Dim.
24
Mai

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L'ai-je bien descendu?

Livres, BD, Ciné, TV, médias... Coups de gueule, coups de griffes, éreintages en règle. Tout ce qu'on n'aime pas, on vous en parle.

Article d'édition

Parlez-moi d'amour...

On ne m’ôtera pas de l’idée que si les médias parlaient moins des cuistres, l’intelligence moyenne du lecteur lambda (cousin proche du téléspectateur bêta ou de l’auditeur iota) en sortirait grandie...

Article d'édition

Alexandre Jardin, historien en herbe

Qu’elle semble bien petite la lorgnette par laquelle Alexandre Jardin pense et regarde le monde ! Avec un point d’exclamation terminal pour pasticher l’auteur de Fanfan et du Zèbre et lui rappeler l’avertissement de F. Scott Fitzgerald : « enlevez-moi tous ces points d'exclamation. Un point d'exclamation est comme rire de vos propres plaisanteries ».

 

Article d'édition

Comment parler des livres que l’on n’a pas aimés ?

À l’instar du nanar cinématographique (Brassica Pécas), le navet littéraire (Brassica Pancolia) est souvent source de problèmes pour l’amateur qui aime à communiquer sa passion pour les livres et pour celui qui en a fait son métier. Le premier, qui aime distribuer des conseils de lecture à son entourage et le second, dont la mission d’édification des masses se réduit souvent dans les colonnes des journaux à un quart de feuillet mensuel entre une publicité pour une montre hors de prix et un article suspect sur la montée du FN en Bas-Quercy ont en commun de devoir parfois faire face à cette épineuse question : comment parler des livres que l’on n’a pas aimés ?

Article d'édition

Lorem Ipsum

Loin de se douter que ses écrits serviraient un jour « à remplir des pages afin d’en calibrer le contenu en l’absence du texte définitif », bien avant que son texte ne subisse une aphérèse sournoise pour devenir un « texte sans valeur sémantique », Cicéron a écrit dans De Finibus Bonorum et Malorum (mot à mot « Sur les termes extrêmes des Biens et des Maux ») un passage bien connu des typographes qui commence en ces termes : Dolorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Article d'édition

Scarlett est méchante

L’édition (je n’ai pas dit la littérature) n’avait pas besoin de ça : l’actrice Scarlett Johansson poursuit l’écrivain Grégoire Delacourt et JC Lattès en justice « pour violation et exploitation frauduleuse des droits de la personnalité » et « allégations attentatoires à la vie privée ». Parce que l’auteur de La première chose qu’on regarde aurait osé le crime de lèse-vedette. A-t-il pour autant et réellement pratiqué le détournement de personnalité publique, intenté à l’image de la marque Scarlett Johansson ? Comment distinguer le vrai du faux ? Et par où commencer ? « Au début », à en croire l’auteur attaqué…

 

Article d'édition

Le règne des «étwittorialistes»

On les appelle « twittos », « twitteuses », « tweeteurs », mais pour certains d’entre eux, toujours prompts à donner leur avis sur tout et surtout à donner quotidiennement leurs positions sur l’actualité du moment, j’en suis venu à penser que le terme d’« étwittorialistes » conviendrait mieux…

 

Article d'édition

« Blurb » ! (ou 50 nuances de bruit)

Un « blurb » est une phrase (ou une citation) qui résume une œuvre (généralement un livre, un film, un album…) de manière à présenter synthétiquement tout le bien qu’il faut en penser par avance. Pour mieux le vendre en fait.

 

Article d'édition

Hommage collatéral

L’actualité aurait-elle changé à ce point depuis le second tour de l’élection présidentielle que Sophia Aram se sente obligée de tirer à vue sur ses coreligionnaires à défaut de brocarder et de pointer les travers des politiques, des people ou même des simples citoyens comme elle le fait d’ordinaire ?

 

Article d'édition

Epithètes à claques

Pourquoi attendre avant de se fâcher avec Patrick Besson ? 

Article d'édition

Coup de sifflet final

Invité d’Europe 1 ce matin, le président sortant a été interrogé sur l’agression par des militants UMP de deux journalistes de BFMTV, passant d’ailleurs sous silence celle de Marine Turchi dimanche. Il a répondu qu’il comprenait « l’exaspération vis-à-vis des journalistes ». C’est vrai quoi : quand vous lisez l’édito d’Yves Thréard dans Le Figaro d’aujourd’hui, il y a vraiment de quoi être exaspéré !…

 

Newsletter