Mar.
07
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

De la publication des fonds de tiroir

Tant de jeunes auteurs ou d'auteurs réputés difficiles ou peu vendeurs éprouvent, on le sait trop bien, mille difficultés à se faire éditer, tant qu'on peut, à bon droit, s'étonner de ce que des ma

Eloge de la claudication

On va sans doute encore taxer Michel Serres d'optimisme forcené, de naïveté inguérissable. Loin des discours catastrophiques, des prévisions apocalyptiques auxquels les ronchons de quelque âge qu'ils soient nous ont habitués, voici le vieil homme qui entonne un péan à la gloire de la pensée. Une pensée qui ne se perd pas dans les brumes heideggeriennes ni dans les mille précautions qui en figent le jaillissement.

commentaire

                   1001 commentaires, à ce jour. Décidément, je joue petit bras.

Une vague citoyenne pour un vrai changement

Il se fait grand bruit, depuis quelque temps, autour d'Alain Juppé, favori des sondages et de trois ou quatre éditorialistes. Il se dit qu'il offre une image contrastée de celle du trublion qui nous conduisit, pour une large part, au mal point où nous sommes et qui continue de s'agiter.

agacements, 5

Il paraît qu'Alain Minc est «épouvanté» par la réforme du collège proposée par Najat Vallaud-Belkacem. Le pauvre se demande avec angoisse: «où va-t-on?» – la question est philosophiquement profonde, abyssale même, on en conviendra aisément. Il a confié ses états d'âme au Club de la Presse d'Europe 1.

Eclats de lire

Je reviens, après quelques lectures au long cours, à des formes plus brèves - celles dont on dit que les Français ne les aiment guère. Et pourtant...

Max Ernst et Martin Heidegger

Mon ami Bernard Pautrat qui est un dénicheur infatigable de curiosités, philosophiques et autres, me fait parvenir une interview de Ernst, parue en 1954, dans la revue Medium.

Newsletter