d'attaque.

Cette position n'est pas la mienne, mais je ne me sens pas menacée par ceux qui pensent différemment.

L'accusation n'est pas un argument et on y adhère ou pas.

Pas.

 

20/04/2012, 13:49 | Par Antoine (Montpellier) en réponse au commentaire de sourisgrise le 20/04/2012 à 11:25

sourisgrise,

Je vous réponds et réponds dans une certaine mesure aux autres : ce que vous appelez une attaque n'est que la conséquence de quelque chose que, ni vous ni les autres ne voulez faire : prendre position sur le fond. Pourquoi Mélenchon dit-il une contre-vérité sur les annuités retraites qu'il prône ? Pourquoi un homme politique qui se réclame de la révolution des comportements, qui se permet lui-même de cibler sans concessions ceux qui ne pensent pas comme lui, devrait-il être préservé de ce qui est avant tout un appel au respect des électeurs et tout bonnement du peuple ?

Cette pratique de l'esquive politique en défense de quelqu'un qui dit tracer tout droit son chemin avec pourtant de curieuses obliques, ne grandit pas la cause que vous défendez. Mais c'est votre problème. La palme du "pétage de plombs", revient à Jean-Philippe Veytizoux sur la supposée trahison de Poutou à partir de sa revendication des 37,5 annuités. Notre ami devrait se reprendre et éviter de proférer des sottises : Poutou défend la position traditionnelle du mouvement social 37,5/60/75. Il suffit de jeter un coup d'oeil à ce que j'ai écrit là-dessus et qui ne peut se détailler dans ces posts pour le comprendre. Mais je suis persuadé que le camarade Poutou sera prêt à envisager la solution de Filoche sur les 35 annuités. Cela n'arrangera pas les affaires du défenseur des 40 annuités qu'est Mélenchon : cette position revient, elle, à réduire à rien la revendication d'un retour aux 60 ans ! On ne peut, Jean-Philippe Veytizoux, cacher une contre-vérité par une cointre-vérité encore plus énorme !

Pour ma part je reste fidèle à l'esprit de clarté qui définit ce blog et ne fais référence à Poutou que dans la mesure où il est clair, lui, dans ce qu'il propose. Cela vous indispose et préférez monter une mécanique assez dérisoire de diabolisation de l'impudent qui ose critiquer sa majesté citoyenne. Continuez dans cette voie, je trace la mienne. Dommage que vous décidiez que ce ne soient pas des voies de croisement par la confrontation d'arguments.

Vous ne répondez pas sur le fond, c'est donc cela aussi le Front de gauche : la crucifixion de l'hérétique ?

20/04/2012, 15:42 | Par sourisgrise

@ Antoine

Je ne diabolise, ni ne crucifie personne. Et j'ignore ce qu'est un hérétique. La réthorique judéochrétienne et ses pratiques sado masochistes me sont étrangères. Contrairement à ce que vous semblez croire, je me méfie viscéralement de tous les dogmes.

En ce qui concerne le fond des déclarations de jlm ou du programme du FDG, il y a un certain nombre de choses dont j'attends de voir ce qu'elles signifieront concrètement. J'ai des doutes, je les assume, mais je veux juger sur pièce. Et ni Mélenchon, ni personne ne m'empêchera d'exiger de ma démocratie ce que j'en attends. De plus, par sa nature même, le fdg est une entité plurielle. Ca veut dire qu'il y aura forcément débat. Tout le monde ne sera pas d'accord. La question est de savoir si ces désaccords feront blocage.

Enfin je ne crois pas que les sympathisants du fdg se contenteront de mesures tièdes. Je dirais même que Mélenchon est particulièrement exposé compte tenu de son discours et de l'enthousiasme qu'il génère.  S'il y a trahison (ce que vous nous promettez), la réponse sera à la hauteur de la déception. J'ai juste envie de croire en lui. Si on se trompe, on en tirera les leçons. Je n'ai rien contre Poutou, il est très bien Poutou, mais il ne fédère pas assez de monde pour constituer un contre pouvoir puissant.

Pour l'heure, Mélenchon est le plus crédible de tous. Sans hésitation.

C'est un début. A nous de faire le travail qui reste à faire.

20/04/2012, 15:57 | Par Antoine (Montpellier) en réponse au commentaire de sourisgrise le 20/04/2012 à 15:42

Pas de problème, sourisgrise. Croyez bien que, pour ma part, je ne diabolise personne : je pointe seulement, un peu sur le mode d'un lanceur d'alertes que Mélenchon dit une chose et son contraire et qu'il renie une revendication fondamentale du mouvement social auquel il se dit attaché. Et que cela est contradictoire avec sa prétension à être différent des autres. Sur ce point là, nous devons à l'incontournable lucidité de dire qu'il est, hélas, dans la norme du politicien professionnel .Je sais, c'est dur mais c'est surtout inadmissible qu'il faille faire état de la chose. C'est la chose qui devrait inquiéter pas les mots qui la désignent !

Je me permettrai seulement de vous taquiner sur la contradiction qu'il y a chez vous à déclarer rejeter la rhétorique judéochrétienne et à finir par déclarer que vous avez "envie de croire" en Mélenchon ! Cela résume bien ce qu'est selon moi l'effet Mélenchon : il a réussi à susciter l'enthousiasme. Ce qui est bien mais pas quand cet enthousiasme devient une arme pour faire taire des critiques...fondées et faire oublier des choses inacceptables ! Personne n'a encore contesté ce que je relève et ce que je n'accepte pas : 1/ qu'on joue à cache-cache avec ce qu'on défend réellement et 2/ qu'on accepte que 40 annuités soient une revendication à défendre. Sur ces deux points, il y a un coup de canif dans le contrat de confiance... Vous, vous avez tout à fait le droit de continuer à croire et moi, celui de dire ma défiance...sans me faire écharper sur la place médiapartienne par le fan club de Mélenchon !

20/04/2012, 16:04 | Par regis2334

Vous vous trompez vraiment d'adversaire. Vous menez le même combat que Libération et le Nouvel Observateur.

20/04/2012, 16:09 | Par Antoine (Montpellier) en réponse au commentaire de regis2334 le 20/04/2012 à 16:04

Et vous, vous êtes dans le déni ! Le suivisme ne fait pas une politique. L'honneur de la gauche, de la vraie gauche, c'est de savoir penser, oui, penser sans complaisance, y compris contre elle-même afin de bien asseoir ses adhésions sur la vérité, la justice et le respect du peuple... Vous en êtes tout simplement très loin...

20/04/2012, 16:13 | Par regis2334 en réponse au commentaire de Antoine (Montpellier) le 20/04/2012 à 16:09

Oui, bien sûr, on lui dira. L'honneur indécrottable et buté, il faut savoir avancer!

 

20/04/2012, 17:00 | Par Antoine (Montpellier) en réponse au commentaire de regis2334 le 20/04/2012 à 16:13

Avancer...en reculant le temps de cotisation de 37,5 à 40 annuités ? En somme une avancée qui recule...

20/04/2012, 17:14 | Par regis2334 en réponse au commentaire de Antoine (Montpellier) le 20/04/2012 à 17:00

Crevons la gueule ouverte mais crevons purs!

20/04/2012, 18:35 | Par Antoine (Montpellier) en réponse au commentaire de regis2334 le 20/04/2012 à 17:14

Est-ce mieux de crever impurs avec une retraite incomplète ou en travaillant après 60 ans ?

09/05/2012, 12:43 | Par alain tackx

Jean-Luc Mélenchon est un homme politique,

c'est un gars qui dégage une chaleur humaine

avec beaucoup de qualité de la vision du monde

et cela fait plaisir de nos jours d'avoir du coeur

surtout JLM ne lacher rien, car il y a des milliers

de gens derriere vous , des millions je veux dire

alain

Newsletter