Signature d'Eric Dubois

Eric Dubois dédicace son roman "Lunatic " paru aux Éditions Le Lys Bleu, le 11 septembre 2021 de 10h à 12h. Ce sera au Barolo, 40 rue de Paris à Joinville le pont (94) près de Paris. Consommation obligatoire.
  • Date Du 11 septembre 2021 Au 11 septembre 2021
  • Lieu Barolo 40 rue de Paris 94340 Joinville le pont
  • Réservation, inscription 10h-12h
  • Information Consommation obligatoire. Même un café.

Eric Dubois dédicace son roman "Lunatic " paru aux Éditions Le Lys Bleu. Ce sera au Barolo, 40 rue de Paris à Joinville le pont (94) près de Paris. Consommation obligatoire.

Lunatic. Eric Dubois. Éditions Le Lys Bleu, 2021. Tous droits réservésLunatic. Eric Dubois. Éditions Le Lys Bleu, 2021. Tous droits réservés

Chez l'éditeur, en librairies et sur les plateformes de vente en ligne.

https://www.lysbleueditions.com/produit/lunatic/

ERIC DUBOIS 

///

Extraits :

Catherine regarde le jour se lever. Ça lui rappelle quelque chose mais quoi ? Les parents vont rentrer. Songer à partir ? Oui, mais pour aller où ? Avec qui ? Pour quoi ? Son esprit n’aspire qu’au repos. Pas à l’indécence des autres, toujours déplacée, parce qu’elle ne la comprend pas. Ce sont des convertis au futile. Depuis toujours, Catherine ne se sent pas à l’aise. Elle ne prétend à rien d’autre. Henri l’avait séduite parce qu’il était comme elle, inconstant, jamais le même mais toujours un peu lui-même ; lui, se perdait dans la représentation de son image au point qu’il se condamnait, à plus ou moins long terme et se dirigeait sur le chemin de la destruction. Donc, il détruisait les liens avec les autres, en s’isolant.

***

Ses mains tremblent quand je les touche. Et je touche l’intérieur humide de son fourreau. Elle retient ses larmes. Maintenant, je peux dormir, près d’elle, sans la toucher. Elle a troué ses bas. Frissonné. Elle a bu un verre de JD. Je n’ai pas osé lui dire que je l’aimais. Ça ne se dit peut-être pas ? Ça se devine.
Nos corps se sont encore entrechoqués. Elle a poussé des cris qui ont retenti comme des injures, des appels à l’aide et des éclats de rire. Évitons les clichés…
— Pourquoi t’es là ?
Elle m’a regardé avec insistance. Je n’ai pas voulu lui exprimer de la pitié. Les ténèbres rougeoyantes se sont dissipées.
— Je suis malade et tu restes avec moi…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.