2012 Même pas peur
by Animafac, Réseau d'associations étudiantes
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 juin 2011

Même pas peur de réinventer l'école

2012 Même pas peur
by Animafac, Réseau d'associations étudiantes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Etudiant éducateur spécialisé, Hugo est persuadé que le modèle français de l'éducation nationale doit impérativement être repensé. Au carcan d'une pédagogie liberticide et dépassée, il souhaite opposer une pluralité des formations, une école de la vie fondée sur l'équité et bénéficiant d'un budget conséquent. Entretien...

Je ne veux plus des écoles qui préparent à des métiers / Je veux un renouveau complet de la pédagogie scolaire française.

Quel avenir pour l’école en France ? C'est la question que devraient se poser nos élus.Le système scolaire français est en échec. Il est obsolète. Mais si on ne peut pas le blâmer d'avoir vieilli, on peut reprocher aux politiques de ne pas s'être adaptés. Car il est évident qu'ils ne font rien pour améliorer la situation. Il faudrait faire table rase de tout ce qu'on a pu apprendre, remettre à plat la pédagogie actuellement appliquée. L'avenir des élèves ? Si rien n'est fait, je l'imagine assez sombre.

Il faut se rendre compte que l'éducation est primordiale et qu'elle a besoin d'un vrai budget. Elle doit absolument devenir autre chose qu'un carcan. Nous avons besoin d'une véritable école de la vie, diversifiée à l'image de chacun. Nous sommes l'un des pays européens ayant le plus fort taux de décrochage dans le milieu scolaire.

Selon moi, les politiques usent d'une tactique ô combien transparente visant à privatiser l'ensemble de l'éducation nationale et privilégier une élite. Par exemple, l'académie de Lille doit faire face à une véritable pénurie d'enseignants remplaçants. Il n'y a plus de profs de maths, de philo ou de lettres. Les absences de titulaires ne sont donc plus compensées. Je pense que l'Etat souhaiterait, à terme, faire appel à des instituts et des sociétés privées telles qu'Acadomia. Les employés de ces entreprises pouvant alors servir de remplaçants, voire de professeurs titulaires.

Autre point de tension : l'école préparatoire est sans doute l'un des modèles les plus abjects que je connaisse. La rhétorique employée en ces temps difficiles tendrait de plus en plus à s’apparenter à la devise « Tradition, Honneur, Discipline, Excellence » correspondant aux valeurs combattues par les protagonistes du « Cercle des poètes disparus ». On y privilégie un élitisme et un musèlement des esprits. Les étudiants de « prépa » sont tout simplement incapables de manifester une quelconque liberté intellectuelle. Le plus effrayant dans cette situation, c'est que le modèle incarné par ces quatre mots gagne du terrain dans le secteur public.

En tant qu'étudiant éducateur spécialisé, je souhaite un changement radical dans le paysage politique français. Je représente une profession qui n'est pas du tout valorisée à l'échelle du pays. Nous subissons des restructurations incessantes, des privatisations et des coupes budgétaires drastiques. J'espère simplement que le prochain gouvernement fera des efforts pour rétablir une situation plus tolérable.

Hugo, 19 ans, étudiant éducateur spécialisé

Si vous souhaitez répondre à Hugo, n'hésitez pas à vous exprimer sur le site de la campagne et commenter cet article.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin
Journal
Franquisme : des historiens démontent les thèses révisionnistes relayées par « Le Figaro »
La publication dans un hors-série du « Figaro » d’un entretien-fleuve avec l’essayiste d’extrême droite Pío Moa, pour qui les gauches sont entièrement responsables du déclenchement de la guerre civile en Espagne en 1936, suscite l’indignation de nombreux historiens. Retour sur une entreprise de « falsification ».
par Ludovic Lamant
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean
Journal — Amériques
Le jeu dangereux du Parti des travailleurs avec les militaires
Créé par Lula en pleine dictature, le PT, une fois au pouvoir, a malgré tout entretenu des relations cordiales avec l’armée brésilienne. Puis des tensions sont apparues, jusqu’à faire revenir officiers et généraux dans l’arène politique, en faveur de Jair Bolsonaro.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·e·s, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis