Exposition «Lumières et ombres d’Espagne – Images d’un pays qui attend»

« Lumières et ombres d’Espagne. Images d’un pays qui attend » est un projet photographique destiné à rendre compte du paysage social espagnol. Cette exposition-reportage est présentée dans le cadre du « off » du festival des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain de Lyon-Villeurbanne, du 8 au 26 mars 2016.
  • Date Du 8 mars 2016 Au 26 mars 2016
  • Lieu Bibliothèque du 7e arrondissement de Lyon 2 rue Domer 69007 Lyon Mardi, jeudi et vendredi : 13 h - 19 h. Mercredi : 10 h - 13 h et 14 h - 19 h. Samedi : 10 h - 18 h. Fermé le lundi et le dimanche.
  • Réservation, inscription Entrée libre.
  • Information Présentation et rencontre le 26 mars 2016 à 16 heures à la bibliothèque du 7e arrondissement de Lyon. Plus d'informations sur http://vphoto.fr/exporeflets2016 et sur https://www.facebook.com/vslonskamalvaud/

Montrer l'Espagne n’est pas chose facile.
D’abord, s’affranchir des clichés de l’Espagne éternelle, sans doute utiles à l’industrie du tourisme mais peu adaptés pour décrire un pays où, en quarante ans, tout a changé et rien n’a changé à la fois. En 1975, Franco laisse un héritage lourd de conflits : monarchie, disputes territoriales, absence de justice pour les crimes de la dictature et sentiment d’impunité de la haute société qui a dégénéré en corruption systémique. La crise de 2008 met à terre une économie fondée sur l’illusion de la bulle immobilière et le tourisme de masse. S’amorce alors un brusque retour à la réalité, accompagné d’un nouvel examen des démons non exorcisés. Ces photographies sont une quête des traces laissées par ces enjeux dans les moments de la vie ordinaire. Par petites touches, elles interprètent la vaste partition d’une société hésitant entre résignation et colère. Elles documentent l’atmosphère d’attente qui s’est emparée du pays : attente des élections de décembre 2015, qui devaient recomposer la politique espagnole mais dont les résultats serrés n’ont fait qu’augmenter l’incertitude ; attente d’une amélioration économique sans cesse annoncée mais toujours imperceptible ; attente du retour pour la jeunesse partie travailler à l’étranger. Les grandes fractures du pays, un temps mises de côté lors du boom des années 1990-2000, se manifestent dans tous les interstices de la vie quotidienne. Ce regard sur les rues de Valence et de Teruel laisse pourtant transparaître l’espoir inédit qui traverse le pays. Un portrait d’ombres et de lumières qui révèle les points de tension d’une Espagne en pleine mutation.

Deux mannequins © Vladimir Slonska-Malvaud Deux mannequins © Vladimir Slonska-Malvaud
Scène de rue à Valence © Vladimir Slonska-Malvaud Scène de rue à Valence © Vladimir Slonska-Malvaud
Bunker républicain © Vladimir Slonska-Malvaud Bunker républicain © Vladimir Slonska-Malvaud

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.