LES LIMITES DE LA REPRESSION SONT ATTEINTES

"On n'en peut plus" disait ce matin un policier de Police FO sur France Infos.

Ils ne veulent pas être le dernier rempart contre l'insurrection. Castaner avouait hier avoir mobilisé la quasi totalité des forces de l'ordre sur l'ensemble du territoire. Les forces de police à Paris confessaient avoir été à bout de munitions, restant désarmées pendant plusieurs heures à Paris, et avoir dû faire appel aux réserves nationales. 

C'est le bout, la limite est atteinte. Face à des manifestants libérés des codes habituels ( qui ne manifestent plus sur un parcours donné, encadré, etc.), dispersés, mobiles, en insurrection, qui ne reculent plus devant le recours à une violence contre les biens (vitrines, agences bancaires… on ne va pas pleurer, quand même!), les forces de l'ordre ne peuvent faire plus.

Alors, après? Tirer à balles réelles ou changer de politique? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.