BALANCE PAS NOTRE COUVENT CORSE AUX UKRAINIENS, IL EST LA PROPRIETE SACRéE DES CORSES

  • Date Le 10 juillet 2018
  • Lieu Couvent de SANTA CATALINA - SISCO - CORSE
  • Information PETITION pour le rachat du couvent SANTA CATALINA par la commune de SISCO - CORSE qui s'est portée acquéreur : Le patrimoine sacré ne se brade pas!

PETITION !

Pour rappel  : .... En novembre 2014, l'avocat Yann STREIFF (aujourd'hui, mis en examen pour abus de faiblesse, abus de confiance et escroquerie, sous contrôle judiciare, puis suspendu par l'ordre des avocats pour quatre mois renouvelables) s'apprêtait à céder un morceau du patrimoine religieux corse à des acquéreurs UKRAINIENS ... !!!  (preuve à l'appui) : "le couvent de Santa Catalina à Sisco" (Corse).

Après les successions VASARELY, Bernard HIRIGOYEN ... les malversations et fautes de gestion de Monsieur STREIFF font toujours couler beaucoup d'encre autour d'un patrimoine corse dont il n'est en rien "le propriétaire des lieux" .... : une associée (29% des parts) et ses propres parts nanties au profit de l'un de ses créanciers .. qui sont nombreux.

 

Aujourd'hui, seules les interventions du juge d'Instruction, de Maître Eric MORAIN mon avocat et celui de la commune de Sisco, l'intervention active du maire de Sisco permettraient que ce patrimoine demeure corse et non ukrainien ou autre, et éviter une vente aux enchères consécutive à la mauvaise gestion de Monsieur STREIFF. Seule la maîtrise de ces négociations par Juges, avocats, moi-même associée de la SCI Santa Catalina, le maire et la commune de Sisco éviteraient une nouvelle "affaire STREIFF" dans laquelle chacun sortirait encore une fois dépossédé.

La justice française devrait-elle laisser ce personnage bardé de condamnations continuer à manipuler le patrimoine et l'argent des Français?

Non

La justice française devrait-elle laisser ce personnage se livrer chaque jour à de nouvelles actions mettant en danger les citoyens, au travers d'abus de confiance, d'abus de faiblesse, d'escroqueries?

Non

La justice française devrait-elle laisser le patrimoine français à la merci d'un individu dont l'appât du gain lui a déjà fait dilapider une partie de la collection VASARELY, de nombreuses oeuvres de la collection Bernard et Nicole HIRIGOYEN, aujourd'hui le patrimoine sacré de la Corse : "LE COUVENT SANTA CATALINA de SISCO", hier la collection Joan MITCHELL sans l'intervention tenace d'avocats ayant mis un terme à cette tentative de pillage?

Non au pillage des oeuvres et du patrimoine français par l'avocat Yann STREIFF.

 

OUI au rachat du couvent SANTA CATALINA par la commune de SISCO - CORSE qui s'est portée acquéreur : le patrimoine sacré

ne se brade pas aux enchères ...

Maître Yann Streiff © Archives RAPHAEL POLETTI Maître Yann Streiff © Archives RAPHAEL POLETTI

 

 

Affaires STREIFF C'est assez !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.