Même pas peur de se battre pour l'émancipation des femmes

 

Dans une société où les femmes perçoivent un salaire systématiquement plus bas que les hommes*, où elles sont fustigées et montrées du doigt pour une tenue jugée inadaptée, où elles doivent cumuler une carrière professionnelle et des tâches domestiques, il est difficile de prétendre à l'égalité des sexes. Jeune femme de 25 ans et citoyenne engagée, Anso expose des cas concrets de discrimination dans un domaine qui semble cristaliser une part de ces inégalités : les vêtements.

 

 

Je ne veux plus que des hommes décident de la façon dont les femmes doivent s'habiller. / Je veux être libre de mon corps et de mes choix.


"Je ne veux plus que les hommes décident de la façon dont les femmes doivent s'habiller et qu'ils prétendent le faire dans l'intérêt des femmes. Je ne vois pas comment empêcher légalement une femme d'être dans l'espace publique si elle couvre son visage.
Est-ce travailler à l'émancipation des femmes que de tenir de tels engagements ? Celles qui ont choisi cette tenue voient ainsi leurs choix méprisés et invalidés et celles qui sont forcées ne pourront même plus sortir. On interdit ainsi aux femmes de porter des vêtements trop couvrant.
On leur "déconseille" tout autant de porter des vêtements trop peu couvrants. Surtout si elles ne veulent pas être considérées comme responsables de leur propre agression. Les "mâles" n'auraient finalement fait que répondre à une provocation féminine. Leur victime portant jupe, short ou pantalon...
J'aimerais sincèrement que ma garde-robe ne soit plus un sujet de discussion et qu'enfin, peu importe ce que je porte, je sois reconnue comme un être humain libre et considérée comme l'égale de mes contemporains masculins.
Je refuse que l'on prive de liberté, de respect et de considération les femmes parce que certains pensent en avoir le droit.
Mon corps et mes choix n'appartiennent qu'à moi, alors bas les pattes!"


 

Anso, 25 ans

 

 

Comme pour chacune de nos chroniques, vous pouvez répondre à son auteur sur le site de la campagne et vous exprimer en postant un commentaire en fin d'article.

 

 

Image%20-%20Foule.jpg

 

 

* Selon l'Observatoire des inégalités, le salaire d'une femme est inférieur de 27% à celui d'un homme.


 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.