Festival des autres mondes autour de l'artiste kurde Zehra Doğan, Morlaix

Zehra Doğan est condamnée et emprisonnée par l’État turc pour son travail de journaliste et son œuvre artistique. Expositions, films, salon du livre et musique avec Titi Robin, Erik Marchand, Nolwen Korbell, Ylldiz…

Le festival des autres mondes autour de Zehra Doğan est à l'initiative de La Minoterie-A Pleine Voix, association basée dans le Pays de Morlaix, dont la raison d’être est l’organisation de manifestations culturelles transdisciplinaires, conjointement avec l’association « Les amis du Kedistan », qui permet la réalisation d’un web magazine sur les questions du Moyen-Orient. Il s'agit rien moins que d'organiser dans le Pays de Morlaix, en Bretagne, le rassemblement le plus important en Europe pour soutenir Zehra et l'ensemble des prisonnierEs en Turquie !

Qui est Zehra Doğan ?

Zehra Doğan, journaliste et fondatrice de l’agence féministe JINHA, artiste également, accusée d’être membre d’organisation illégale (comme plus de 150 journalistes emprisonnés) a d’abord été arrêtée et emprisonnée le 21 juillet 2016, pour ses articles et dessins. Libérée le 9 décembre 2016, elle a comparu libre pour son procès, le 23 février 2017. Après 4 mois et demi d’incarcération, le sursis fut de courte durée et sa condamnation fut prononcée, suivie de son incarcération, le lundi 12 juin 2017, à 2 ans, 9 mois et 22 jours de prison. Elle est, jusqu’à ce jour, détenue dans la prison de haute sécurité pour femmes d’Amed.

Le peintre dissident chinois Ai Weiwei lui a apporté son soutien par courrier. Le PEN Club International et Amnesty International font de Zehra une des prisonnières d’opinion à défendre en 2018. L’artiste de « street art » Banksy, vient de créer une immense fresque en hommage à Zehra à New York. Le soutien s’élargit donc… Cette nouvelle exposition veut vous faire partager ses dernières œuvres qui viennent de nous parvenir de la prison où elle est détenue. Il s'agit également de rassembler les personnalités et les documents qui nous permettront de mieux comprendre ce qui se passe dans cette région lointaine, « exotique » à nos yeux d’Occidentaux, qu’est le Moyen-Orient

Voilà, comprendre, agir, être solidaire, faire la fête c'est l'invitation qui vous est proposée.

Ce festival fait suite à deux expositions simultanées, qui se sont déroulées en janvier 2018. L’une à Traon Nevez en Plouézoc’h (près de Morlaix) a accueilli 750 personnes sur 15 jours, tandis que l’autre à Angers recevait 2000 visiteurs.

L’objectif de cette exposition, comme des rencontres qui l’accompagneront, est :

  • de faire entendre une voix, celle de Zehra Doğan, jeune artiste kurde de 28 ans, et d’en transmettre toute la portée,
  • de faire découvrir une œuvre picturale d’une très grande force, réalisée dans l’urgence, et avec des moyens réduits.
  • de faire également le point sur la situation des minorités dans une Turquie en pleine mutation, notamment celle de la communauté Kurde, et en son sein, y décrire la condition des femmes.

Les organisateurs du festival vous proposent, à partir d’une artiste majeure, de partager autour de l’art, du journalisme, de la démocratie, et de la question des femmes. Y participer est un acte essentiel de solidarité avec ceux qui luttent, pour nous entre autres, contre la barbarie.

L’exposition rassemblera des d’œuvres originales encadrées, réalisées sur papier et toiles, qui donnent à voir une réalité vécue, au-delà des mots, tout en révélant une artiste, qui avec beaucoup d’économie, touche au plus profond.

La correspondance entretenue avec elle est d’une profondeur exceptionnelle, et doit pouvoir être lue ou présentée en extraits significatifs, éclairant sa personnalité et l’ensemble de ses réalisations.

Ces quatre semaines et cinq week-ends d’exposition seront l’occasion de faire entendre cette parole forte et singulière de femme, en provenance d’une geôle turque, et d’offrir au public plus de 70 œuvres dont certaines réalisées dans la clandestinité en 2017 et d’autres, récemment sorties de prison. Il s'agit de comprendre les contextes dans lesquelles Zehra vit et a été emprisonnée, à travers 8 tables rondes réunissant les plus grands spécialistes, les témoins, les acteurs de ce qui se passe dans cette région, des expositions de photographes, une dizaine de films, un salon du livre et aussi de la musique avec des artistes que nous aimons, Titi Robin, Erik Marchand, Nolwen Korbell, Ylldiz, Eléonore, Colline et quelques surprises !

Un programme autour de l’exposition permettra de rassembler témoins, expert-e-s et artistes autour de l’actualité turque et kurde.

Regardez le programme : festivalautresmondes.wordpress.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.