Portfolio

COP 21, ou l'art sans la manière.

Le climat a fortement varié au cours de l'histoire de la Terre sous l'influence d’une pluralité de phénomènes astronomiques, géologiques, etc., et plus récemment sous l'effet des activités humaines (réchauffement climatique)..
  1. Je ne suis pas vraiment un spécialiste en la matière, merci Wikipédia, mais je possède tout de même un peu de substance , grise, en plus du don de la vue et de l'ouïe, comme beaucoup, et même si la nuit tous les chats sont gris, leurs silhouettes ne représentent pas toutes les mêmes formes, la même signification, un peu comme un nuage, de lait, traversant paisiblement un grand champ de thé. La substance grise est essentielle, on la nomme aussi parfois matière, elle sert aux informations sur le processus dans le cerveau, le système nerveux centrale, la tour de Pise n'en possède pas, par exemple, mais les humains, oui. Arrêtons, donc, de nous prendre pour des cons. Toutes les phases de fabrication de la camelote qu'on nous incite à consommer, à profusions, nous détruisent, lentement mais surement.

    Les preuves du désastre que nous avons actionné sur ces terres désenchantées, ces océans diffamés, firmament asphyxié, en quelques générations du superflu, sont tellement démesurées, évidentes, qu'il en demeure presque comique, en prenant vraiment sur soi, qu'on nous considère à ce point dénués de grise matière. Le problème reste que le crétinisme déployé afin de noyer cette matière, est sans limites, on appel cela détourner l'attention, ou noyer le poisson..

    Bref, je me suis pour ma part arrêté à la COP 21, car les parades obscènes et indécentes de la gente qui régente me font monter le palpitant dans les tours, le cynisme tue aussi, en masse, parce que pour la COP 80, à ce rythme, nous serons tous des satellites et il plus que grand temps d'agir de façon drastique, à très grande échelle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.