nancy

Tous les jours, les chercheurs repoussent les frontières de la connaissance et font part de leurs découvertes au monde académique, socio-économique et dans les médias. Dans une société de connaissances et d'innovations en évolution permanente, responsabilité et intégrité scientifique sont plus que jamais les bases de la crédibilité des scientifiques et de leurs travaux.

Depuis quelque temps, les établissements de recherche et les universités se mobilisent, débattent, sensibilisent et forment les chercheur-e-s et l’ensemble de la communauté académique sur les règles et les bonnes pratiques dans la conduite de la recherche. A la suite de  la signature en janvier 2015 de la charte nationale de déontologie des métiers de la recherche, le MURS-IS (Mouvement Universel de la Responsabilité Scientifique – Intégrité Scientifique), la CPU et l’université de Bordeaux ont co-organisé en janvier 2016 le premier colloque universitaire sur l’intégrité scientifique en France.

Après "Intégrité Scientifique : Parlons en !", ce deuxième colloque organisé par l’université de Lorraine souhaite mettre l'accent sur "l'intégrité scientifique en action". Il s'agira de dresser un état des lieux sur la manière dont les établissements sont en capacité de contribuer à la mise en œuvre de bonnes pratiques en recherche, à l’énoncé de repères déontologiques, à la mise en place de démarches et de procédures par lesquelles des allégations de manquement sont gérées. Il conviendra  également de s’interroger, dans un contexte marqué par la concurrence accrue pour l'obtention de fonds, par l'importance du financement privé et par l'exigence accrue de performances scientifiques, sur les liens d’intérêt qui peuvent conduire à des conflits d’intérêts.

Enfin, l’implantation des mesures mises en place vise aussi à faire en sorte que, de façon continue, l’ensemble des acteurs qui sont impliqués soient investis d’une responsabilité claire à l’égard de la protection des personnes et notamment des lanceurs d’alerte. Démontrer que les enjeux relatifs à la fiabilité des résultats sont au coeur des préoccupations des acteurs de la recherche participe de la relation de confiance avec la société, à une période de relativisme scientifique inquiétant.

Source : https://integrite-2017.event.univ-lorraine.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.