Podemos, Corbyn, Mélenchon : où va la « gauche radicale » ?

La «gauche radicale» est de retour en Europe – à une échelle massive. En Espagne, Podemos s'est imposé comme une force incontournable. En Grande-Bretagne, les élections législatives ont une nouvelle fois montré le soutien populaire dont bénéficie Jérémy Corbyn. En France, la campagne électorale de Mélenchon et de la France insoumise a suscité énormément d'enthousiasme, en particulier dans la jeu.

La « gauche radicale » est de retour en Europe – à une échelle massive. En Espagne, Podemos s'est imposé comme une force incontournable. En Grande-Bretagne, les élections législatives ont une nouvelle fois montré le soutien populaire dont bénéficie Jérémy Corbyn. En France, la campagne électorale de Mélenchon et de la France insoumise a suscité énormément d'enthousiasme, en particulier dans la jeunesse.

Les causes fondamentales de ces phénomènes sont claires : la crise du capitalisme et les politiques d'austérité poussent une fraction croissante de la jeunesse et du salariat à rechercher une alternative radicale au « système ».

Ces développements politiques sont très positifs, de notre point de vue. Mais les succès de la gauche radicale posent plusieurs questions : quel programme et quelle stratégie doit-elle adopter pour en finir avec la régression sociale ? Comment sortir de l'impasse du réformisme ? Quelles leçons doit-on tirer de la faillite de Syriza en Grèce ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.