Portfolio

Exilés: pour le respect de l'engagement de l'Etat français

A l'appel de plusieurs ONG*, une rassemblement solidaire des exilés de Calais a eu lieu ce jour devant la préfecture de Toulouse, afin de demander au préfet le respect de l'engagement de l'état à ne pas appliquer la convention dite "Dublin". *Cimade, la Ligue des droits de l'homme, l'association pour la défense des étrangers, avocats pour défense droits étrangers, le syndicat de la magistrature
  1. Les exilés visés par l'application de la procédure sont en particuliers ceux évacués de la jungle de Calais et logés dans les CAO (Centre d'Accueil et d'Orientation) de Haute-Garonne.

  2. Un panneau utilisé par les exilés lors du rassemblement.

  3. Une centaine de citoyens solidaires des exilés se sont mobilisés à Toulouse, place Saint Etienne, devant l'entrée de la Préfecture de la Haute Garonne.

  4. Un exilé réclame au préfet de Haute-Garonne de respecter les promesses de Mr Cazeneuve, le ministre de l'intérieur à l'époque, de ne pas appliquer la convention de Dublin en les expulsant vers leur pays d'entrée en Europe, et de leur permettre ainsi de déposer leur demande d'asile en France.

  5. Plusieurs exilés étaient visiblement très émus de la solidarité témoignée à leur égard par les citoyens présents à ce rassemblement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.