Sylvain Nandan
Enseignant
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

3 Éditions

Événement 12 mars 2019

CinEgalité

Dans le cadre de la programmation culturelle du mois de mars consacrée à l'égalité entre les femmes et les hommes, la ville d'Aubervilliers et le cinéma Le Studio proposent la troisième édition de ce festival féministe.

Sylvain Nandan
Enseignant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 22 mars 2019 au 24 mars 2019

Lieu

Cinéma Le Studio - 2 Rue Édouard Poisson

Réservation

09 61 21 68 25 ou lestudio.billetterie@gmail.com

Information

Tarifs des séances de 3 à 6 euros - Ciné-brunch à 19 euros


  • Le vendredi 22

À 11 h : Forte, documentaire franco-libanais (2018) de Salim Saab sur des jeunes femmes artistes des cultures urbaines dans le monde arabe. Projection suivie d’une rencontre-débat avec le réalisateur.

Teaser - Forte © Royal S

À 19 h 30 : Quand je veux, si je veux ! documentaire français (2018) de Susana Arbizu, Henri Belin, Nicolas Drouet et Mickaël Foucault sur des femmes, très diverses, qui racontent leur expérience de l’avortement. Projection suivie d’un débat-rencontre avec l’équipe du film.

  • Le samedi 23

À 14 h : Ciné-discussion (pour les enfants dès 6 ans et/ou en famille) sur les représentations féminines au cinéma. Avec la projection de Dilili à Paris, film d’animation français (2018 de Michel Ocelot sur les aventures d’une fillette qui suit la piste d’enlèvements mystérieux dans le Paris de la Belle Epoque, suivie d’un débat animé par Claudine Le Pallec-Marand, professeure de cinéma et spécialiste de l’accompagnement des films.

À 17 h 30 : Ciné-club animé par Claudine Le Pallec-Marand avec la projection de L’une chante, l’autre pas, film français (1977) d’Agnès Varda sur les vies croisées de Pauline et de Suzanne, dans les années 60 et 70, entre amitié et volonté d’émancipation féminine.

À 20 h 30 : #Female pleasure, documentaire suisse (2018) de Barbara Miller en forme de plaidoyer pour la libération de la sexualité des femmes au XXIe siècle. Projection en avant-première suivie d’une rencontre-débat avec l’équipe du film et d’un atelier « surprise ».

#FEMALE PLEASURE Trailer English (2018) © Mons Veneris
  • Le dimanche 24

À 11 h : Ciné-brunch avec Sibel, film franco-germano-turc (2019) de Guillaume Giovanetti et Çağla Zencirci sur la destinée d’une jeune muette que son village rejette et qui rencontre un fugitif. Projection suivie d’un brunch turc.

À 14 h 15 : La favorite, film américano-irlando-britannique (2018) de Yórgos Lánthimos. Une tragicomédie féroce sur le pouvoir qui met en scène un triangle féminin, une reine et ses favorites, à la cour d’Angleterre au XVIIIe siècle.

À 17 h 30 : Paye (pas) ton gynéco, documentaire français (2018) de Nina Faure sur les violences (sexisme, maltraitance, etc.) faites aux femmes dans le cadre des examens gynéco et/ou obstétriques. Projection suivie d’une rencontre-débat avec la réalisatrice.

À 19 h : On nous appelait Beurettes, documentaire français (2018) de Bouchera Azzouz sur la première génération de femmes d’origine maghrébine née en France. Projection suivie d’une rencontre-débat avec la réalisatrice et du pot de clôture du festival CinEgalité. En partenariat avec Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient.

"On nous appelait beurettes", Bouchera Azzouz sur la lutte des filles d'immigrés © RFI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux