Modèles économiques dans la production de savoirs et les transformations sociales

En recherche-action, il n'existe pas d'un côté des chercheurs-acteurs précaires et de l'autre des recherches avec les populations en situation de précarité. L'analyse critique des chercheurs et la capacité d'agir des acteurs sont liées. Il s'agit d'un même continuum renvoyant à la question de l’autonomie économique dans les formes de production de savoir et de transformation sociale.
  • Date Du 31 mai 2018 Au 31 mai 2018
  • Lieu MSH Paris Nord- 20 Avenue George Sand, 93210 Saint-Denis Métro 12 : Front populaire (sortie n°3 Maison des Sciences de l'Homme) RER B : La Plaine – Stade de France puis bus 139 ou 239 (arrêt Métallurgie) ou 15-20 minutes à pieds depuis le RER B
  • Réservation, inscription Nombre de places limitées, inscription obligatoire sur : http://recherche-action.fr/emancipation-transformation/inscription/ Expérience en recherche-action conseillée, l'atelier sera basé sur l'expérience de chacun et une implication dans le processus collectif
  • Information Le but de cette rencontre est de : • Dresser des transversalités dans la production des savoirs au-delà de l’analyse sectorielle des pratiques et de valoriser la dimension écosystémique de l’économie de recherche d'un « tiers espace scientifique » et écosystème d'une économie populaire comme autres aménagements et développements des territoires • Élaborer des stratégies collectives permettant d'inclure la recherche citoyenne et le droit à l'expérimentation sociale comme modalité de la production de savoirs et d'action publique • Mettre en place une plate-forme ressource permettant d'assurer une collecte et un partage sur les travaux de recherche et sur les initiatives, projets et mobilisations touchant les populations et les problématiques concernées.

Atelier d'autonomisation à la mécanique @medication time Atelier d'autonomisation à la mécanique @medication time
Durant la matinée, nous aborderons les modèles économiques des associations de recherche. L'après-midi, nous aborderons les pratiques d'économie populaire.

Matinée 9h30-12h30 (salle 414) :
les modèles économiques des associations de recherche

 Animation / intervention Élodie Ros et Paul-Emile Geoffroy :  Financer et organiser la recherche autrement : actualité de la recherche coopérative

Présentation : Nous proposerons successivement d'étudier les solutions de financement et d'organisation déployées par divers acteurs associatifs ou coopératifs en France afin d'étudier la possibilité pour les praticiens de la recherche-action de se diriger vers de tels modèles ou d'élaborer un modèle alternatif, ou hybride. Il sera notamment question des coopératives éphémères, du crédit impôt recherche et des sociétés coopératives d'intérêt collectif (SCIC). La présentation se basera sur une enquête menée auprès d'une dizaine de structures de recherche relevant de l'économie sociale et solidaire.

 Après-midi 14h-17h (salle 413) :
Pratiques de l'économie populaire

 Animation :  Jeann Guien, Élise Havard dit Duclos

Présentation :Cet atelier propose de croiser, grâce à la rencontre de chercheur.e.s-acteur.e.s et des principaux intéressés, différentes pratiques d’économie populaire dans l’espace public. Invisibilisés et trop souvent individualisés par une gestion publique spatiale et superficielle, les vendeur.e.s ambulants, biffin.e.s ou mécanicien.ne.s de rue développent des systèmes socioéconomiques d’échanges inscrits dans la réalité des ressources et des besoins d’un territoire. Loin d’une simple économie de la survie, ces formes d’économie populaire s’inscrivent dans des réseaux structurés, dans une maîtrise d’usage individuelle et collective et dans des formes d’organisation innovantes qui dépassent les cadres institutionnels. Cette rencontre s’inscrit donc dans la volonté de partager ces différents savoirs pratiques et théoriques afin d’explorer les différentes pistes d’expérimentation en termes de reconnaissance de ces formes alternatives de travail et d’une possible formalisation.

Interventions

  • Étude avec les biffins récupérateurs-vendeurs, le marché de Montreuil (Élise Havard dit Duclos)
  • Les vendeurs ambulants du parvis de la Gare à Saint-Denis, l'informalité comme illégalisme ou comme écosystème ? (Emmanuelle Zelez accompagnée de Gabrièle, Mariam, Momo)
  • Les ateliers mécaniques de rues (Sébastien Jacquot)
  • Quand des initiatives citoyennes font économie populaire pour transformer l’Ariane, quartier Nord de Nice : récupération, friperie, échanges de savoirs, jardin partagé ..." (Christophe Giroguy)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.