Portfolio

Les étudiants libèrent l'Université de Strasbourg

Contrairement aux attentes, les étudiants ont très majoritairement rejeté la loi ORE en assemblée générale le mercredi 11 avril 2018, malgré la présence oppressante de forces de police en surnombre aux abords du Campus Central. Contrairement aux discours obtus, ce mouvement prend de l'ampleur et se consolide en toute démocratie.
  1. Contrairement aux affirmations mensongères, les étudiants ont affirmé leur souveraineté dans la dignité et ont majoritairement rejeté la sélection sociale portée par la loi ORE et instaurée par le dispositif Parcoursup.

  2. Plus de 850 étudiants et de très nombreux enseignant-chercheurs rassemblés devant le Patio, malgré les fermetures administratives des principaux bâtiments universitaires et la pression intimidante de plus de 20 fourgons de CRS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.