Dim.
23
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Après le drame de Sivens, Pascal Bruckner, enfile la veste d’Allègre.

Le Monde fait beaucoup d’honneur à Pascal Bruckner en le plaçant  entre E Morin et H Reeves dans un débat consacré au drame du barrage de Sivens.

Valls écrit ‘’À la recherche temps perdu’’. Pour se faire un avenir.

Ce qui caractérise Valls comme Hollande, les gauches comme les droites, hier comme aujourd’hui, c’est tout à la fois le désir de remonter le temps perdu ; l’oubli des principes et des valeurs

Les gaucheries de Le Foll. Recyclage tendance des vieilles phrases.

Invité par une socialiste à lire un billet de Stéphane le Foll, ci devant Ministre de l’agriculture, sur un site en construction, ‘’Répondre à gauche’’,  j’ai été consterné par la pauvreté intellectuelle du propos.

De Thévenoud, virus Ebola politique, à Le Guen en médecin malgré lui.

L’affaire Thomas Thévenoud, par ses détails, révèle à quel point sont dégradées les pratiques politiques en France et l’éthique d’une partie des hommes qui en compose le tissu. Jusqu’à l’inconscience. Il ne semble pas y avoir de seuil à ce que se permettent les hommes de pouvoir.

De quelles entreprises nous parlent Manuel Valls et les économistes ?

Ce qu’il y a de bien avec certains économistes contemporains c’est qu’ils écrivent, tel François Facchini dans Le Monde du 6 septembre, tout d’une pièce, sans nuance, monolithique, et surtout droit dans les bottes de leur orthodoxie idéologique. 

PS. Le débat de la rentrée. Farce d’attractions.

Depuis des années, mais le phénomène s’est accéléré en 2012, nous vivons une époque de porosité extrême entre les mots de la gauche et les mots de la droite, la pensée de droite et la pensée de gauche. D’où ces positions  sociales-libérales dans lesquelles se sont ensablées les promesses de justice sociale de Hollande.

Peyrelevade, une vie. Du socialisme sous Mauroy à la droite la plus libérale.

Aux yeux de Jean Peyrelevade, polytechnicien et ancien Directeur adjoint de cabinet de Pierre Mauroy, mais ayant couru ensuite en 2008 pour l’écurie de François Bayrou, Le PS aurait « mis fin

Frondeurs du PS. Au delà des mots, quels moyens ?

Les mots de Hollande dans son interview au Monde étaient ceux d’un insuccès qui tourne en rond depuis 26 mois. Mais le camp des frondeurs du PS, grossi désormais des Montebourg et Hamon, peut être bientôt de Aubry et de quelques autres, tient-il des propos qui aient une chance de convaincre, sinon le Président ou son Premier ministre, tout au moins les citoyens ?

Newsletter