LE MASSACRE DES VIEUX INNOCENTS

On savait que ça allait arriver. C'est là. Le virus est entré dans les EHPADS.

Avez-vous fréquenté les maisons de retraites, les EPHADS, les Centres de Soins de Suites ? Qui tient la maison ? Des soignants et soignantes jeunes en général, qui soignent, écoutent et soulagent nos vieux. Ils sont ceux et celles qui les fréquentent au quotidien, les connaissent. Face au covid-19, ces gens-là, aujourd'hui, savent qu'ils n'auront pas de réponse ni d'aide du côté de l'hôpital, ni du Samu. Ces gens-là, aujourd'hui, réclament de la morphine et du mazapolam, pour que leurs vieux patients puissent s'éteindre dans un minimum de dignité, sans les souffrances atroces de l'étouffement. Et ils ne sont pas sûrs d'avoir ces médicaments en quantité suffisante. 

Vous imaginez-vous ce que ça doit être pour ces soignants, ces jeunes de 25-35 ans ? Seuls, puisque les familles n'ont plus le droit d'entrer, à devoir euthanasier  ceux qu'ils connaissent si bien, qu'ils ont entourés de leurs soins ? Ou à assister, impuissants, à ces agonies douloureuses ? C'est un massacre. Si moi, je l'avais vu venir (voir mon billet précédent), les responsables de la santé aussi. 
ILS  ONT  LAISSÉ  FAIRE . 

(Et je ne parle pas de ceux qui vont mourir chez eux, seuls, abandonnés, attendant les pompiers ou le SAMU, s'ils ont eu la force de les appeler)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.