Portfolio

A Paris, contre l'état d'urgence

Les gouttes dégoulinent sur les visages et les parapluies. A Paris, la pluie n’a pas empêché plusieurs milliers d'opposants à l’état d’urgence de battre le pavé, samedi 30 janvier, contre la politique sécuritaire du gouvernement. Portfolio de la marche.
  1. A 14h30, des milliers de personnes se rassemblent Place de la République, à Paris, pour manifester leur opposition à l'état d'urgence et à l'extension de la déchéance de nationalité. Ils répondent à l'appel des collectifs "Stop à l'état d'urgence" et "Nous ne cèderons pas", qui agrègent des dizaines de syndicats et d'associations. Les étendards de la CGT flottent aux côtés de ceux de la Ligue des Droits de l'homme (LDH) et de la Confédération nationale du travail (CNT). 

  2. Noël Mamère (EELV) est l'une des rares personnalités présentes. Dans la foule, on aperçoit aussi Clémentine Autain, d'Ensemble (composante du Front de Gauche). 

  3. La tête du cortège est précédée d'une importante escorte policière. Des dizaines de camions de CRS, dont un camion anti-émeute. Des cordons de policiers régulent le trafic à mesure que la manifestation progresse. 

  4. Un manifestant isolé crie son hostilité à "L'Etat français, Etat policier, Etat raciste". 

  5. Dans le 1er arrondissement, on regarde la foule s'écouler depuis les terrasses de café. 

  6. Les parapluies et les banderoles recouvrent la rue Etienne Marcel. 

  7. A 16h30, la foule s'amasse devant le Conseil d'Etat, leur point de chute, où elle reste statique un moment avant de se disloquer. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.