Portfolio

Cueillette d'été

« Parmi les tabous de la profession, il en est un particulièrement coriace. Personne n'entendra jamais un journaliste dire :"Je ne sais pas." Ou :"Je ne comprends pas." La presse a en partie construit sa légitimité dans cette promesse d'un monde enfin explicable, cernable d'un coup d'oeil, linéaire. » Florence Aubenas
  1. « Les journalistes ne disent jamais la vérité, même quand ils la disent. » Georges Wolinski

  2. « Je demeure convaincu qu'un journaliste n'est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie... » Albert Londres

  3. « Si les journalistes étaient des funambules, il y aurait une forte mortalité dans la profession. » Coluche

  4. « Les journalistes sont comme les enfants. Ils posent de grandes questions et se contentent de toutes petites réponses. » Philippe Bouvard

  5. « Il faut oser dire la vérité aux pouvoirs. C’est le travail des journalistes, des intellectuels, des écrivains. » Russell Banks

  6. « Je croirais vraiment à la liberté de la presse quand un journaliste pourra écrire ce qu’il pense vraiment de son journal. Dans son journal. » Guy Bedos

  7. « Il y a deux sortes de journalistes : ceux qui s’intéressent à ce qui intéresse le public ; et ceux qui intéressent le public à ce qui les intéresse - et ce sont les grands. » Gilbert Cesbron

  8. « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » Hubert Beuve-Mery

  9. « Les journaux, c'est comme la fumée devant un terrier, ça fait sortir la bête. » Alain Foix

  10. « Votre journal annonce mon décès. Comme vous êtes toujours bien informés, cela doit être vrai. Veuillez donc supprimer mon abonnement, devenu inutile. » Rudyard Kipling

  11. « Recevoir un grand nombre de journalistes est un plaisir. Un petit nombre un ennui. Un seul d'entre eux : un supplice. » Charles de Gaulle

  12. “Lorsque vous dites 'le droit à la vie privée ne me préoccupe pas, parce que je n'ai rien à cacher', cela ne fait aucune différence avec le fait de dire 'Je me moque du droit à la liberté d'expression parce que je n'ai rien à dire', ou 'de la liberté de la presse parce que je n'ai rien à écrire'.” Edward Snowden En anglais : "When you say I don't care about the right to privacy because I have nothing to hide, that is no difference than saying 'I don't care about freedom of speech because I have nothing to say' or freedom of the press because I have nothing to write." Edward Snowden

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.