Conférences et projections: Annette Michelson, une américaine à Paris

Un an après la disparition de cette figure de la critique d’art d’après-guerre, trois jours de conférences et projections au centre Pompidou. Annette Michelson retourne à New York en 1966 après avoir vécu à Paris pendant une quinzaine d’années. Elle a développé une forme singulière de pensée, privilégiant le va-et-vient des échanges entre les oeuvres et la théorie.

Après son retour à New York, Michelson fonde la revue Artforum en 1976 avec Rosalind Krauss, elle collabore aussi à October. Elle s'intéresse alors autant à l’art minimal qu'au film expérimental ou au surréalisme, mais aussi aux avant-gardes soviétiques. Elle soutient notamment le travail d'Yvonne Rainer.

Le centre Pompidou s'associe avec l'université Paris 3, la New York University et la Tisch School pour réunir des chercheurs et des artistes de générations différentes, dans le but de revenir sur son l'héritage intellectuel et pour envisager les prolongements de son engagement critique, théorique -partant, son politique.

Chantal Pontbriand et Annette Michelson (1977) © Pierre Boogaerts Chantal Pontbriand et Annette Michelson (1977) © Pierre Boogaerts


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.