La France risque d'être définitivement ruinée, par la bêtise ordinaire.

Ceux qui baragouinent que foutre en l'air les 35 heures, serait la panacée, sont des purs crétins qui se foutent comme d'une guigne, que le problème majeur des entreprises françaises se situe dans le fait, qu'elles ne produisent pas suffisamment de produits attrayants, pour pouvoir rivaliser à armes égales, avec leurs concurrents mondiaux.

D'où le déficit chronique de notre balance commerciale  depuis 30 années, au bas mot.

Par ailleurs, quand on vous dit, que la plupart de nos dirigeants politiques qui partagent cette idée folle, se sont souvent révélés comme des purs opportunistes sans foi ni loi, qui ce faisant espèrent pouvoir cacher qu'ils ne produisent aucune idée valable depuis 30 années bien sonnées, cela peut surprendre plus d'un.

Pourtant, même si affirmer péremptoirement cela, peut prendre des allures de sédition,  ce n'est que le constat que ces clowns hommes d’État ignorent royalement le principe de la règle des proportions (dite aussi règle de 3, dès l'époque du Collège), qui détermine qu'au niveau national  réduire le nombre des actifs amenés à se partager la somme globale des heures à travailler,  serait la conséquence immédiate, d'une remise en question des 35 heures.

Ni plus ni moins.

 J'allais oublier de dire, que ce n'est pas pour rien que l'on peut compter au nombre de ces idiots arrogants, Sarkozy et sa nouvelle âme damnée, un certain Wauquiez jamais avare d'une imbécillité, souvent soufflée comme d'hab !,  par un royaliste faisandé, le sieur Patrick Buisson himelf.

De surcroît !, en dehors du domaine de la santé, où il y a une vraie insuffisance de personnel, les entreprises françaises ont profité des 35 heures pour améliorer leur productivité, en mettant en place des référentiels d'organisation tels que CMMI.

D'ailleurs, dame Parisot en convenait clairement, avant que Sarkozy ne la traite de conne, jouant contre son camp supposé...la fameuse Droite que le monde économique ébahi reconnaît entre tous, pour sa duplicité.

Dois-je ajouter pour être bien compris,  qu'une entreprise qui a un carnet de commande exsangue, n'a en toutes logiques, pas l'obsession de produire plus d'heures travaillées ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.