Ven.
31
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Carlotta Ikeda, ultime métamorphose

La danseuse de Butô est décédée le 24 septembre 2014 à Bordeaux, où elle s’était installée avec sa compagnie, Ariadone.

Carlotta Ikeda dans le solo UttCarlotta Ikeda dans le solo Utt © Guy Delahaye

Au bout du souffle (Mouvement en liquidation judiciaire)

Fin de partie : Mouvement est mis en liquidation judiciaire, ce mercredi 28 mai. Après un an de lutte acharnée pour continuer à avoir « droit de publication », peut-on laisser le champ libre aux seuls courants asphyxiants ; ou tenter, encore, de persévérer et d’imaginer un nouveau devenir ?

Quand Total vole au secours de la Culture...

Le ministère de la Culture a signé mardi 28 janvier une convention en faveur de l'éducation artistique et culturelle avec Total. Après l'alliance faustienne d'Avignon que nous vous narrions cet été, la première capitalisation française et européenne continue donc de se muer en généreux donateur volant au secours de la culture et de ses budgets en souffrance. 

François Hollande, président sans vœux

Bug à l’Elysée : le logiciel du président de la République ne reconnaît pas le mot « culture », qui « pèse » pourtant 61 milliards d’euros de chiffre d’affaires, une « valeur ajoutée » qui représente sept fois l’industrie automobile, 3,2% du PIB et 5% de l’emploi national. Mais attention : l’art entre en campagne.

La revanche de Cahuzac : la fin de la démocratie

Résumons :

1/ Nous sommes en démocratie, paraît-il.

2/ La liberté de la presse est essentielle à la démocratie, paraît-il.

Décès d'Alain Buffard: un tassement dans l'époque

Sur le site de la revue Mouvement, bel hommage de Gérard Mayen à Alain Buffard, qui vient de nous quitter à 53 ans. Cet artiste chorégraphique incarnait toute l'amplitude dynamique de la danse française : depuis les grands éclats des années 1980, jusqu'à son hybridation avec la performance, au plus tendu du lien entre intime et politique.

Urgent : monde cherche réparateurs

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il ne va pas très bien, le monde. Où qu’on se tourne, cahin-caha, à hue et à dia, cancer généralisé, et pas que de la prostate. L’édi­fice commun est fissuré de toutes parts, et les réfections de façade ne trompent per­sonne. Tout est à revoir, du sol au plafond. Les fondations et la toiture. L’étanchéité des murs. La plomberie et l’électricité. Et le prix du loyer. 

Newsletter