Exposition: David Wojnarowicz, History Keeps Me Awake at Night

Après avoir voyagé de New York à Madrid, cette éclatante exposition monographique s'installe au Mudam, à Luxembourg. Elle est à mettre en dialogue avec celle qui est consacrée à Peter Hujar au Jeu de paume, à Paris. Artiste autodidacte, Wojnarowicz a pleinement participé de la vitalité artistique engagée du New York des années 80.

Wojnarowicz with Hand Touching Eye © Peter Hujar Wojnarowicz with Hand Touching Eye © Peter Hujar

De ses débuts pendant les années 70 jusqu'à sa mort du sida en 1992, David Wojnarowicz a produit une œuvre variée, utilisant photographie, collage, peinture, musique, sculpture, installation, film, performance, écriture, privilégiant souvent des matériaux pauvres pour explorer des processus allégoriques et alimenter un regard critique nécessairement politique. Son approche queer de l'identité et de la sexualité en ont fait une figure majeure de l'activisme LGBT+.

Quelques mois avant de mourir il déclare publiquement: «Je me réveille chaque matin dans cette machine à tuer qu'on appelle l'Amérique, portant en moi la rage comme un oeuf plein de sang».

-

David Wojnarowicz | A Fire in My Belly © CollDocumentary

-

david-wojnarowicz-front

Catalogue de l'exposition au Mudam

David Wojnarowicz sur Ubuweb

David Wojnarowicz sur Wikipedia (la page est nettement plus complète en anglais)

Guide to the David Wojnarowicz Papers à la Fales Library de la New York University

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.