Portfolio

Quelque part autour d'Esbly (77) dans les inondations.

photos des inondations entre la Marne et le Morin, à proximité d'Esbly (77). Puis comme j'entends France Info rediffuser le pipeau d'Emmanuel Macron, à propos des gens vivants dans la rue, qu'il promettait de reloger, pour ne plus les y voir, qu'il sache que ceux qui y sont encore, ont leurs tentes dans la flotte.
  1. ça c'était le 24/01/18,  et je suis repassé aujourd'hui, on ne voit plus le banc.

    ps:J'avais surtout pris cette photo pour le joli échassier qu'on voit au centre.sealed

  2. 24/01/2018, champ immergé (en arrière plan, la voie ferrée - Paris Meaux - vue direction nord)

  3. 27/01/2018 - Le même champs (vue direction nord, situé après canal de Chalifert) plus immergé encore, 3 jours après.

  4. 01/02/2018 - Toujours le même champs que l'image précédente (même bosquet qui est plus sombre dans la vue précédente), vue direction nord, située, cette fois, derrière le canal de Chalifert.

    Esbly, par endroit, c'est Venise....

  5. Même endroit (vue SUD/EST) que la première image, prise le 10/02/2018 06/01/2018..  Là, le banc de la première image est hors champs, il est sur la droite,  mais invisible de toute façon  puisque sous l'eau.

  6. image à 360° 23/01/2018

  7. Témoin de Crue. (situé à droite de la 1ere et 5ième photo).

    Le 27/01/2018, ce témoin de crue, situé sur la droite de la première vue, affichait 2,8 mètres. Son pied est complètement hors d'eau, d'habitude.
    Aujourd'hui l'eau est remontée après une journée de petite baisse, et ce témoins est totalement submergé. Les champs situés entre route et canal qu'on voit sur ce google maps étaient complètement immergés.

  8. Image, prise en 2012 pour montrer, en comparaison avec la précédente, le niveau normal. La règle de niveau qu'on voit dans l'image précédente n'est pas dans le cadre, mais elle est complètement hors d'eau d'habitude.

  9. 07/02/2018

  10. prise ici, le 05/02/2018, direction NORD-EST

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.