Portfolio

L’Humanisme appliqué à l’architecture

La verticalité exclut, l’horizontalité inclut ...
  1. De l’architecture appliquée à l’Humanisme

     

    L’architecture urbaine conditionne nos rapports à l’autre.

    C’est un fondamental à prendre en considération selon l’idée que l’on se fait du vivre ensemble.

     

    En cette société où nous vivons actuellement, les uns avec les autres, mais aussi trop souvent les uns contre les autres, il nous faut repenser l’espace de nos intimes et communs respectifs.

     

    Cette reconstruction passe notamment par un changement profond des modèles architecturaux qui déterminent la façon dont nous évoluons en un même lieu.

     

    Le temps n’est plus à la verticalité mais à l’horizontalité des modes d’être en une semblable communauté.

    La verticalité exclut, l’horizontalité inclut.

     

    Nous avons constaté les conséquences d’un schéma exclusivement vertical.

    Il a démontré ses insuffisances.

    En superposant on a créé le terreau de la non communication, on a également permis l’apparition d’une forme de déshumanisation de l’habitat et donc de ses habitants.

     

    À l’inverse, l’horizontalité favorise l’échange, et la création d’interactions. Elle est facteur d’appartenance et d’intégration à un même point vu comme central.

    Elle crée l’habitation à hauteur d’hommes.

     

     

    Penser l’architecture urbaine est penser le lien social et la nature de celui-ci.

     

    Rien ne se fera sans redéfinition des contours de notre organisation qu’il s’agisse des politiques de la ville ou de celles du logement.

     

    Je crois profondément en la dichotomie nécessaire de l’habitat inclusif ce qui suppose la mixité sociale en son acception la plus large.

     

    Il s’agit non pas simplement de modifier les schémas de réhabilitation structurale mais au-delà d’appréhender l’être humain dans chacune des actions relatives à l’architecture d’une société en ses particularités individuelles mais aussi communes. 

     

    Merci.

     

    L’Homme par l’Homme et pour l’Homme!

     

    Richardeau Gaylor

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.