« 2012 même pas peur », les jeunes partent en campagne !

 

Promeneurs et citoyens, tous sont interpelés par le message de la campagne


Lancée le 21 avril dernier, la campagne civique « 2012 même pas peur » dénonce l'instrumentalisation des peurs dans le débat public et entend faire émerger de nouvelles propositions parmi les jeunes, à un an de l'élection présidentielle.

 

 

De la cité phocéenne au pont des Arts, « 2012 même pas peur » s’est affichée partout

 

Passée la période d'affichage et de tags éphémères dans les rues : mobilisation générale !

 

Dès les premières heures, la cité Phocéenne accueillait un grand stand animé par des associatifs étudiants ainsi qu'une journaliste du Marseille Bondy Blog reconvertie en femme sandwich pour l'occasion ; effet garanti sur les badauds qui, séduits par le concept, se sont exprimés sur les stickers vierges tendus sur leur passage.

 

Le Pont des Arts à Paris était, quant à lui, le théâtre d'une « course des promesses non tenues » ; un défi sportif dantesque mêlant humour et revendications sous les yeux amusés d'une myriade de touristes reprenant dans une dizaine d'accents l'intitulé des dossards des concurrents. Poursuivant dans cette dynamique sportive, des volontaires sont allés à la rencontre d'un public venu en masse assister à la finale de la Coupe de la Ligue de football, le 23 avril.

 

Entre les chants de supporters et les solos de Winston McAnuff, il n'y a qu'un pas. L'université Dauphine accueillant Music To Rock The Nation, les organisateurs du festival ont consacré un stand aux contributeurs.

 

Au week-end du bénévolat de Sommières

 

Déjà plus de 1500 contributions récoltées

 

Après deux semaines d'existence et une quinzaine d'évènements locaux, « 2012 même pas peur » a d'ores et déjà récolté plus de 1500 contributions. Une dynamique prometteuse. Site officiel et supports communautaires sont plébiscités avec un même engouement. Au total, près de 1200 personnes se mobilisent, postent de nouvelles propositions, suivent régulièrement l'actualité et l'évolution de « 2012 MPP » ainsi que les meilleurs « Je veux/Je ne veux plus ». Pertinentes, décalées, corrosives, les contributions les plus appréciées par les internautes seront d'ailleurs éditées sous forme de stickers, à l'instar des 15 vignettes déjà présentes dans la collection et placardées dans toutes les grandes villes de France.

 

Après l'effervescence des débuts, place à la réflexion. Une première analyse sera bientôt diffusée afin de présenter les grandes tendances émergeant de cette première salve de contributions. Vie Démocratique, Education, Environnement, Emploi & Ressources ou Discriminations ? Réponse sur ce blog la semaine prochaine !

 

www.2012memepaspeur.net

 

Grand succcès de la collection de stickers auprès du public


 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.